Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie venue de nulle part

Aller en bas 
AuteurMessage
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Insomnie venue de nulle part   Mar 22 Mai 2018 - 9:45

Bonjour à tous et à toutes,

Je me décide à poster ici afin peut-être de trouver des réponses, de l'aide ou une certaine part de réconfort.
Cette dernière est déjà un peu là quand j'ai pu lire au fil des jours certains posts où l'on pouvait y voir des personnes ayant souffert des maux de l'insomnie aller mieux et voir celle-ci disparaître. Bon, je ne cache pas à contrario que certains autres posts sont plutôt anxiogènes car ils font voir que certains ne trouvent plus le sommeil depuis plusieurs années et j'ai parfois peur que ce soit mon cas.

Pour mon cas personnel, voici comment les choses se sont déroulées.
J'ai 28 ans et je n'ai jamais eu aucun soucis de sommeil durant ma vie. Bien que j'ai fait des insomnies ou des mauvaises nuits comme tout le monde, j'ai toujours eu un excellent sommeil et une parfaite horloge biologique me permettant depuis tout petit de me réveiller tous les jours à la même heure (vacances ou non), à savoir vers 7h.

Cependant, depuis le mois de janvier et malgré de bonnes nuits, une grande fatigue s'est installée au fil des semaines. Je dormais mais je cauchemardais sur mon travail (je suis enseignant) et je me levais tous les jours avec le sentiment d'être fatigué. Mais ma rupture avec le sommeil s'est effectuée il y a quasiment un mois jour pour jour durant les vacances d'avril. Après une première semaine où mes nuits étaient plutôt courtes, est arrivée une nuit "blanche". D'habitude, je n'ai pas de problème particulier avec les lendemain mais là je ne sais pourquoi, sûrement avec la fatigue accumulée, j'ai stressé à l'idée de ne pas dormir et c'est bien entendu ce qu'il s'est produit.
J'ai vécu suite à cette première insomnie une semaine horrible, où je n'arrivais quasiment pas à dormir et où je faisais des sommeils de moins de 3h. Lors de cette même semaine, je me suis pris à faire des crises d'angoisse en plein milieu de la journée et à perdre totalement l'appétit (perte de 3kg et demi en 4-5 jours, superbe régime minceur Razz ). J'ai décidé d'aller voir un médecin que je ne connaissais pas puisque comme tout enseignant j'ai été déraciné de ma région pour vivre en Ile de France Rolling Eyes et qui face à mes explications m'a prescrit du Xanax. Cependant, je me suis refusé à le prendre car cela renvoyait surement à trop de chose négative pour moi : dépendance, dépression, problème, etc...

Depuis cette semaine, j'ai des nuits très "mauvaises" et un sentiment de fatigue perpétuel. Je faisais du sport avant cela, mais je me sens trop fatigué et faible physiquement pour pouvoir reprendre. J'ai essayé de prendre du Dornomyl sur plusieurs jours mais cela n'a quasiment pas d'effet sur mes insomnies et je me sens trop dans les vapes le lendemain.
Je pense avoir fait le tour des choses "à faire" ou "essayer" : Verveine, début de cure de Magnésium, sortir un maximum au soleil, ne pas se mettre devant les écrans, lire avant de me coucher, etc.
Cependant, la semaine dernière cette "ritualisation" du coucher m'a agacé et j'ai finis par lâcher certaines de ses recommandations en voulant reprendre mon mode de vie classique et d'avant.

Mes insomnies sont diverses et peuvent varier d'une nuit à l'autre : fortes difficultés à l'endormissement, réveils nocturnes très réguliers, et récemment réveil très matinaux (5h30) avec impossibilité de poursuivre la nuit.

Alors forcément au bout d'un mois cela a pas mal d'impact sur moi. Une grande partie de mes journées j'ai l'impression de les vivre avec un filtre en moi sûrement dû à la fatigue, des migraines constantes et des raideurs dans la nuque.
Le moral fait le yoyo... Des fois je craque et j'en pleure en ayant l'impression que ma vie ne sera plus jamais la même, que j'ai un problème psy, que je détruits ma vie de couple (oui il ne faut pas se le cacher, la vie de couple en pâti grandement avec un conjoint n'osant plus parler de ce problème car ne le comprenant pas, déprimé par mes soucis de sommeil et dont son sommeil est aussi affecté). Depuis une dizaine de jours, j'essaye de me battre sur le moral, de me dire que ce n'est pas si grave que ça, que je n'en mourrai pas de toute façon et j'essaye de dédramatiser au maximum même si ces derniers temps j'en deviens fataliste : "t'es comme ça et il faut vivre avec". Cependant le problème persiste, et ce malgré trois, quatre nuits dans ce mois qui ont pu être bonne.

Je me lève tous les matins en me disant que ça ira mieux, cependant le spectre de pas dormir me harcèle tout au long de la journée et le soir j'essaye de ne pas y penser, mais en faisant cela on y pense forcément.

Enfin bref, je m'excuse pour ce "long" écrit et si vous avez des idées ou autres je suis preneur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Mar 22 Mai 2018 - 9:48

D'ailleurs j'ai oublié de le préciser mais je prenais depuis un an et demi de la Finastéride pour retarder l'alopécie androgénétique et j'ai décidé de stopper la prise de ce produit suite à ce problème. Vu que cela pouvait jouer sur le moral et les hormones, je me suis dit "sait-on jamais".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Mer 23 Mai 2018 - 7:32

Bonjour,

Je me reconnais un peu dans ton souci, pas mal de points communs. Moi aussi j'ai une insomnie qui est venue comme ça suite à des petits soucis, contrariétés, mon sommeil s'est dégradé avec des nuits blanches très occasionnelles et quelques mauvaises nuits, ça a commencé fin Janvier, début Février puis ça a fini par devenir récurrent il y a un peu plus de 2 mois (début Mars) et depuis je me bats contre ça.

J'ai du me résoudre aux médicaments à petite dose (d'abord Imovane puis du Xanax et de l'Atarax) pour essayer d'en sortir, c'est insuffisant, après arrêt du traitement les insomnies reviennent assez vite et ce même si les contrariétés du début n'y sont pour rien, en fait l'insomnie s'auto-entretient je pense du fait de l'anxiété, des ruminations et de la baisse de moral qu'elle semble engendrer. Du coup je suis passé y'a un peu plus d'un mois à une thérapie comportementale et cognitive avec notamment une RTPL (réduction de temps passé au lit) en espérant que ça porte ses fruits sur le long terme. Cette stratégie c'est pour prendre le relais des médicaments qui ne peuvent être utilisés de manière prolongée si on veut pas aggraver l'insomnie avec des problèmes d'accoutumance et de dépendance.

En fait on peut vraiment devenir insomniaque pour des broutilles et entrer dans ce cercle vicieux, le plus dur est d'en sortir. Je pense. Pour le moment je peux pas dire si la RTPL va marcher ou pas, ce n'est que le début et après des débuts prometteurs qui m'ont permis de me passer de médicaments pendant 2 semaines, j'ai eu une récente rechute. A ce qu'il paraît c'est assez normal et il ne faut surtout pas se décourager. Courage, je pense qu'il faut accepter de restreindre un peu notre sommeil pendant quelques mois, ça peut paraître contre nature mais d'après les divers témoignages c'est souvent efficace à long terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Mer 23 Mai 2018 - 14:03

Salut Loic,

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Oui ça c'est évident que c'est un engrenage dans lequel il est compliqué de sortir. Surtout que c'est un mal difficilement compris par nos entourages.
Pour le moment, hormis le Donormyl, je n'ai essayé aucun médicament et honnêtement je ne le souhaite pas. C'est dur et à des moments j'en viens à limite me dire que je prendrai n'importe quoi pour dormir. Cependant, je me dis que si je me lance dans ce genre d'aide la voie vers le rétablissement sera encore plus lent.

Cette nuit passée a été chaotique. C'est ma première "nuit blanche" que je subis de nouveau depuis celle survenue il y a un mois. J'avoue que les mauvaises nuits précédentes et cette nuit sans sommeil font qu'il est difficile de faire son boulot correctement.
En revanche, je me suis mis une sorte de limite psychologique, un sorte de "au cas où", dans lequel je me dis que si d'ici 10 jours cela ne s'est pas arrangé je demande un arrêt et je pars faire un break d'une semaine dans ma région natale au sein de ma famille histoire de faire une réelle coupure.

Oui j'ai vu sur plusieurs témoignages la RTPL. Autant être régulier sur l'horaire du lever ne me gêne pas du tout, autant être régulier sur l'horaire du coucher peut me poser problème pour les mois à venir : anniversaire, sorties entre amis, voyages font qu'il est difficilement possible de prévoir une heure régulière à laquelle se mettre au lit. Et j'avoue que bien qu'ayant pensé à réduire ma vie sociale, je me dis que finalement il vaut mieux "vivre" un maximum.


Mon problème majeur actuellement est ma phase d'endormissement : extrêmement longue. Je suis les conseils généralement de lire un livre une heure avant le coucher, de me mettre au lit que lorsque je suis fatigué. Je me couche, et ce malgré la fatigue, j'ai l'impression que mon cerveau ne veut pas basculer dans une phase de sommeil, que je ne sais limite plus "comment on s'endort".
J'ai parfois la très désagréable impression d'être tout au long de la nuit dans un entre-deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Mer 23 Mai 2018 - 14:47

Oui c'est sûr que c'est assez culpabilisant d'en venir à prendre des médocs mais ce qu'il faut surtout c'est ne pas compter sur les médocs seuls pour régler le souci, il faut mettre en place une stratégie avec un agenda du sommeil, une routine pour s'endormir, des heures de coucher et de lever le plus réguliers possibles avec une bonne hygiène de sommeil. A un moment donné il vaut peut-être mieux casser assez vite la série des mauvaises nuits en prenant un cachet plutôt que de laisser l'insomnie s'auto-alimenter.

Pour la RTPL, il faut essayer d'être le plus régulier possible mais par contre je pense qu'il ne faut pas non plus se priver de vie sociale pour autant, le moral est à mon avis capital pour se sortir de ce cercle vicieux. Donc mieux vaut sacrifier une nuit de temps en temps pour une occasion ou même relâcher un peu la stratégie pendant un voyage plutôt que de se priver de tous ces petits plaisirs. Enfin ce n'est que mon avis je ne suis pas un spécialiste et je n'ai pas assez de recul vu que je ne fais que la commencer de mon côté mais je verrais les choses comme ça.

Pour l'endormissement j'ai un peu le même souci, c'est un vrai problème pour moi aussi, je somnole devant la télé et lutte pour pas m'endormir et le simple fait de se relever et se mettre au lit plus moyen de s'endormir. Une fois ça peut marcher nickel et l'autre fois je suis obligé de me relever. Je pense qu'il y a un peu de ça, on est angoissé parce qu'on se pose trop la question de savoir si on va réussir à s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14598
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Jeu 24 Mai 2018 - 10:53

L'agenda de sommeil est en effet une excellente idée, cela permet notamment d'objectiver un peu ses nuits, quand la fatigue nous empêche de voir l'ensemble de façon lucide.
Concernant les comportements favorables à un bon sommeil, on préconise en effet de garder une heure de lever très régulière pour renforcer la bonne synchronisation de son horloge (un des deux mécanismes du sommeil), garante de la bonne amplitude de nos rythmes, et ainsi de la bonne qualité de notre éveil et de notre sommeil.
En revanche, vous avez tous deux parfaitement raison de prioriser une vie sociale normale par rapport à de strictes règles horaires pour le coucher. On ne peut de toute façon pas décider de s'endormir, donc il est vain et même contreproductif d'essayer de forcer son endormissement. Au contraire, il est souhaitable de repousser au maximum son heure de coucher afin de favoriser une pression de sommeil maximale, (deuxième mécanisme qui sous-tend le sommeil). Restreindre ses sorties participant au mal être déjà caractéristique de l'insomnie, on a plus à gagner à s'amuser et se distraire qu'à ruminer en cherchant désespérément le sommeil.
Certes, il faut alors rester très rigoureux sur l'heure fixe de lever, et proscrire tout assoupissement dans la journée (notamment devant la télé le soir!), afin de ne pas déstructurer la bonne architecture de sommeil garantie par la régularité du lever.
L'idée est ainsi de renforcer le bon éveil dans la journée, (à 100%, sans endormissement ni demi sommeil) pour permettre un bon sommeil la nuit, dans la fenêtre dédiée, et éviter l' "entre-deux" dont vous parlez.
Enfin, vous gagnerez à bien préparer la nuit en ménageant un véritable sas de décompression le soir, moment de détente qui permet d'aborder la nuit avec un niveau de tension minimum...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Dim 27 Mai 2018 - 8:05

Merci Morphée pour votre réponse.

Bon depuis ma nuit blanche mardi dernier, les quatre nuits suivantes ont été plutôt bonnes. Je me lève tous les jours à la même heure. Les heures de coucher varient plus ou moins d'une heure. Mais pour le moment je n'ai pas eu de problèmes d'endormissement ou de réveils longs ces dernières nuits. C'est ma plus longue période "sans problème" depuis un mois.
J'ai l'impression de faire des nuits "normales" cheers


D'ailleurs étant dans une zone plutôt bruyante, depuis 4 jours je mets une ambiance sonore de "pluie" sur mon smartphone pour m'aider à m'endormir. Et en général, cela fonctionne plutôt bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Mer 30 Mai 2018 - 20:01

Je continue toujours de faire le point sur l'évolution des choses. Je me dis que cela peut toujours aider Smile .
Cela fait donc une semaine que je me tiens à une levée à 6h30.
Le soir je m'accorde un temps à la télévision puis à la lecture. Ensuite je mets une ambiance sonore me permettant de me concentrer sur autre chose que les bruits extérieurs.

Cependant, les deux dernières nuits ont été plutôt fatiguantes dont la dernière où j'ai mis près de deux heures à m'endormir (malgré que je me sois levé plusieurs fois afin de refaire une activité calme en attendant que le sommeil arrive) et aujourd'hui je passe ma première journée compliquée depuis une semaine : fatigue, vertige, nauséeux.
Je pense donc reprendre 1/2 Dornomyl ce soir pour m'aider à dormir.

Il est cependant assez étonnant de voir comment durant ces quelques jours il n'était plus tant question de sommeil dans mon esprit mais de voir qu'une nuit difficile en remet un coup au moral et refait renaître la peur ou le doute des insomnies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Ven 1 Juin 2018 - 6:57

Le 1/2 dornomyl m'a aidé à passer la nuit. Cependant le réveil d'hier a été extrêmement difficile. De plus, je n'ai pas été dans un bon état le restant de la journée avec des sensations de nausées assez fortes.

Cette nuit a par contre été assez désagréable, j'ai une encore fois l'impression d'avoir été dans une sorte d'état d'éveil quasi tout au long de la nuit. C'est légèrement pénible de voir que les problèmes reprennent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14598
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Mer 6 Juin 2018 - 12:22

Ces variations sont en fait très classiques, et surviennent même chez les non insomniaques car les causes potentielles du mauvais sommeil sont multiples, et on a tous parfois une "bonne raison" d'avoir son sommeil malmené. La différence est que seuls les insomniaques s'en inquiètent, et voient s'écorner leur confiance dans leurs propres capacites à bien dormir. Continuez à bien tenir vos horaires et l'amélioration va revenir, ainsi que la confiance dans votre sommeil...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Lun 11 Juin 2018 - 6:38

Merci Morphée pour vos réponses.

J'avoue avoir été un assez mauvais élève sur la tenue des horaires car avec les sorties et le fait de par dormir chez soi et bien il n'est pas évident de pouvoir de se contraindre à un coucher et un lever.
J'ai constaté d'ailleurs que j'avais bien plus de sommeil profond en dormant ailleurs que chez moi… Je faisais des bonnes nuits. Etrange.

Sinon je viens faire le bilan de 20 nuits avec l'agenda du sommeil.
Durant celles-ci, je n'ai fait qu'une seule réelle nuit blanche. En revanche, je me retrouve confronté près de 5 fois à cette impression (en faite je ne sais plus si cela en est une ou non à force) de ne pas du tout dormir, d'entendre et d'attendre.

Sur les ressentis cela donne pour la qualité du sommeil : 7 TB / 4 B / 5 Moy / 3 M / 1 TM
Sur la qualité du réveil : 2 TB / 7 B / 10 Moy / 1M
Sur la qualité de la forme en journée : 10 TB / 4 B / 3 Moy / 3 M

Alors quand je vois le chiffres comme ça je me dis que c'est pas mal. Pourtant j'ai cette fatigue qui continue avec ses migraines et ses douleurs à la nuque, ces nuits "d'entre-deux (ou blanche peut-être finalement) et mon moral est en berne. J'ai le sentiment de ne pas progresser et que ça ne va pas forcément mieux. Bizarrement je n'ai pas envie d'être dépendant de "rituel" pour me coucher… et d'un autre côté je me dis que je ne retrouverai jamais mon sommeil "paisible" et "facile" du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loic88



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Lun 11 Juin 2018 - 7:15

Courage Rom40,

Moi aussi je me sens fatigué, la tête lourde et j'ai des symptômes de manque de sommeil gênants comme les baisses de moral, ou de l'anxiété. Je dors 4H par nuit en moyenne, je stagne depuis de nombreuses semaines avec un créneau de temps passé au lit de 0H à 5H30.

D'après vos estimations, vous faites largement plus de bonnes nuits que de mauvaises, il faut capitaliser là dessus et essayer de ne pas appréhender les mauvaises nuits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom40



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 22/05/2018

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Mer 13 Juin 2018 - 16:05

Bonjour Loic,

Merci pour votre réponse. Je vous souhaite aussi beaucoup de courage !
Oui ce qui "m'agace ces derniers jours" est surtout le fait de faire des sortes de demi-sommeil durant lesquels j'ai l'impression à la fois de dormir et de ne pas dormir… Cela fait trois nuits qu'ils s'enchaînent et c'est plutôt agaçant.
Par ailleurs, je n'ai plus depuis plusieurs semaines maintenant d'angoisse sur le fait de dormir ou je n'y pense plus tant que ça. Et pourtant les difficultés durent maintenant depuis près de 7 semaines…
Ce qui me fait penser que finalement rien ne redeviendra comme avant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14598
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie venue de nulle part   Ven 15 Juin 2018 - 13:45

Ne plus avoir d'anxiété à propos du sommeil est en effet le meilleur moyen de se débarrasser de ses insomnies!
On sent néanmoins bien qu'il reste une fragilité à la perspective de ne plus dormir "comme avant"...
Toutefois, on observe souvent que notre sommeil se modifie au cours de la vie, avec l'âge bien sûr, mais aussi en fonction des circonstances, de la nature de nos activités dans la journée, de notre niveau de préoccupation, de notre consommation de café ou autres excitants…

L'idée est pertinente de chercher à éviter le demi sommeil (tout comme le "demi éveil"). Le sommeil étant un rythme, plus son amplitude sera grande (c'est à dire mieux les phases seront bien marquées, sommeil à 100% et éveil à 100%), meilleure sera la qualité à la fois de l'éveil et du sommeil.

Ainsi, vous augmenterez la bonne "concentration" de votre sommeil en réduisant le temps que vous lui dédiez (de façon à ce que tout le sommeil réalisé par votre organisme soit concentré dans la fenêtre impartie). Bien sûr, il est indispensable en parallèle de garder une bonne architecture de sommeil (une succession optimale des différents stades tout au long de la nuit) grâce à un lever très régulier qui garantit la bonne synchronisation de l'horloge….
Certes, cette restriction peut dans un premier temps générer de la fatigue dans la journée, mais comme le disait un ancien insomniaque "la fatigue est moins fatigante" ! Et dans un second temps, on avance très progressivement son heure de coucher...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Insomnie venue de nulle part
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j'ai reçu un coup venu de nulle part !
» Continue sur R derivable nulle part ?
» geoffroy de nulle part questionnaire?
» L'impression de n'être à sa place nulle part.
» Mars : La roche martienne venue de nulle part

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Le sommeil :: Le sommeil au quotidien-
Sauter vers: