Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie physiologique et psycho-somatique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
val41



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie physiologique et psycho-somatique   Lun 22 Jan 2018 - 8:47

Tu n'as aucun signaux de sommeil ?
Jamais de somnolence ?
Pour la forme pour aller au boulot je connais bien... au début de la RTPL je suis allée bosser après une nuit blanche ! L'horreur ! La nuit d'après a été meilleure, mais les début furent très très dur...
J'ai récupéré la somnolence au bout de 3 mois après l'arrêt de mon médoc qui était très très sédatif. Un jour j'ai eu envie de dormir en regardant la télé, ce fut le miracle !
Ne te décourage pas les débuts sont très dur, c'est normal !
Essaie de tenir dans ta fenêtre de temps passé au lit, pratique la méditation et la relaxation ça aide vraiment !
Bon courage à toi,
Valerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TiBiUan



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 08/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie physiologique et psycho-somatique   Lun 22 Jan 2018 - 9:04

Malheureusement non, pas vraiment de signaux de somnolence... Si ce n'est les bâillements qui arrivent souvent en journée. Je pense que le médicament que je prends ne m'aide pas pour ça, j'ai l'impression que c'est lui qui a changé quelque chose pour ce qui est des signaux de sommeil. C'est pour ça que je considère de l'arrêter, quitte à passer quelques mois horribles avec des symptômes de sevrage. En plus, il ne fait plus autant effet qu'avant j'ai l'impression, et je refuse d'entrer dans le jeu des augmentations de dose.

Je vois ma thérapeute TCC aujourd'hui, on verra ce qu'elle me dit... La nuit a été particulièrement mauvaise =(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val41



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie physiologique et psycho-somatique   Lun 22 Jan 2018 - 10:12

Et oui je pense que tu vois juste : les médocs pour dormir (ou sédatifs comme dans mon cas) éliminent les signaux de sommeil, ils nous envoient direct dodo. Je comprends que tu doivent augmenter la dose : ça m'a fait pareil avec le Zolpidem au bout de 6 semaines de prise, du coup je l'ai arrêté progressivement, et maintenant j'en prends 1/2 occasionnellement du coup il garde son efficacité et je ne suis pas accro...

Cette nuit j'ai bien dormi, ça m'arrive de plus en plus souvent avec la TCC. Ne te décourage pas, les choses sont longues à se mettre en place, il y a du mieux puis des rechutes, puis du mieux... C'est les montagnes russes, y compris pour le moral.

Pour retrouver la somnolence peut être devras tu te priver de sommeil et en parallèle diminuer le somnifère. Ca va être dur mais accroches toi il y a des gens qui ont réussi avec la TCC à supprimer leur consommation de somnifères qui durait depuis des années, et à retrouver un sommeil de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie physiologique et psycho-somatique   Mar 23 Jan 2018 - 13:17

Vos encouragements mutuels sont réellement pertinents, et complètent de façon très concrète les bonnes paroles ou suggestions de spécialistes...
Rappelez vous les deux mécanismes qui sous-tendent le sommeil, celui-ci nécessitant à la fois une bonne pression de sommeil, et un renforcement de l'horloge (régularité des rythmes). Une fois ces deux paramètres posés, on peut chercher à éliminer ou au moins diminuer les "freins" qui peuvent entraver endormissement ou ré-endormissement. L'anxiété est l'un de ces freins, la tension générée par a manque de sommeil un autre. C'est pourquoi il faut jouer sur les différents tableaux en même temps, et à la fois garder une heure fixe de lever (pour Val41 c'est effectivement la priorité en termes d'horaires), proscrire tout assoupissement dans la journée et retarder son heure de coucher pour augmenter la pression de sommeil, et de détendre en soirée mais aussi tout au long de la journée pour aborder la nuit le plus serein et relâché possible.
Enfin, on préconise également de revenir au plus près des signaux de votre organisme, soyez à l'écoute de la somnolence, mais aussi de vos besoins de la journée, en termes de bon équilibre entre vos différentes aspirations (activité physique, satisfactions personnelles, contacts sociaux, gestion des émotions, etc...)
Composez au mieux avec tout cela, et gardez à l'esprit que si les somnifères sont certes un facteur de plus à intégrer, ils ne sont pas des objectifs dans la restructuration de notre sommeil mais des outils.

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
val41



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie physiologique et psycho-somatique   Mer 24 Jan 2018 - 8:27

Bonjour Dr Morphee,
Hier j'ai un peu dérogé à la règle de la RTPL... Je suis allée me coucher plut tot (23h20 au lieu de minuit) car les signaux de sommeil étaient vraiment très fort et j'ai eu peur qu'en attendant trop... Je rate le train et doive attendre 1h30... J'ai bien gardé l'heure de lever fixe (5h30).

J'espère que ça ne remet pas ma RTPL en cause ?

Je commence à avoir des résultats positifs (plusieurs bonne nuits d'affilée, puis une nuit compliquée etc...) je ne voudrai pas tout gâcher !
Merci pour vos précieux conseils !

Valérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie physiologique et psycho-somatique   Mer 24 Jan 2018 - 11:55

Bravo pour cette amélioration, et bravo encore et surtout de ne pas vous laisser impressionner par une mauvaise nuit au milieu de cette amélioration...
Il parait très positif que vous vous sentiez à même de "déroger" sans pour autant tout lâcher. Cela signe le fait que vous vous appropriez la méthode, en ajustant les consignes à vos priorités (les paramètres qui font que l'on dort bien sont en effet très nombreux, et propres à chacun à un moment donné...). Donc vous adaptez, tout en gardant l'essentiel.
C'est d'autant plus positif que vous maintenez la consigne principale d'heure de lever très fixe, qui garantit la bonne qualité de votre sommeil (je serai moins enthousiaste à l'inverse!). Manifestement, l'avancée de votre heure de coucher vous évite un endormissement intempestif avant d'être au lit, ce qui traduit que la pression de sommeil est bien eu rendez vous; de plus avancer votre coucher vous permet de ne pas générer une tension (anxiété à l'idée d'agir à l'encontre de votre sommeil...) qui entraverait alors votre endormissement...
Néanmoins, il me faut tordre le cou à cette (fausse) idée de rater le train du sommeil et de devoir attendre un nouveau cycle: Le sommeil suit deux mécanismes, la pression de sommeil (c'est pourquoi on vous demande de restreindre le temps alloué à votre sommeil) et la rythmicité qui justifie la régularité de l'heure du lever pour renforcer l'horloge biologique: ainsi, la pression de sommeil, une fois présente, ne disparaît pas dans la nature. Tout au plus force-t-on son éveil pour rester éveillé si on ne va pas se coucher quand on sent la somnolence. C'est alors ce niveau d'éveil qu'il faut laisser redescendre avant de s'endormir... C'est pourquoi il faut éviter de se précipiter au lit quand on rentre d'une sortie qui retarde notre heure de coucher habituelle, mais au contraire prendre le temps de vaquer comme à son habitude, pour conserver le tempo de ce sas de décompression qui nous prépare quotidiennement à l'endormissement. La pression de sommeil, à nouveau apparente, pourra alors faire son boulot!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
val41



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Insomnie physiologique et psycho-somatique   Jeu 25 Jan 2018 - 8:21

Merci pour ces précisions !
Me voilà rassurée, cette nuit aussi j'ai écouté mes signaux de sommeil, très forts vers 23h, (je tombais sur mon coloriage, je n'ai même pas pu lire un peu) du coup je me suis couchée 10 minutes après et j'ai dormi d'un trait jusqu'à 5h30.

J'ai de bien meilleures journées, grosse somnolence vers 17h mais plus toute la journée comme au début de la RTPL.

Globalement je me sens bien mieux !

J'ai toujours une anxiété avant d'aller me coucher, mais moins qu'au début, grace à la méditation et à la relaxation je pense. Je n'ai pris aucun médicament hier soir.

Je ne crie surtout pas victoire (ayant été échaudée auparavant) mais bon ça va mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Insomnie physiologique et psycho-somatique
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» psycho-somatique placebo la foi qui guérit
» Insomnie psycho-physiologique
» Insomnie psycho-physiologique
» difficultés d'endormissement et insomnie
» insomnie trés matinale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: