Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tudore



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie   Jeu 22 Déc 2011 - 6:45

bonjour

Un des symptômes de sevrage prolongé aux antidépresseurs est l'insomnie (parmis de nombreux autres).
Ce syndrome prolongé pouvant durer 10 ans chez certaines victimes :

http://www.antidepressant-withdrawal.fr/fr/syndrome.html

Que conseillez vous ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie   Mer 4 Jan 2012 - 12:40

On peut déjà rappeler que le sevrage est un processus compliqué, et qu'il est judicieux de le mener à bien avec l'aide d'un professionnel, idéalement le prescripteur.


Ensuite, pour faire face aux difficultés liées au sommeil, il est important de respecter soigneusement les règles d'hygiène de sommeil, c'est à dire:

- d'éviter les activités éveillantes le soir (pratique du sport, lecture d’un livre passionnant, ordinateur), ainsi que les boissons excitantes (thé, café, cola) dans l'après-midi.

- d'organiser une période d’activité calme avant le coucher, ne se coucher que pour dormir, dès que les premiers signaux (bâillements, yeux qui piquent) se font sentir.

- le lit doit être réservé au sommeil : pas de repas, pas de TV...au lit ! la chambre doit être aérée, avec une température < 20°c.

- se lever et faire autre chose si vous vous réveillez en cours de nuit, et se recoucher rapidement dès que l’envie de dormir revient, sans vous intéresser à l'heure.

- se lever le matin dès que vous êtes réveillé, et éviter de faire la sieste la journée (tant que les difficultés de sommeil persistent !)

- maintenir des horaires de lever réguliers y compris le week-end...en tous cas pas plus de 2 heures de décalage entre matins travaillés et les week-end ou vacances...

- essayer de faire une activité physique, et/ou de s' exposer quotidiennement le plus possible à la lumière naturelle du jour, si possible le matin...


Ces règles, auxquelles on peut facilement déroger quand il n'y a pas de difficulté de sommeil, sont essentielles quand celui se fragilise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
tudore



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie   Ven 13 Jan 2012 - 21:58

Merci pour les conseils.
Qui sont plus que discutables dans le cadre d'un syndrome de sevrage prolongé.

Ceci dit, je rappelle qu'il n'y a aucun professionel compétent en matière de sevrage des drogues médicales aussi physiquement addictives que les antidépresseurs, les benzodiazépines.... en France.
Ou alors ils sont très très très très bien planqués !


Dernière édition par tudore le Jeu 26 Jan 2012 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie   Mer 18 Jan 2012 - 11:25

Le sevrage est à mener avec votre médecin, c'est un processus difficile, parfois long, mais tout à fait faisable.
Les règles ci dessus sont celles d'une bonne hygiène de sommeil: on peut s'en écarter quand tout va bien, il est extrêmement efficace de s'y tenir lors de périodes où notre sommeil est plus fragile, mais il reste sûr que chacun est libre de les appliquer ou pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
mikola



Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 05/07/2011

MessageSujet: Re: syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie   Mer 18 Jan 2012 - 11:31

si on enleve la sieste , cela peu t'il enpecher de se reveiller dans la nuit? désolé j'ai du mal a comprendre le cercle vicieux de la sieste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tudore



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie   Ven 20 Jan 2012 - 21:57

MORPHEE a écrit:
Le sevrage est à mener avec votre médecin, c'est un processus difficile, parfois long, mais tout à fait faisable.
Bien sur que les sevrages sont possibles.
Bien sur qu'il faut l'accompagnement d'un médecin compétent en matière de sevrage.
Le seul problème est qu'il n'y en a pas en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie   Jeu 26 Jan 2012 - 12:51

Je ne suis pas du tout d'accord: de nombreux médecins prennent en charge avec succès le sevrage de traitement médicamenteux ou de toxiques. Ils se peuvent se faire épauler par des centres de prise en charge spécilisés et suivent, comme eux, les recommandations nationales et internationales du sevrage.
Néanmoins, le sevrage étant un processus à la fois long et difficile, tout le monde n'arrive pas toujours à un sevrage complet, pour des raisons à la fois individuelles et complexes. La majorité y arrive cependant, au cours d'un travail d'équipe avec le ou les soignants. Ce travail peut effectivement présenter des améliorations et des rechutes, et parfois s'étaler sur une longue durée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie
» présentation et syndrome prolongé de sevrage aux psychotropes
» Syndromes de sevrage des antidépresseurs : ce n'est pas une reprise de la dépression !
» Sevrage antidépresseurs
» syndrome prolongé de sevrage aux benzodiazépines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: