Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie jeune maman

Aller en bas 
AuteurMessage
bubule9999



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 02/02/2018

MessageSujet: Insomnie jeune maman   Lun 5 Fév 2018 - 16:55

Bonjour à tous !
Comme beaucoup de mamans j'ai découvert l'insomnie....Alors que j'étais une excellente dormeuse insouciante.
Petite chérie avait 4 mois et j'étais un peu fatiguée à cause de ses hospitalisations (rien de grave) et réveils multiples. Alors je me suis mis un pression pour bien dormir. Et à force je ne me suis plus rendormie après un de ses réveils et j'ai paniqué. Série de nuits blanches, témoignages horribles sur internet...J'ai paniqué de plus en plus alors que j'étais la maman le plus heureuse du monde. J'ai essayé tout un tas de plantes puis du lexomil sur conseils d'une amie ayant vécu la même chose. Ca allait un peu mieux mais j'étais bouffée par cette peur de perdre le sommeil, mon travail, la conduite, les soins à ma fille. Ca fait trois mois. Trois mois de gâchés. Je prends aujourd'hui du norset + lexomil et dors plutôt bien mais je ne me remets pas de tout ça. Je sais que je vais être dépendante aux médicaments...Je n'ose plus aucun plaisir ou projet. Je pense être insomniaque à vie ou du moins être tout le temps sur le fil et la peur. Je vais commencer une thérapie avec une psychiatre. Mais comment accepter ça ? Du jour au lendemain ? Peut-on un jour ne plus y penser et retrouver une certaine insouciance quant au sommeil ? Merci de rassurer une maman qui ne vit plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Mer 7 Fév 2018 - 11:21

L'arrivée d'un tout-petit malmène bien souvent le sommeil des jeunes parents, et une fois la confiance dans son sommeil ébranlée, il est difficile de retrouver la candeur qui caractérise les bons dormeurs...
Dans votre situation, cela semble également avoir malmené l'équilibre de votre moral, et de la confiance dans vos soins à votre petite fille, ce qui complexifie encore un peu davantage les choses et justifie parfaitement votre traitement médicamenteux.
En revanche, prenez celui ci comme une personne avec une fracture prendrait des béquilles, c'est à dire une aide pour bien se reconstruire. Ce n'est pas parce qu'elles s'avèrent bien utiles pour la ré-éducation qu'on a besoin de garder des béquilles à vie!
En attendant de "retricoter" votre confiance, adoptez les comportements favorables à une bonne qualité de sommeil (la quantité viendra éventuellement dans un second temps) en gardant une heure de lever très fixe, en attendant d'avoir franchement sommeil pour vous coucher afin de garder une pression de sommeil suffisante, en proscrivant tout excitant dans la journée, et en favorisant au contraire la détente par de bons moments avec votre petite...
Lisez également tous les posts de ce forum qui montrent qu'on peut retrouver le sommeil!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
bubule9999



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 02/02/2018

MessageSujet: Merci   Mer 7 Fév 2018 - 11:49

Merci Docteur vos mots font du bien !
J'ai effectivement trouvé des mamans qui m'ont redonné un peu confiance.
Et j'effectue aussi un travail avec une psychiatre qui passe par l'EMDR et travaille sur tout ce qui tourne autour de mon nouveau statut, passé familial...
J'ai plusieurs questions :
- que deviennent les gens qui n'arrivent plus à dormir du tout ou presque (déjà est-ce possible ?). Ils ne peuvent plus travailler ? Est-ce fréquent ? Sont-ils internés ou restent-ils chez eux comme des légumes ? C'est mon immense panique mais peut-être est-ce que je m'emballe un peu beaucoup...
- Passer des moments avec ma fille est ce qui me fait le plus de bien mais j'ai peur de conduire ou d'avoir un moment d'inattention avec elle à cause de mon manque de sommeil et de mes ruminations...De même je n'ose plus aucun projet avec des amis ou des voyages à cause de mes insomnies...Je sais que je devrais faire l'inverse pour aller mieux mais tout ce la m'a profondément destructuré et démoralisé. Espérons que le norset me redonne un peu le sourire...
- Je prends un quart de lexomil depuis début décembre, je dormais moyennement avec. Et depuis 15 jours introduction du norset 15mg. Avec les deux je dormais très bien, parfois même 9h. Et puis en essayant sans le lexomil ca ne marchait pas. J'espère que ce sera le cas quand le norset aura plus d'effet. Mais depuis quelque jour je me réveille de plus en plus tôt en transpirant. Est-ce que je m'habitue aux médicaments qui ont moins d'effets ? J'ai également vu une ostéo qui a beaucoup travaillé sur le foie, est-ce que ça peut jouer ?
Merci infiniment de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Jeu 8 Fév 2018 - 20:45

Je me permets de vous écrire car je crois comprendre que vous êtes hyper angoissée comme je le suis depuis plus de 2 mois.
On finit toujours par dormir le corps est fait ainsi mais l'anxiété peut très très fortement entravée le sommeil et c'est sur cet axe que vous pouvez travailler.
Pour vous raconter rapidement mon histoire, j'ai subi un traitement hormonal en octobre 2017 que j'ai très mal vécu s'en est suivie une dépression que j'ai occulté probablement et de laquelle je commence seulement à sortir. J'ai alors commencé à faire des insomnies, un sommeil une nuit sur 2 puis ensuite des énormes difficultés d'endormissement qui m'ont conduit aux somnifères, lexomil et autre béquilles chimiques. Je ne m'en suis pas encore débarrassée mais je sais aujourd'hui que mon anxiété ne m'aide pas.
Peut être faites vous un baby blues? Mais si je peux vous donner un conseil que je ne sais encore pas appliquer c'est qu'il faut tant bien que mal ne pas vous préoccuper de votre sommeil il reviendra mais plus vous y penserez plus de temps cela mettra. Et puis une mauvaise nuit n'entraîne pas toujours une grande somnolence diurne donc une mauvaise journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Ven 9 Fév 2018 - 17:55

Vous avez tout à fait raison Youyou, c'est quand on arrive à ne plus se préoccuper de son sommeil qu'on voit que son sommeil s'est amélioré; d'un autre côté, c'est alors plus facile de ne plus trop s'en préoccuper, donc il faut bien commencer à interrompre le cercle vicieux (moins je dors plus je m'en inquiète)à un endroit pour retrouver le cercle vertueux.
Une première étape est l'excellente restructuration de la pensée négative que vous évoquez: en effet une nuit trop courte n'est pas nécessairement suivie d'une mauvaise journée, chacun peut en trouver des exemples dans son expérience.

Pour Bubulle, j'ajouterai que vous pouvez faire confiance à ce qui semble bien marcher c'est à dire le temps que vous consacrez à vous occuper de votre fille. C'est en effet en multipliant les envies de faire des choses avec elle (y compris celles qui nécessitent que vous conduisiez...), que vous allez justement retrouver ce sourire que vous recherchez. Programmez des activités, avec elle ou avec vos proches, et la confiance reviendra peu à peu...
Concernant les effets secondaires de vos traitements, n'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, c'est lui qui est le plus à même de savoir ce qu'il faut poursuivre ou éventuellement modifier.
Enfin, ne vous inquiétez pas, notre organisme est ainsi fait qu'on finit toujours par trouver le sommeil, au moins par petits bouts, et même si la qualité n'est pas au RV. Les personnes qui font des expériences de privation de sommeil savent que la pression de sommeil finit toujours par gagner... Et bien que la vie d'insomniaque ne soit pas facile notamment quand de nombreuses causes sont intriquées, il existe toujours une solution.

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
bubule9999



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 02/02/2018

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Sam 10 Fév 2018 - 11:45

Merci à tous les deux. Mes nuits sont maintenant parfaites la plupart du temps et je pense que l'antidepresseur commence à faire effet sur les envies. Mais la peur que ça revienne est toujours là. Notamment à l'arrêt du traitement par effet rebond. Pour rappel je prend un quart de lexomil depuis mois et 15mg de norset depuis 3 semaines. Je souhaiterais savoir comment fonctionnent ces médicaments. La structure du sommeil est elle modifiée ? Est il vraiment récupérateur ? J'ai vraiment peur de ne pouvoir jamais m'en passer moi qui dormais tellement bien et simplement ! J'ai peur d'être déjà totalement dépendante au lexomil.... Bref j'ai peur de retrouver confiance pour rien... J'arrive même à me rendormir après les réveils de ma fille vers 5h, est ce toujours les effets des médicaments à cette heure (prise vers 21h) ou est ce que je recommence à savoir m'endormir seule ? Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youyou



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Sam 10 Fév 2018 - 18:51

Je ne connais pas l'effet de ces médicaments sur l'architecture du sommeil mais rien n'est irréversible... j'ai fait un test du sommeil sous lexomil et theralene en étant hyper stressée et résultats, architecture du sommeil correcte.
Concernant la dépendance comme toute dépendance il y a une grosse part de psychologique vous arriverez à vous en passer. Et puis très sincèrement le lexomil vous apaise idem pour le Norset (lui a un effet sédatif il me semble) mais ils ne vous "obligent" pas à dormir, vous vous endormez et vous ré-endormez de vous même! Reprenez confiance en vous et vous arreterez les médicaments. Vous serez marquée à jamais par cet événement comme toutes les personnes qui ont vu leur sommeil malmené du jour au lendemain mais encore une fois rien est irréversible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubule9999



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 02/02/2018

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Sam 10 Fév 2018 - 19:54

Merci beaucoup de vos mots Youyou ! Vraiment ! Je commence à reprendre espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubule9999



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 02/02/2018

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Lun 12 Fév 2018 - 11:36

Petite question en plus, mes insomnies ayant débuté 3 semaines après mon retour de couches et une semaine avant mes règles j'ai pensé à un problème hormonal (j'ai toujours eu peu de progestérone) donc, comme j'ai perdu en même temps mon stérilet au cuivre j'ai décidé de reprendre la pilule. Je me suis dit que la progestérone de cette pilule pourrait aider et les hormones être plus stables d'autant que je la prends en continu ? Mon gynécologue n'était pas convaincu, et vous ? De plus même maintenant que je dors bien sans stress je me réveille trempee de sueur le matin. C'est moins pire que pendant ma période d'insomnie mais à quoi pourrait ce être dû ? Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RM



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Pour réponse à babille 9999   Lun 12 Fév 2018 - 22:24

Bonsoir, je n'arrive pas à vous répondre en mp. J'ai lu qq uns de vos postes et je vous comprends totalement. La peur que cela ne redevienne plus jamais "normal" me hantait. Cela a duré 6 mois avant que cela ne commence à revenir à la normale, mais c'est revenu. La connaissance de ce réseau m'a déjà fait voir que j'étais loin d'être seule et les réponses que m'apportaient les professionnels du réseau me rassuraient, j'ai eu enfin l'impression d'être prise au sérieux et que cela n'était pas seulement avec un psy que je devais régler des choses !! Et tous les médecins généralistes que je rencontrais ne m'ont pas vraiment aidée et ne me prescrivait rien car j'allaitais. Une amie médecin m'a suivie, tous les jours au début, et m'a prescrit un médicament (à des doses très petites et degressives ), le zolpidem ou stilnox pendant 1 mois, 1 mois et demi. Cela a permis à ce que je dorme enfin qq heures d'affilee puis à me redonner confiance, petit à petit.. Et je ne suis pas devenue dépendante. Même si dans les mois qui ont suivi, avoir chez moi une boîte avec qq comprimés (que je n'ai plus jamais utilisé ou presque) m'a rassuré au cas où. Toujours avec les conseils de mon amie médecin, je savais que si cela recommençait j'avais cette petite roue de secours pour une ou qq nuits. En bref, je m'en suis sortie mais cela m'a beaucoup marqué, malgré tout j'ai toujours tenu pour m'occuper de mon bébé comme j'ai pu et je suis certaine que vous faites très bien. Et je n'ai jamais eu d'explication pourquoi cela s'était à ce point déréglé, je voulais comprendre pour m'en sortir, j'ai accepté finalement le traitement et sans "comprendre" ça s'est re réglé. Ce qui est important c'est d'être prise en charge et suivie de près, si le médicament qui vous a été fourni fonctionne alors tant mieux, et si vous avez confiance avec le professionnel qui vous suit, cela ira. Le suivi fera en sorte que la dépendance sera contrôlée. Je pense que la dépendance vient souvent de l'automédication. Même si c'est difficile, soyez patiente ça reviendra, avec des hauts et des bas, mais le cercle viscieux s'arrêtera. Mais je sais combien chaque nuit qui arrive fait peur. Et lors de ma deuxième grossesse, j'ai craint que cela recommence (j'ai même repris qq jours du stilnox TOUJOURS AVEC LA VALIDATION DE MON AMIE MÉDECIN). Et tout va bien. Il m'arrive de peu dormir parfois, et même 2/3 nuits de suite, je ne m'inquiète plus car j'ai traversé tellement plus dur que je sais que je tiendrai et n'hésiterai pas à réagir de suite. Je me connais mieux et ai toujours en tête les conseils de Morphee sur les bonnes pratiques à avoir (notamment se coucher que lorsque qu'on ressent vraiment le sommeil). J'espère vous avoir un peu rassurée, n'hésitez pas si besoin. Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubule9999



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 02/02/2018

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Mar 13 Fév 2018 - 11:53

RM je vous trouve très courageuse. Comme beaucoup d'autres mamans qui ont témoigné en mp. Je trouve ce qui nous arrive tellement injuste, à cette période merveilleuse... Tellement dur de ne pas savoir pourquoi, de ne pas pouvoir vraiment être comprise de ses proches...J'espère trouver la force. Je vous envoie quelques questions en mp. Un immense merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RM



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/04/2013

MessageSujet: Message pour bubulle9999   Sam 17 Fév 2018 - 10:57

Je n'arrive toujours pas à vous écrire en mp. Vous êtes très forte aussi car je sais à quel point c'est dur de tenir quand on ne dort pas et quand on s'inquiète et qu'on ne comprend pas. Je sais que vous avez l'impression que vous ne voyez pas d'issue mais il y en aura une. J'étais persuadée qu'il fallait que je comprenne l'origine pour m'en sortir. Sincèrement je n'ai jamais trouvé, c'est arrivé, et c'est passé. Vos émotions sont exacerbées, vos idées noires, votre nostalgie de votre vie d'avant, c'est normal. L'angoisse exagère tout et fait perdre le recul sur tout. On doit vous dire de "vous détendre car sinon votre bébé va tout ressentir, c'est une éponge.. Blabla" . Alors oui peut être que votre bébé va ressentir vos angoisses mais il ressent aussi tout l'amour que vous lui portez. Mon fils n'a pas eu de réaction ou de séquelles suite à mon mal être, j'étais là pour lui. Vous êtes là pour lui et vous faites de votre mieux. On a tous droit de craquer. L'important est que vous soyez bien suivie sur votre traitement et que vous soyez en confiance par rapport à cela, et vous gérerez la sortie de ce calvaire. Et vous pourrez voyager et retrouver plein de joie de vivre. Vous serez marqué par cet épisode et parfois les vieux démons ressortiront mais vous aurez appris à gérer. Vous n'en êtes pas là, chaque jour passé est une petite victoire puis une autre puis une autre. je suis certaine que dans qq jours ou semaines yaura un peu de mieux. Ça paraît long pour voh ous mais ça ira je vous l'assure. N'hésitez pas si besoin. Allez courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinchaud



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Insomnie jeune maman   Sam 17 Fév 2018 - 11:10

Je confirme quand lisant les posts ils y a beaucoup de gens tenace et courageux ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Insomnie jeune maman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» insomnie jeune maman
» insomnies d'une jeune maman
» jeune maman en manque de sommeil
» jeune maman
» émétophobe et jeune maman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: