Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Endormissement,réveil nocturne et douleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
FCBmunchenfan62



Nombre de messages : 34
Age : 32
Localisation : SAINT-OMER
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Lun 29 Sep 2014 - 11:27

Bonjour anais3806,

Allez y demandez moi. Smile

Non je plaisante. lol! Mon traitement est le suivant :

- Cymbalta 30mg 1 gél le matin ( Antidép )
- Seresta 10 mg ( 2 cp et 1/2 répartis sur la journée ) >>> j'ai tendance à les diminuer. J'étais à 3cp il n'y a pas si longtemps que ça.
- Xeroquel LP 50mg au coucher

N'hésitez pas à me demandez d'autres infos, j'y répondrais bien volontiers si je dispose des connaissances nécessaires à la réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alo



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Lun 29 Sep 2014 - 13:52

Bonjour,

Comment votre médecin a t-il repéré un état dépressif latent? Je me permets de vous poser cette question car je me demande si je ne suis pas dans la même situation. Pour l'instant mon traitement est un anxiolytique le soir lorsque je sens l'angoisse de ne pas arriver à dormir monter (j'essaie de m'en passer au maximum, d'ailleurs cela faisait plusieurs mois que je n'en prenais pas). Mes insomnies (elles sont très variables) me rendent très vulnérable, faible et déprimée mais je m'interroge : est-ce que ce sont mes insomnies qui me rendent comme cela ou est-ce parce que je suis déprimée voire dépressive que je suis insomniaque? J'ai toujours écartée cette idée de dépression car j'ai toujours de l'énergie pour faire les choses, je fais du sport mais j'ai beaucoup moins de plaisir aux choses en fait j'ai la sensation de subir quelque part!

Désolée d'avoir été si longue et de m'épancher mais je cherche vraiment à comprendre ce qu'il m'arrive.

Merci de m'avoir lu et de vos conseils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FCBmunchenfan62



Nombre de messages : 34
Age : 32
Localisation : SAINT-OMER
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Lun 29 Sep 2014 - 19:19

Je vais tenter de résumer tout en étant précis car c'est très complexe.

Mon médecin avait estimé que je faisais une dépression et voulais instaurer un traitement. Il est vrai que je présentais certains symptômes. Cependant je restais productif sportivement et professionnellement ( maintenant avec le recul, je sais que mes performances étaient atténuées ). Le plaisir était effectivement altéré et j'avais tout comme vous l'impression de subir.On peut donc nier le fait que nous fassions une dépression.

Il faut savoir que tous les symptômes ne sont pas forcément présents lors d'une dépression, que certains priment sur d'autres.
Vous pouvez chercher sur Google tout ce qui concerne " dépression masquée / cachée " .


Mes insomnies (elles sont très variables) me rendent très vulnérable, faible et déprimée mais je m'interroge : est-ce que ce sont mes insomnies qui me rendent comme cela ou est-ce parce que je suis déprimée voire dépressive que je suis insomniaque? a écrit:

C'est un cercle vicieux, l'un entraine l'autre et vice versa.
Dès lors qu'on embraye sur des problèmes de sommeil, en particulier d'hyposomnie, on se lève de mauvaise humeur, on devient irritable, on déprime, on devient anxieux etc ce qui amène à des problèmes de sommeil plus poussés. Et on engrange, des points négatifs vis à vis de ça. C'est l'effet boule de neige !!

Parlez en à votre médecin si vous le sentez mais je pense que vous le devez.
Il faut toujours se remettre en question. Very Happy





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alo



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Mar 30 Sep 2014 - 14:53

Bonjour,

Merci beaucoup pour votre retour j'ai donc vu mon médecin qui pense également qu'i y a un état dépressif sous jacent!

Je vais donc me soigner en espérant que tout rentre dans l'ordre.

Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alo



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: insomnie et antidepresseur   Mar 14 Oct 2014 - 12:38

Bonjour à tous,

Cela fait 12 jours que je prends deroxat et depuis je n'ai plus du tout l'angoisse de ne pas dormir. Je m'endors très rapidement le problème et que j'ai un 1er réveil vers 1h00/2h00 du matin ou j'arrive à me rendormir assez facilement et un second vers 4h00/5h00 du matin et là impossible de me rendormir. Je m'endors vers 22h30/23h00. Est-ce normal ? sachant que le médecin m'a dit que l'effet antidépresseur se ferait d'ici une semaine.

Merci pour votre retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Mer 15 Oct 2014 - 10:28

23:00 - 5:00, cela fait déjà 6 heures de sommeil, ce qui est déjà pas mal! pour certains, c'est la durée de sommeil dont ils ont besoin...

Rappelez-vous que les éveils au cours de la nuit sont parfaitement physiologiques: on se réveille souvent entre deux cycles mais tellement brièvement qu'on oublie que l'on s'est réveillé...
C'est le fait de ne pas se rendormir qui est problématique, et ceci arrive facilement par exemple dès que l'expérience passée des mauvaises nuits précédentes entraine une peur de ne pas se ré-endormir ou une pression que l'on se met à devoir se rendormir. Cette anxiété de performance, parfaitement cohérente avec l'expérience de l'insomnie, peut suffit parfois à auto-entretenir l'insomnie elle même...

Il est plus difficile cependant de se rendormir à 5:00 qu'à 2:00 car la pression de sommeil diminue au fur et à mesure de la nuit. Si vous êtes en forme dans la journée, il n'est pas nécessaire d'allonger la durée de votre sommeil. Si en revanche la somnolence reste gênante, on peut légitimement espérer que l'effet de votre traitement sur un plus long terme vous permettra une durée de sommeil satisfaisante. Il reste important de garder comme objectif la bonne qualité du sommeil, qui est permise et garantie par la régularité de l'heure du lever.

Bravo en tout cas d'avoir enrayé le cercle vicieux de le peur de ne pas dormir!


Dernière édition par MORPHEE le Mer 22 Oct 2014 - 8:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
alo



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Mar 21 Oct 2014 - 15:22

Bonjour,

Je m'endors toujours aussi facilement en revanche j'ai toujours beaucoup d'éveils nocturnes entre 2 et 3 et parfois j'ai l'impression de mettre du temps à me rendormir. C'est très bizarre, j'ai la sensation que je rêve et pourtant j'ai le sentiment d'être réveillée. Je ne suis pas somnolente la journée mais je me sens fatiguée et je baille beaucoup.
J'ai l'impression de ne pas avoir un sommeil réparateur!

Merci pour votre retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Mer 22 Oct 2014 - 12:22

Vous distinguez très bien fatigue et somnolence, ce qui n'est pas toujours facile, en particulier quand l'humeur est un peu déprimée.
Un traitement hypnotique risque toujours de modifier plus ou moins l'architecture de votre sommeil, il est donc important de garder parallèlement une hygiène de sommeil irréprochable afin de préserver sa bonne qualité. Gardez des horaires réguliers, surtout ceux du lever, et n'allez vous coucher que si vous vous sentez réellement somnolente, en essayant de juguler la fatigue par d'autres moyens: le changement d'activité est parfois plus "reposant" que d'aller se coucher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
alo



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Mer 22 Oct 2014 - 14:45

Merci pour votre réponse mais Le Deroxat n est pas un hypnotique il me semble? Alors pourquoi autant de réveils je précise que lors de ces éveils je ne stresse pas et ne me sens pas du tout angoissée! Bizarre que ça revienne chaque nuit du coup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Jeu 23 Oct 2014 - 14:52

Vous avez raison, mais on sait que les antidépresseurs modifient quand même l'architecture du sommeil, même si de façon moindre que les benzodiazépines, et qu'ils sont parfois utilisés comme hypnotiques (à des doses plus faibles que celles nécessaires pour traiter la dépression).
Rappelez vous aussi qu'il est physiologiquement normal (et classique ) de se réveiller pendant la nuit même si on l'oublie le plus souvent tellement les éveils sont brefs. Dès lors que vous ré-endormez rapidement, il n'y a pas vraiment de problème!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
FCBmunchenfan62



Nombre de messages : 34
Age : 32
Localisation : SAINT-OMER
Date d'inscription : 08/01/2014

MessageSujet: Re: Endormissement,réveil nocturne et douleurs   Jeu 27 Nov 2014 - 13:35

Il est important également de préciser que la température corporel ainsi que la température de la pièce jouent un rôle crucial dans la qualité du sommeil.
Trop chaud = difficultés d'endormissement
trop froid = idem
Légèrement frais = nickel !!

En effet, une pièce "surchauffée" n'est pas propice à l'endormissement ni à un sommeil profond de bonne qualité et donc récupérateur.

La température corporelle quant à elle s'explique de part plusieurs raisons.

L'activité physique : une activité physique modeste voir inexistante entraine très peu de fluctuations thermiques de l'organisme alors qu'une activité plus marquée a pour conséquence une élévation de la température. Etant donné que le corps ne s'abandonne à Morphée que lorsque la température est assez basse, l'activité sportive en fin de journée est néfaste pour le sommeil. Alors qu'une activité physique en début/ milieu de journée permet une descente de celle ci en fin de journée et dans la nuit. ==== > meilleur endormissement + meilleur sommeil

L'hygiène de vie : : la nourriture ( je ne rentrerais pas dans les détails ). Un repas trop copieux ou qui demande de l'énergie pour la digestion entraîne une élévation de la température corporel, donc......

Enfin, la douche ou le bain du soir pour les mêmes raisons ne doivent pas être trop chauds. Le mieux étant de commencer avec une eau plutot chaude et de progressivement faire descendre la température vers une eau fraiche ( mais pas froide ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Endormissement,réveil nocturne et douleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Endormissement,réveil nocturne et douleurs
» Problème d endormissement et réveil nocturne enfant 2 ans
» réveil nocturne, enfant de 14 mois
» bebe 9 mois et réveil nocturne
» bébé 10 mois réveil nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: