Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 insomnies importantes qui perdurent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
beups



Nombre de messages : 3
Age : 42
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: insomnies importantes qui perdurent    Sam 16 Mar 2013 - 8:03

Bonjour,
j'ai 37 ans je travaille dans la finance depuis 15 ans; les premières insomnies sévères ont débutés il y a 10 ans. En 2007 j'ai réalisé un enregistrement du sommeil ( pitié salpretriere ) qui démontrait une phase d'endormissement relativement longue ( 1H30 ) ainsi que des phases de sommeil paradoxale et profonde assez courte.
Totale sommeil 5H30.
La pathologie selon le Dr MArchand etait de l'hyperactivité + anxiété. En effet j'ai l'impression que mon cerveau n'est jamais debranché et qu'il travaille sans arrêt même la nuit ( pensées aussi bien positives que negatives ).

Mon medecin généraliste m'avait mis sousr Deroxat + imovan. Ceci a calmé mes pensées et m' a permis un temps d endormissement plus rapide néanmoins avec beaucoup de reveil nocturnes.
En novembre dernier apres un sevrage a l'imovan et au Deroxat j'ai retrouvé un sommeil relativement bon ( 5 a 6h avec plusieurs reveils nocturnes ).

Je tiens a preciser qu'in fine avec 1/2 deroxat sans imovan le sommeil eteait acceptable, mais mon hyperactivité présente.

En revanche depuis fin janvier des troubles importants se sont manifestés ( impossible de trouver l'endormissement avant 2H du matin avec couché a 0H00 ) et avec un sommeil total de 2H00 pendant 1 mois.
Debut fevrier j'ai fait une deux crises de tachycardie (avec ma charge de travail d'environ 70h par semaine et mes pensées continuelles ) suite a un sommeil non récupérateur. ( je travaille d'environ 70h par semaine et il m'est impossible de recupérer avec si peu de sommeil ce qui a donc egalement reveillé fortement mon anxiété. )
Selon mon medecin j'ai fait un petit burn out du a mon manque de sommeil recuperateur + a mon activité trop intense.

Suite a cette épisode mon médecin ( actuellement sur strasbourg ) m' a prescrit 1/2 Atenolol pour la tachycardie depuis 1 mois + depuis 3 semaine du serpolex ( je ne vois pas trop d'effet alors qu'avec la deroxat mes pensées nocturnes avaient bien ralenties d'où un endormissement + rapide); en revanche ce qui est inquiétant c'est que malgré ma reprise d'imovan ( 1 comprimé ) alors q'un demi faisait l'effet avant je n'arrive pas à trouver le sommeil .
Mon medecin m a complété ceci 1/2 lexomil ou 5 gouttes de Teralen mais malgré ceci impossible de m'endormir.

Exemple hier soir apres une séance de sophrologie a 23h00 ( via CD ) j'ai continué a ecouter de la musique jusqu'à 00H00 puis coucher.Prise d'1/2 lexomil + un imovan .... Endormissement vers 2H00 .... reveil a 3H00 puis impossible de me réendormir jusqu'à 5HOO. In fine je me suis levé a 6H30 pour commencer a tenter une reduction du temps passé au lit.

Je commence a m 'épuiser ( j'ai du m'arrêter 2 semaines ) car impossible de me concentrer ( mots de tetes + vertiges ) + enormes fatigues

Je suis depuis 8j des cours sur la pleine consciensce avec un médecin et la semaine dernière j'ai passé 8j en thalasso " cure du sommeil " a Dinard. ( vu mon état de fatigue et stress j'y suis je pense aller trop tôt car 2 a 3h de sommeil par nuit )

J essaie de faire 30mn de sport chaque jour ou au moins marcher + 30mn de relaxation mais arrivant au coucher je ne trouve pas le sommeil et mon cerveau repart de + belles en plein activité.

Pourriez vous me donner quelques conseils ( mon rdv dans un centre du sommeil a Strasbourg n'est programmé qu'en juin .... ). Quel traitement pendre pour essayer de recupere au moins par quelques bonnes nuits. Mon état de fatigue et de stress actuel ne me permet pas d'envisager de reprendre lundi même si je suis impatient d'y retourner ....

merci de vos réponses





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnies importantes qui perdurent    Mar 19 Mar 2013 - 10:42

Si on résume, vous aviez tout d'abord des difficultés de sommeil liées (?) à une activité professionnelle très intense (avec de grosses charges de travail et peut être des horaires chaotiques qui ont modifié un équilibre?), puis grâce à des anxiolytiques vous avez diminué votre hyperéveil ce qui a amélioré vos nuits mais pas la fébrilité de la journée, et actuellement vous n'arrivez plus à juguler cet hyperéveil, ni par les médicaments, ni par les techniques de relaxation, ni par l'activité physique.
Ce forum ne peut remplacer une consultation, ce qui rend impossible toute préconisation médicamenteuse...
En revanche quelques pistes pour vous répondre:

Il est pertinent de chercher une qualité de sommeil à défaut de la quantité. Pour ce faire, suivez rigoureusement les conseils d'hygiène de sommeil:
- lever à heure très régulière tous les jours même ceux où vous n'allez pas travailler,
- heure de coucher reculée de façon à garder un temps total au lit pas trop long (fonction de ce que vous dormez en moyenne),
- temps de "décompression" pendant 1 heure ou 2 avant le coucher, où vous faites une activité de détente, bien différentiée de celle de votre travail,
- dans la journée:
favorisez votre exposition à la lumière le matin, ainsi que l'exercice physique,
au contraire évitez les écrans (surtout ceux des ordinateurs ou autres tablettes que l'on regarde de près) le soir.
enfin, évitez soigneusement les excitants comme le café, le coca ou autres boissons énergisantes, ainsi que tout toxique.

Tout semble se passer somme si votre sommeil était "freiné" par un éveil qui n'arrive pas à s'éteindre. Favoriser la diminution de ce niveau d'éveil est une bonne idée: entraînez-vous régulièrement à la relaxation, mais à distance de vos nuits (pour ne pas cumuler les difficultés et acquérir les automatismes de relâchement quand l'enjeu est moindre, c'est à dire dans la journée), multipliez les occasions dans la journée d'introduire des temps (même très courts) de détente, pour faire redescendre régulièrement la pression, etc..
Le soir, ménagez-vous un sas de décompression: de la même manière qu'on préconise de réserver le sommeil au lit (et le lit au sommeil), réservez vos activités de travail à des lieux et des temps bien délimités, afin de ne plus être en charge de votre travail et que vos pensées soient alimentées par d'autres thèmes. N'hésitez pas à vous coucher un peu tard, pour mettre la pression de sommeil de votre côté. De même, relevez-vous si vous n'arrivez pas à dormir ou à vous rendormir. Il est normal de se réveiller la nuit, le problème est de ne pas se rendormir. Si vous voyez que l'endormissement risque d'être difficile, que vous commencez à tourner dans votre lit et à voir rappliquer ruminations ou pensées éveillantes, levez-vous et allez faire autre chose (lecture, rangements, ..) qui vous aidera à garder un niveau d'éveil pas trop élevé...

Enfin, rappelez-vous que l'imovane joue plutôt sur la continuité du sommeil, et d'autres molécules favorisent l'initiation du sommeil (du coup, il n'est pas étonnant que l'imovane ne vous aide pas à trouver le sommeil. il va plutôt le maintenir une fois que vous êtes endormi.)

On voit que le sommeil est très lié à la bonne gestion de la journée. Traiter la toile de fond de fébrilité semble être la première étape de votre amélioration. Bon courage et tenez-nous au courant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
beups



Nombre de messages : 3
Age : 42
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: insomnies importantes qui perdurent    Mer 20 Mar 2013 - 12:34

Mer i de votre retour
Je fais un enregistrement de ma nuit ce soir, ce que je ne comprends pas c est pourquoi on m à prescrit du seroplex car cela fait 1 mois et je ne sens pas d amélioration sur le sommeil au contraire j ai l impression d être stressé et plus suède ... J ai vu un neurologue qui était perplexe également car il m explique que cette molécule est plutôt dynamisante alors que d autre sont plus sédatifs pour retrouver sommeil. Il me conseil de d arrêter pour en changer en passant par une phase de diminution par 1/2 comprimé pendant 15 ? En sachant que cela ne fait que 28j que je le prends. Quand pensez vous.
Autre question hier après m être bien prépare à m endormir j ai constaté que pendant au moins 40 mn alors que le sommeil était en train d arriver j avais comme l impression des petit décharges électriques ou des rebonds difficile de le caractériser qui m empêchait de tomber dans le sommeil .... Anxiété peut être ? Ou extrême fatigue qui fait que les muscles se contractent ?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnies importantes qui perdurent    Jeu 21 Mar 2013 - 16:38

Plus l'endormissement dure, plus il y a de chances que des phénomènes parasites apparaissent. Vous avez raison de bien préparer votre coucher, n'oubliez pas d'attendre de bien sentir la somnolence pour aller vous coucher.
Concernant votre traitement, n'hésitez pas à vous rapprocher du médecin qui vous l'a prescrit pour lui demander plus de précisions. Il est le plus à même de vous dire en quoi cette molécule est adaptée à votre situation, et c'est lui qui pourra le mieux intégrer les effets qu'elle a sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
beups



Nombre de messages : 3
Age : 42
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: insomnies importantes qui perdurent    Mer 27 Mar 2013 - 11:56

Pour votre information mon médecin à reconnu son erreur et m à arrête d urgence le seroplex, étant hyperactif il m à dit que ce traitement avait aggravé mon état de sur éveil et d hyperactivite ..... J ai donc arrêté ce traitement depuis 5j après 4 semaines de prise !!!!!! Il me propose afin de faire descendre cette hyperactivite de prendre du Depakote. Connaissez vous est ce que ceci va agir favorablement ou peut être qu il serait plus sage de changer de médecin car j ai RdvBonjou dans 10j pour les résultats de ma nuit d enregistrement? Sinon à partir de quelle durée les effets du seroplex vont s estomper car je n était que depuis 28 j sous traitement ? Sinon depuis 2j avec 5 g de teralen + iMovane j arrive maintenant à dormir 5 à 6hoo... Que du bonheur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnies importantes qui perdurent    Ven 29 Mar 2013 - 12:29

Les effets du seroplex peuvent en effet être parfois imprévisibles, car il peut faciliter le sommeil ou au contraire augmenter l'hyperéveil.
C'est une bonne chose que le théralène et l'imovane facilitent maintenant les choses pour vous, surtout dans le contexte de l'ensemble de la situation que vous décrivez et qui reste difficile à apprécier à distance. N'hésitez pas lors de votre rendez-vous pour les résultats de votre polysomnographie à préciser les nouveaux éléments de votre sommeil. De même votre neurologue peut éventuellement vous donner son avis et le cas échéant vous rassurer concernant le dépakote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
insomnies importantes qui perdurent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnies de l'enfant
» Les dates importantes - Outstanding space events
» Informations importantes sur la nouvelle commission d'étude face a Medjugorje
» Informations importantes sur JPII
» Insomnies dues aux angoisses de Vo... Au secours!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: