Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Réveil sytématique à 4h00-5h00

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zotomog



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Réveil sytématique à 4h00-5h00   Mer 9 Mar 2011 - 10:39

Bonjour, à tous

C'est la deuxième fois que je post sur ce site mais pas dans les mêmes catégories !
La première fois c'était dans la rubrique "sommeil du nourrisson" car mon fils maintenant âgé de 11 mois ne faisait pas ses nuits. Il fait ses nuits depuis maintenant 2 mois avec encore parfois des réveils nocturnes surtout lors des petites maladies.

Enfin, j'ai passé 9 mois à être réveillé 2 à 3 fois toutes les nuits.
Maintenant que mon fils dort correctement, c'est moi qui est des problèmes.
Je me couche tôt vers 21h00 regarde un peu la télé et vers 21h45 je prends un 1/2 immovane et je coupe la lumière vers 22h00. L'endormissement est rapide.
Le problème est que je me réveil systématiquement entre 4h00 - 5h00 du matin et impossible de me rendormir alors que toute la maison est couchée et dort paisiblement. Je reste alors au lit essayant de trouver ce sommeil réparateur, je me rendort parfois 30 mn je pense mais ce n'est jamais un sommeil de qualité et je me lève à 6h15 épuisé pour débuter ma journée.

Concernant l'immovane j'ai diminué les doses depuis qu'il dort, lorsque mon fils ne faisait pas ses nuits j'en prenait 1 cp entier car je me couchais encore plus tot 21h30 pour récupérer car je savais que je n'avais que quelques heures avant qu'il me réveille. Enfin, concernant ce médicament, je n'ai aucunement l'intention de continuer à en prendre.

Je veux juste retrouver mon sommeil naturel que j'avais avant son arrivé : couché 22h30-23h00 lever 7h00 soit environ 8h de sommeil.

Morphée vous m'aviez bien aider avec mon fils, j'espère que ca va être le cas avec son papa.

Y.
36 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Réveil sytématique à 4h00-5h00   Jeu 17 Mar 2011 - 7:57

Vous décrivez très bien comment des évenements extérieurs, comme les nuits difficiles de votre fils, peuvent venir malmener un sommeil qui était jusque là sans problème, et que cette fragilité perdure alors même que la cause première s'est "réglée" ou du moins grandement amélioré.
Ne vous inquiétez pas, c'est probablement ce sentiment de ne plus être en charge de ce qui se passe pour votre sommeil qui est en cause. Vous devriez retrouver votre tranquillité d'avant.

Il est certainement difficile et désemparant de rester au lit à tenter de retrouver des bribes de sommeil alors que les autres dorment. Ceci est évidemment de nature à renforcer l'agacement et le niveau d'éveil augmenté, incompatibles avec l'abandon que représente le sommeil.
Quand on regarde vos horaires, il apparaît qu'ayant avancé votre heure de coucher, votre plage de sommeil est elle même décalée vers le tôt, mais assez peu diminuée en temps.
Peut-être pourriez-vous reculer un peu ce coucher, en visant vos horaires d'avant, vous reculerez ainsi d'autant votre éveil.
La récupération se fera qualitativement, en gardant des horaires de lever réguliers, ce qui renforce la bonne synchronisation de nos rythmes.

En second lieu, il serait préférable de réserver le lit au sommeil, afin de garder une association très étroite entre "je suis au lit" et "je dors". Il est important de sortir la télévision de sa chambre.
Pour cette même raison d'association étroite, n'hésitez pas à vous lever le matin si vous voyez que le sommeil ne vient pas, afin de différentier au mieux les éveils (bien éveillés) du sommeil (bien marqué). Ce qui est à éviter, ce sont les situations entre deux, ni vrai sommeil, ni vrai éveil. Et comme vous ne pouvez pas "décider" de dormir, décidez de vous lever!

Il est normal que nos besoins de sommeil évoluent avec les années, votre objectif doit être de retrouver une bonne forme dans la journée, c'est un meilleur indicateur que le nombre d'heures!

Bon courage et tenez nous au courant!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
marco_solo



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: Réveil sytématique à 4h00-5h00   Ven 6 Mai 2011 - 19:08

Bonjour,

Je rebondis car le titre de ce message "Réveil sytématique à 4h00-5h00" c'est un peu l'histoire des mes derniers mois ... ou années car j'ai un peu perdu la notion du temps avec ça.

Je suis un grand anxieux, assez profondément mais pas en apparence, c'est refoulé depuis ... très longtemps. Récemment, après un long travail sur moi, ma vie a bien changé : séparation, divorce en route (de mon fait), je suis parti, et je me suis trouvé, mais la phase de transition est un peu longue.

Cette insomnie est très bien décrite, quelque part entre 4h et 4h30, mes yeux s'ouvrent grand, je suis tendu, mon empreinte sur le matelas est légère... et ce n'est plus qu'une attente de l'heure du réveil. J'essaye de débrancher la tête mais c'est quasiment impossible. Ça tourne et ça retourne. C'est comme si j'accumulais des micro-doses d'adrénaline pendant la journée, au fil des angoisses, et que mon corps saturait au bout d'un moment, ne pouvant plus les évacuer. Ensuite je suis bloqué dans cet état pendant des jours et des semaines. Épuisé, je m'endors toujours très vite, mais à 4h00-4h30 ça se termine, et quelque soit l'heure à laquelle je me suis endormi. La sensation n'est pas reposante, c'est plutôt un résidu de stress, en veilleuse, qui m'empêche de me détendre.

Des produits pour dormir, pour me détendre, j'ai essayé du chimique (Lexomil il y a plusieurs années), de la Phytothérapie (Passiflore et Aubépine), des somnifères légers (Donormyl)... En fait, rien ne marche, il n'y a pas de logique, je ne sais pas le fil directeur, je sens que mon corps se laisse prendre une fois ou deux, mais qu'ensuite ... ça ne marche plus.

Quelques fois (1 ou 2 fois par mois - le reste du temps, je décline jour après jour), je connais une vraie nuit reposante. Le matin je suis dans les brumes du sommeil, et là j'en profite, je ne les dissipe pas trop vite. Je suis lourd sur mon matelas, je m'enfonce deux fois profondément que d'habitude. Ce sont des sensations simplement délicieuses. C'est tellement bon que je me demande si finalement je ne le fais pas exprès, de mal dormir, pour pouvoir mieux profiter de ces moments rares.

Je ne comprends la logique, entre mauvais sommeil et bon sommeil, comment faire ? Et dominer ces angoisses, pour éviter de finir mes journées dans un état que je ne peux plus ramener à la normal au bout d'un certain temps. Le mauvais sommeil c'est un cercle vicieux, car quand on est fatigué tout est compliqué, on ne travaille pas aussi bien, et je suis aussi plus irritable, plus perméable, c'est très désagréable car je me sens décliner jour après jour, jusqu'au moment où un fusible claque et je vais faire une bonne nuit.

Les évènements récents de ma vie (et/ou l'âge - 46) me rendent plus "angoissable", comme si tout ce que j'avais refoulé est maintenant plus près de la surface, je ne le contrôle plus. Là j'ai besoin d'aide alors je vais voir mon médecin et lui expliquer tout ça et lui montrer vos documents.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Réveil sytématique à 4h00-5h00   Lun 9 Mai 2011 - 10:55

C'est une très bonne idée, car il vous aidera notamment à repérer cette fameuse "logique" que vous recherchez.
En attendant, une règle simple pour un bon sommeil est de garder une régularité d'heure de lever. C'est cette régularité qui permet de bien synchroniser nos différents rythmes, garantissant ainsi un sommeil continu et de bonne qualité.

Il est important aussi de préparer son sommeil en ménageant un sas de transition entre la journée, souvent bien remplie (émotionnelllement et intellectuellement à défaut de physiquement), et le coucher qui est une sorte de retrait du monde, permettant un lâcher prise le plus global possible.
Baisser progressivement son niveau d'activation peut aider à ce que le sommeil survienne mais aussi qu'il soit continu et profond. Diminuer le niveau d'anxiété durant la journée sera également bénéfique.

Enfin, il est péférable de ne pas rester trop longtemps à "attendre" le sommeil, mieux vaut alors se lever même si ce n'est pas toujours facile. Cela évite au moins les ruminations qui ne font que renforcer l'agacement et l'anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
marco_solo



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: merci   Jeu 12 Mai 2011 - 18:51

Bonsoir Morphée,
Merci pour votre réponse.
Dossier posté et en attente de retour.
Marco-solo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réveil sytématique à 4h00-5h00
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil sytématique à 4h00-5h00
» Réveil systématique 6h après m'être endormie
» 18 mois, et réveil systématique en pleurs (nuit + sieste)
» Réveils de 3h à 5h du matin
» apnée du sommeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: