Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 RTPL - Témoignage

Aller en bas 
AuteurMessage
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: RTPL - Témoignage   Dim 25 Mar 2018 - 10:27

Bonjour !

J'ai commencé la RTPL et j'ai décidé de créer ce sujet pour vous apporter un témoignage : j'espère pouvoir retrouver le sommeil progressivement. Poster régulièrement ici me forcera aussi à maintenir un rythme déjà épuisant au bout de deux jours Sleep

Je fais de l'insomnie en continu depuis quelques mois, à la suite d'un événement déclencheur : la préparation d'un examen difficile. L'examen est finalement passé, mais l'insomnie continue sans raison. Avant cela, j'étais une très bonne dormeuse (8-9h par nuit). Maintenant, la grande majorité de mes nuits se déroulent ainsi :

- Je ne m'endors pas avant 4h du matin
- Je m'endors, me réveille à 3h du matin, et reste éveillée jusqu'au matin

Cela a entraîné beaucoup de souffrance psychologique chez moi. Je me sens démunie et il m'arrive encore de penser que je ne retrouverai jamais le sommeil  Crying or Very sad . J'ai refusé de prendre antidépresseurs et somnifères, et la mélatonine n'a pas d'effet sur moi. Je fais beaucoup de sport mais ça ne m'aide pas à dormir pour le moment.

Jusqu'ici, je tentais de rattraper coûte que coûte le sommeil perdu en faisant des siestes, en me couchant tôt, etc. Ça ne marche pas, alors je tente la RTPL. Ma fenêtre est [00h-7h30].

Bilan des deux premières nuits :

- Endormie à 23h30, réveil à 3h
- Endormie à 2h, réveil à 7h30

Bref, je suis... fatiguée. Je viendrai vous redonner des nouvelles dans quelques jours. Merci pour ce forum, c'est la seule chose qui m'a aidée concernant l'insomnie !


Dernière édition par Ari le Lun 2 Avr 2018 - 9:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val41



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Lun 26 Mar 2018 - 9:13

Bonjour,
Moi aussi je pratique la RTPL depuis presque 3 mois maintenant.
Le fais tu toute seule ou bien est tu accompagnée (par un psy du sommeil, etc...)
Je trouve que ta fenêtre de sommeil 00h - 7h30 est peut être un peu longue pour débuter. Moi j'avais au début 00h - 05h30. Il faut créer un déficit de sommeil qui te permette de t'endormir rapidement et de ne pas t'éveiller dans la nuit.
Est-ce que tu te ménage 1h tranquille avant de dormir (sans écrans surtout) ? Attends tu la somnolence avant d'aller au lit ?
La RTPL est dure mais efficace sur le long terme. Au début je somnolais toute la journée (au bureau, dans le train) maintenant ça va mieux j'ai la fenêtre 22h50 - 05h30.
Bon courage à toi,
Valérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Lun 26 Mar 2018 - 10:53

Salut !
En effet, je me suis dit la même chose (cette nuit...) concernant la fenêtre trop grande. A la base je me couche à 22h (que ça fonctionne ou non) donc 00h est déjà un effort considérable pour moi. Mais de toutes façons, mon problème majeur, c'est que peu importe quand je me couche, j'angoisse énormément : j'ai chaud, mon cœur bat très vite. Je suis tendue. Le fait de ne pas réussir à m'endormir aggrave progressivement la tension. Cette nuit, j'ai fini par faire une crise de larmes à 2h du matin Neutral

Je n'ai pas les ressources financières pour un suivi psy.

Je vais garder le réveil à 7h30 et attendre au moins jusqu'à 1h avant d'aller au lit, voire plus si je ne suis pas somnolente car angoissée (ce qui est le cas en ce moment).

Et oui, j'évite tous les écrans le soir ! Merci pour ta réponse, ça me redonne un peu d'espoir... Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val41



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Lun 26 Mar 2018 - 12:10

Je suis comme toi j'angoisse à mort avant de me coucher ! J'ai connu aussi les crises de larmes à 2h du mat...
Mais depuis que je pratique la relaxation et la meditation ça va bien mieux. Je prends aussi 1/4 ou 1/2 lexomil pour me détendre. je pense qu'il est important que tu réduises ton temps passé au lit de beaucoup (je sais c'est très dur, surtout qu'en on a dormi que 2h et que le réveil est à 6h...)
Pour moi c'est ce qui a payé, d'ailleurs je n'ai augmenté que très lentement le temps passé au lit (de minuit à 22h50 en 3 mois). Je dors peu mais bien mieux, d'ailleurs je suis de moins en moins fatiguée la journée. Avant je faisais une nuit de 2h, suivi d'une nuit de 6-7h, suivi d'une nuit de 1-2h, parfois nuit blanche, et pour récupérer le week end nuits de 10h...
Je suis une thérapie comportementale et cognitive en ligne, car pour un suivi en hopital en centre du sommeil il y a 1 an d'attente ! (chez moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mer 28 Mar 2018 - 12:12

L'insomniaque a tendance à passer de plus en plus de temps au lit, pour "rattraper" ou plutôt pour tenter en vain de rattraper le sommeil perdu. Or, plus il passe de temps au lit, moins l'ajustement est bon et plus son sommeil s'effiloche, devenant de piètre qualité.

La restriction du temps passé au lit (RTPL) a pour objectif d'ajuster le temps que l'on passe au lit à la durée de sommeil dont on a besoin. Comme le temps de sommeil nécessaire varie selon les individus, il est recommandé de regarder le temps de sommeil dormi habituellement pour déterminer la fenêtre de temps que l'on va dédier à son sommeil.

Une fois celle-ci déterminée, on s'appuie sur les mécanismes physiologiques qui sous-tendent le sommeil pour renforcer sa qualité: d'une part une heure de lever très régulière pour garantir la bonne synchronisation de notre horloge biologique qui régit tous nos rythmes dont celui du sommeil, et d'autre part la pression de sommeil afin de dépasser tous les freins qui viennent entraver notre endormissement: anxiété, ...à commencer par celle de ne pas dormir, mais également toutes les autres appréhensions ou ruminations qui nous éloignent de plus en plus de la détente requise pour bien dormir.
Ajuster à ses stricts besoins de sommeil le temps que l'on passe au lit n'est parfois pas suffisant pour dépasser ces "freins" de l'insomniaque et il peut être alors nécessaire de restreindre également son temps de sommeil. En augmentant ainsi la pression de sommeil, on permet ainsi de s'endormir malgré ces différents freins.
Cela peut entrainer dans un premier temps une certaine somnolence, mais le gain en qualité de sommeil permet de "tenir" jusqu'au moment où, la confiance dans ses capacités à dormir étant à peu près rétablie, on avance progressivement l'heure de coucher et ainsi la durée de la fenêtre impartie. Bien sur, l'heure de lever reste quant à elle très fixe, ce qui est indispensable à la bonne qualité du sommeil, et garantit en outre la pression de sommeil pour les nuits suivantes.

Il n'est pas toujours facile de déterminer seul la fenêtre que l'on va consacrer à son sommeil, car il faut aussi composer avec l'appréhension (pas nécessairement pertinente mais en revanche parfaitement légitime!) de manquer de sommeil...
Votre fenêtre Ari, semble tout à fait judicieuse: même si 6 heures et demie de sommeil ne vous met pas sans doute pas en grande restriction, cela semble un bon compromis au moins dans un premier temps. Veillez en revanche à proscrire toute sieste ou assoupissement dans la journée, afin de ne pas "gâcher" la pression de sommeil. Et comme vous le dites très justement, n'hésitez pas à reculer au delà de 01:00 si vous ne vous sentez pas somnolente...
Préparez également votre sommeil en gardant une journée bien active, et en ménageant un bon moment de détente le soir, pour une transition progressive entre les activités et tensions de la journée et la détente requise pour s'endormir... Enfin, renforcez les synchroniseurs de votre horloge en favorisant l'activité physique et l'exposition à la lumière le matin.
Tenez bon, c'est en la maintenant dans la durée que cette méthode est efficace!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Ven 30 Mar 2018 - 13:36

Morphée, merci pour cette réponse très complète !

Cela fait maintenant une semaine que je me lève à heure fixe (7h30) et que je ne fais plus de siestes ou même de repos dans mon lit la journée. J'essaie de faire du sport tous les jours et de me concentrer sur autre chose que le sommeil.

Le soir, je me couche entre 00h30 (si je tombe de sommeil) et 1h.

Malheureusement, pour l'instant, je n'arrive toujours pas à m'endormir une fois couchée du fait de l'angoisse. Plus précisément, je m'endors puis me réveille très peu de temps après, et là, c'est parti pour une nuit quasi-blanche Sleep. Pourtant, je me lève pour écouter de la musique et lire, mais la somnolence ne revient pas assez.

Cette méthode a quand même marché avant-hier, ou j'ai dormi de 00h45 à 7h30. Ca faisait du bien. Malgré cela, j'ai du mal à gérer la privation de sommeil : je pleure tous les matins, j'ai beaucoup de mal à faire des projets, je suis moins présente pour ma partenaire.

Je sais que la RTPL prend du temps alors je vais continuer, mais c'est dur ! La difficulté est que je suis très somnolente vers 00h30-1h, alors je vais me coucher mais je me réveille peu après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verseau



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Ven 30 Mar 2018 - 14:37

Bonjour a toutes et a tous.

Bravo et merci a Ari , (en qui je me reconnait totalement,c'est est presque incroyable Smile ) pour son initiative car partager de manière régulière son expérience me semble être une très bonne idée.

Je connais ce forum depuis longtemps,environ 5 ans , date de ma première grosse crise d'insomnie mais j'y participais que très rarement.
Je suis pris en charge par une spécialiste depuis cette époque et je ne suis donc pas à ma première RTPL. Depuis début mars c'est la rechute, LA grosse rechute.Celle qu'on redoute tous , celle qui vous fait perdre espoir.

Mon insomnie est du type psychophysiologique. A l'heure actuelle les causes de ma rechute sont résolues.Mais l’insomnie,elle, est toujours bien présente ,elle s'autoalimente , le cercle vicieux est lancé , je fait de l'angoisse de performance.C'est avec la peur au ventre , qui augmente de soir en soir, que je monte me coucher.

Mes horaires sont 00h00-07h00 et mes nuits oscillent entre 2h30 de sommeil (rarement) 4h30 (le plus souvent) et parfois 6h30 lorsque je prends un somnifère (Zopiclone) et prends aussi 1 ou 1 demi Xanax de temps a autre. Cela fait une semaine que je prends un somnifère et c'est lorsque je décide de n'en prendre que la moitié que ma nuit est pourrie. Je place donc toute ma confiance dans ce cachet et c'est bien là le problème.

Malgré tout cela je ne me considère pas du tout comme insomniaque .Mon sommeil va très bien , ma capacité a dormir est normale , mon cerveau ne soufre d'aucun dysfonctionnement. Mon problème c'est la peur, l'anxiété , l'angoisse ces poisons que je m'imposent et qui m’empêchent d’accéder au sommeil dont j'ai tant besoin.

Moi aussi j'ai (d'intenses) crises de larmes la nuit mais aussi la journée. J'ai peur pour mon avenir ,pour ma capacité à gérer mon travail , mes enfants , a ne pas faire souffrir ma femme qui essaie de me calmer la nuit lorsque je pleure.

Je rêve d'une baguette magique qui me remettrait dans l'état d'esprit que j'avais il y moins d'un mois ou je me couchais relativement confiant et j'arrivais a chasser les pensées négatives.C'est possible, je le sais , j'ai déjà réussi a le faire.

En attendant , ce soir je vais prendre 1,5 Zopiclone car demain nous partons en famille et je ne veux pas que mes enfants aient l'impression de passer un weekend avec un zombie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Ven 30 Mar 2018 - 15:08

Salut Verseau,

C'est vrai que je vis ce que tu décris depuis des mois. Quelque part, c'est rassurant de savoir que l'insomnie psycho-physiologique est plus fréquente qu'on ne peut le croire. C'est terrible, cette angoisse qui monte le soir et qui est si désagréable (chaleur, cœur qui bat trop vite, envie de pleurer).

Je me sens inquiète et coupable par rapport à ma relation aussi, mais j'essaie de l'être moins et d'accepter que pour l'instant, "c'est comme ça", parce que sinon je me crée, comme toi, une pression : il faut que je dorme bien pour être un(e) bonne partenaire / un bon parent / pour pouvoir faire mon travail, etc. On sait tous et toutes que ça ne fonctionne pas.

Verseau, est-ce que le fait d'avoir réussi une première RTPL (ou plusieurs ?) par le passé t'aide un peu à te rassurer ?

En tous cas bon courage, et donne-nous régulièrement des nouvelles Smile Je pense que si tu réserves le zopiclone aux occasions  particulières, comme un week-end en famille, ce n'est pas très grave. Soyons un peu indulgents envers nous-même.


Dernière édition par Ari le Lun 2 Avr 2018 - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verseau



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Ven 30 Mar 2018 - 15:58

Coucou Ari.

Oui les RTPL m'ont aidé.
Tout d'abord a me procurer une meilleur hygiène de vie ainsi que l’abandon de pensées nocives.
Comme beaucoup de mauvais dormeurs je passais beaucoup de temps dans mon lit , 10 h en moyenne et parfois plus. En cas de mauvaise nuit j'allais me coucher plutôt systématiquement , fatigué ou pas.

La RTPL m'a fait comprendre qu'avec 7h de sommeil et parfois moins je ne risquais pas de mourir. J'ai compris qu'on pouvait dormir moins mais mieux.J'ai pris conscience de mes erreurs.
Donc oui dans ce sens la RTPL m'a beaucoup rassuré.
Le soir même de mon premier RDV avec ma spécialiste du sommeil j'ai dormi mes 7h comme un bébé , sans médicament. Enfin j'avais de l'aide ! Puis petit a petit une idée , une pensée commence à émerger : " Et si ça ne marchait plus ? " Et patatra. Alors la RTPL prend tout son sens. On a une méthode , un but il faut persévérer. Ça marche. ( Ça me fait du bien d’écrire ça moi qui suis en pleine crise de désespoir...)
Mais les mauvaises habitudes ont la vie dure alors dés que mon sommeil va mieux j'ai tendance à me laisser aller et au moindre cou dur tout s’écroule.
" C'est impressionnant cette propension qu'ont les insomniaques a faire l'inverse de ce qu'ils devraient" m'a dit ma psy lors de notre dernier rdv.

Tu utilises des mots clés comme " inquiète" , "coupable" , "accepter" , la solution pour nous est "simple" : LACHER PRISE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Ven 30 Mar 2018 - 19:28

Bonjour à vous deux! Dans le même cas que vous, insomnie du jour au lendemain suite à un choc émotionnel c'est dur à encaisser. Verseau j'avais une question ... vous dites que vous connaissez des problèmes depuis 5ans... mais rassurez moi vous avez réussi à avoir quelques temps de répit où vous avez pu redormir normalement sans appliquer ma RTPL?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Verseau



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Ven 30 Mar 2018 - 19:44

Bonjour Youyou.

Oui bien sur j'ai eu de longues périodes de stabilisation mais il m'était fortement recommandé de ne pas faire n'importe quoi.
Je garde toujours une importante fragilité et j'ai constamment besoin d'avoir un somnifère a portée de main au cas ou et je reprends aussitôt une RTPL qui dans mon cas est de 7 heures , donc pas si terrible que ça.

Un insomniaque est un mauvais dormeur qui sait qu'il peut mal dormir et c'est un drame, un bon dormeur sait qu'il peut lui arriver de mal dormir et il s'en fou !

J'ai lu plusieurs de vos messages et en effet nos troubles sont très similaires surtout au niveau des angoisses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Sam 31 Mar 2018 - 18:39

Comment allez vous Ari? Je me sens tellement proche de vous ... j'ai aussi l'impression que je ne retrouverai jamais mon sommeil. Je me demande si on se sort de ça surtout quand la cause initiale de l'insomnie est supprimée et que l'insomnie persiste. J'espère que la RTPL fonctionnera pour vous, donnez nous des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Dim 1 Avr 2018 - 8:37

Bonjour et merci de votre attention Smile

Pour l'instant c'est toujours très difficile :

- Avant-hier soir, épuisée, j'ai pu m'endormir de 00h45 à 7h30. Le lendemain, j'étais en forme et de bonne humeur, j'ai passé une belle journée.

- Hier soir, je n'étais pas du tout somnolente à 1h du matin et je n'ai pas pu m'endormir avant... 5h30-6h. Je vous écris ce matin avec moins de deux heures de sommeil derrière moi.

Combien de temps pour qu'une RTPL commence à faire effet ? Je ne sais pas si je pourrai tenir pendant des semaines avec une nuit quasi-blanche sur deux.

Et vous, Youyou ?

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Dim 1 Avr 2018 - 9:52

Ici c'est difficile également... depuis 15jours je dormais sans anxio ou autres cochonnerie. Et finalement depuis 4 nuits je reprends des anxio à cause de l'anxiété générée par ces gros problèmes de sommeil que je traîne depuis 4mois. Parfois je dors comme cette nuit 7h mais je me sens épuisée. Et depuis des mois je suis incapable de récupérer un peu avec une petite sieste. Je ne sais plus du tout dormir en journée ça me désespère j'ai l'impression que plus rien ne reviendra comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mer 4 Avr 2018 - 8:33

Une bonne nouvelle : je continue la RTPL et cela fait trois nuits que je dors bien ! cheers
J'ai changé ma fenêtre : 00h30 - 7h. J'ai remarqué que maintenant, je me réveille à sept heures naturellement la plupart du temps.

Je suis toujours angoissée au moment de me coucher le soir, mais je suis aussi très fatiguée donc je bascule facilement dans le sommeil. Surtout, point positif : je ne me réveille plus la nuit (sauf pour me rendormir immédiatement).

Il est encore trop tôt pour savoir si cela durera, mais c'est très motivant en tous cas.

Bon courage à celles et ceux qui ont posté ici, j'espère que vous allez bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mer 4 Avr 2018 - 9:32

Félicitations Ari pour vos bonnes nuits! J'ai une question, avant de commencer la RTPL faisiez vous des nuits Blanches?
Et depuis que vous l'appliquez, vous vous relevez quand vous ne dormez pas? Êtes vous somnolente le soir en allant vous coucher?
Je suis repartie dans une cycle infernal avec un endormissement impossible et j'ai peur d'appliquer la RTPL et surtout qu'elle ne fonctionne pas sur moi. Je suis somnolente très tôt vers 20h30 21h30 mais ensuite la somnolence disparaît et je reste éveillée avec des microendormissement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mer 4 Avr 2018 - 9:49

Merci !

Oui, il m'arrivait de faire des nuits blanches. Et de façon très fréquente, des "nuits" entre 5h30 et 7h du matin.

Je comprends que vous ayez peur. Je crois que si vous l'appliquez, la RTPL ne peut pas ne pas marcher. Je m'explique: vu votre message, je crois que vous êtes terrifiée de faire une nuit blanche ou quasi-blanche et ensuite de devoir vous lever le matin et tenir jusqu'au soir. Mais en fait, si vous commencez une RTPL, cela va vous arriver. Et vous n'en mourrez pas ! Vous n'êtes pas en danger. Vous allez passer une longue journée, et vous ne serez pas très bien, mais cela ne voudra pas dire que la RTPL ne fonctionne pas : au contraire.

Exemple: Vous décidez de commencer et vous réglez votre réveil à 6h30. Angoissée, vous faites une nuit blanche (ça m'est arrivé). Le lendemain, vous vous levez et vous vivez votre journée. Déjà, vous serez tellement crevée que vous angoisserez moins, comme si c'était moins important. Ensuite, le soir, si vous attendez jusqu'à  00h (par exemple), vous allez vous endormir. Votre corps et cerveau ont trop besoin de sommeil pour faire plusieurs nuits blanches d'affilée.

Mon expérience, c'est que pendant huit jours, j'ai alterné les nuits quasi-blanches et les nuits de 6-7h. C'est dur, mais on survit, promis. Ensuite, à force, vous accumulez de la fatigue et la somnolence vient beaucoup plus facilement le soir.

Pour votre question : oui, je me relève toujours la nuit si je ne dors pas. Cela a l'avantage de faire baisser l'angoisse dès que je sors du lit. Il faut se résigner à le faire. Moi j'écoute de la musique, ça me calme bien.

La RTPL ne va pas immédiatement vous permettre de dormir toutes les nuits. Par contre, vous allez très bien dormir certaines nuits, et ça, c'est précieux.

Sinon : moi aussi, je suis somnolente vers 21h, mais avec la RTPL, je ne vais pas me coucher avant 00h30. La somnolence disparaît, puis revient.

Je vous conseille d'essayer pendant deux semaines. Dites-vous que si ça ne fonctionne pas du tout (aucune bonne nuit) pendant quinze jours, vous arrêtez. Comme ça, vous avez un objectif. Et aussi, à chaque mauvaise nuit, rappelez-vous que vous dormirez bien la nuit suivante. Ca marche ! L'important est de ne pas s'assoupir en journée.

Je me reconnais dans votre message : vous avez peur, avec la RTPL, de ne pas dormir. Or ce que cette méthode vous montre, c'est qu'en effet vous ne dormez parfois pas, et vous survivez. Et le lendemain soir, quel bonheur de bien dormir.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mer 4 Avr 2018 - 12:03

Le problème C'est que je me couche à heure variable mais me lève à heure fixe cependant rien ne s'améliore. Le sommeil disparaît le soir du coup l'endormissement ne vient pas, je finis par prendre un somnifère donc je supposer que la RTPL ne fonctionne pas chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Verseau



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mer 4 Avr 2018 - 15:15

Bonjour tout le monde.

Tout d'abord bravo Ari pour tes bonnes nuits ainsi que tes explications très claires sur ce qu'est la RTPL !

Youyou, toi et moi vivons,en ce moment, la même chose : les mauvaises nuits s'accumulent , le moral baisse et nous ne voyons plus de solution.
J'en ai marre moi aussi de prendre du Xanax et du Zoplicone (qui ne me fait plus grand chose d’ailleurs) ,comme si notre sommeil n'avait plus rien de naturel , comme si notre capacité a dormir avait... disparu.

Mais c'est juste "comme si".Rien de tout cela n'est vrai.
Ce qui est vrai c'est notre peur , notre angoisse , notre projection sur ce que sera notre journée du lendemain et la nuit prochaine.Et si la nuit prochaine était pire que la précédente ? Cette question je me la pose dés le matin puis elle m’obsède le reste de la journée pour venir nourrir mon angoisse au moment du coucher.Et donc forcement la nuit d’après est pire que la précédente.

C'est du conditionnement, je m'auto-conditionne a mal dormir . On dirait le même principe que de l'automutilation, je me "coupe" de mon sommeil.

Et pourquoi ne pas faire l'inverse ? Puisque je suis fort en autosuggestion autant le faire en positif , non ?
Plus facile a dire qu'a faire mais c'est là que la RTPL intervient en nous donnant un cadre , un but , une méthode.
C'est long,c'est dur mais ça marche. Ça a marché pour moi , ça marche pour Ari ,ça va marcher pour Youyou aussi.

Ma rechute est la combinaison d'un laisser-aller avec mon sommeil et de problèmes d'ordre personnel.
Je constate l'extraordinaire puissance des pensées négatives qui me maintiennent au fond du trou alors que je sais que la solution existe et que je suis capable de bien dormir.Je dois reprendre confiance en moi et pour cela la RTPL est d'une grande aide.
Mais il faut être rigoureux sur les horaires ! Et si la somnolence ne vient pas inutile d'aller au lit , c'est le plus dur pour moi. Je guette l'heure du coucher tout en guettant la venue de la somnolence : erreur grave. Cet état d'alerte a comme particularité , justement , de faire disparaître la somnolence.
C'est un réflexe inné de survie. D’où l’importance de se changer agréablement les idées le soir.

Aborde la RTPL avec un esprit serein , combatif et serein.Ton sommeil est là, il t'attend. Il attend juste que tu lui souris , que tu t'abandonnes à lui.
Pour cela il faut te déprogrammer en considérant enfin que toutes ces pensées négatives , ces peurs et angoisses n'ont aucune raison d’être.
Un soir je me suis endormi tranquillement juste parce que j'avais simplement souri .

Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Sam 7 Avr 2018 - 10:48

Salut ! Des nouvelles pour ceux qui font ou voudraient faire une RTPL :

Cela fait maintenant deux semaines que j'ai commencé. Et ça va mieux ! Very Happy

Je me couche toujours entre 00h10 et 00h30 pour me lever à 7h. Ces trois dernières nuits ont été un peu plus difficiles dans le sens où je ne me suis pas endormie tout de suite, il a fallu attendre environ 1h après le coucher. Le point positif, c'est que je suis beaucoup moins angoissée qu'avant : puisque je suis très fatiguée et que je le sens, je me dis que je vais forcément finir par dormir et qu'il suffit d'attendre un peu. Et c'est le cas ! Je bascule dans le sommeil sans m'en rendre compte.

Les réveils sont... difficiles, mais je me lève malgré tout et après ça, je n'ai pas (ou très peu) de somnolence en journée. Je peux faire tout ce que j'ai prévu. J'essaie de m'exposer à la lumière le plus possible, ça fait du bien. Et le soir avant le coucher, j'écoute de la musique calme, ça m'apaise.

BON COURAGE à toutes et tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J75



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mar 10 Avr 2018 - 10:13

Bonjour à tous,

Je vous avoue que cela m'a fait beaucoup de bien de lire vos échanges. Je traverse une crise d'insomnie depuis presque 2 mois et j'ai l'impression qu'elle ne finira jamais ! Elle a été déclenchée par la rencontre de mon compagnon, une rencontre qui m'a tout de suite apparue comme très importante dans ma vie, ce qui a généré un changement, une nécessaire adaptation, et donc une anxiété. Comme à chaque fois, mon sommeil est LE point faible : le stress a une répercussion directe sur l'endormissement et ma capacité à lâcher prise.

Je me retrouve dans ce que vous décrivez : la peur constante de ne pas dormir, l'angoisse de l'heure du coucher, la culpabilité vis-à-vis de l'autre ("il va me trouver fatiguée, cernée, mélancolique..." etc. etc.), la béquille des médicaments qui en fait n'en est pas une, une nuit pas trop mauvaise qui nous fait dire "est-ce que ça va durer?", le sentiment d'être démuni quand on s'aperçoit que, non, ça ne dure pas, car le cercle de l'insomnie est lancé, l'impression de "gâcher sa vie" alors que tout va bien...

Moi qui n'avait pas touché les somnifères depuis 3 ans, qu'est-ce que je m'en veux !

J'ai rencontré une sophrologue hier soir, la séance ne m'a pas permis de bien dormir la nuit suivante, mais, sur le moment, elle m'a procuré un grand apaisement, je vous conseille cette pratique respiratoire qui permet de prendre de la distance. Car je crois que c'est bien cela le problème, les personnes rencontrant des insomnies "dramatisent" ce qu'ils traversent et le font ainsi perdurer malgré eux... La peur fait perdurer la peur.

Je suis très tentée par la RTPL, que je n'ai jamais essayée. J'ai rendez-vous avec un spécialiste du sommeil du Centre médical veille sommeil de Paris 17 jeudi, peut-être qu'il me proposera cette solution. Vous la pratiquez accompagnés par un spécialiste ou de manière autonome?

Bonne journée à vous tous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mar 10 Avr 2018 - 13:22

Un coup de chapeau à Ari pour ses explications et surtout sa conception très pertinente et fonctionnelle de la restriction du temps passé au lit. Vous expliquez très bien que l'objectif à court terme n'est pas de dormir et récupérer à tous les coups mais de retrouver la sensation que c'est possible et ainsi la confiance en son propre sommeil. C'est une étape sur laquelle viendra s'étayer l'amélioration du sommeil lui même.
Je renvoie donc à votre message du 4 avril, limpide.
Bravo et merci également à Verseau, vous montrez bien combien on peut rester en "maitrise" de son sommeil, même si les aléas de la vie font que ce sommeil fléchit par moments...
Comme J75, de nombreux insomniaques vont trouver un fil à suivre pour mieux envisager l'amélioration de son sommeil...
Merci de ces témoignages aussi justes que roboratifs!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Ari



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/03/2018

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Mer 11 Avr 2018 - 9:55

Merci beaucoup Morphée Smile

De rapides nouvelles : après dix bonnes nuits d'affilée (00h-7h ou 00h30-7h), j'ai fait une insomnie la nuit dernière, mais heureusement je sais pourquoi. Je me suis endormie sans le vouloir entre 20h et 22h Rolling Eyes Évidemment, après je n'avais plus sommeil. C'est l'inconvénient de la RTPL, il faut rester vigilante chaque soir !

A part ça tout va bien, j'espère pouvoir me recadrer ce soir et recommencer mes bonnes nuits. Je recommande vivement cette méthode ! Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: RTPL - Témoignage   Ven 13 Avr 2018 - 11:26

Excellent! Vous savez même expliquer et ainsi relativiser les aléas qui interfèrent avec vos nouvelles habitudes et votre sommeil amélioré: c'est vraiment le signe d'une reprise de conscience, garante de la confiance...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
RTPL - Témoignage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"
» LA CONFIRMATION (témoignage)
» VIDÉO: Un réel fait vécu; Jésus m'a sauvé ! Témoignage d'une Québécoise :
» Mon petit témoignage
» besoin de témoignage: qu'est-il advenu des tzr?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: