Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 insomnie trés matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VirginieV



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: insomnie trés matinale   Ven 31 Oct 2008 - 9:02

bonjour à tous

j'ai de grosses insomnies la nuit je me couche entre 22het 23 h00 jamais plus tard et systématiquement je me réveille 4 voir 5 heures après , ensuite je ne retrouve plus le sommeil ; cela dure depuis un an à la suite de mon licenciement mais depuis j'ai retrouvé de boulot ,

j'ai un traitement très léger stablon matin et soir et en plein milieu de le nuit je prends un xanax 05 je suis suivie par un l'acupuncteur pour l'instant pas de résultats ;
je voulais avoir un rendez-vous à le clinique du sommeil sur Lille mais c'est le parcours de combattant
pourriez -vous m'éclairer un peu sur mon cycle de sommeil déréglé
mon médecin traitant est un désarmé par la situation il dit que ça va de dormir 4 à 5 heures par nuit
mais dans mon travail j'ai des pbs de concentration et de grosses migraines pourriez-vous me donner par mp les coordonnées de quelqu'un de compétant sur la région lilloise

désolée d'avoir été aussi longue mais j'ai tant besoin d'en parler celà m'obsède de ne plus être normale !!!

merci pour touts vos réponses
virginie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas



Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: insomnie trés matinale   Dim 2 Nov 2008 - 9:59

Bonjour Virginie. En lisant l'histoire des autres, sur ce forum, tu as pu te
rendre compte d'une chose : tu n'es pas si anormale que cela. Tu es un
être humain, comme les autres. Tu n'es pas "malade", tu fais "juste" de
l'insomnie. Seulement voilà, je me mets à ta place, ça fait un an que cela
dur. Pour ma part, ça a duré 4 longs mois.

Malgré cela, je sais ce que c'est de vouloir en parler à tout prix. Car moi
aussi, j'étais obsédé toute la journée par... la nuit. Je ne pensais qu'à une
chose, c'était d'aller dormir pour voir si j'y arriverai enfin, comme avant
du temps où j'étais le dormeur sans soucis qui pouvait s'assoupir n'importe
où. Aujourd'hui, je dors mieux, mais je ne peux pas occulter cette question,
"est-ce que je vais arriver à dormir cette nuit ?".

Mon insomnie était différente de la tienne, dans la mesure où moi j'étais
incapable de m'endormir en début de nuit. Généralement, je dormais 3h
en fin de nuit. Je devenais fou, je chialais comme un gosse de 5 ans en
me demandant pourquoi je n'étais plus normal. Comme toi... On croit que
le sommeil est comme un interrupteur et qu'on est libre d'appuyer dessus.
Simplement, l'insomniaque passe sa nuit à appuyer sur un interrupteur
qui ne fonctionne pas, qui n'existe d'ailleurs pas. Car le sommeil ne se
commande pas. Il vient par derrière quand tu as épongé tes soucis. La
nuit est faite pour dormir, pas pour ressasser ses soucis.

J'ai arrêté les médocs (mon avis perso), car ils ne m'aidaient pas sur le fond
et à la longue, on s'y habitue, et c'est juste le geste de prendre un zolpidem
qui te réconforte, plus vraiment l'effet chimique. Je me suis dit que c'était
comme ça, et puis c'est tout, que j'allais m'organiser autrement. Quand
j'ai enfin réaliser d'où venait mon problème. J'ai commencé à mieux dormir,
de 2h à 6h30. Aujourd'hui, tout va bien.

Je sais que c'est dur. Mais pour retrouver un bon sommeil. Il ne faut pas
l'attendre comme on attend un bus. Ton sommeil reviendra, c'est une
certitude. Mais il faut apprendre à lui foutre la Paix. Commence déjà par
retirer l'heure de ta chambre
(laisse une alarme), moi ça m'a aidé de ne
plus focaliser sur mes réveils en se disant forcément "ah je me suis
réveillé, c'est foutu" car les bons dormeurs, qui ne pensent pas à leurs soucis
en se réveillant ; ils pensent l'inverse, et se disent qu'ils ont encore du temps
pour dormir. Essaie de positiver et répète toi le soir que tu vas bien dormir.
Ca peut paraitre nul, mais ça aise insidieusement.


Est-ce que le fait de te réveiller à 5h entraine une incidence sur ta journée ?
Es-tu vraiment fatigué la journée ? Peut-être fais tu partie des petits dormeurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VirginieV



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: merci beaucoup!!!!!   Lun 3 Nov 2008 - 10:58

merci Thomas d'avoir pris la peine de me répondre
en fait au départ j'avais des d'endormissement qui on t été résolu en partiei par l'acupunture
je prends des plantes valériane et aubepine celà me calment au momnet du coucher il est vrai que je redoute toujours le moment du coucher et puis en ce momnet je vois un medecin qui pratique la medecine chinoise et elle me dit qu'il faut que je conditionne au coucher celà se prépare ecarter de sa chambre TV radio réveil là depis 2 nuits celà va mieux et je revois mon medecin demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14035
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie trés matinale   Mar 4 Nov 2008 - 11:38

Il me semble que vous êtes sur la bonne voie.
Les conseils suivants rejoignent ceux que vous avez reçus, mais cela peut vous aider dans vos efforts de voir que tous vont dans le même sens :
-évitez les activités éveillantes le soir (pratique du sport, lecture d’un livre passionnant, ordinateur), ainsi que les boissons excitantes (thé, café, cola) dans l'après-midi.
-réservez votre lit pour le sommeil : pas de TV dans la chambre, pas de plateau repas, pas d'ordinateur portable au lit...
-organisez une période d’activité calme avant de vous coucher, ne vous couchez que pour dormir, dès que les premiers signaux s'en font sentir.
-levez-vous et faites autre chose si vous vous réveillez en cours de nuit, et recouchez-vous rapidement dès que l’envie de dormir revient, sans vous intéresser à l'heure.
- levez-vous le matin dès que vous êtes réveillée, et évitez de faire la sieste la journée (tant que les difficultés de sommeil persistent !)
-maintenez des horaires de lever réguliers.
Bon courage. Tenez-nous au courant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
VirginieV



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: insomnie trés matinale   Jeu 12 Fév 2009 - 11:14

bonjour à tous
je viens vous donner quelques nouvelles
mes pbs d'insomnies ne sont toujours pas résolus ; je continue l'acupuncture mais je perds patience j'ai toujours ses reveils noctures
4heures aprés le coucher je me reveille brusquement et là souvent impossible de me rendormir quelqu'un aurait un petit conseil j'ai rendez -vous pour un enregistrement du sommeil je fonde beaucoup d'espoir sur ce rendez-vous
merci de me répondre
virginie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14035
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie trés matinale   Jeu 12 Fév 2009 - 18:16

Il y aura toujours des bonnes et des mauvaises nuits...pour mieux reflter la situation, il est utile de tenir un agenda du sommeil (disponible en pdf sur notre site), qui sera une description chaque matin de la nuit qui vient de s'écouler.
Cela pourra aider le médecin que vous allez consulter pour la polysomnographie.
Bon courage, et gardez confiance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
severine500



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/02/2011

MessageSujet: AU SECOURS - SOS - J'ai peur   Lun 21 Mar 2011 - 12:01

Thomas a écrit:
Bonjour Virginie. En lisant l'histoire des autres, sur ce forum, tu as pu te
rendre compte d'une chose : tu n'es pas si anormale que cela. Tu es un
être humain, comme les autres. Tu n'es pas "malade", tu fais "juste" de
l'insomnie. Seulement voilà, je me mets à ta place, ça fait un an que cela
dur. Pour ma part, ça a duré 4 longs mois.

Malgré cela, je sais ce que c'est de vouloir en parler à tout prix. Car moi
aussi, j'étais obsédé toute la journée par... la nuit. Je ne pensais qu'à une
chose, c'était d'aller dormir pour voir si j'y arriverai enfin, comme avant
du temps où j'étais le dormeur sans soucis qui pouvait s'assoupir n'importe
où. Aujourd'hui, je dors mieux, mais je ne peux pas occulter cette question,
"est-ce que je vais arriver à dormir cette nuit ?".

Mon insomnie était différente de la tienne, dans la mesure où moi j'étais
incapable de m'endormir en début de nuit. Généralement, je dormais 3h
en fin de nuit. Je devenais fou, je chialais comme un gosse de 5 ans en
me demandant pourquoi je n'étais plus normal. Comme toi... On croit que
le sommeil est comme un interrupteur et qu'on est libre d'appuyer dessus.
Simplement, l'insomniaque passe sa nuit à appuyer sur un interrupteur
qui ne fonctionne pas, qui n'existe d'ailleurs pas. Car le sommeil ne se
commande pas. Il vient par derrière quand tu as épongé tes soucis. La
nuit est faite pour dormir, pas pour ressasser ses soucis.

J'ai arrêté les médocs (mon avis perso), car ils ne m'aidaient pas sur le fond
et à la longue, on s'y habitue, et c'est juste le geste de prendre un zolpidem
qui te réconforte, plus vraiment l'effet chimique. Je me suis dit que c'était
comme ça, et puis c'est tout, que j'allais m'organiser autrement. Quand
j'ai enfin réaliser d'où venait mon problème. J'ai commencé à mieux dormir,
de 2h à 6h30. Aujourd'hui, tout va bien.

Je sais que c'est dur. Mais pour retrouver un bon sommeil. Il ne faut pas
l'attendre comme on attend un bus. Ton sommeil reviendra, c'est une
certitude. Mais il faut apprendre à lui foutre la Paix. Commence déjà par
retirer l'heure de ta chambre
(laisse une alarme), moi ça m'a aidé de ne
plus focaliser sur mes réveils en se disant forcément "ah je me suis
réveillé, c'est foutu" car les bons dormeurs, qui ne pensent pas à leurs soucis
en se réveillant ; ils pensent l'inverse, et se disent qu'ils ont encore du temps
pour dormir. Essaie de positiver et répète toi le soir que tu vas bien dormir.
Ca peut paraitre nul, mais ça aise insidieusement.


Est-ce que le fait de te réveiller à 5h entraine une incidence sur ta journée ?
Es-tu vraiment fatigué la journée ? Peut-être fais tu partie des petits dormeurs ?


Thomas > J'ignore si tu es toujours sur ce forum, je lance une bouteille a la mer en esperant trouver un peu de reconfort....
J'ai poste dans un autre topic dont je ne me souviens plus le nom a propos de mon insomnie m'obssede maintenant et j'ai besoin d'en parler avec une personne qui semble avoir vecu (et gueri!!) la meme chose que moi.
Ca dure depuis fin Decembre, donc 3 mois maintenant, et au debut je dormais 'legerement' avec des reveils imposes (par un conjoint qui remuait sans cesse et se reveillait a 3h du matin systematiquement pendant 10 jours!!), du coup lui se rendormissait mais moi pas.
Apres, ca s'est empire et je passe par tous les problemes: d'endormissement (a cause d'une anxiete et d'un desir de dormir si fort que finalement je ne fais que cogiter!!), de reveils apres seulement 1 ou 2 heures de sommeil puis impossible de me rendormir (il est 2 ou 3 heures du matin a ce moment la et apres je panique), et des fois j'arrive a avoir une heure entre 7h et 8h du matin......
Mais ca fait trois mois que je ne dors qu'une heure ou deux par nuit, avec de rares exceptions (j'ai fait 2 nuits de 7 heures naturellement!! JE ME CROYAIS GUERIE a chaque fois, mais ca a recommence direct), et j'ai pu dormir 4 ou 5 heures avec des lexomil et somniferes mais seulement 5 ou 6 fois depuis le debut de mon calvaire..... meme les cachets ne marchent pas a tous les coups!! (hier soir j'ai pris 3/4 d'un lexomil et de la melatonine une heure avant le coucher et je n'ai pas ferme l'oeil!!!! Je suis completement detruite aujourdhui et ma fatigue s'amplifie chaque jour, je me sens morte-vivante...)

J'ai espoir que ca s'arretera car je suis du genre a avoir des 'problemes' obsessionnels qui ponctuent ma vie (j'ai eu une dermite du cuir chevelu que personne ne pouvait expliquer ni guerir et la seconde ou j'ai cesse d'obseder dessus, elle a disparu... j'ai d'autres exemples du meme type). Mais l'insomnie me terrifie car je suis incapable de fonctionner sans sommeil et je sens mon coeur qui bat beaucoup plus vite, mes nerfs a vif, mon organisme qui se vide completement, ma peau qui prend de l'age meme j'ai l'impression!!! Bref, je suis paniquee et malgre tous mes efforts de me convaincre que je peux dormir, que je me fais ca a moi meme, etc, ca prend le dessus! J'ai teste tous les remedes naturels qui existent et toutes les solutions chimiques (Somniferes, anxio..), donc je suis a bout. Je vais voir un psy cette apres midi mais j'ai peu confiance, car j'ai pas d'argent donc je ne vais pas pouvoir me payer beaucoup de seances...

Je ne sais plus comment regler ce probleme qui me gache la vie, et d'habitude, mes insomnies de par le passe n'ont dure que deux ou trois jours, voire une semaine au PIRE. Et les cachets reglaient le pb vite fait.

VOICI MA PEUR: que ca fasse si longtemps que ca dure maintenant (3 mois) et que je sois rentree dans un cycle qui est maintenant impossible a casser toute seule, avec un 'lacher prise'... je n'arrive pas a 'foutre la paix a mon sommeil' comme tu dis et pourtant je sais que mon corps peut dormir sainement, je dormais tres bien avant et si mon esprit arrete de cogiter ou de paniquer, je dors...

Je n'arrive pas a expliquer mes reveils apres 2hrs par contre, ca reste un mystere et c'est la premiere fois que ca m'arrive..

Voila...

Aidez-moi, je suis a bout et je ne veux pas devenir une insomniaque chronique car j'etais parfaitement 'normale' pour le sommeil avant alors je me dis qu'il n'y a pas de raison que je devienne tout d'un coup une incurable........
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14035
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie trés matinale   Lun 21 Mar 2011 - 18:22

Je vous ai répondu sur l'autre sujet. Deux remarques en plus:
Tout d'abord il faut savoir que les éveils pendant la nuit sont physiologiques, , et donc tout à fait normaux, ce qui l'est moins et qui pose problème c'est de ne pas se rendormir.
Enfin, la mélatonine n'est pas un inducteur de sommeil, elle n'a d'intérêt sur le sommeil que si elle est prise régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
insomnie trés matinale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» insomnie trés matinale
» Insomnie Matinale
» Insomnie, fatigue handicapante
» insomnie et pilule contaceptive
» difficultés d'endormissement et insomnie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: