Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 JE RENDS LES ARMES ...

Aller en bas 
AuteurMessage
val41



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: JE RENDS LES ARMES ...   Sam 8 Sep 2018 - 13:01

Après 1 an à me battre contre l'insomnie, due à l'arrêt d'un traitement de fond contre la migraine, je rends les armes et je reprends ce traitement.

J'ai eu grâce au programme de thérapie en ligne une belle amélioration qui a duré quelques mois mais hélas depuis 1 long mois l'insomnie est revenue malgré l'application de la RTPL. Elle a gâché mes vacances, je reprends du Zolpidem quasiment tous les soirs et le problème c'est que je ne peux pas vivre avec l'insomnie. Hier soir couchée à minuit et à 3H je ne dormais toujours pas, crises de larmes à répétition, syndrôme dépressif... J'ai un syndrôme prolongé de sevrage et ça peut DURER 10 ANS... J'ai déjà perdu mon boulot à cause de l'insomnie, parce que j'étais un zombie au boulot car je dormais 2 à 3h par nuit...

Je ne vois plus d'issue à mon problème, c'est reprendre le traitement ou le suicide assisté en Suisse, oui j'en suis là...

Merci à Dr Morphée qui a fait beaucoup pour m'aider, Courage à vous tous, j'espère que vous irez mieux.

Valérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Dim 9 Sep 2018 - 19:14

Salut Valérie,

Arf je suis désolé d'apprendre que tu es de nouveau en galère, je pensais que les vacances te feraient du bien mais il semble que ça ait au contraire aggravé les choses. No

Je ne sais pas trop quoi te dire, tu ne peux pas vivre avec l'insomnie et je te comprends parfaitement, c'est tellement handicapant. Dans les moments difficiles, il faut que tu sois bien entouré et n'hésite pas à reconsulter les professionnels de santé qui peuvent t'être utiles (médecin généraliste, spécialiste du sommeil si possible d'avoir rdv rapidement, psychologue, neurologue peut-être puisqu'au départ il y a un médicament pour les migraines) pour déterminer ce qui est le mieux pour toi. As tu parlé avec eux de la reprise de ce traitement ? Pour avoir bien lu ton histoire, pour moi je pense que tu as réussi ton sevrage et que ta rechute n'est plus liée à ça mais plutôt à ton expérience traumatisante de l'insomnie mais ça n'est que mon ressenti personnel en aucun cas basé sur des connaissances sur ce sujet c'est pourquoi j'espère que tu te feras bien aiguiller par les médecins là dessus.

Quoiqu'il en soit, ne renonce pas maintenant, parce que tu as déjà traversé ça et tu t'en es sorti, tu étais guérie pendant des mois, y'a pas de raison que tu ne réussisses pas une 2ème fois à remonter la pente, je suis convaincu que t'as fait le plus dur parce que t'as déjà essayé tout un tas de trucs et tu sais donc ce qui marche et ce qui ne marche pas. Une rechute peut survenir n'importe comment sans explication quand on a le sommeil fragilisé mais c'est bien l'anxiété et la dépression qui entretiennent l'insomnie, je pense que tu le sais. Souviens toi de ce que tu as fait quelques mois en arrière pour combattre cette anxiété et ces chutes de moral.

Courage et prends soin de toi !
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val41



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Lun 10 Sep 2018 - 10:57

Hello Loic,

Merci pour tes encouragements... Je suis allée voir mon médecin traitant et il m'informe que ce traitement (le Nocertone) est à nouveau en "rupture de stock". Moi je pense qu'on est nombreux dans mon cas (j'ai déjà parlé avec une dizaine de personnes), que ce traitement détruit quelque chose au niveau du cerveau, en gros il rend insomniaque, et qu'il va être définitivement arrêté bientôt... Je pensais le reprendre en toute dernière extrémité car je me doute depuis longtemps qu'il y quelque chose qui cloche avec ce médoc...

Donc je ne prends pas le risque... J'ai une nouvelle ordonnance pour du Zolpidem que j'essaie de ne pas prendre tous les jours (1/2 comprimé en général ça suffit).

J'ai repris contact avec la psychologue du site, on se parle demain. Ce qui me déprime le plus c'est de devoir repasser par la dure privation de sommeil, éviter les siestes alors que tu tombes de sommeil la journée, et l'angoisse du soir (ça, elle est revenue la garce !)

J'ai recommencé la méditation alors que j'avais levé le pied, je n'en ressentais plus le besoin. Je me sens déprimée, mais c'est à cause de l'insomnie qui est revenue depuis plus d'1 mois. En vacances j'ai eu besoin du zolpi 1 jours sur 2 environ, et pourtant je me crevais bien toute la journée !

Les choses se sont détraquées vers le 10 août sans raison. J'ai essayé de resserrer la fenêtre du sommeil mais ensuite je me suis bloqué le dos et j'ai eu du voltarène, ça m'empêche de m'endormir alors ça n'a rien arrangé... et ensuite il y a eu les vacances, et le retour (avec un décalage horaire de 8H ça n'aide pas non plus...)

Bon je vais essayer d'être plus positive et de recommencer le programme, je n'ai pas le choix !
Et toi tu vas mieux ?

Bonne journée,
Valérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Lun 10 Sep 2018 - 17:48

Coucou,

Ça va aller, je te sens déjà beaucoup plus positive dans ce message ce qui est une très bonne chose.  bounce   On a tous des coups de mou d'autant que le sommeil est censé réguler l'humeur donc si t'en manques tu es à cran mais il faut résister à l'envie de tout envoyer ballader.

Je pense que c'est une bonne chose que tu ne reprenne pas ce médoc, s'il est interdit du jour au lendemain ça te mettrait en grosse galère et ça prouve bien qu'il y a des soucis avec.  Evil or Very Mad  En plus il t'a rendu insomniaque mais rien ne prouve qu'il te rendra le sommeil en le reprenant parce que c'est pas sa vocation il vaut mieux encore des médicaments spécifiques au sommeil.

Les rechutes sont d'abord conjoncturelles, elles interviennent sans raison apparente ou pour des raisons futiles mais après ça ébranle la confiance, fait revenir l'anxiété voire la dépression, oblige à reprendre des cachets ce qui fait culpabiliser, un veritable cercle vicieux je l'ai vécu à 2-3 reprises, j'ai longtemps cherché les causes mais les facteurs initiaux précipitant l'insomnie ont disparu depuis longtemps, elle ne fait que s'auto-entretenir ensuite.
Dans ton cas le facteur initial c'est le sevrage du médicament mais tu l'as vaincu, tu as bien dormi pendant plusieurs mois c'en est la preuve.

Le problème c'est que maintenant qu'on a expérimenté des troubles sévères du sommeil, on n'a plus cette insouciance qui était la notre face au sommeil et l'endormissement avant. Cette fragilité est en nous, même quand ça va bien elle demeure dans un coin de notre tête. Pour les gens comme nous, il faut apprendre à vivre avec cette fragilité, non pas vivre avec l'insomnie (On ne vit pas en ne dormant que 3h par nuit sauf cas exceptionnels) mais vivre avec cette tendance à l'insomnie et accepter le fait que de temps en temps  on arrive pas à s'endormir, on passe une mauvaise nuit. Tout le monde passe des mauvaises nuits même les bons dormeurs, c'est normal et conjoncturel la rechute est obligatoire il faut la banaliser sinon elle va s'éterniser et s'agraver. Tous les moyens sont bons (sport, méditation, relaxation, détente...), tout ce qui permet de combatre l'anxiété et la dépression, les véritables catalyseurs de l'insomnie. C'est bien que tu reprennes la méditation, penses aussi au sport qui a des effets de moyen-long terme vraiment très positifs. Certaines études montrent qu'au bout de 10 semaines ça égale un anti-dépresseur pour des cas de dépressions modérés, je ne sais pas ce qu'est une "dépression modérée" mais en tous cas ça n'a que des effets positifs. 3 à 4 scéances de sport par semaine ça fait vraiment du bien, à défaut pour les non sportifs 30 min de marche par jour c'est également très positif. Je recommande vivement cela, en fait le sport c'est la seule mesure que j'ai gardé pour améliorer le sommeil et mon humeur en plus de la RTPL. Et c'est encore mieux si on combine les règles d'hygiène du sommeil avec le sport, un jogging aux aurores permet de mieux synchroniser son horloge biologique en plus des effets bénéfiques de l'activité sportive. Bon après tu connais déjà toutes les règles d'hygiène du sommeil et techniques de relaxation possibles puisqu'on suit la même TCC.

De mon côté ça fait 2 mois que ça va mieux, plus d'anxiété,  un bien meilleur moral, un sommeil toujours capricieux avec des hauts et des bas mais ça a tendance à s'améliorer, je dors 5h par nuit en moyenne, avant c'était 4h. Toujours des difficultés d'endormissement de temps en temps comme hier soir, pas sommeil à 23h30 mais je devais me réveiller à 4h30 pour prendre le train. Du coup léger stress éveillant je sens tout de suite que c'est le soir de la semaine compliqué et ça tombe pas le bon soir... étant donné la situation pour me détendre j'ai siroté un verre de muscat mis RMC découverte un documentaire pas stimulant mais pas non plus inintéressant et ça a plutôt bien marché la somnolence est venue rapidement, je n'ai pu dormir que 4h, ça m'a pas suffi et j'avais oublié cette désagréable sensation quand t'es extirpé de ton sommeil par la sonnerie en phase de sommeil profond alors que je ne faisais plus confiance qu'à mon réveil naturel depuis des semaines... mais en d'autres temps j'aurais pas dormi ou alors seulement 2h en avalant un xanax et un imovane. A noter que comme me l'a précisé le Dr Morphée l'alcool peut faire office de somnifère (aide à la somnolence et donc l'endormissement) mais perturbe la 2ème partie de nuit, à consommer donc avec modération et occasionnellement, lorsque besoin d'une stratégie rapide et efficace pour juste un problème d'endormissement ça semble plus efficace qu'1/2 Imovane, je peux pas comparer avec Zolpidem parce que je l'ai jamais essayé. Quoiqu'il en soit il ne faut pas avoir peur de prendre des somnifères occasionnellement ou même en continu sur une petite période où ça va mal, ça aide à rebondir et c'est une bouée de sauvetage lorsqu'on a plus le contrôle à condition bien sûr de respecter les dosages recommandés.
Bref tout ça pour dire que le lâcher prise est là clé de tout, moins on se prend la tête et plus ça va. Le soir où tu stresses de pas voir la fatigue arriver c'est le début des ennuis.

Garde courage et prends le temps d'aller mieux, en notant toutes les choses positives, en notant pourquoi l'insomnie ne t'as pas détruit et ne te détruira pas.

Bonne soirée.
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Jeu 13 Sep 2018 - 8:46

Comme je te comprends VAL41! Mon insomnie a débuté il y a presque 1 an suite à une dépression et depuis je vis les montagnes russes. Une belle amélioration de plusieurs jours sans aide médicale pour dormir et hop une grosse rechute qui ne prévient pas qui durent des jours et des jours. Je prends alors des somnifères qui mettent mon cerveau sur off juste 2 ou 3h seulement, ces périodes sont horribles je me vois mourir avec des angoisses abominables, je me sens demunie. La RTPL ne fonctionne pas puisque je ne sens même plus de fatigue dans ces moments, plus de somnolence. Et depuis 1 an aucune capacité même si c'est interdit de dormir en journée. C'est flippant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loel81



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/01/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Jeu 13 Sep 2018 - 11:40

Youyou : Problème d'anxiété peut-être qui expliquerait l'absence de fatigue/somnolence (tenir sur les nerfs) ?

Après je crois aussi que le sommeil met du temps à revenir... Je suis sortie de tout contexte de stress en octobre dernier, je n'ai récupéré la somnolence en journée que vers le mois de janvier et je dors sans l'aide d'un cachet que depuis 3 mois (enfin il me reste un peu moins d'un quart de comprimé mais c'est juste pour le sevrage, ça fait longtemps que ce n'est pas ça qui m'endort).
Courage, gardez espoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Ven 14 Sep 2018 - 11:42

Bonjour à tous,

Vaste affaire que la somnolence, une des 1ères choses que l'on enseigne à l'insomniaque dans une TCC est de bien distinguer fatigue et somnolence d'abord. Contrairement aux idées reçues la fatigue ne demande pas du sommeil mais du repos (ça m'est arrivé dimanche dernier par exemple après avoir fait 3h de vélo, gros coup de fatigue, je me suis un peu allongé une petite heure pour me reposer sans dormir parce que je n'avais pas besoin de dormir à ce moment là et je suis toujours en TCC, sieste interdite mais repos autorisé bien sûr), la somnolence elle réclame le sommeil ! Ca va dans le sens de ce que tu décris Youyou, pas de somnolence => impossible de faire une sieste parce que pas sommeil. C'est le stress à priori qui te maintient en état d'éveil permanent. Le stress nous empêche forcément de dormir et c'est normal, si on est réveillé par un lion c'est pas le moment de roupiller. Ce qui est bien foutu au départ devient emmerdant pour l'insomniaque, il faut que celui-ci réapprivoise son cerveau, gère son stress et donc son sommeil. Si on y arrive pas naturellement, une prise temporaire d'anxiolytique peut aider à remettre le pied à l'étrier.

Un article intéressant sur le sujet : http://www.sommeil-mg.net/spip/Fatigue-ou-bien-Somnolence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Ven 14 Sep 2018 - 14:42

Depuis 10 mois je ne ressens aucune somnolence en journée parfois j'en ressens le soir du coup ça m'inquiète. Je ne peux pas être en état de veille depuis tout ce temps. Mon médecin pense que je dois passer par un antidepresseur mais j'en ai tellement peur que ça fait 10mois que je refuse. Cependant psychologiquement je sens que je ne tiens plus trop le coup. Chaque rechute est horrible à gérer. Je ne comprends pas bien pourquok du jour au lendemain tout a changé! Avant je dormais bien et somnolais souvent dans l'après midi quand j'étais inactive mais ça c'était avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Ven 14 Sep 2018 - 16:33

Youyou a écrit:
Depuis 10 mois je ne ressens aucune somnolence en journée parfois j'en ressens le soir du coup ça m'inquiète. Je ne peux pas être en état de veille depuis tout ce temps. Mon médecin pense que je dois passer par un antidepresseur mais j'en ai tellement peur que ça fait 10mois que je refuse. Cependant psychologiquement je sens que je ne tiens plus trop le coup. Chaque rechute est horrible à gérer. Je ne comprends pas bien pourquok du jour au lendemain tout a changé! Avant je dormais bien et somnolais souvent dans l'après midi quand j'étais inactive mais ça c'était avant.

Si tu ressens la somnolence en soirée c'est déjà un bon point, elle ne disparaît pas totalement. Tu te focalises certainement trop dessus.
Psychologiquement tu subis l'insomnie, ton humeur et ton moral en prennent un coup mais comment te sens tu physiquement en ce moment ?

As-tu des symptômes en journée : paupières lourdes, baillements, difficultés de concentration, manque d'énergie, vertiges, etc. Ressens tu de la fatigue physique ? A quel point ressens tu les effets du manque de sommeil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Ven 14 Sep 2018 - 16:47

Je suis totalement paniquée à l'idée de ne pas pouvoir dormir en journée (Même si dans l'absolu je sais que je ne le ferai pas).
En fait depuis ces 10 mois j'ai eu plusieurs phases dont de longues phases sans aucune fatigue que je dorme 2h sous somnifère ou 7h sans rien, aujourd'hui je sens que je subis la fatigue physique j'ai mal aux jambes, au dos, je baille souvent, les yeux qui piquent mais pas de somnolence (je sens bien que si je me posais je ne dormirai pas). Quand je réussi à enchaîner plusieurs nuits ça va un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val41



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Dim 16 Sep 2018 - 8:35

Bonjour Loic et Youyou,

Je suis revenue de vacances il y a 10 jours avec la crève, mais une super crève qui dégénère en grosse bronchite, bref je veux guérir et si je ne dors pas je ne vais pas aider mon corps à guérir. Je veux reprendre le sport aussi qui était très bon pour mon sommeil. Donc je prends 1/2 zolpidem le soir en attendant d'aller mieux et je me lève tôt pour recadrer mon horloge biologique.

J'ai demandé un reset au site pour reprendre le programme à zéro mais ce n'est pas encore fait. Je les appelle lundi. Ça me déprime un peu de tout refaire depuis le début alors que ça allait si bien, je m'étais même sevrée de tous les médocs...

J'ai commencé à mal dormir à nouveau quand j'ai du prendre du voltarène le mois dernier car je m'étais bloqué le dos... En fait je ne peux plus RIEN prendre comme médoc (sauf mes somnifères) tout ou presque m'empêche de dormir, le sommeil est devenu LA grosse faiblesse chez moi c'est affreux... Idem pour l'alcool : hier j'ai bu un mojito et bien impossible de m'endormir malgré le zolpidem, je doit zapper l'alcool aussi c'est pas top niveau social...Avant mon insomnie l'alcool me faisait dormir illico (mais me réveillait aussi à 3 4H donc pas top).

J'ai beau essayer de positiver, tout ça est bien déprimant... Je sais bien que je ne suis pas seule et que vous aussi vous galèrez bien, je pense à Youyou qui a peu de signaux de somnolence, est ce que c'est un médoc qui a détruit ton sommeil ?

Loic c'est super que tu arrives à dormir 5H c'est peu mais déjà un bon début. Je suis sur le programme depuis novembre 17 près d'un an, ça peut être long...Tu prends encore des médocs ?

Je vais donc tout recommencer à zéro et refaire de la relaxation et de la pleine conscience (que je pratiquais plus assidûment car je dormais bien et n'en voyais plus le besoin).

Allez courage à nous ! on en a bien besoin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Dim 16 Sep 2018 - 9:54

Bonjour Val41,

J'imagine que l rechute doit être très dure à gérer mais tu as réussi à te sortir une fois de l'insomnie donc il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas une deuxième fois!

Le corps et surtout le cerveau est complexe.

De mon côté, je ne sais pas vraiment ce qui m'a fait perdre le sommeil ... j'ai fait une dépression il y a 10mois et depuis c'est galère. J'ai eu des périodes de grand mieux mais la ça fait 2 mois que je galère bien. Je viens de commencer la mianserine sans conviction, en plus elle n'a aucune propriété sédative sur moi donc je doute qu'elle me serve. Et à mon grand regret je prends souvent 1/2 lexo qui a l'air d'être plus sedatif et le permet de dormir. Je n'ai pas l'impression que j'en sortirai un jour surtout si la somnolence ne revient pas! En plus j'ai une peur bleue de médocs. Peut être que tout ça est psychologique que je focalise trop je ne sais pas.

En tous cas bob courage à toi, tu vas y arriver!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Dim 16 Sep 2018 - 10:39

Coucou Valérie,

Tu as raison pour le sport et si tu peux le faire tôt le matin (profitons parce que malheureusement l'hiver se rapproche à grand pas  Evil or Very Mad ) c'est encore mieux. Double effet positif sur l'insomnie, ça régule l'humeur, l'anxiété sur le long terme et ça aide à maintenir la synchronisation de son horloge biologique. Et si tu ne peux pas faire de sport parce que tu serais trop crevée pour, rien qu'une marche de 30 min par jour peut réellement avoir des effets positifs, là aussi le matin avant de travailler c'est encore mieux.

Tu dis que le Voltarène favorise tes insomnies ? C'est listé dans les effets indésirables, je ne savais pas que de tels médicaments très courants pouvaient empêcher de dormir. Il y a peut-être aussi le côté psychologique du fait que c'est un médicament qui a déclenché tes insomnies, inconsciemment tu associes peut-être médicaments et peur de mal dormir. Pour l'alcool, oui c'est globalement un autre ennemi des insomniaques même s'il aide généralement à s'endormir, il dégrade souvent le sommeil. Moi aussi j'ai fait un apéro mojito hier soir justement, aucun souci pour m'endormir mais vers 2H et 3H j'ai eu des réveils nocturnes (courants chez moi) qui ont duré beaucoup plus que d'accoutumée, d'habitude je me rendors dans les 5 min la plupart du temps, là c'était plus compliqué. Donc alcool j'essaie de pas faire plus qu 1x par semaine pour moi, je tiens à essayer de garder un sommeil efficace.

Tu n'es pas obligé de recommencer le programme à zéro, moi je l'ai fini depuis un bon moment je continue avec juste l'agenda du sommeil et tous les autres contenus restent disponibles. Enfin si ça te donne un surcroît de motivation de refaire les étapes une à une, vas y c'est peut-être un bon moyen de pas lâcher l'affaire.

Je suis sur le programme depuis Avril, je pense que je vais bientôt me désinscrire parce que je me sers plus que de l'agenda du sommeil en fait. J'ai arrêté les médicaments temporairement début Juillet puis définitivement fin Juillet après avoir refait une tentative pendant plusieurs jours qui m'a fait aboutir à la conclusion que les médicaments et les plantes n'avaient pas ou plus d'effet sur mon sommeil. J'ai même constaté que mon sommeil s'améliorait systématiquement quelques jours après arrêt des médicaments c'est pas une blague et avec du recul je connais l'explication, j'ai jamais trop aimé les médicaments et pouvoir m'en passer m'accorde un surcroît de sérénité qui a un effet positif sur le sommeil. J'ai arrêté les exercices de relaxation et la méditation aussi, plus d'utilité non plus. Je ne garde plus que 3 choses qui m'aident vraiment et que je vais poursuivre sur une durée indeterminée :
- La RTPL avec horaires de lever réguliers (6H) et si possible coucher (23H30 - 0H)
- Le sport 3x ou 4x par semaine (je cours le matin et vais à la piscine 1x par semaine) + activité physique quotidienne (au moins 30 min de marche tous les jours)
- agenda du sommeil

Youyou, j'ai la même peur bleue des médicaments que toi et avec du recul j'ai pu constater que cette peur m'a fait développer de l'anxiété dans cette période et ça a favorisé l'insomnie. En gros ça a suivi ce chemin : insomnie occasionnelle => anxiété => aggravation de l'insomnie => prise de médicaments => peur des médicaments => aggravation de l'anxiété => insomnie chronique, un vraie cercle vicieux donc. J'ai attendu d'être dans un moment plus serein et a un moment j'ai fait une nuit blanche malgré prises de médocs, j'ai pris la décision de tout ranger au placard aussi bien les médicaments que les choses à base de plantes et ça a marché.
Non prise de médicaments => moins d'anxiété => diminution de l'insomnie => disparition totale de l'anxiété => retour à la normale de l'humeur => amélioration du sommeil => insomnie chronique repassée en insomnie occasionnelle.
Pour transformer le cercle vicieux en cercle vertueux, il faut essayer de retrouver le recul et la sérénité nécessaires pour améliorer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14829
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: JE RENDS LES ARMES ...   Mar 18 Sep 2018 - 11:37

Outre la justesse de vos réponses Loïc, on peut louer la pertinence de votre démarche: une fois les mécanismes fondamentaux qui sous-tendent le sommeil bien en place, il s'agit bien de traquer un à un les différents paramètres qui interfèrent avec le sommeil.
Or bien souvent il est nécessaire de peser les avantages et les inconvénients de chacun, ce poids pouvant varier voire s'inverser: ainsi Loïc montre bien que les traitements médicamenteux qui l'ont aidé au départ à retrouver une relative confiance dans la venue du sommeil, ont fini par lui apporter plus de stress que de bénéfices…
Rien n'est figé en matière de restructuration du sommeil, c'est pourquoi le processus n'est pas si simple...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
JE RENDS LES ARMES ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armes utilisées.
» [Papier] Siège de Péronne 1536 :armes des intervenants
» Mes armes: explications
» des médias controlés par les marchands d'armes?
» [Papier] Rôle d'armes de l'empire d'Autriche-Hongrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: