Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez
 

 Des nouvelles

Aller en bas 
AuteurMessage
Dianebode



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 02/04/2018

Des nouvelles Empty
MessageSujet: Des nouvelles   Des nouvelles EmptyMer 3 Oct 2018 - 18:52

Bonsoir ,


j'étais venu il y a quelques mois sur ce forum.
J'avais fait un burn out fin septembre 2017 et j'avais été traité par médicament Séroquel XR, lexomil ainsi que du Théralène. J'ai arrêté au bout de 5 mois le Théralène et le lexomil.
J'ai mis plus de temps à arrêter le Séroquel. J'ai essayé de me sevrer une première fois sans succès puis j'ai réussi la deuxième fois cet été en diminuant très lentement et en me faisant violence.
Entre temps, j'ai repris une activité professionnelle où mon responsable est très compréhensif et connait mon historique. J'ai enduré beaucoup de problèmes de sommeil durant mon sevrage.
J'ai tout arrêté depuis un mois édemi. J'ai vu une nette progression le premier mois. Avec des nuits corrects la semaine en gardant un rythme.
Mais il y a un 2 semaines, un petit épisode de stress non identifié m'a fait replongé dans l'insomnie. Encore une fois je reste positive car je vois une nette progression comparé à l'avant été.
Je n'ai plus qu'une insomnie initiale. Je m'endors rapidement mais me réveille en moyenne après 4 ou moins souvent 5h de sommeil. J'ai à ce moment là beaucoup de mal à me rendormir profondément. J'arrive cependant dans les pires cas à dormir 5 heures entrecoupées et 7h30 dans les meilleures nuit. Il apparaît que le problème est psychologique car je me suis logiquement sevrée très progressivement de tout médicament. Il est vrai que je connais quelques changements dans vie, nous allons déménager mais c'est plutôt une nouvelle positive.
Je n'ai plus peur des siestes même si elle me laisse parfois la fausse impression de ne pas dormir. Car j'ai remarque que dans mon cas, je pouvais avoir l'impression de ne pas avoir dormi alors que des proches m'ont affirmé le contraire. En ce moment mon moral est bas car je manque de sommeil. J'essaye de prendre du temps pour moi et ne culpabilise plus de prendre un jour de congé pour me reposer comme aujourd'hui.
J'ai un métier qui est assez physique mais il est vrai que je devrais faire plus de sport la semaine car j'ai remarqué q'un bon footing me détend par exemple.
Ce que je vous dire après avoir lu quelques témoignages, c'est qu'il est normal d'avoir le moral à plat quand on pense vivre des insomnies. Il est avéré que l'humeur se dérègle et qu'on a des idées noires dans les pires jours. Je pense que la première chose à faire, j'essaye toujours, c'est d'accepter le problème. On ne dort pas ou mal et cela mettra du temps à se rétablir. Souvent cela est du à l'anxiété ou à une fixette de performance dans mon cas (j'ai besoin de dormir bien et sans réveils prononcés pour vivre ma vie correctement).
Hors, il faudrait accepter que des millions de gens vivent la même chose. Ne dorme profondément que 4 ou 5h et ont du mal à se rendormir. Il est difficile car qu'on est un sujet anxieux, cela a tendance à nous stresser davantage. Je ne pense pas que la solution réside dans la prise de médicaments ! J'ai été un bon cobaye et je vous assure que les effets secondaires vous rendent autant fatigué que vos insomnies. Et à la longue si vous les arrêtez, vous risquez d'avoir une dure insomnie de rebond réactionnel comme j'ai vécu.
Consultez, aller voir un thérapiste cela aide ! Il faut mettre le doigt sur la raison de votre stress, et sur pourquoi votre cerveau ne souhaite pas déconnecter la nuit. Ma psy est parti en vacances depuis 2 semaines et j'ai comme par hasard recommencé les grosses insomnies. La preuve que cela marche !
Il y a plus de 50% d'insomnies physio psychologiques et si comme moi vous en faîtes parti alors battez vous ! Et essayez de ne pas entamer de gros traitements médicamenteux appart si vous pensez vraiment être en dépression sévère ou avoir une pathologie psychologique.
Une dernière chose que je ne réussi pas à appliquer, la RTPL. J'ai pris rdv avec le spécialiste de votre réseau et j'attend ses précieux conseils en Novembre. J'ai conscience avoir une plage horraire de sommeil trop longue. Mais je suis déjà fière de moi d'avoir progressé et d'avoir arrêté les médicaments !!! Je sais qu'il faudra du temps car mon sommeil est toujours déréglé. Mais je vois des améliorations ! Accrochez vous ! Courage, on va s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15460
Date d'inscription : 29/11/2005

Des nouvelles Empty
MessageSujet: Re: Des nouvelles   Des nouvelles EmptyVen 19 Oct 2018 - 11:53

Vous allez mieux, et même avec les petits (tout à fait normale car le sommeil reste fragile) vous restez optimiste. Tenez-nous au courant des suites de votre consultation avec votre somnologue.

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15460
Date d'inscription : 29/11/2005

Des nouvelles Empty
MessageSujet: Re: Des nouvelles   Des nouvelles EmptyVen 19 Oct 2018 - 11:53

Vous allez mieux, et même avec les petits (tout à fait normale car le sommeil reste fragile) vous restez optimiste. Tenez-nous au courant des suites de votre consultation avec votre somnologue.

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
 
Des nouvelles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cake, facile et délicieux!!
» Nouvelles réalistes : problème de gestion
» Nouvelles démarches après ablation anneau en JUIN 2012
» Nouvelles de Cochonfucius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les traitements :: Les médicaments-
Sauter vers: