Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie sevrage Lexomyl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
odayakana



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Insomnie sevrage Lexomyl   Sam 29 Juin 2013 - 12:06

Bonjour,

J'ai 60 ans et début mai j'ai commencé à me sentir très très anxieuse avec des crises d'angoisse très fortes que je n'arrivais pas à gérer malgré les respiration, la méthode de relaxation du Dr Schultz, du sport, de la méditation. Sans doute trop de changement dans ma vie au même moment : départ en retraite dans un contexte conflictuel après 29 ans, obligation de déménager, problèmes graves de couple à régler, départ de mon fils de 23 ans de la maison.
Je suis allée voir un psy que j’avais déja consulté pour travailler avec lui mais mon état de panique était trop fort, je souffrais vraiment et il m'a prescrit du Lexomyl. J'en ai prix maximum 3 fois 1/4 par jour. Cela m'a permis de réussir a maitriser l'angoisse qui m'habitait. J'en ai donc pris 1 mois.

Depuis le 2 juin j'ai commencé le sevrage en baissant doucement de 1/8 em ( la moitié d'1/4) tous les 15 ou 8 jours selon la stabilisation de mon état de manque car malgré la courte durée de prise et la dose limitée je souffre des symptômes de sevrage. Tout particulièrement l'insomnie qui au fil des jours et au fil du sevrage a tendance à empirer me semble t-il.
A cela vient se greffer des d'envie très fréquentes d'uriner notamment la nuit ce qui ne favorise pas le sommeil.

Moi qui avait réussi a retrouver un bon sommeil après mes problèmes de début d'années ...

Ma question est la suivante : dans le cas d'une insomnie due au sevrage la restriction du temps passé au lit peut-elle être utile ? Ne souffrant pas d'insomnie psychophysiologique cette méthode peut-elle atténuer le trouble ?

Sinon à part la valériane et le Donormyl pour passer le cap du sevrage avez-vous d'autres suggestions ?

Merci pour votre aide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie sevrage Lexomyl   Mar 2 Juil 2013 - 11:41

La restriction du temps passé au lit permet deux choses: d'une part elle permet le bon ajustement de ses horaires à ses besoins de sommeil de façon à ce que la plage dédiée au sommeil corresponde le plus exactement possible à ce qu'on dort; ainsi le sommeil reste bien concentré, de bonne qualité et bien restaurateur. Le fait de se lever à heure fixe le matin favorise également la bonne synchronisation de notre horloge, ce qui va dans le même sens.
L'autre aspect de la restriction concerne la pression de sommeil. En vous mettant en légère dette de sommeil, vous augmentez la propension à dormir et vous "forcez" en quelque sorte votre endormissement, en levant les divers freins qui peuvent l'entraver; ces freins peuvent être l'appréhension de ne pas s'endormir, l'anticipation négative d'éventuelles conséquences (que l'on retrouve souvent dans l'insomnie psychophysiologique), mais aussi une anxiété générale ou des phénomènes de rebond d'insomnie comme au cours d'un sevrage.

Parallèlement, garder une hygiène de sommeil irréprochable va vous aider à passer le cap: ainsi, évitez les excitants, favorisez la diminution de votre niveau d'éveil avant le coucher, proscrivez les écrans le soir, exposez vous quotidiennement à la lumière du jour, de préférence le matin, et multipliez les occasions d'activité physique, ...

Enfin, il faut aussi être sur que les difficultés qui ont entrainé la prise d'anxiolytiques ne soient plus (ni même pour partie) responsables de vos difficultés de sommeil. Dans ce cas, le rebond dû au sevrage s'ajouterait à la difficulté première, d'où la nécessité d'une bonne prise en charge cette anxiété, de façon à ce que vous puissiez la gérer au mieux.
En revanche, il est probable qu'ayant déjà réussi à "tordre le cou" à vos insomnies dans le passé, vous soyez à même de retrouver ce bon sommeil!

Restez donc rigoureuse sur votre sommeil (la tenue régulière d'un agenda de sommeil peut vous y aider), cela vous aidera à passer ce cap comme le précédent!


Dernière édition par MORPHEE le Jeu 4 Juil 2013 - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
odayakana



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 25/01/2013

MessageSujet: Re: Insomnie sevrage Lexomyl   Jeu 4 Juil 2013 - 16:10

Merci pour la réponse.
A priori je pense avoir réglé les problèmes qui avaient généré l'anxiété.
En début d'année javais retrouvé le sommeil en lachant prise, en me disant que ce n'était pas grave si je ne dormais pas, qu'à un moment donné quand mon corps serait fatigué je m'endormirai.
En ce moment comme à priori mon insomnie est liée au sevrage qui ne devrait plus durer encore longtemps ( mais je sais que les symptomes peuvent rester plusieurs semaine) je pense que je vais suivre une RTPL si les insomnies perdurent.
Je vous tiens au courant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie sevrage Lexomyl   Ven 5 Juil 2013 - 10:37

Ne plus chercher le sommeil à tout prix, ne pas essayer de "forcer" l'endormissement, est en effet la meilleure manière que celui-ci survienne plus facilement, car la venue du sommeil requiert précisément de lâcher toute tension, d'abandonner notre "volonté de dormir"...
Ainsi, le fait de relativiser ("ce n'est pas si grave", "le sommeil finira bien par arriver", etc...) qui vous avait permis de retrouver un sommeil satisfaisant, vont éviter que ne soient majorées les difficultés inhérentes au sevrage à proprement parler, lesquelles effectivement ne dureront pas éternellement!
Gardez en tout cas une fenêtre de temps consacré à dormir relativement resserrée, en ajustant sa durée en fonction de l'importance de votre insomnie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Insomnie sevrage Lexomyl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie sevrage Lexomyl
» sevrage lexomyl
» Sevrage Laroxyl / Insomnie psychophysiologique
» syndrome prolongé de sevrage aux antidépresseurs et insomnie
» Insomnie Chronique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: