Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 visite medecin du sommeil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: visite medecin du sommeil   Mer 7 Mar 2012 - 14:23

Bonjour a tous

j' avais posté il y a quelques temps pour des insomnies revenues brutalement apres l' arrêt obligé de NOCTRAN, remplacé par TRANXENE 5 et IMOVANE. cela fait donc 7 semaines que mon sommeil se degrade de plus en plus. (Pendant 1 mois, j' ai dormi environ 5H par nuit, puis 3 ou 4 H, hier, 1H30.) Hier apres midi je suis allée voir un specialiste du sommeil sur les recommandations de mon docteur. celui-ci m' a surtout prescrit une phase comportementaliste, et je dois vous dire que cela m' a tellement mis la pression que je n' ai dormi qu' 1H30 cette nuit. En effet, avoir obligation de rester eveillée de 7H du matin à 11H le soir m' angoisse beaucoup. car je me sens border line, j' ai tres sommeil et ne pas aller 5 minutes sur mon lit fait que je pique du nez sur ma table, ce qui ne me semble pas meilleur...d' autre part, le "rituel du coucher" qui devrai apaiser, m' angoisse aussi. pourquoi une heure précise chaque soir, et toute la preparation en amont,(mise de pyjama, brossage de dents ET lecture de 10 minutes (suis super crevée, je vois pas l' interet de me fatiguer encore plus les neurones avant d' aller dormir??) ce qui m' angoisse aussi, c' est de ne pouvoir me lever lorsque je suis eveillée, (il faut rester dans son lit, et là, bonjour l' insomnie qui s' installe..et l' énervement. bien que je prenne du tranxene 5 et de l' imovane au coucher, cela me perturbe gravement. j' ai un passé de 10 ans d' insomnie, que j' avais fort bien réussi à maitriser depuis 9 ans avec NOCTRAN; quand je dis insomnie, c'est bien pire, manque de sommeil et médicaments divers ont induits une tres grave depression, des myoclonies, des crises d'angoisse, de spasmophilie. tout était redevenu correct avec NOCTRAN, et me voilà redevenue un vrai zombie. ..je dois reprendre contact avec lui dans 3 mois, mais j' ai tres peur de retomber, déjà, dans la depression. je tiens le coup aujourd' hui sans aller me coucher, mais je suis horriblement fatiguée. je viendrai vous faire part de ma prochaine nuit, si vous voulez bien, çà m' encourage. je ne comprends pas, vous, vous preconisez de se lever lorsqu' on ne dort pas la nuit, et lui me l' interdit???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: 3 eme nuit sous protocole comportemental   Ven 9 Mar 2012 - 7:58


Je continue mes posts, cela peut toujours servir à d' autres personnnes, même si je n'ai aucun échange sur ce forum. Aujourd' hui 3 eme nuit avec le protocole mis en place. Finalement, je m' y suis tres bien fait, même si c'est tres dur de ne pas faire de sieste la journée. hélas, je ne retrouve pas pour autant plus de sommeil. seul point positif: je m' endors un tout petit peu plus vite. Voici comment je dors: sommeil de 11H30 à 1H30, puis demi sommeil jusqu' à 3H, demi sommmeil jusqu' à 4H30. Cette nuit, plein de petits reveils jusqu'à 5H30, car genêe par mon eczema visage et cou qui s' est réveillé. somnolence et grattage ensuite jusqu' à 6H30. lever 7H; il va sans dire que je suis extremement fatiguée la journée. j' ai diminué Imovane à 3,75 et ma nuit s' est déroulée de la même façon que sous Imovane 5. Je vais rester a 3,75 dix jours, comme prescrit, puis diminuer encore. voilà, bonne journée (hum, façon de parler) à tous les insomniaques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philo2012



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/03/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Sam 10 Mar 2012 - 22:57

Bonsoir Cajou
Si cela t aide il faut que tu continues a venir poster.
En outre, il y en a d autres comme toi qui sont victimes d insomnies passageres, moi par exemple qui suis interesse par ton experience.
J espere que ta situation va evoluer positivement.
Si je peux te donner un conseil, essaie d envisager ta situation dans son contexte plus general. A savoir, qu a mon avis dans bon nombre de cas les insomnies sont un symptome d un mal etre plus profond. Il y a sans doute des angoisses en toi que tu n arrives pas a gerer consciemment qui viennent troubler ton sommeil. Essaie peut etre de voir un psychotherapeute pour en discuter. Commence des cours de yoga ou de tai ji.... Propose tes services comme benevole a la Croix rouge ou autre.. Souvent le fait d aider d autres personnes plus demunies nous aide a passer le cap.
Positive... Cela va aller mieux.
Petit exercice a faire qui va t aider.
Avant d aller dormir pense a un bon moment de ta journee. Vois toi revivre ce moment, entends les sons, vois chaque detail de ce moment comme si il etait eternel, respire bien profondement... et penses qu a chaque respiration tu te sens de plus en plus relax, que tu revis ce moment encore et encore, tu te sens, de mieux en mieux. Ta respiration devient de plus en plus calme. Tes muscles sont completement detendus. A chaque respiration tu te detends de plus en plus. Tu te concentres sur ta respiration et vois ce moment qui t emplit de bien etre. A chaque respiration tu deviens de plus en plus detendu. Comme tu te relaxes un peu plus a chaque respiration, tu commences a compter celles-ci en commencant a 100 et en decomptant. 99...98...97 tu te sens encore plus detendu. Chaque nouveau chiffre, 90,89,88 chaque nouvelle respiration t emmenes dans un niveau de relaxation plus profond. Chiffre apres chiffre 84 83 82 tu t enfonces dans un etat de plus en plus profond de relaxation. Tu es tellement detendu qu il se peut que tu te perdes dans le decompte des chiffres en tombant dans un profond sommeil. Tu te laisses aller et tu vas automatiquement t endormir maintenant et te reveiller lorsque ton corps sera repose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: merci philo   Dim 11 Mar 2012 - 8:32


bonjour philo,
Comme je l' ai dit dans un autre post, j' ai eu dix ans d' insomnies tres severes (maintenant je comprends pourquoi: la 1ere barette de lexo a été le début de l' enfer).ensuite, prise de tout et n' importe quoi (stilnox, imovane et bien d' autres). il y a 20 ans on ne nous prevenait absolument pas des effets de manque à chaque arrêt. ce qui fait que mes symptômes, en fait, de sevrage, les medecins et moi les considerions comme des effets du manque de sommeil.puis dépression tres grave (angoisses de mort), prise de tranxene 50 en goutte à goutte, , prise d' anti depresseurs. j' ai vecu tout cela de 1993 à 2000 ( + 3 operations assez dures, fibromes et intestins);en 2000, brusquement, ma psy m' a sevré de mon tranxene 5 d' un coup. je me suis retapée l' enfer du manque. 2 ans apres je ne dormai toujours que 3H environ par nuit et était tres ébrieuse la journée. en 2002, on me prescrit de l' athymil, que j' ai pris 3 mois et qui m' a refait faire des nuits de 5H. mais c' était pas le top. on m' a donc prescrit noctran, et depuis 10 ans, tout était revenu dans l' ordre. ENFIN JE DORMAI mais voilà, noctran supprimé et retour en enfer...j' ai appris que NOCTRAN était en fait du TRANXENE + 1 neuroleptique. actuellement je suis un zombie, mais j' espère que çà va aller mieux. cela fait 8 semaines que j' ai arrêté le noctran, prise de tranxene 5 obligée, vu que c'est une des drogues les plus dures et que je ne pourrai me permettre de re subir un sevrage, sachant trop ce que çà donne...je veux me sevrer de mon imovane. (que je prends depuis 8 semaines également),j' en suis actuellement à 3,75,et je dors entre 3 et 4H par nuit. (contre 5 à 6 en début de traitement avec 7,5). cela va mieux,passé le 1er jour d' angoisse de ce "traitement comportemental", je m' y suis habituée. merci pour tes bons conseils. la relaxation est un truc excellent, c' est sûr. par contre, pour ce qui est de sortir, je ne peux pas, j' ai des problèmes de marche depuis 7 ans et suis cantonnée à la maison presque tout le temps. ce qui m' empêche aussi de dormir, c' est de l' eczema au visage et au cou, qui me gratte la nuit. La prise de médicaments pour dormir n' arrange pas les choses puisque je fait de la photo allergie (allergie provoquée par le soleil avec certains medicaments, notemment toutes les benzo). alors voilà, je voulais dire tres sérieusement aux generations d' aujourd' hui "ne prenez aucun de ces medicaments si vous avez une insomnie passagere. " car on est malheureusement obligés de les garder toute sa vie ou passer par d' horribles souffrances, tant psychiques que physiques). merci à toi philo, je reviendrai poster, car j' avoue qu' au moment du sevrage complet d' imovane (je compte un mois), je vais sans doute en baver. j' espère ne pas être amenée à reprendre des anti depresseurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Dim 11 Mar 2012 - 11:17

Merci Philo pour ta recette à compter les moutons à rebours !
J'ai essayé cette nuit et le marchand de sable a rappliqué au quart de tour, yess.
A partir d'une image de Morphée :



Cajou, il y a une chose que je ne comprends pas : d'un côté, tu dis
que, avec le Noctran, tout est revenu dans l'ordre depuis 10 ans, et de
l'autre côté du dis que tu as des problèmes de jambes depuis 7 ans.
Cela me semble contradictoire scratch .
Je pense à toi. Ça doit être pour toi comme si on me retirait mon Lexo
sous le nez.


Dernière édition par Marmotte21 le Dim 11 Mar 2012 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philo2012



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/03/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Dim 11 Mar 2012 - 12:42

Bonjour Cajou,

Je te souhaite bon courage dans ton sevrage. Je suis convaincu comme toi que les medocs a long terme ne font que nous entrainer dans un cycle infernal de dependance qu il devient difficile a briser. Les effets secondaires ne sont pas aussi negligeables que l on veut bien le dire. Et le sevrage se revele bien souvent fort difficile qu il s agisse de somnis, antipsychotiques ou antidepresseurs. Il vaut donc mieux trouver des traitements plus softs quand cela est possible. Un cas n est pas l autre mais une bonne hygiene de vie, un rythme regulier de sommeil, des activites sportives, faire du yoga ou tai chi et avoir quelques bons amis a qui l on peut parler de ses angoisses sans tabou sont toujours des adjuvants a un meilleur sommeil.
Quand l insomnie dure alors il faut consulter son medecin afin d evaluer si il y a un probleme physique et eventuellement aller voir un psychotherapeute afin de pouvoir parler de ses angoisses et se liberer emotionnellement. Il faut continuer a chercher des solutions pour briser le cercle et retrouver une dynamique positive... Acupuncture, hypnotherapie, shiatsu, vacances au bord de la mer, volontariat... Il ne faut pas baisser les bras. On va retrouver le sommeil. L important est de garder une image positive parce qu a chaque moment tout peut changer... Chaque nuit est une nuit differente et un declic peut se faire a chaque seconde.
La dependance physique n est pas facile a enrayer mais il y a une solution. Ne pense pas trop au passage au sevrage complet a ce moment. Une chose a la fois. Continue la therapie comportementale comme te l a recommande le specialiste du sommeil. Pratique l exercice que j ai propose avant de t endormir... Cela va marcher... Je pense a toi.

Marmotte - ravi que l exercice ait pu t aider... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: a marmotte et philo   Dim 11 Mar 2012 - 17:42


bonjour marmotte

Mon problème de "mal de jambes" n' a rien à voir ave mes prises de somnifère. c'est hélas un tout bête accident domestique qui m' a fait une rupture de l' aponevrose, puis de l' algodystrophie. comme j' ai des attelles depuis ces 7 années, j' ai les chevilles enraidies et sujettes à des entorses. c'est pour çà que pour moi, rien n' est facile.je marche peu, et avec des cannes. effectivement, sur le plan "insomnies" tout était reglé avec le NOCTRAN, ma vie était redevenue vivable.ne pouvant me deplacer, je faisais, par exemple du "benevolat" pour un cercle de genealogie (saisie d' actes) parceque c'est une de mes passions. actuellement, je dors trop peu pour rester sur l' ordi, ma vie est donc sérieusement réduite puisqu' elle se résumait essentiellement à l' ordinateur. je vais noter ta "recette" relaxante philo. bon dimanche. je vous dirai comment j' ai dormi cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Dim 11 Mar 2012 - 18:12

Je suis désolée pour toi, Cajou !
Est-ce que tu sens un changement au niveau
de la jambe depuis l'arrêt du Noctran ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Dim 11 Mar 2012 - 18:47


ma foi, non, pas de changements, sinon que j' ai tendance au desequilibre . pour l' instant, pas de myoclonies ni d' impatience ni de picotements, comme cela m' est arrivé il y a 20 ans lors de multiples sevrages (j' attribuais alors cela au fait de ne pas dormir). je pense qu' en gardant le tranxene5 cela ne devrai pas arriver de nouveau au sevrage de l' imovane, du moins je l'espère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Dim 11 Mar 2012 - 19:13

Une tendance au deséquilibre me semble quand-même un signe.
J'espère aussi que, face au «poids» du Tranxène, l'Imovane ne
sera pas trop dur à sevrer. As-tu prévu de sevrer le Tranxène par
la suite ou veux-tu le garder pour remplacer le Noctran ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Lun 12 Mar 2012 - 7:25


bonjour marmotte, j' espère que tu as un peu dormi. moi, pour l' instant, c' est 4H pâr nuit. effectivement, çà me fait un peu peur d' avoir 2 medicaments.voilà pourquoi je veux me sevrer d' imovane, qui, par aillleurs, ne fait guère dormir. On m' a proposé NORSET, mais je n' ai pas trop envie d' avoir à reprendre un anti depresseur. Si par contre, au sevrage Imovane je me retrouve à 2 voir 1H de sommeil par nuit, je tiendrai pas plus de 2 jours, donc, faudra trouver une autre molecule. j' ai pas le choix. Ayant eu une tres forte dépression il y a 14 ans, je crois qu' on a guère d' autre choix pour garder une vie a peu pres normale.je ne veux pas que mon ami aie à supporter une compagne depressive en plus d' être handicapée pour la marche.j' aimerai donc trouver une molécule peut être un peu moins perfomante que Noctran, mais suffisemment pour dormir 6H, seuil minimal pour avoir une vie a peu pres confortable. je passerai donc à une molecule moins forte que tranxene, puisque dans le tableau des equivalences, c' est quand même une des plus fortes.mais si je compte mes années noctran plus mes 3 ans de tranxene (administrés a l' hopital en perfusion 50mg lors d' une "cure de sommeil" d' 1 semaine (qui n' a d' ailleurs rien donné, a part une hypotension à 8, je ne dormai qu' 1H par nuit) et continués à dose dégressive par ma psychiatre qui a pris le relais jusqu' en 2001 ajouté à seropram, çà m' amène à 14 ans d' accoutumance à ce produit... voilà où j' en suis pour l' instant dans mon ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philo2012



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/03/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Lun 12 Mar 2012 - 10:57

Bonjour Cajou,
J espere que tu as dormi un peu plus cette nuit. 4h ce n est pas beaucoup. Moins de 4h cela devient vraiment difficile pour l organisme notamment a cause de l effet depressif du manque de sommeil.

Je te souhaite bon courage dans ton sevrage imovane. N y pense pas trop... Cela va aller. Avec l energie du printemps qui arrive... le mental redevient plus fort. Essaie de profiter du soleil si tu peux. De sortir et faire des choses qui te plaisent. Cela va te detendre et inevitablement renforcer le positif dans ton subconscient.

Je pense bien a toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Lun 12 Mar 2012 - 14:27

Merci Philo, bon courage à toi aussi, dors tu un peu mieux?j' ai vu sur un post que tu dormais tres peu. je suis un peu angoissée en parcourant les forums parlant des accrocs à noctran, comme moi.depuis janvier ou fevrier, plus un seul post. toutes ces personnes disaient, tout comme moi, qu' ils avaient une tres bonne qualité de vie avec ce medoc et qu' ils glissaient dans une degringolade infernale même en le substituant. çà me fait peur,je me dis qu' ils sont tous tellement bas, sans doute à fond dans la depression et bien shootés, car personne n'est revenu dire, depuis l' arrêt en octobre "çà y est, je me sens bien, je redors et je suis guérie; Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Lun 12 Mar 2012 - 15:33

Coucou Cajou,
Je ne crois pas que qui que ce soit puisse être
sevré complètement du Noctran depuis octobre
(à moins de l'avoir pris juste pendant quelques
jours ou très occasionnellement, et ceux-là ne
savent peut-être même pas encore qu'il n'existe plus).
Penses-tu que toi-même, tu es dosée correctement
en ce moment ? Quand tu as eu ton accident,
t'ont-il dit qu'il existait un espoir de rétablissement
(rupture partielle) ou pas ? Si la rupture était seulement
partielle, le dosage de tes médocs me semble très important.
Il doit être ni trop fort, ni trop faible !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Lun 12 Mar 2012 - 18:09


bonjour marmotte

ben, dosée correctement, non, puisque me revoilà dans les affres de l' insomnie.je ne pense pas à une question de dosage, d' ailleurs,puisque de suite, Imovane m' a fait replonger. E videmment, en prenant moins, je dors moins (4H actuellement contre 6 en début de traitement (pris, je le rappelle, parceque j' avais tres peur de l' arrêt noctran, donc passée du dernier cachet noctran à Imovane + tranxene. vu mon tres lourd passé de sevrages brutals, insomnie, spasmophilie, depression, j' ai l' impression de retomber dedans. le manque de sommeil me fragilise bien plus qu 'avant. 10 ans de vie revenue "normale" aneantis par la suppression de noctran, çà me rends malade, que veux tu. pour ce qui est de ma blessure aux pieds, je l' ai déjà dit, cela n' a rien à voir.il me faudrai (encore) du courage pour assumer un traitement kiné tres douloureux.Hélas,ce courage, je ne l' ai plus. trop de problèmes, trop d' operations, trop de tout, je me demande comment je suis encore en vie,c' est te dire...on est résistants et resiliants jusqu' à un certain point. je faisais avec "tout" parceque je dormai, mais là, je lâche franchement...au passage, mon "docteur du sommeil" m' a felicité pour ton agenda. (bien qu' il n' aie retenu que les 3 jours ou je suis restée une douzaine d' heures au lit (en comptant les repos de la journée),tellement j' étais fatiguée. Là, je suis au delà de la fatigue, mais il peut être content, je ne vais plus me coucher l' apres midi, j' ai passé le cap au dessus, où la fatigue agit comme un anti sommeil, eh oui, j' ai connu çà dans le temps...bref, je suis confuse, fatiguée et sans doute déjà en depression, comment ne pas être tres irritée par l' AFSSAPS ? ils bousillent des milliers de gens qui avaient, je le répete, une qualité de vie normale apres déjà de gros traumatismes et retombent en enfer.eh oui, ce soir, je ne sais plus trop où j' en suis (et c'est pas l' effet de manque, mais LA FATIGUE DU MANQUE DE SOMMEIL; voilà, excuses moi mais j' en peux plus. a demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Lun 12 Mar 2012 - 20:58

J'espère que tu fais un bon dodo cette nuit !

Le calendrier n'était pas de moi ouh la laaa, il est de Morphée !

Pardonne-moi d'avoir insisté sur la question de la jambe !
J'ai été paralysée et mon doc avait toujours nié avec
véhémence que ça venait des médocs. Toujours est-il que,
8 ans plus tard, un autre doc m'a accordé un sevrage et...
la paralysie est en train de partir.
J'ai pensé que si tu arrives à mieux te déplacer grâce à un bon
dosage des médocs, tu pourrais bouger plus, voire sortir au
soleil, et ainsi accumuler une meilleure pression de sommeil.
Je ne sais pas ce que pense Morphée de ce raisonnement ?
Est-ce que mon cas est exceptionnel ou est-ce que ça peut aussi
fonctionner pour d'autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mar 13 Mar 2012 - 7:54

Bonjour marmotte

oupss, excuses moi aussi de ne pas avoir compris, je suis désolée pour toi, et en même temps contente que tu ailles mieux.je me déplaces tres peu, en fait, bien sûr que si je pouvais bouger comme avant, ce ne serai que mieux. je suis devenue plus ou moins ce qu' on appellle "une no-life", au fil des ans, c' est à dire accroc à l' ordinateur. là, j' en fait moins, par la force des choses, ce n' est pas plus mal. je vais tricoter pour mon petit neveu de 9 mois, puisque mes bras, eux, marchent bien. je brode aussi.et je me dis qu' heureusement, je ne travaille plus, car il y a 15_20 ans j' ai géré ces horribles problèmes d' insomnie, manque, dépression et tout le toutim tout en travaillant, et tres dur, puisque je faisais 50H tres physiques par semaine.(quand j' ai été au fond du trou, heureusement, j' étais en arrêt suite à 2 operations et je n' ai plus retravaillé) j' étais vraiment au bout du rouleau, ce qui n' est pas encore le cas actuellement. j' ai dormi bizarrement, comme d' hab depuis 2 mois: QUE 3H d' affilée cette nuit, et ensuite, rêve réveil (enfin, demi sommeil), jusqu ' à 6H30. Sur les conseils du doc du sommeil, je me couche toujours à 11H et je me lève toujours à 7H. comme dans 5 jours je dois passer à la moitié de 3,75 d' IMOVANE a 1,90 environ (enfin, à la moitié de 3,75), j' ai limé une toute petite partie hier (peut être pour çà que j' ai dormi que 3H d' affilée au lieu de 4). le doc du sommeil m' a donné "son "agenda, en couleur, certes, mais bien mois representatif que celui de MORPHEE (je crois que c'est celui de l' institut de vigilance et sommeil).je te souhaite une bonne journée, où en es tu quand à toi de ton insomnie? comment la vis-tu? le matin pour moi, çà va à peu pres, mais vers 5H le soir jusqu' à 7h je flippe et j' angoisse. lorsque je prends mon TRANXENE 5 à 8H, je vais mieux et vais me coucher sans apprehension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mar 13 Mar 2012 - 10:21



je voulais juste savoir si tu savais à quoi correspond 7,5 mg d' Imovane. dans le tableau d' equivalence, je vois TRANXENE: 15, par rapport au vallium. et IMOVANE:15 egalement.cela veut il dire qu' 1mg d' IMOVANE a la même valeur qu 1mgr de TRANXENE ? moi qui prenait 7,5 de NOCTRAN depuis 9 ans (tout de suite passée a 3/4 de cachet et restée à la même dose pendant 9 ans,j' aurai donc renforcé la dose? j' en suis malade. a l' origine, il y a 9 semaines, mon medecin generaliste m' avait prescrit, avec raison, tranxene 5 + theralene 2,5. theralene m' ayant pas trop convenu, elle m' a proposé IMOVANE, mais moi j' ai bêtement continué mon tranxene avec..je m' aperçois que j' ai fait une belle boulette..donc actuellement,j' en serai à 8,5 equivalent de mon noctran? et il y a 15 jours,j' en était à 12,5? ? l' horreur..c'est comme si j' avais doublé ma dose de noctran, et avec insomnies en plus..grr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mar 13 Mar 2012 - 11:58

Il te faut garder ton Tranxène (sinon il faudra que je vienne te ramasser à
la petite cuillère Twisted Evil ) !
7,5 mg d'Imovane correspondent bien à 5 mg de Valium, mais tu ne peux pas dire
que ça a «la même valeur» que le Tranxène. L'Imovane a une demie-vie beaucoup
plus courte que le Tranxène, s'élimine donc beaucoup plus rapidement, et tu
seras malade++ si tu remplaces du Tranxène du jour au lendemain par de l'Imovane
(l'effet viendra à retardement, quand ton Tranxène sera éliminé, mais tu
peux compter dessus Twisted Evil ). Par contre, on peut beaucoup plus facilement faire l'inverse :
remplacer de l'Imovane par du Tranxène. Comme tu n'as pas pris le Theralene, mais de
l'Imovane à la place, tu peux le substituer par du Tranxène. Avec 7,5 mg de
Tranxène, tu as l'équivalent de ton Noctran, mais il faut discuter avec ton
médecin de la substitution dans le contexte de ton sevrage. Le Tranxène est
particulièrement proche du Noctran, mais avec une substitution au Valium,
le sevrage progressif serait plus facile, à voir avec ton doc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mar 13 Mar 2012 - 12:14

Me revoici. Je crois que j'ai compris ce qui t'est arrivé :
tu es devenue malade, parce que tu as trop vite
(= immédiatement) remplacé 2,5 mg de Tranxène par
7,5 mg d'Imovane. Je crois que avec 7,5 mg de Tranxène
(ou 5mg de Valium), sans rien d'autre, tu serais bien plus
tranquille (comme départ pour un sevrage).
En as-tu disuté avec ton doc ?

D'ailleurs, tu ne peux pas comparer les médocs en milligrammes.
C'est une coïncidence que tu avais 7,5 mg de Noctran pendant 9 ans
et que tu as reçu maintenant un somnifère conditionné en
comprimés de 7,5 mg !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mar 13 Mar 2012 - 15:32


je crois que c'est effectivement ce que j' aurai dû faire: garder que du tranxene à la place du noctran. la, je balise ++ parceque je me suis redetraqué le sommmeil et suis tres fatiguée.je commence à voir la lumière du jour plus vive.c'est mauvais signe. mon doc generaliste s' y connait pas grand chose, mais elle et moi essayons de faire au mieux.et le medecin du sommeil ne me revoit que dans 3 mois Crying or Very sad j' en suis à bientôt 2 mois et demi de tres mauvais sommeil. je vais continuer mon sevrage IMOVANE de toute façon. tu as raison,j' aurai peut être dû garder la dose d' environ 7,5 de tranxene, là, j' en suis à 5. mais, comme tu dis, le sevrage d' imovane devrai pas trop mal se passer, vu que j' ai la bequille du tranxene. ce qui me fait peur, c' est que j' ai l'impression d' être en depression. pour substituer vallium à tranxene, j' y pense pas pour tout de suite. ce que je veux c' est retrouver mon sommeil d' abord, et c'est un peu mal barré...tes conseils sont assez justes, il me semble. qu' en pense MORPHEE??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mar 13 Mar 2012 - 18:27

Est-ce que, avec ton médecin, il était question de 7,5 mg de Tranxène,
p.ex. quand tu as dit que tu ne voulais pas de theralene ???
Si oui, tu peux y retourner tout de suite et ainsi sevrer facilement ton
Imovane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14035
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Jeu 22 Mar 2012 - 10:27

Bravo aux efforts conjugués de Marmotte et philo pour le comptage à rebours des moutons ... qui ne peuvent eux, s'ils sont insomniaques, compter que sur eux mêmes...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mer 4 Avr 2012 - 9:47

Merci Morphée !
Je pense que ce serait effectivement plus facile
si on avait une personne proche avec qui parler.
Pour moi, le plus difficile est que le traumatisme se
réveille et que je rechute, encore une année après,
à chaque fois qu'un patient de mon ancien doc me
téléphone ou m'envoie un courriel, même si c'est
simplement pour aller boire un café... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cajou1



Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: visite medecin du sommeil   Mer 4 Avr 2012 - 11:39


ben moi, suis de plus en plus fatiguée et névrosée.sais plus quoi faire...rien ne marche, mon someil et mes neurones sont sur off...la mianserine m' enfonce, sans me faire dormir d ' avantage..vais voir mon doc la semaine prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
visite medecin du sommeil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite medecin du sommeil
» feuille de vaccins => medecin agrée
» visite médicale d'embauche CUI
» insomnie chronique du petit matin
» Frais de medecin pour visite d'embauche des contrats aides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: