Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)

Aller en bas 
AuteurMessage
pirouette



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)   Dim 22 Fév 2009 - 21:32

Bonjour, Je voudrais apporter mon témoignage pour que, toutes les personnes qui ont le moindre doute sur leur qualité de sommeil fasse un enregistrement ça peut leur sauver la vie. Je pense bien sûr aux problèmes de santé liés aux apnées qui commence à être reconnu, mais je pense également aux problèmes psychologiques qui en découlent et dont on ne parle pas suffisamment.
j’ai 47ans et je suis sous ppc depuis un peu plus d'un an, et après une adaptation un peu chaotique je supporte bien le traitement, je dirais même que je ne peux plus me passer de la machine. (sauf pour le look bien sur Embarassed ) . En fait je pense que je fais des apnées, et surtout hypopnée depuis très très longtemps, j'ai toujours eu un sommeil fragile, de grosses fatigues, une petite résistance et des maux de tête terribles. j'ai appris à vivre avec cette fragilité, j'ai donc adapter ma vie à mes capacités, en me cachant pour me reposer car au fond j'avais honte d'être comme ça. Je ne peu travailler qu’ à temps partiel, encore aujourd’hui . Le fait de m’économiser m’a permis de fonctionner comme ça pas mal d'année, mais en prenant de l'âge c'était de plus en plus dur. Pour moi la vie de tous les jours c'était "ko lanta". Je consultais tout le temps des médecins , mais personnes ne m’a détecté, je n’avais pas le « profil » . . Mon médecin voulait que je prenne des anti-dépresseur mais j'ai toujours refusé, pour tenir le coup j'ai eu recours à l'homéopathie, l’ostéopatie, l'acupuncture, j’ai même fait une thérapie.(7ans quand même à me poser mille questions ) J’ai consulter un urologue car je me levais 6 à 8 fois chaque nuit. Il n’a rien décelé, m’a dit de ne pas trop boire. Je commençai à croire que j’étais hypocondriaque.(après tout pourquoi pas !), toujours un bobo quelque part. L’été de la canicule, je n’ai pratiquement pas dormis c’était horrible , j’ai commencer à me réveiller avec des palpitations terribles et des angoisses, je me suis mise à manger la nuit pour m’apaiser , et de ce fait j’ai pris quelques kilos qui ont je pense accentuer les apnées . . . jusqu’au moment ou mes migraines et ma fatigues sont devenues insupportables. , j’étais extrêmement irritable, J’ai réduis ma vie sociale au stricte minimum. Je commençais à prendre des phobies. J’avais de plus en plus de mal à me concentrer J’avais l’impression que personne ne me comprenait, J’ai eu un petit accident de voiture,( je ne peux plus conduire sur l’autoroute j’ai peur car j’ai perdu mes réflexes, je suis beaucoup plus lente), c’était la descente aux enfers . Je me disais que cette fatigue Chronique et ces migraines allait avoir raison de moi.. j’ai cru que j’allais devenir folle. Je vous passe les difficulté dans mon couple (j’ai un mari et un fils adorable, je sais pas comment on a fait pour résister, ). Je me disais que si c’était pour vivre comme ça n’en valait pas la peine. Parfois j’avais l’ idée d’en finir . Puis un matin , une migraine de plus, je me suis dit qu’il fallait trouver la solution . je me sentais bien seule. Je me suis dit que j’allais me faire hospitalier en psy, voir un neurologue, Et j’ai appeler un centre du sommeil car je dormais trop mal . Et la pour la première fois je suis tombé sur un interlocuteur qui m’a entendu et m’a conseiller le centre d’enregistrement des apnées du sommeil. Puis tout a été très vite, enregistrement en urgence .(sinon il y avait 6 mois t’attente) et ppc dans la semaine . Aujourd’hui je vais beaucoup mieux, même si j’ai encore des gros coup de fatigue, et une petite résistance. Je reprend tout doucement confiance en moi.
Bien sûr je ne peux en aucun cas affirmer que tous mes problèmes viennent des apnées mais en tout cas cela à du bien contribuer à en accentuer certain. On peut aussi se demander pourquoi on fait des apnées ????
Mais ça c’est une autre question !
En tout cas la PPC me permet d’ apaiser de nombreux questionnements qui m’ont rongés durant de longues années, alors pour le moment je fais « une pause » lol!
Pirouette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)   Lun 23 Fév 2009 - 16:50

merci de votre temoignage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
auxnuagesinfinis



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)   Sam 2 Fév 2013 - 19:42

bonjour, certes ce message est vieux, mais il me parle...

je commence moi aussi à saturer de cette fatigue qui me gâche la vie... (je ne sais pas encore si je souffre réellement d'ADS mais je le suppose et à vrai dire, je l'espère...)

les conséquences sont similaires aux tiennes... j'ai pris toutes sortes de traitements et vu de nombreux médecins qui ne trouvent rien..
j'ai honte, je me dévalorise, me prends pour une fainéante...
et moi non-plus je n'ai pas le profil.. (j'ai 30ans, je suis une femme qui ne fait pas d'hypertension, sportive et pas en surpoids, je ne ronfle pas vraiment...)

par contre moi je n'ai pas fait de thérapie car c'est la psy elle-même qui m'a dit de vérifier la qualité de mon sommeil... car mon doc aussi m'a prescrit des antidépresseurs que moi non-plus je n'ai pas voulu prendre
en effet, je ne me sens pas déprimée, bien au contraire je pense avoir un moral d'acier, la psy aussi d'ailleurs, au vu de tout ce qui m'arrive... je suis juste crevée, lessivée, et faiiiiiiible...
elle m'a dit que "je gère" au point de vue mental, pas besoin de thérapie et encore moins d'antidépresseurs, mais des cernes pareil en dormant 10h/nuit c'est pas possible...!!

depuis j'ai pris rdv chez le pneumo et j'attends... j'aimerais tellement que ce soit ça..!!!

et toi pirouette, comment ça va aujourd'hui...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)   Mer 6 Fév 2013 - 12:49

10 heures du sommeil par nuit et toujours crevé? Pas normal ça. Avez vous l’impression que votre sommeil est de bonne qualité? Réveillez-vous le matin en forme? Avez vous besoin de faire la sieste?

Un temps du sommeil très longue évoque la possibilité que le sommeil est fragmenté et de mauvaise qualité, et c'est au médecin du sommeil de chercher le pourquoi de comment. En attendant il est importante d'optimiser votre hygiène du sommeil - les horaires réguliers, pas de sieste longue, éviter les écrans le soir après 21h00... et de se lever à une heure régulière. Limiter vos apports de caféine (café/coca peuvent fragmenter le sommeil). certains ont un besoin important du sommeil, et la vie de tout les jours le mets en privation du sommeil - ça fait depuis combien de temps que vous êtes crevé? Est ce que ça va mieux en vacances?

Les antidepresseurs peuvent donner une somnolence et une augmentation des besoins du sommeil - vous en prenez ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
auxnuagesinfinis



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)   Mer 6 Fév 2013 - 21:42

bonjour,

alors:
- pour moi, j'ai l'impression d'avoir un bon sommeil bien que je rêve beaucoup et qu'il m'arrive de me réveiller avec le cœur qui s'emballe...
- je me réveille toujours crevée comme si je n'avais pas assez dormi et c'est comme ça depuis ma plus tendre enfance... (j'ai déjà essayé de trouver mon temps idéal de sommeil, je ne l'ai toujours pas trouvé... Wink )
- je fais rarement la sieste, (même si parfois je ne peux pas résister...) parce que c'est un deuxième matin pour moi... avec un réveil difficile et un bon moment pour émerger...trop pénible...
- je suis "fatiguée de naissance", autrement dit, j'ai toujours été comme ça, aussi loin que je me souvienne (j'en ai parlé à ma mère qui confirme...)
mais depuis 3mois c'est encore pire... pire de pire...
- ça va un peu mieux en vacances (en "vraies" vacances) car je peux dormir plus et j'ai aucune contrainte... je passe mon temps à ne rien faire donc ça va... mais je dirais plutôt que c'est pire quand c'est pas les vacances... voyez la nuance.. Very Happy
- bien que mon doc m'en ait prescrit, je ne prends pas d'antidépresseurs car j'ai de gros à priori dessus, en plus je n'en ressens pas du tout le besoin, et ma psy m'a dit elle aussi que je n'en ai pas besoin...

merci pour vos messages et vos conseils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)   Ven 8 Fév 2013 - 15:53

a priori une fractionnement du sommeil - à voir les résultats de vos explorations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau )
» Mon parcours d’apnéique féminine !(un sport de haut niveau)
» PACEMAKER pour apnéique, nouveauté, espoir et crainte
» apnee
» Faites du sport !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Ronflements & Apnées du sommeil-
Sauter vers: