Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie burn out

Aller en bas 
AuteurMessage
Dianebode



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/04/2018

MessageSujet: Insomnie burn out   Mar 3 Avr 2018 - 11:55

Bonsoir à tous !
Je viens de m'inscrire sur le réseau que je trouve super. C'est rassurant de savoir que d'autres personnes traversent ce problème douloureux.
Pour résumé ma situation, j'ai développé des insomnies aiguës il y a un peu plus de 10 mois. Je ne m'en inquiétais pas les 4 premiers mois car je travaillais beaucoup et je finissais toujours par rattraper un soir dans la semaine. Jusqu'au jour où je n'ai plus pu faire de sieste ni jamais dormir correctement. Je suis partie l' été dernier, en septembre en vacances avec mon mari pour enfin me reposer et incapacité totale à bien dormir... j'ai essayé pour la 1ère fois les somnifères. Mais plus je rattrapais les nuits, plus j'angoissais et me sentais mal. Je suis rentrée plus tôt de mes vacances et j'ai fini en maison de repos pour dépression burn out. J'ai arrêté mon activité professionnel car il en allait de ma santé.
J'étais devenue une autre personne mal dans sa peau , aux idées noires et même suicidaires alors que j'ai toujours été heureuse et entourée dans ma vie. J'ai été soignée 6 mois sous seroquel et Theralene. Il m'a bien aidé et je dormais plutôt bien même si j'avais quelques mauvaises nuit 1 à 2 dans la semaine mais jamais en dessous de 5h30/6h.
J'ai arrêté le traitement il y a un peu moins d'un mois. Les 2 premières semaines se sont bien passées même si l'angoisse revenait un peu mais pas de problème de.sommeil mais depuis 2 semaines, je fais de l'insomnie de rebond et l'anguoisse est bien présente. J'ai beaucoup de.mal.a m endormir et me réveille.plusieurs fois dans.la.nuit. Je fixe beaucoup sur un problème qui est que je n'arrive plus du tout à faire de sieste quelque soit l'heure. Je dors 3h les.nuits les plus compliqués et 7h entrecoupés lorsque j'arrive à rattraper. Je me couche environ à 23h30/ 00:00 tous les soirs. Et je me réveille plusieurs fois dans la nuit et souvent un vrai réveil à 6h même si je tente de me rendormir. J'ai l'impression d être devenue un peu phobique de revivre mon épisode de septembre. J'ai cumulé beaucoup de mauvaises nuit sans récupérer la semaine dernière ( 4 nuits de 3h) et cette semaine j ai une moyenne de 6h de sommeil mais je me sens épuisée et par.moment demoralisee. J'ai parfois des.douleurs articulaires au visage quand je suis vraiment fatiguée, maux de.tête et je puise sur mes nerfs. Bref je ne sais pas si l'on peut appeler cela un symptôme de sevrage car je ne suis plus aidee par les.médicaments..j'ai pris 2 somnifères et un lexomil depuis 1 mois mais je n'ai pas envie de retomber dans cette même spirale.
Je pensais entamer une restriction du sommeil. Mais je ne sais pas à quels horaires m'accorder. Merci d'avance pour votre soutien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Insomnie burn out   Mar 3 Avr 2018 - 14:26

Je tenais à vous dire que je vous comprends ... depuis 4mois je suis dans l'incapacité totale de faire des siestes sans comprendre pour quoi ... Ça m'énerve et j'ai l'impression que ça ne se remettra plus. Par contre contrairement à vous j'ai d'énormes problèmes d'endormissement ... surtout grosse rechute en ce moment donc impossible de dormir je suis paniquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dianebode



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/04/2018

MessageSujet: Insomnie burn out   Mar 3 Avr 2018 - 17:34

Je vous comprends... j'ai aussi des problèmes d'endormissement.
Mais je pense qu'il faut essayer de se rassurer en se disant que la clé est en nous, que ce dysfonctionnement est temporaire et qu'on finira par s'en sortir. Certes il est dur de sortir d'un cercle vicieux... alors j'essaye d'avoir des pensées positives et de me dire qu'on en meurt pas, que la pression de sommeil finit par l'emporter et que tout cela est psychologique... de penser à moi avant cette épisode et ces problèmes de sommeil. La route peut être longue, très dure mais une fois la confiance regagnée, on en sort encore plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dianebode



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/04/2018

MessageSujet: Insomnie burn out   Ven 6 Avr 2018 - 19:13

Aucune reponse pro ? merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie burn out   Mar 10 Avr 2018 - 13:04

Excellente idée de vous référer à votre sommeil avant la période de votre burn out plutôt qu'à cette période...
Vous avez parfaitement raison aussi de souligner l'aspect contreproductif du sommeil que l'on tente en vain de rattraper. Que votre sommeil soit entravé par le rebond du sevrage ou par l'anxiété de ne pas retrouver votre sommeil d'antan, il sera utile que vous respectiez au plus près les conseils comportementaux en faveur d'un bon sommeil. Ne passez pas trop de temps au lit (on préconise un petit peu moins que le temps que l'on dormait quand tout allait bien, afin de préserver une certaine pression de sommeil), et surtout fixez une heure de lever à laquelle se tenir 7 jours sur 7, quelle qu'ait été la nuit...
Vous retrouverez tous ces conseils sur notre site, en suivant le lien: http://reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/insomnies-apnees/insomniaque/retrouver-sommeil

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Dianebode



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/04/2018

MessageSujet: Burn out insomnie   Mar 10 Avr 2018 - 13:39

Merci pour votre réponse...
Après un week end explosif, la situation s'est stabilisée depuis 2 jours...
Des nuits corrects mais je sens que mon sommeil n'est plus autant de qualité (plusieurs reveils, du mal à me rendormir en fin de nuit). Il est vrai que je passe plus de temps au lit que nécessaire n'ayant toujours pas retrouvé d'activité pro.
La cause de mes insomnies étant l'anxiété, la peur de mon ancienne crise due à la fatigue, je tente des exercices de relaxation, l'homéopathie (comme les fleurs de Bach), et quand je sens que n'ai plus le contrôle, un quart de lexomil. Je tente ma chance et j'ai décidé de continuer le sevrage.
Je tente de reconstruire des projets de vie en dehors de mon couple tel qu'un nouvel accomplissement professionnel,
J'arrive à dormir en moyenne presque 7h depuis 1 semaine mais sommeil entrecoupé,mauvaise qualité. J'ai retenté le Théralène que j'avais eu en clinique, une catastrophe... Cela m'a réenclenché un état de crise qui heureusement s'est calmée depuis 2 jours.
Je vais commencer la restriction du sommeil.
Je pensais faire une fenêtre 00:00 à 6H30. Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie burn out   Mer 11 Avr 2018 - 11:57

Raccourcir le temps que vous passer au lit va permettre de concentrer votre sommeil, ce qui améliore sa qualité. En effet, notre sommeil n'est pas homogène tout au long de la nuit, il voit se succéder différents stades de sommeil selon une architecture bien précise: garantissant la bonne qualité de sommeil, celle ci est optimale si on respecte à la fois une durée de sommeil ajustée à ses besoins et une régularité dans l'alternance de l'éveil et du sommeil.
Bien évidemment, l'absence de contraintes horaires comme quand on n'a pas d'activité professionnelle, ne favorise pas cette durée adéquate et encore moins la régularité des horaires de lever. Pour protéger son sommeil, il est alors judicieux de programmer vos activités le matin, et de renforcer les synchroniseurs de notre horloge en favorisant l'activité physique et l'exposition à la lumière: en plus de ses autres bénéfices (sur l'humeur, les fonctions cardio, etc..), une marche un peu rapide, ou idéalement la course à pied va ainsi donner le bon signal à notre horloge biologique, et permettre un endormissement plus facile le soir.
La fenêtre horaire que vous suggérez parait très pertinente, il est en effet préférable de ne pas être trop ambitieux mais de se tenir aux horaires fixés, surtout celui du lever! je rappelle simplement que si le lever doit être très fixe, l'heure de coucher elle, peut sans problème être reculée en fonction des circonstances, tenez bon (en évitant surtout tout assoupissement intempestif) jusqu'à minuit, mais si vous vous sentez bien en forme ou que vous avez une sortie prévue, aucun problème à vous coucher après ! Si pendant 3 ou 4 jours votre efficience de sommeil (calculée en divisant le temps effectivement dormi par le temps passé au lit) est supérieure à 0,85 , alors vous pouvez avancer l'heure de coucher. Tant qu'elle n'a pas atteint les 85%, il vous faut garder ou même reculer encore un peu le coucher...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Insomnie burn out
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En finir avec l'Insomnie...suite Burn Out
» La classique insomnie de 4h du matin
» difficultés d'endormissement et insomnie
» insomnie trés matinale
» TROUBLES DU SOMMEIL, INSOMNIE, ANXIÉTÉ, DÉPRESSION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: