Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie après sevrage médicamenteux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christiane F



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Insomnie après sevrage médicamenteux   Lun 11 Déc 2017 - 16:56

Sous traitement médicamenteux pendant de nombreuses années (Valium 10, Tegrétol 200mgLP, Zolpidem) suite à une longue dépression sur plusieurs années, j'ai fait une psychothérapie pendant une dizaine d'années avec un psychiatre qui m'a permis de comprendre les raisons de mon mal-être (dépression suite à un événement traumatique en tant qu'adulte et des événements au cours de l'enfance). Malheureusement , ce psychiatre est décédé avant d'avoir débuté le sevrage qui était envisagé.
Suite à une consultation au centre de diagnostic des troubles bipolaires du CHU de Bordeaux il y a 3 ans (diagnostic négatif), le Tégrétol, mis en place pour les troubles de l'humeur, a été arrêté.
Sans suivi de spécialiste (faute d'avoir trouvé la personne avec laquelle le travail engagé pouvait se poursuivre dans le même sans), j'ai engagé alors un sevrage moi-même pour les autres médicaments. Pour m'appuyer dans cette démarche, j'ai effectué 3 années de suite une cure thermale aux Thermes de Saujon, spécialisés dans la sevrage médicamenteux.
Actuellement, je ne prends plus que 4 gouttes de valium au lieu de 30, il y a encore 18 mois. Mais ce sevrage trop rapide m'avait provoqué des douleurs neuropathiques au niveau des avants-bras. J'ai arrêté le Zolpidem en baissant d'un quart de comprimé tous les 15 jours.
Suite à ce sevrage, mon sommeil est devenu très réduit (3 à 4 heures par nuit), très fractionné (réveil toutes les heures et demi). Lors de chaque réveil, j'utilise une pulvérisation de Rescue nuit.
Face à cette situation, je suis allée consulter une naturopathe qui a commencé un accompagnement par un régime sans gluten et sans lactose avec comme objectif de "nettoyer" le foie et l'intestin des effets secondaires des médicaments absorbés durant de longues années. Elle m'a également conseillé de prendre du Serozol permettant la sécrétion de la sérotonine, elle-même sécrétant la mélatonine, favorisant l'endormissement.
J'ai pris contact avec divers Centre du sommeil au sein de CHU, mais les délais d'attente sont de 6 mois à un 1 an... et je ne voudrais pas reprendre le cycle infernal des médicaments.
Je ne suis actuellement ni dépressive ni anxieuse ni angoissée et, à mon grand étonnement, le manque de sommeil ne se traduit pas par une grande fatigue.
Quelqu'un aurait-il rencontré ces types de problèmes et quels conseils pourrais-je recevoir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val41



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie après sevrage médicamenteux   Mer 13 Déc 2017 - 9:45

Bonjour Christiane,
Je suis également en sevrage médicamenteux (un neuroleptique, le Nocertone, prescrit en traitement de fond de la migraine pendant 4 ans et arrêté brutalement car il n'y en a plus en pharmacie...) et comme toi j'ai un sérieux problème d'insomnie qui reste après 6 mois d'arrêt du médoc...
AU début j'avais aussi des angoisses, de l'anxiété, des tremblements... Je suis sous Mianserine (un antidépresseur car tout cela m'a causé une dépression...) et Laroxyl (nouveau traitement de fond des migraines).
Ca va mieux, mais hélas les insomnies ont persisté, je pense que c'est devenu psychologique, à force de ne pas dormir (j'ai carrément fait des nuits blanches au début et je devais aller au boulot...) ben j'avais peur de mon lit (LOL) une énorme anxiété avant d'aller me coucher, peur de m'endormir à 3h pour me lever à 6h...
J'ai donc essayé les plantes, la mélatonine.... Rien à faire.
Je me suis tournée vers la thérapie comportementale et cognitive du sommeil et là j'en suis à la restriction de sommeil (en gros tu dois aller te coucher plus tard moi c'est minuit et te lever à la meme heure qu'elle que soit ta nuit, moi c'est 05h30). Le but c'est de recaler tes cycles de sommeil, reconnaitre les signaux du sommeil et puis tu es tellement fatiguée que tu t'endors plus facilement et le sommeil est lourd et réparateur. J'en suis à ma 2e semaine alors c'est encore trop tôt pour en voir les réels bénéfices (je m'endors partout dès que je me pose 15 minutes).
Peut être peux tu essayer cela il parait que ça fonctionne pour 80% des gens.
Voila, bon courage je sais que c'est très dur
Valérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14150
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie après sevrage médicamenteux   Mer 13 Déc 2017 - 12:31

Félicitations à Christiane d'avoir bien mené son sevrage, dont l'aspect progressif garantit la réussite. Vous décrivez actuellement un sommeil très (trop à votre goût?) court, mais êtes surprise de ne pas en ressentir plus de fatigue...
En fait, les besoins de sommeil de notre organisme varient selon les gens: on peut être court ou long dormeur selon qu'on a besoin de moins ou plus de 7 heures et demie ou huit heures qui correspond au besoin moyen. Le temps nécessaire varie également au cours de la vie, les besoins se modifiant dans certaines circonstances, et allant plutôt en diminuant avec l'âge.
Une personne qui est en forme dans la journée, sans difficulté d'attention ni de concentration, pas irritable ni somnolente, a probablement son compte de sommeil ...ce qui semble être votre cas actuellement.
Favorisez alors la qualité de ce sommeil en respectant la régularité de votre alternance veille sommeil, notamment en gardant une heure de lever très régulière.
Vous retrouverez tous les conseils sur notre site, en suivant le lien: http://reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/insomnies-apnees/insomniaque/retrouver-sommeil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Christiane F



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Informations supplémentaires   Ven 15 Déc 2017 - 18:19

Bonjour,
Je me suis peut-être mal exprimée lors de mon premier message. Voici quelques clarifications:
- je suis effectivement fatiguée la journée car je ne dors que 3 à 4 heures par nuit
- auparavant, je me couchais à 23h/23h30 et je me levais à7h30/8 h.
- depuis 3 nuits, j'applique une restriction du sommeil et du temps passé au lit:
.coucher à minuit 30 et lever à 6h30
.si au bout de 15mn,soit à l'endormissement , soit au cours de la nuit, je n'arrive pas à m'endormir (ou me rendormir), je me lève et je recouche dès que les premiers signes de sommeil apparaissent. Sauf, bien sûr, tôt le matin (exemple ce matin à 4h50, ensuite, je ne me suis pas rendormie)
- je ne fais pas la sieste
- je n'ai pas d'impatiences (jambes sans repos) la nuit, mais plutôt le soir sur la canapé
- afin de pouvoir avancer et ...dormir:
.je me suis inscrite sur un site de TCC pour un suivi en ligne
.je pris rendez-vous pour une séance d'hypnose
.je me suivi inscrite à une séance d'essai au QI Gong pour une heure et demi de méditation
.je marche 1h30 tous les matins

Qu'en pensez-vous? avec trois questions plus précises:
- dois-je encore réduire mon temps passé au lit?
- un suite en ligne peut-il être aussi efficace qu'un suivi chez un thérapeute, sachant que je suis éloignée d'une grande ville où peuvent être installés ces thérapeutes?
- est-il préférable de marcher le matin plutôt qu'en début d'après-midi et pourquoi?

Merci encore de répondre à toutes questions, car, dans cette situation, malgré de nombreuses recherches, on se sent bien seul!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christiane F



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie après sevrage médicamenteux   Dim 17 Déc 2017 - 6:33

Je ne suis pas très fière de moi car hier au soir j'ai pris un havlane après un coucher à 0h 30 pas moyen de m'endormir lever vers 1h recoucher vers1h30 au moment de me recoucher tacchycardie et apres avoir eu une migraine toute la journee je ne pouvais plus physiquement et psychologiquement. Ce matin je vis cette reprise médicamenteuse comme un échec !!!!j'ai cependant maintenu mon lever à 6h30.Est il possible selon vous de rendormir sans somnifères après avoir pris un traitement pendant plus de 20 ans? Ou le combat est il perdu d' avance ?S'il vous plaît pouvez vous répondre à mes 2 messages.l'autre jour mon généraliste m' adit ""prendre des médicaments ou dormir c' est un choix""l' depuis que j'ai découvert ce forum je me sens mois seule merci d'être là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val41



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie après sevrage médicamenteux   Lun 18 Déc 2017 - 9:08

Bonjour Christiane je te réponds ici aussi Very Happy
Moi aussi je vis la prise de médoc pour dormir comme un échec, pourtant il ne faut pas, on doit se dire que pour l'instant on en a besoin. Hier soir j'ai pris un Zolpidem (stillnox) car je n'arrivais pas à m'endormir malgré la restriction de sommeil. J'avais fait 8 bonnes nuits d'affilée et donc j'ai fait une petite rechute. La psychologue du site m'a prévenue que ça arrivait.

Je pense qu'on peut s'en sortir, déjà je ressens des signaux de sommeil (grosse somnolence, yeux qui piquent...) que je ne ressentais plus du tout après l'arrêt de mon traitement.

La restriction du temps de sommeil met du temps avant de donner les premiers effets positifs, moi j'avais au début 00h35 - 06h05 comme horaire. De toute façon le site va te programmer la restriction après 2 semaines, d'abord tu apprends ce qu'est l'insomnie, de quelle forme d'insomnie tu souffres, que faire pour conditionner le sommeil...

Ne te décourages pas c'est normal au début de ne pas avoir de résultats.

Bon courage,
Valerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14150
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie après sevrage médicamenteux   Jeu 21 Déc 2017 - 12:46

Tout à fait d'accord avec vous Val41, la restructuration de son sommeil prend du temps, et la TCC ou ses composantes comportementales comme la RTPL ne sont pas des baguettes magiques...
C'est pourquoi l'aide ponctuelle d'un médicament n'est pas à proscrire, car cela permet justement de ne pas renforcer le cercle vicieux de l'anxiété de ne pas dormir.
Toutes les consignes que vous mentionnez Christiane F sont excellentes, on ne peut que vous renforcer dans ces habitudes.
Il est sur qu'une thérapie "en live" est plus entourante qu'un suivi en ligne, mais faute de merles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Insomnie après sevrage médicamenteux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» insomnie après intervention chirurgicale
» insomnies et angoisses après bébé que faire?
» INSOMNIE APRES ACCOUCHEMENT
» Zoloft
» insomnie post traumatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: