Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie devenue chronique

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Insomnie devenue chronique   Mer 23 Mai 2018 - 15:27

Bonjour,

Alors voilà ma petite histoire. J'ai 32 ans, je n'avais quasiment jamais eu de soucis de sommeil jusqu'à cette année si ce n'est que j'ai toujours mis plus de temps que la moyenne à m'endormir, ça pouvait prendre souvent plus de 30 minutes voire une heure ce qui ne m'aide pas pour la résolution de mes problèmes actuels.

A la fin du mois de Janvier, j'ai fait une nuit blanche due au fait que j'étais vraiment contrarié, des soucis personnels m'ont crée une insomnie occasionnelle mais celle-ci est ensuite devenue chronique sans raison à partir de début Mars sans raison parce que les contrariétés et soucis l'ayant causés étaient plutôt derrière. Et cela fait plus de 2 mois que je dors peu, mal. Je rencontre un peu toutes les difficultés à tour de rôle ou en cumulé (problèmes d'endormissement initial, sommeil saccadé, réveils précoces avec impossibilité de se rendormir) et j'ai aussi de temps en temps des nuits blanches ou quasi (genre je dors 1h, je me réveille et plus moyen de dormir ou alors je n'arrive à m'endormir qu'un peu vers 5h du mat), je ne dors jamais plus de 6h alors qu'avant je dormais en moyenne 7h. Mon agenda du sommeil révèle que la moyenne est passée à environ 4h sur les 2 derniers mois, une chute drastique.

Le pire que j'ai fait est 4 nuits quasi blanches d'affilée début Mars, j'ai du prendre un somnifère hypnotique (Imovane 3.75 mg) pendant 3-4 jours pour me sortir de ça, mais depuis je n'ai jamais retrouvé un sommeil correct sur la durée. L'insomnie s'est vraiment aggravée fin Mars, pendant plus de 2 semaines, j'ai du combiner Imovane + Xanax pour pouvoir faire des nuits correctes mais voyant que je n'arrivais pas à rebondir, j'ai décidé de rechercher une autre stratégie. Je tente donc depuis début Avril une thérapie comportementale et cognitive en ligne sur un autre site. La thérapie se base sur une meilleure hygiène du sommeil, les techniques de restriction de temps passé au lit (RTPL), contrôle du stimulus associés à des techniques de relaxation.

La RTPL a donné des premiers résultats encourageants rapidement, j'ai pu dormir à peu près correctement (plus de 4 heures par nuit) pendant 10 nuits d'affilée avec coucher vers 23h30 - 0h et lever vers 5h30 - 6h et le tout sans médicament mais la semaine dernière j'ai observé néanmoins une rechute avec 4 nuits blanches ou quasi blanches sur les 10 dernières nuits et une grosse fatigue qui en a résulté. J'ai aussi du relâcher la bride parce que j'avais un mariage le week-end dernier et je tenais à être en forme donc j'ai repris un peu les médicaments et me suis permis de me lever à 9h du matin pendant 3 jours pour récupérer de mon déficit de sommeil ce que j'ai réussi à faire. Cependant depuis c'est vraiment l'anarchie dans mes nuits donc là j'essaie de reprendre sérieusement la RTPL depuis hier avec des horaires de 23H30-5H30 ou 0H-6H.

J'ai repris la médication aussi le temps de stabiliser mes nuits parce que j'ai remarqué que le fait de faire des nuits insuffisantes et anarchiques influait beaucoup sur mon anxiété et mon moral, je prends :
- Xanax 0.125 mg (1/2) ou 0.25 mg
- Atarax 25 mg
C'est les doses minimales et je ne les prends que sur quelques jours pour éviter les problèmes d'accoutumance et de dépendance.

Je fais aussi du sport au moins 4x par semaine (jogging, natation, vélo) et j'essaye la méditation. Pour l'instant ça n'a pas suffit à influer significativement sur mon sommeil mais je persévère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Ven 25 Mai 2018 - 9:43

Bon j'étais très fatigué après une semaine de sommeil anarchique, j'ai décidé de reprendre rigoureusement la RTPL en prenant un créneau 0H - 6H.

Journée du 22 : grosse fatigue, beaucoup de somnolences y compris la journée
Nuit du 22 au 23 : nuit correcte, dormi plus de 5H avec un seul éveil
Journée du 23 : moins fatigué que la veille, encore pas mal de somnolences en journée
2ème nuit : bonne également, dormi un peu moins de 5H avec un seul éveil en fin de nuit (5h)
Journée du 24 : beaucoup moins fatigué, peu de somnolences
3ème nuit : moyenne, j'ai pas pu m'endormir au lit à 0h, du coup me suis relevé pour regarder la télé et me suis endormi dans le canapé vers 1h, me suis rélevé à 3H pour terminer la nuit au lit. Sommeil ponctué de plusieurs éveils mais j'arrive à me rendormir assez vite. Au final j'ai dormi un peu plus de 4h.
Aujourd'hui j'ai l'impression d'être encore moins fatigué que la veille malgré une nuit vraiment moyenne.

J'ai pris 1/2 Xanax à chaque fois (0,125 mg donc) + 1 Atarax 25 mg la 1ère nuit seulement. Je suis étonné de récupérer aussi vite de mes mauvaises nuits. Avant je dormais 7h par nuit en moyenne, là il semblerait que des nuits de 4 à 5h me suffisent. 4H c'est à peu près mon temps moyen de sommeil depuis près de 2 mois d'ailleurs (en faisant la moyenne sur toutes les nuits y compris les nuits blanches ou nuits d'1h qui plombent forcément la moyenne, j'en fais 1 ou 2 par semaine généralement). J'ai l'impression que j'ai même presque trop dormi, si je ne ressens pas la dette de sommeil, j'ai peur que la prochaine nuit soit difficile sachant que l'endormissement est un vrai problème et que mon sommeil est saccadé.

Peut-être devrais-je encore restreindre la fenêtre et me lever à 5h30 ou me coucher à 0h30 ? Ca m'embête vraiment de me coucher aussi tard ou de se lever aussi tôt. J'avais quand même réussi à dormir 10 nuits de suite avec cette fenêtre de 6h et sans médicaments donc je pense que je peux arriver à me caler là dessus. C'est paradoxal mais le fait d'être en forme en journée m'inquiète, forcément la peur de ne pas dormir la nuit suivante et la peur de devoir continuer à prendre des cachets.

Je rate aussi souvent mon 1er endormissement au lit, du coup je dois me relever mais je n'ai pas le courage de faire une activité et attendre les somnolences de nouveau. Je préfère m'allonger sur le canapé, regarder la télé et la plupart du temps je somnole et m'endors au bout de 30 minutes environ. J'ai conscience que c'est pas terrible d'un point de vue hygiène du sommeil mais la télé est plus efficace que la lecture chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Sam 26 Mai 2018 - 7:08

J'ai pas pris de cachet et j'ai raté ma nuit, je n'ai pas du tout ressenti de somnolence le soir devant la télé. Me suis couché vers 0h30 au moment où je ressentais un tout petit peu de somnolence mais pas moyen de m'endormir, me suis levé, ai regardé un peu la télé, fait de la relaxation mais ce n'est qu'à 3h30 que je me suis senti l'envie, le besoin de retourner au lit. J'ai dormi très peu, je sais pas combien de temps, entre 1 et 2h, j'étais déjà réveillé vers 5h30...

C'est dur, l'impression que sans rien prendre tu peux pas faire une nuit correcte, bon c'est pas lié qu'à ça, je ressentais que je n'étais pas suffisamment fatigué le soir pour faire une bonne nuit de sommeil. Je pense que c'est l'anxiété qui bloque mes signes de sommeil pourtant je ne ressentais pas de signe extérieur d'anxiété (disons que je me demande trop si je vais bien dormir, c'est pas de l'angoisse mais des ruminations le plus souvent)

J'ai des problèmes d'endormissement mais même quand je m'endors mon sommeil est saccadé et ne dure pas longtemps à moins d'être vraiment fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maillard



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Sam 26 Mai 2018 - 8:29

Bonjour logic sous médicaments mianserine et de temps en temps 1/2 imovane .'..ce dont je voudrais me passer au plus vite..... J'y ajoute des plantes car suis exténuée. Pourquoi ne pas essayer de prendre de la valériane. Cela peut aider au sevrage medocs et sommeil ? Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maillard



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Sam 26 Mai 2018 - 10:20

Rebonjour Loïc je reviens vers toi car il ne faut pas mélanger plantes et atarax je tenais à te le préciser, voir durée de vie atarax mais la valeriane fonctionne bien en relais médicaments en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Sam 26 Mai 2018 - 11:02

Bonjour, j'ai déjà essayé de prendre des gélules contenant de la valériane, passiflore et aubépine en effet, plantes réputées pour favoriser l'endormissement et le sommeil mais honnêtement j'ai du mal à déceler un effet alors que même 0,125 mg de Xanax ont l'air de m'apporter plus d'effet bien que ça soit une dose minime.

Je vais peut-être essayer Euphytose nuit, peut-être réessayer la mélatonine même si normalement c'est plutôt conseillé pour les personnes âgés (j'ai 32 ans) ?

On ne peut pas mélanger avec Atarax pourquoi ? L'avantage de l'Atarax est qu'il n'y a pas de dépendance selon mon médecin, en tous cas il y en a moins que pour un benzodiazépine. Vaut-il mieux prendre du Xanax en continu ou en prendre pendant 3 jours, arrêter pendant 3 jours puis reprendre comme je le fais actuellement ?

Je ne sais plus trop comment faire, je me prends sans doute trop la tête et les ruminations sont peut-être la cause principale de l'insomnie bien qu'en pleine nuit j'évite de ruminer. J'arrive à fonctionner sans soucis en journée, avec un peu de somnolence après les mauvaises nuits mais est-ce que dormir 4h en moyenne par nuit (voir moins) risque de m'apporter des ennuis sur le long terme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maillard



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Sam 26 Mai 2018 - 11:49

Bonjour Loic je comprends car j'ai un trouble severe du sommeil et moi aussi je me prends la tête. ...je ne saurais expliquer correctement le risque avec l atarax mais m à été signalé par mon pharmacien risque grave cardiaque niveau gaba.....à voir avec des professionnels mais il semble qu'ils ne soient pas tous sensibles à ce danger toutefois reel . Je prends des médicaments car comme vous je ne peux faire autrement mais j'ai bien l'intention de les arrêter des que possible. Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Lun 28 Mai 2018 - 6:05

Assez désespéré ce matin, nouvelle nuit blanche Crying or Very sad la nuit précédente j'ai du dormir à peine plus de 3 heures. Soit à peu plus de 4 heures en 3 nuits en résumé, je sais même pas comment je tiens.

Pourtant la journée j'ai ressenti de nombreux signaux du sommeil, je fais du sport, de la méditation, de la relaxation et rien n'y fait le soir devant la télé je somnole mais arrivé au lit plus moyen de trouver le sommeil, mon cerveau se met en éveil. Est-ce purement psychologique, est-ce que j'ai un problème sous-jacent ? Je me pose énormément de questions, mon moral décline, mon anxiété est revenue. Retour à la case départ.

Je vais reprendre les médicaments, je vois pas trop d'autres solutions dans l'immédiat mais qu'est-ce que c'est dur alors que je pensais être sur la bonne voie il y a encore 2 semaines quand j'avais réussi à aligner 10 nuits consécutives à 4 heures ou plus de sommeil.

On va essayer de se limiter à 1/2 Xanax (0.125 mg) et 1 Atarax 25 mg et calmer mon anxiété. Je comprends plus mon sommeil, je suis trop omnibulé par cela et ça me gâche la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maillard



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Lun 28 Mai 2018 - 13:50

Bonjour Loic courage, il y a eu des évolutions même si c passager c'est signe que cela va s améliorer. Moi 3 h environ en 3 nuits hier ne me suis pas levée déprimée. ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14794
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mar 29 Mai 2018 - 11:57

Loïc 88, vous semblez naviguer assez bien entre les contraintes et difficultés de l'insomnie, les aides médicamenteuses et les consignes comportementales..
En tout cas, vos tentatives de lever à heure fixe semblent être systématiquement couronnées de succès, même si l'appréhension à l'idée de potentiellement manquer de sommeil (parfaitement compréhensible au demeurant!) vous a fait glisser à nouveau dans le cercle vicieux de l'insomnie: moins on dort bien, plus on tend à reprendre les anciennes habitudes en cherchant à prolonger son sommeil, ce qui renforce le problème…
La régularité préconisée concerne l'horaire de lever, et ce quelle qu'ait été la nuit qui précède… L'heure de coucher en revanche, doit s'ajuster à sa somnolence, mais en s'assurant d'avoir réuni les conditions qui permettent de ressentir cette somnolence: pas d'écrans, une activité calme et relaxante mais bien différente du sommeil, en se protégeant des possibles ruminations (autour de la thématique "Vais-je réussir à dormir? " par une activité néanmoins attrayante…

Dans un premier temps, essayez de laisser à l'arrière plan la notion de durée de sommeil, et privilégiez sa bonne qualité. Un lever systématique à 6:00, et un coucher que vous reculez au maximum (et en tout cas au moins jusqu'à ressentir la somnolence) pour garantir une bonne pression de sommeil, vont vous aider à retrouver ces bonnes nuits, même un peu courtes. Il faut éviter les assoupissements dans la journée, surtout ceux qui surviennent intempestivement dans la soirée et qui font redescendre la pression de sommeil. Toutefois, même s'il est préférable d'éviter tout endormissement dans la journée, en cas de besoin plus marqué, une courte sieste placée en début d'après midi sera préférable à un lever plus tardif que l'heure habituelle.
Au bout de quelque temps, la confiance dans vos propres capacités à dormir se restaure, et vous pouvez progressivement avancer votre heure de coucher pour récupérer la durée de sommeil dont votre organisme a besoin.
La difficulté est alors de ne pas se laisser "impressionner" par une éventuelle difficulté d'endormissement, qui est peut être tout à fait conjoncturelle, et ne sera pas nécessairement le signe que "l'insomnie est de retour".

L'élément positif est que vous vous sentez à peu près en forme dans la journée (il me semble notamment quand vous revenez à une heure fixe de lever), ce qui traduit la bonne efficacité de votre sommeil. ?N'oubliez pas ainsi que plus votre journée sera riche, active et agréable, plus vous mettez les chances de votre côté que le sommeil soit efficace: le sommeil se prépare aussi grâce au sport, à l'activité physique et à l'exposition à la lumière que vous aurez le matin!

Bon courage et donnez de vos nouvelles!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mar 29 Mai 2018 - 19:26

Bonjour et merci de votre réponse,

L'heure de lever me pose en effet de moins en moins problème même si c'est toujours difficile de s'extirper du lit, je me motive en me disant qu'en se levant un peu plus tôt, j'aurai plus de chance de mieux dormir la nuit d'après.

Oui en ce moment la quantité de sommeil, c'est vraiment pas ça, ce qui est fou c'est qu'une seule nuit de 5H me suffit à récupérer après 2 ou 3 très mauvaises nuits. Mon besoin de sommeil a diminué drastiquement, peut-être que mon organisme s'habitue à dormir peu mais ça m'inquiète un peu, j'ai peur de payer l'addition à un moment donné... en attendant j'ai oarfois du mal à sentir la pression du sommeil le soir même si je somnole souvent un peu devant la télé.

Pour le moment, j'essaye de garder cette fenêtre de 0H à 6H. J'ai été voir mon médecin traitant hier qui m'a conseillé de reprendre les anxyolitiques pendant 3 semaines - 1 mois histoire de bien stabiliser mon sommeil pendant cette période. J'avoue que ça me fait peur, j'ai peur de développer une dépendance et ne plus pouvoir dormir sans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14794
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Jeu 31 Mai 2018 - 11:47

Dans la mesure où vous rapportez (premier post) qu'alors que vous ne souffriez d'aucune difficulté de sommeil, vous avez toujours eu du mal à vous endormir, on peut faire l'hypothèse que vous êtes peut être "court dormeur", c'est à dire que votre besoin de sommeil est plutôt inférieur à la moyenne…
Peut être aussi vos difficultés actuelles vous ont amené à adopter des habitudes favorables au sommeil (comme par exemple un lever régulier), et que la qualité étant optimisée, la durée est alors plus courte…

C'est indubitablement la forme dans la journée qui permet de savoir si on a son compte de sommeil ou pas: si vous n'êtes pas somnolent, que votre attention et votre concentration sont bonnes, que vous gérez comme d'habitude vos émotions, et que votre humeur reste bonne, c'est que votre besoin de sommeil est rempli. En revanche, proscrivez tout assoupissement le soir devant la télé, car un endormissement intempestif, même bref, risque de diminuer votre pression de sommeil et de retarder l'endormissement en faisant disparaître la sensation de somnolence…

Concernant la reprise d'anxiolytiques, il est en effet sage de ne pas diaboliser le traitement médicamenteux qui permet bien souvent d'enrayer le cercle vicieux de l'insomnie avant que celui-ci ne se mette en place. L'anxiété vient certes entraver le sommeil (à la fois comme cause et conséquence des mauvaises nuits), mais il vous faut évaluer en regard votre inquiétude à l'idée d'une éventuelle dépendance, et opter pour le moins gênant. Par ailleurs, vous pouvez également systématiser l'activité physique et vous entrainer aux techniques de relaxation, toutes deux venant nécessairement diminuer l'anxiété...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Jeu 31 Mai 2018 - 16:12

Oui mon temps d'endormissement était très variable, ça pouvait aller de 10 minutes à 1 heure mais même en mettant 1H pour s'endormir, je faisais des nuits tout à fait normales (7H en moyenne je dirais) donc je ne pense pas être un court-dormeur, en tous cas je ne l'étais pas, peut-être qu'on peut le devenir et s'habituer à un sommeil restreint ?

Néanmoins même si je suis plutôt en forme après des nuits satisfaisantes, j'ai l'impression de ne pas avoir totalement assouvi mes besoins de sommeil. Comme aujourd'hui après avoir dormi d'une traite de 0H à 5H30 (soit une très bonne nuit au regard de mes 2 derniers mois), je ne me sens pas trop somnolent en journée (un peu après manger mais ça m'arrivait même avant mes insomnies), mais je sens ma tête un peu lourde et mes performances un peu moindres ou alors c'est les effets secondaires du Xanax que j'ai pris hier soir mais me semble pas qu'il agisse encore 18h après.

Le cercle vicieux est déjà en place chez moi malheureusement, je suis dans un auto-entretien de l'insomnie et pour le moment la RTPL, le sport et la relaxation n'ont pas suffi à briser ce cercle vicieux, je dois m'aider des médicaments pour me rhabituer à faire des nuits à peu près normales en espérant que je puisse diminuer la dose et arrêter rapidement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Lun 4 Juin 2018 - 8:29

Pff je suis assez déséspéré, j'ai l'impression que ça s'aggrave. Je prends 1 Xanax et 1 Atarax mais ça suffit pas à tous les coups...

Nuit de samedi à dimanche, j'ai dormi entre 23h30 et 5h30 mais d'un sommeil très saccadé, au moins 4 réveils mais je me rendors à chaque fois sans trop de problème. Enfin mon sommeil est quand même hâché et donc pas forcément de bonne qualité.

Et la dernière nuit, en soirée je me sens bien et fait l'erreur de m'endormir devant la télé dans le canapé (je m'allonge souvent dans le canapé avec ma femme pour regarder la télé), j'ai du dormir 15 à 30 minutes. Réveil en sursaut par un appel téléphonique, je vais direct me coucher en prenant mes cachets (1/2 Xanax et 1 Atarax) d'abord mais pas moyen de m'endormir je suis désormais bien éveillé, je reprends 1/2 Xanax, ça ne change rien. Je me relève pour regarder la télé, un peu de somnolences mais pas d'endormissement. Je me mets à lire un livre et me mets à piquer du nez sur le livre. J'éteins la lumière mais ne m'endors toujours pas. Finalement je trouve le sommeil de 3h30 à 5h30 environ. 2H de sommeil alors que j'ai pris des médicaments c'est quand même dingue, je me sers des médicaments pour rendre mes nuits plus régulières et ça marche pas. J'ai l'impression que plus rien ne marche, j'ai du mal à me relaxer dans le lit aussi, j'ai l'impression de manquer de motivation, d'être fatigué mais j'arrive pas à lâcher prise.

Bref je sais pas ce que je vais faire maintenant. Reprendre les médicaments pendant une semaine m'a servi à rien j'ai l'impression, soit je développe déjà une tolérance au Xanax, soit mon insomnie s'empire en ce moment et je sais pas pourquoi. Dire que tout cela est sûrement psychologique, ça me rend dingue, j'aimerais tant retrouver mon sommeil d'avant insouciant. Mal dormir se ressent tellement sur la journée plus au niveau du moral et de l'anxiété que de la fatigue en elle-même Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14794
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mar 5 Juin 2018 - 11:59

Quand on est en période d'insomnie, il est très difficile d'éviter tout assoupissement, car cela correspond en général à des moments de détente, dont on a également tout à fait besoin (y compris pour favoriser un bon sommeil…). Il n'en reste pas moins que ces endormissements mettent à mal la pression de sommeil, et "gâchent" tous les efforts de restriction du temps passé au lit. Parallèlement ils altèrent l'association étroite entre le fait d'être au lit et le fait de dormir, ce qui renforce le cercle vicieux de l'insomnie… Dans la mesure du possible, proscrivez ces assoupissements, tout en gardant l'idée de détente.
Par ailleurs, on sous estime souvent l'effet résiduel des hypnotiques: la demie vie du Xanax est quand même comprise entre 10 et 20 heures, ce qui fait qu'il en reste la moitié au bout de ce temps là, et un quart de la concentration maximale au bout de 20 à 40 heures… Ne vous alarmez pas de ce répit que vous vus êtes donné avec la reprise de traitement médicamenteux. Cela vous a certainement permis de récupérer un peu, même si vous avez touché du doigt l'instabilité de l'équilibre que permet la prise d'un hypnotique. En matière de sommeil, il y a tellement de paramètres en jeu qu'il est impossible de "garantir" un endormissement, même quand on met beaucoup de chances de son côté…
Revenez à votre impression du moment de votre amélioration (peut être avez vous gardé un agenda de sommeil?); En reprenant vos bonnes habitudes, vous reviendrez aux comportements favorables à une bonne qualité de sommeil et peu à peu, vous retrouverez votre insouciance quant au sommeil!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mar 5 Juin 2018 - 14:14

Merci pour la réponse.

Oui je continue mon agenda du sommeil, c'est lui qui me permet de voir combien de temps j'estime dormir (je dis bien estimer parce que y'a des nuits je suis incapable de donner une estimation fiable parce qu'il y a des moments je sais pas si je suis éveillé, endormi ou en demi-sommeil). Je continue la RTPL sur les horaires de 0H à 5H30, je me laisse une marge de 30 minutes pour ne pas être trop strict.

Sur conseil de ma pharmacienne, depuis hier j'essaie de relancer la phytothérapie à plus forte dose pour voir. J'essaye donc 4 gélules de valériane (250 mg/gellule) dont 1 au repas et 2 avant le coucher + 1 euphytose nuit (1mg de mélatonine avec 500 mg de passiflore). J'accompagne avec 1/2 Xanax, on va voir ce que ça donne.

Hier j'ai réussi à ne pas m'endormir devant la télé mais nuit très moyenne avec un temps de sommeil un peu supérieur aux 4 heures qui est un peu le seuil psychologique. Endormissement long à venir malgré les somnolences ressenties avant le coucher, j'ai l'impression d'avoir mis plus d'une heure avant de m'endormir durablement. Je dis "durablement" parce que je me suis rendu compte que je me suis assoupi à un moment donné durant ce laps de temps tout simplement parce que j'ai fait un rêve. Si j'avais pas rêvé je me serais jamais rendu compte de cet assoupissement du coup. Une fois endormi j'ai eu quand même 3 éveils vers 1h30, 3h30 et 4h30, je me suis rendormi à chaque fois. Une fois 5h30 en général même si je reste au lit, je ne dors plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maillard



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mar 5 Juin 2018 - 21:49

Bonjour loic
La pharmacienne t a dit que tu pouvais associer plantes et Xanax ? Juste une question car cela m'intéresse. Pour moi qui m'intéresse à la phyto il me semble... qu au coucher tu devrais essayer 1gelule valériane au lieu de 2 et 1 gélule escholtzia. L'association est bonne et l escholtzia joue sur l endormissement..... Suggestion si l endormissement est délicat..... Bon courage.... Et bonne nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mer 6 Juin 2018 - 6:58

Bonjour Maillard,

Oui la pharmacienne m'a dit qu'il n'y avait pas de contre-indication à continuer le Xanax en plus des plantes comme la valériane. La valériane fait office d'anxiolytique et est un peu sédative donc c'est un peu cumulatif avec le Xanax mais ça ne pose pas de souci à priori.

Bon après du coup je ne prends plus qu'1/2 Xanax au lieu de 1, soit 0,125 mg je pense que cette dose est assez minime et du coup les risques de mauvaises intéractions sont d'autant plus réduites. J'ai aussi viré l'Atarax qui ne m'apportait pas grand chose à part avoir plus de mal à me lever le matin j'ai l'impression ? Et comme vous aviez dit qu'il pouvait y avoir des soucis en l'associant aux plantes, ben j'évite et pour le moment je m'en porte pas plus mal.

J'ai encore commis l'erreur de m'assoupir devant la télé hier, ce qui est pénible c'est que je l'ai pas pu venir, je me sentais pas trop somnolent et donc je pensais pas que je m'assoupirais aussi vite, ça a du durer 15 à 20 minutes mais ça a de nouveau gâché ma pression du sommeil je l'ai senti tout de suite derrière mais heureusement j'ai quand même pu dormir un peu plus de 4H malgré un endormissement une nouvelle fois bien compliqué, pas loin d'1H pour s'endormir je pense, pendant ce laps de temps j'alterne entre éveil et demi-sommeil où je suis un peu ailleurs mais pas endormi non plus. Enfin vu l'assoupissement devant la télé je m'en sors bien, j'étais fatigué et la fatigue a fini par l'emporter sur l'appréhension de ne pas m'endormir.

Je note votre suggestion, la pharmacienne m'a également parlé de l'escholtzia et oui l'endormissement est un problème, d'ailleurs il a souvent été long chez moi bien avant ces problèmes d'insomnies. Pour le moment j'ai déjà la valériane et la passiflore à des doses de 500 mg avec 1mg de mélatonine aussi (passiflore et mélatonine c'est dans l'euphytose nuit) , je teste cette association une dizaine de jours pour voir ce que ça donne et si ça peut remplacer le Xanax et après je verrai pour adapter. C'est compliqué de savoir qu'est-ce qui marche vraiment, la prise d'une plante peut amener un petit plus qui peut faire toute la différence entre une mauvaise nuit et une nuit correcte tellement l'équilibre entre les 2 est fragile.

Bon courage à vous aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maillard



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mer 6 Juin 2018 - 8:18

Bonjour loic
La melatonine joue aussi sur l endormissement mais d'après les médecins il faut la prendre vers s 19h....dormi 1h à 4h du matin j'attendais encore le sommeil..... Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loel81



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/01/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mer 6 Juin 2018 - 10:14

Bonjour Loïc,

J'ai le même problème d'endormissement que vous et je viens de passer aux plantes aussi (mélange valériane-eschscholtzia). Je prends aussi une plante adaptogène pour le stress en journée.
J'ai de plus en plus de coups de barre, même si ce n'est pas forcément au bon moment. Hier soir, je me suis endormie 20 min un peu trop tôt et il m'a été difficile de m'endormir de nouveau ensuite.

Par rapport à vos problèmes, est-ce que vous vous sentez hyper tendu en journée ? Je vous demande ça parce que j'ai eu une phase sous anxio, mais mon stress était tellement élevé la journée qu'il était compliqué de le faire redescendre complètement en soirée même avec une aide chimique. Quand le stress est à l'origine de l'insomnie, je pense qu'on y gagne à le faire redescendre en journée aussi afin que notre corps ne soit pas plein de tensions au moment du coucher. Après, je ne sais pas si c'est votre cas.

Bon courage en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14794
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mer 6 Juin 2018 - 11:44

Continuez à lutter conte ces endormissements devant la télé, ils risquent en effet non seulement d'augmenter la latence d'endormissement, mais aussi de déstructurer la bonne architecture de votre sommeil. Peut-être pouvez-vous troquer le canapé trop confortable contre une chaise bien dure ou tout siège qui impose un tonus musculaire d'éveil!
Gardez aussi votre heure de lever très régulière, et favorisez les synchroniseurs, en allant à la lumière le matin tout en privilégiant l'activité physique (pour augmenter la température interne le matin).
Par ailleurs, il est vrai qu'on n'estime pas toujours très bien sa durée de sommeil, car il arrive fréquemment qu'on ne se rende pas compte que l'on dort...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mer 6 Juin 2018 - 14:38

Maillard a écrit:
Bonjour loic
La melatonine joue aussi sur l endormissement mais d'après les médecins il faut la prendre vers s 19h....dormi 1h à 4h du matin j'attendais encore le sommeil..... Bon courage

La pharmacienne m'a parlé de 30 min à 1 h avant le coucher pour la mélatonine et la dernière prise de valériane et c'est ce qu'ils indiquent aussi sur la notice de l'euphytose, y'a différents sons de cloche du coup. En revanche on m'a dit qu'on peut aussi prendre des compléments à base tryptophane un peu avant parce que ça permet de sécréter de la sérotonine elle-même précurseur de la mélatonine, comme le processus est indirect, c'est du coup un peu plus long.

loel81 a écrit:
Bonjour Loïc,

J'ai le même problème d'endormissement que vous et je viens de passer aux plantes aussi (mélange valériane-eschscholtzia). Je prends aussi une plante adaptogène pour le stress en journée.
J'ai de plus en plus de coups de barre, même si ce n'est pas forcément au bon moment. Hier soir, je me suis endormie 20 min un peu trop tôt et il m'a été difficile de m'endormir de nouveau ensuite.

Par rapport à vos problèmes, est-ce que vous vous sentez hyper tendu en journée ? Je vous demande ça parce que j'ai eu une phase sous anxio, mais mon stress était tellement élevé la journée qu'il était compliqué de le faire redescendre complètement en soirée même avec une aide chimique. Quand le stress est à l'origine de l'insomnie, je pense qu'on y gagne à le faire redescendre en journée aussi afin que notre corps ne soit pas plein de tensions au moment du coucher. Après, je ne sais pas si c'est votre cas.

Bon courage en tout cas !

Bonjour loel81,

Je ne me sens pas hyper tendu mais ça dépend des jours, une mauvaise nuit peut réveiller l'anxiété, le manque de sommeil la favorise forcément et mon moral est aussi souvent corrélé à mon sommeil. Et comme après une mauvaise nuit, je rumine pas mal, ça entretient pas mal le processus. C'est sûr qu'en étant stressé ou énervé au moment du coucher, je sais que c'est mort et que j'ai plus qu'à prendre un Xanax. Bon après même en passant une très bonne journée, sans aucun stress, je peux faire une très mauvaise nuit. Il suffit que l'endormissement soit loupé et la nuit est quasiment foutue comme si le cerveau se bloquait définitivement en veille.

Je ne prends pas d'anxio en journée, je m'y refuse parce que j'aime pas ces médicaments, je ne prends du coup que des trucs à bases de plantes le jour. Pour le sommeil, on peut pas faire sans, du coup j'en prends à contrecoeur lorsqu'il faut. Le sport ça aide pas mal pour le stress et l'anxiété en journée, pour ma part ça suffit malheureusement pas pour le sommeil. Je fais aussi un peu de méditation ou de relaxation de temps en temps.

MORPHEE a écrit:
Continuez à lutter conte ces endormissements devant la télé, ils risquent en effet non seulement d'augmenter la latence d'endormissement, mais aussi de déstructurer la bonne architecture de votre sommeil. Peut-être pouvez-vous troquer le canapé trop confortable contre une chaise bien dure ou tout siège qui impose un tonus musculaire d'éveil!
Gardez aussi votre heure de lever très régulière, et favorisez les synchroniseurs, en allant à la lumière le matin tout en privilégiant l'activité physique (pour augmenter la température interne le matin).
Par ailleurs, il est vrai qu'on n'estime pas toujours très bien sa durée de sommeil, car il arrive fréquemment qu'on ne se rende pas compte que l'on dort...

Le problème n'est pas le canapé mais plutôt le fait que je me mets en position allongé pour regarder la télé. Une très mauvaise habitude qui dure depuis des années. Je crois à chaque fois que j'arriverai à me contrôler et me relever au moment où je sens que je risque de m'assoupir mais ça fait 2 fois que je ne le vois pas arriver. Je vais devoir me résoudre à rester assis, au moins en étant assis je le sens direct si je pique du nez. C'est sûr qu'on ne se rend pas toujours compte que l'on dort. La seule chose qui me prouve que je me suis assoupis, c'est un rêve ou le fait que j'ai manqué un passage de l'émission sinon encore hier j'aurais pas pensé que je dormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maillard



Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mer 6 Juin 2018 - 16:48

Coucou loic pour la melatonine sans doute plusieurs sons de cloche mais... Mon généraliste et mon neurologue m'ont donné la même information mais pour melatonine seule circadin..... Courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loel81



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/01/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Mer 6 Juin 2018 - 17:11

D'accord ! Je comprends totalement pour les médicaments...
Pareil pour le sport.
J'espère que tous vos efforts vont payer, bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie devenue chronique   Ven 8 Juin 2018 - 9:55

Bon avant hier j'avais réussi à dormir avec uniquement les plantes sans le xanax avec en plus un endormissement assez rapide (30 minutes) de mon point de vue, j'étais content même si après 4h le sommeil était très saccadé.

Par contre hier pas moyen de s'endormir, à 1H j'ai donc pris un 1/2 Imovane pour provoquer l'endormissement, malgré cela il m'a encore fallu attendre environ 45 minutes pour trouver le sommeil. Comme le réveil est à 5H30, ça fait une nuit un peu courte (moins de 4H) mais je me sens pas trop fatigué ça va. J'ai pas réussi à trouver les somnolences hier soir, pourtant j'étais fatigué parce que j'avais la tête lourde, paupières lourdes mais difficulté à avoir les somnolences même devant la télé. J'avais essayé exercice rapide d'hypnose mais pas suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Insomnie devenue chronique
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Insomnie chronique depuis une dizaine d'années
» demande de conseils pour insomnies chroniques invivables
» Insomnie Chronique
» Insomnie chronique de reveil precoce avec forte anxieté
» insomnie chronique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: