Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez
 

 Troubles du sommeil et crispation musculaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15359
Date d'inscription : 29/11/2005

Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Troubles du sommeil et crispation musculaire   Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 EmptyVen 30 Aoû 2019 - 11:07

C'est bien toute la difficulté. Comme le dit très justement Coal, le contrôle participe à l'anxiété ce qui entrave le sommeil, et ce dernier s'améliore dès qu'on retrouve confiance dans ses capacités à bien dormir.
Mais d'un autre côté, toute perturbation (même positive comme sortir avec ses amis) peut également maintenir l'éveil, donc il faut à la fois se détacher du sujet "sommeil", et y rester attentif de loin…
C'est le paradoxe de "Soyez spontané!"

Concernant la typologie circadienne (être du soir ou du matin), elle dépend des individus (aspect génétique), mais aussi de leurs obligations et donc habitudes. La lumière peut aider à décaler vers le tôt (si on s'y expose le matin) ou vers le tard (si on s'y expose le soir) notre période de bonne propension au sommeil c'est à dire nos horaires d'endormissement et de réveil.
Comme vous l'avez remarqué Net of Magic, retrouver des horaires moins anarchiques a été bénéfique. Tant que votre sommeil reste un peu fragile (vous semblez avoir parfaitement identifié l'écueil de l'anxiété de performance), il est pertinent d'être légèrement en manque d sommeil, afin de garantir sa qualité. Quand vous vous sentirez plus confiant, vous pourrez progressivement avancer l'heure de votre coucher, (mais à condition de ressentir la somnolence, sinon, aucune raison que vous vous endormiez!).
Bon courage, vous semblez tenir le bon bout!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Net of magic



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 25/06/2019

Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Troubles du sommeil et crispation musculaire   Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 EmptyVen 30 Aoû 2019 - 11:47

@Morphée, un grand merci à nouveau pour votre aide, comme vous l'avez parfaitement précisé, il y a un fragile équilibre à trouver entre la vigilance et le détachement vis-à-vis des troubles du sommeil... Espérons que le temps fasse son oeuvre, pour l'instant je me conditionne à "faire avec" sans espérer une amélioration immédiate, pour ne pas entretenir d'anxiété de performance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Net of magic



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 25/06/2019

Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Troubles du sommeil et crispation musculaire   Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 EmptySam 31 Aoû 2019 - 4:40

Comme quoi il suffit de dire que ça va mieux... incompréhensible réveil à 3h du matin aujourd'hui, sans angoisse ni tachycardie. Je ne comprends rien à ce qui se passe... le pire c'est qu'il n'y a strictement rien à faire à part accepter stoïquement ces courtes nuits Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15359
Date d'inscription : 29/11/2005

Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Troubles du sommeil et crispation musculaire   Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 EmptyMar 10 Sep 2019 - 11:04

C'est déjà beaucoup de réussir à accepter ou à rester stoïque!
Plus sérieusement, il faut surtout se rappeler que les éveils sont normaux au cours de la nuit, physiologiques, et que ce qui pose problème est de ne pas se rendormir après de tels éveils…
Dans la mesure où un éveil est calme, dénué d'anxiété, il sera plus facile de se rendormir, et si le sommeil ne revient pas, se relever pour faire autre chose permettra de faire redescendre la tension ou l'agacement de ne pas dormir. Enfin quel que soit le cas de figure, gardez bien la synchronisation de votre horloge (et donc la bonne alternance de votre rythme veille-sommeil), en vous levant à l'heure habituelle ...même si la nuit a été courte. Cela vous évitera de laisser repartir le cercle vicieux de l'insomnie…

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Net of magic



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 25/06/2019

Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Troubles du sommeil et crispation musculaire   Troubles du sommeil et crispation musculaire - Page 2 EmptyMar 10 Sep 2019 - 13:34

@Morphée, à nouveau merci pour votre message encourageant.

Pour la mise à jour du chemin de croix, si j'ose dire : j'ai l'impression (sans doute faussée) d'être revenu à la case départ à cause du sucroît d'anxiété de la rentrée ; ces derniers jours, après l'endormissement, j'aligne 3-4h de sommeil, puis réveil les yeux grands ouverts, et, dans le meilleur des cas, s'ensuit un demi-sommeil entrecoupé de cauchemars jusqu'au moment du lever. Voire, plus de sommeil du tout, et donc une grosse fatigue le lendemain. J'en viens à regretter mes nuits de 6h...
En rentrant de mes cours hier soir, je me suis littéralement effondré en mesurant le fossé entre l'impact de mes nuits perturbées sur mes "capacités mentales", et les objectifs ambitieux que je m'étais imposés pour cette année (notamment un mémoire de fin d'études sur un sujet pas évident)
Je me repose donc la question d'une béquille médicamenteuse car je commence à me sentir au bout du rouleau, ce qui m'entraîne à tout voir en noir. C'est soit ça soit encore attendre stoïquement une quinzaine de jours que le stress de la rentrée soit digéré, je ne sais pas.

J'ai déjà essayé 10mg de Miansérine pendant quelques jours, j'ai dormi 10h pendant deux jours, puis le sommeil s'est de nouveau dégradé, peut-être un effet placebo ou alors une dose trop faible pour juguler l'anxiété nocturne ? Un psychiatre a suggéré que cette dose n'était pas suffisante et qu'il fallait que j'augmente jusqu'à 20mg.
Avec l'Atarax et autres antihistaminiques, je crains une accoutumance rapide, quant à la mélatonine ça ne me fait strictement rien même avec un dosage de cheval, et je préfère ne plus toucher aux benzodiazépines et aux somnifères habituels type Imovane. Il y a donc peu d'options (ou alors je loupe quelque chose)
J'ai mis des choses en place pour diminuer le niveau d'anxiété global (relaxation, yoga et autres sports), mais le bénéfice ne sera pas forcément immédiat. Bref j'hésite sur la marche à suivre. J'ai généralement une bonne résistance à la fatigue et mon état d'angoisse diurne n'a plus rien à voir avec celui du début de l'été, mais comme l'insomnie a l'air d'avoir décidé de jouer les prolongations...

Par ailleurs tout le monde me parle de "lâcher prise" mais en fait je réalise que je ne sais pas comment il faut faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Troubles du sommeil et crispation musculaire
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» troubles du sommeil après grossesse
» troubles du sommeil chez un enfant de 14 mois.
» bébé 15 mois troubles du sommeil
» audition et troubles du sommeil
» enfant précoce = troubles du sommeil??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: