Réseau Morphée
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
 

 Sevrage Sifrol

Aller en bas 
AuteurMessage
Roussey



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/02/2020

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptyJeu 4 Juin 2020 - 8:39

Suivant les conseils de mon neurologue je tente un sevrage du Sifrol cause augmentation des effets indésirables.
La prescription est d'associé au Sifrol 0.52 LP de la Gabentine progressivement sur 2 semaines jusqu'a la dose de 100 mg à 18h et 400 mg à 22H.
Puis d'arrêter le Sifrol en restant sous gabentine.
C'est ce que je tente actuellement et ceci ne marche pas.
Première nuit après arrêt Sifrol,prise Gabentine- 2h de sommeil malgré prise Dafalgan codéine (paracétamol 500 mg codéine 30 mg. Mauvaise nuit. Le Dafalgan codéine n'a eu aucun effet.
Deuxième nuit idem.
Troisième nuit Gabentine et prise à 20h de 10 mg Oxycodone. Pas de problème jusqu'à minuit, puis très mauvaise nuit. Quand je parle de mauvaise nuit je parle d'impossibilité de dormir, douleurs, mouvements incontrollables des pieds et même des membres supérieurs (ce qui d'habitude ne m'arrive jamais).
Je recherche et demande ce queje pourrais faire.
Peut-être que j'aurais du ne pas couper brusquement le Sifrol mais le diminuer progresivement ?
Peut-être je pourrais prendre plus d'Oxycodone qui a eu un effet positif pendant 4 h?
Ne pas me répondre de consulter mon médecin ou mon neurologue, ils connaissent le sujet, mais non pas de réponse individualisée.
Je sais que le sevrage est un sujet difficille et je pense que la mutiplication des témoignages permettrait d'avancer sur ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Malabar



Nombre de messages : 16
Age : 80
Localisation : Bouches du Rhône
Date d'inscription : 04/10/2014

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptyJeu 4 Juin 2020 - 11:10

Bonjour, j'ai plusieurs fois essayé d'arrêter le Sifrol sur une huitaine de jours, tout en prenant comme vous de la prégabaline.Échec à chaque fois et reprise du Sifrol ( avec succès).
A mon humble avis,il vous faudrait tenir bon et voir s'il ne faut pas augmenter la Gabapentine( 1200 voire plus) en accord avec votre prescripteur.
De toutes façons, attendez vous à des semaines difficiles.Le sevrage des agonistes dopaminergiques est toujours laborieux et pénible.
Quant à l'oxycodone, pourquoi pas, mais je n'ai pas d'expérience là dessus.
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Roussey



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/02/2020

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptyVen 5 Juin 2020 - 13:25

Merci pour votre témoignage.
Je continue mon essai avec oxycodone. Je suis parti avec 10 mg le soir a 20h. Bonne soirée jusqu'a minuit. Puis très mauvaise nuit. Le lendemain après avoir consulté mon généraliste prise à 20 oxycodone 20 mg. . Ai dormi de 21h30 a 6 h du matin. Un bref passage pour besoin urinaire. Mon épouse m'indique ronflements,soubresauts,gene respiratoire. Reveil comateux,jambes flangolantes, mauvais équilibre. Mais repose, actif intellectuellement après quelques heures. Je retiens votre suggestion d'augmentation de la gabentine apres avoir revu mon neurologue. Pour l'instant je continue avec 20 mg d'oxycodone.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15911
Date d'inscription : 29/11/2005

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptyVen 12 Juin 2020 - 10:49

Bonjour,
Sifrol 0.52 est déjà une bonne dose, il serait donc en effet utile de diminuer progressivement en passant par 2* 0.18, puis 0.18 puis 1/2 *0.18 de semaine en semaine. Cela serait certainement mieux toléré.
Après la gabapentine peut effectivement être prise à doses plus importantes, et si elle n'est pas efficace, la prégabaline peut être introduite, à discuter avec votre spécialiste.
Les médicaments à base de codéïne peuvent aider à passer un cap (comme ce sevrage) mais ne sont pas une solution à long terme, car ils risquent d'entrainer une dépendance et une accoutumance rapidement.
L'association France-ekbom peut aussi vous apporter une aide précieuse dans ce contexte. https://www.france-ekbom.fr/syndrome/traitements.php
Bon courage.

_________________
Pour en savoir plus sur le sommeil : www.reseau-morphee.fr - Le site de référence pour le sommeil de 0 à 18 ans : www.sommeil0-18.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Roussey



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/02/2020

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptyMar 16 Juin 2020 - 9:22

MORPHEE a écrit:
Bonjour,
Sifrol 0.52 est déjà une bonne dose, il serait donc en effet utile de diminuer progressivement en passant par 2* 0.18, puis 0.18 puis 1/2 *0.18 de semaine en semaine. Cela serait certainement mieux toléré.
Après la gabapentine peut effectivement être prise à doses plus importantes, et si elle n'est pas efficace, la prégabaline peut être introduite, à discuter avec votre spécialiste.
Les médicaments à base de codéïne peuvent aider à passer un cap (comme ce sevrage) mais ne sont pas une solution à long terme, car ils risquent d'entrainer une dépendance et une accoutumance rapidement.
L'association France-ekbom peut aussi vous apporter une aide précieuse dans ce contexte. https://www.france-ekbom.fr/syndrome/traitements.php
Bon courage.

Témoignage
Je poursuis mon témoignage sur ce sujet.
Rappel : Je prenais 0.52 de Sifrol et souffrais de problèmes d'augmentation des phénomènes gênants. Après consulation de mon neurologue j'ai entrepris un sevrage.
Première phase : ai introduit progressivement de la Gabentine en plus du Sifrol pour atteindre une dose de 100 mg à 19h30 et 400 mg à 22h de Gabentine.  
Deuxième phase : arrêt du Sifrol. les 3 premières nuits épouvantables magré prise Dafalgan codéiné. 4ième nuit prise de 10 mg oxycodone avec légère amélioration. Après conslntation de mon généraliste prise les nuits suivantes de 20 mg oxycodone avec très bonnnes nuits.
Troisième phase : diminution progressive oxycodone jusqu'à arrêt total. Je ne prends plus que la gabentine avec 100 mg à 19h30 et 400 mg à 22h.
Bilan : ces 3 phases se sont déroulées sur 3 semaines. Actuellement je pense être "purgé " du Sifrol. Je constate que les réveils m'apparaissent un peu comateux par rapport au Sifrol. Par contre je dors bien et n'ai plus de problèmes le soir avec les jambes sans repos.
Je vais continuer avec la Gabentine. J'ai noté que l'on pouvait augmenter les doses. Je pense également que si la gabentine n'agissait plus que je peux revenir au Sifrol avec de faibles doses. Mais je connais les dangers d'augmentaion au fil du temps. J'essaierai alors de ne pas dépassee la dose de 0.26 de Sifrol LP.
Cette faible de Sifrol permettrait un nouveau sevrage plus facile. Je ne derais pas l'erreur précédente d'arrêt brutal du Sifrol mais je ferais une diminution progressive.

Ceci n'est qu'un témoignage, et ne peut s'appliquer de façon générale. Il n'a d'autre but que d'aider les patients à trouver leur propre parcours thérapeutique. Je remercie d'avance les personnes qui pourraient apporter leurs idées.
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15911
Date d'inscription : 29/11/2005

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptyVen 26 Juin 2020 - 15:04

Merci pour votre témoignage.
Sevrage réussi : bravo !
Pour la gabapentine, si jamais le réveil reste délicat à la longue, peut-être changer la répartition en 200 mg après le diner et 300 mg au coucher ?
Mais il est possible que cet effet se soit déjà estompé.
Si jamais, la situation se dégradait, mais le pire n'est jamais sur...juste au cas où ; il vaudrait peut-être mieux tenté lyrica avant de revenir au sifrol, qui est à risque de redéclencher un syndrome d'augmentation, c'est à dire besoin de doses plus importantes au fil du temps, comme la première fois.
Bon courage !

_________________
Pour en savoir plus sur le sommeil : www.reseau-morphee.fr - Le site de référence pour le sommeil de 0 à 18 ans : www.sommeil0-18.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Roussey



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/02/2020

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptySam 27 Juin 2020 - 8:23

Merci pour votre aide.
Je suivrai votre conseil. Si la Gabentine à la longue ne me convenait pas, je prendrai du Lycra qui n'aurait pas aussi de risque d'augmentation comme le Sifrol.
Si je comprends bien on peut alterner Gabentine et Lycra ?
Merci pour ce site. J'ai apppartenu autrefois à l'association qui réunit des patients atteints du syndrome des jambes sasn repos, sans recevoir de conseils aussi avisés. J'avais voulu parler du cannabis, mais on me l'avait refusé. On m'avait expliqué que cette association ne pouvait accepter que l'on parle du cannabis car elle risquait de perdre des subventions du gouvernement.
Peut-être que ceci à changé ? Des expériences avec le cannabis ont et continuent à être étudiés. Avez-vous un avis sur la question ?
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15911
Date d'inscription : 29/11/2005

Sevrage Sifrol Empty
MessageSujet: Re: Sevrage Sifrol   Sevrage Sifrol EmptyVen 17 Juil 2020 - 15:27

Merci pour votre retour.
Nous avons peu d'études scientifiques sur les éventuels bienfaits du cannabis pour améliorer le syndrome des jambes sans repos.
Par ailleurs, on sait que le cannabis favorise un retard de phase donc un décalage de nos possibilités d'endormissement. Par ailleurs, consommé régulièrement, il entraine une certaine dépendance avec une insomnie sévère lors des tentatives de sevrage. Il n'a donc pas les qualités requises pour être une option thérapeutique intéressante dans le syndrome des jambes sans repos actuellement. Impossible d'en recommander l'usage avec nos connaissances actuelles.

_________________
Pour en savoir plus sur le sommeil : www.reseau-morphee.fr - Le site de référence pour le sommeil de 0 à 18 ans : www.sommeil0-18.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
 
Sevrage Sifrol
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Syndrome des jambes sans repos-
Sauter vers: