Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 nuit de pleine lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dolilou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: nuit de pleine lune   Ven 9 Juin 2017 - 17:39

Bonjour,
J'aimerais savoir si ces fameuses nuits autour de la pleine lune peuvent amplifier l'insomnie. Y a t'il eu des recherches sur ce sujet ? Je me pose souvent la question et c'est peut-être tout simplement une coïncidence mais depuis 3 semaines que je suis à nouveau en RTPL, je progresse doucement mais sûrement et cette nuit patatras éveil nocturne de 2h30 à 4h30 sans raison apparente ni pensée obsessionnelle et quand le réveil a sonné à 5h30 dur dur! J'ai remarqué que mes réveils en plein milieu de nuit sont souvent au moment de la pleine lune. Peut-être une pure coïncidence ?... Mais j'avoue que le moral en prend un coup tellement je tourne au ralenti après. Bon allez ce soir je tiens le coup je ne veux pas perdre mes acquis et j'espère de tout mon cœur que la pression du sommeil sera à nouveau au rendez-vous pour passer une meilleure journée demain.
Bonne soirée et merci d'avance pour vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: nuit de pleine lune   Mar 13 Juin 2017 - 8:14

Il est en réalité très classique lors d'une restructuration comportementale du sommeil, de voir la confiance qui se rétablissait doucement et progressivement être ébranlée par une mauvaise nuit inattendue... Il faut alors redoubler de rigueur quant aux comportements préconisés, pour ne pas se laisser impressionner par une petite insomnie qui serait passée totalement inaperçue par une personne non insomniaque, et pour éviter ainsi de retomber dans le cercle vicieux.

On peut dans un deuxième temps se demander pourquoi cette mauvaise nuit, même inattendue et donc "non programmée", puisque tout allait de mieux en mieux... En fait, les raisons de moins bien dormir sont très nombreuses, un environnement plus bruyant, un stress ponctuel la veille, une anticipation anxieuse du lendemain, une soirée un peu trop arrosée ou un dîner mal équilibré, etc... Tout le monde, insomniaque ou pas, expérimente ici ou là une nuit moins bonne. Là où la plupart d'entre nous n'y accorde pas d'importance, quitte à se coucher un peu plus tôt le lendemain soir, les personnes "fragiles du sommeil" ont quant à elles une plus grande propension à s'en inquiéter et à remettre en route la spirale "plus je m'inquiète de mon sommeil et/ou plus je cherche fort à dormir, moins j'y arrive".

Et oui, en effet, la pleine lune peut jouer sur notre sommeil, même si on ne connaît pas exactement le mécanisme en cause. Une étude suisse a repris des enregistrements passés en distinguant ceux effectués les nuits de pleine lune. La qualité de sommeil y est en effet un peu moins bonne, et leur durée un peu raccourcie ...mais d'une dizaine de minutes seulement! Donc un effet existe, mais il n'est néanmoins pas de nature à altérer la belle restructuration que vos efforts ont apportée!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Dolilou



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 28/05/2017

MessageSujet: Re: nuit de pleine lune   Jeu 15 Juin 2017 - 14:42

Je vous remercie pour votre réponse et vos conseils qui m'aident à traverser cette période dans cette recherche du juste équilibre. Avec la TCC que j'ai commencé en novembre 2016 j'ai pris conscience que mon corps est capable de dormir sans comprimé mais par contre ce sommeil retrouvé reste toujours fragile. Je vais mieux mais je sais que j'ai encore du chemin à parcourir pour que mon sommeil gagne en qualité et par conséquent me sentir plus reposée en journée. Au bout de 4 semaines de RTPL à nouveau je suis arrivée à une fenêtre de 22h15 - 5 h 30, je précise j'ai toujours été matinale, et de plus ça me permet de marcher 30 à 40 mn tous les matins avant de me préparer pour le travail. Le plus dur pour moi maintenant ce sont les après-midi, je sens que si je m'écoutais je dormirais et j'ai des difficultés de concentration. Peut-être me manque t'il encore un peu de sommeil la nuit mais jusqu'à quelle heure je peux avancer mon heure de coucher sans retomber dans le problème de nuit fragmentée car couchée trop tôt. J'ai calculé mon efficience de sommeil et il est supérieur à 85 %. Je précise que ça fait une semaine que j'ai avancé mon heure de coucher d'1/4 d'heure. Je me doute qu'on a chacun son propre rythme mais la difficulté pour moi depuis que j'ai commencé la thérapie c'est de trouver la limite de mon temps passé au lit pour conserver une bonne qualité de sommeil. Merci encore pour vos réponses qui sont toujours pleines de bon sens et de chaleur et qui m'aident à apprivoiser cette maladie. Au début de ma TCC je croyais en guérir mais j'ai compris au fil des mois que je devrai vivre avec mais au moins maintenant je ne la subis plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: nuit de pleine lune   Mer 21 Juin 2017 - 7:58

Bravo pour cette excellente reprise en main de votre sommeil! Votre analyse des différents éléments semble tout à fait pertinente...
Vous avez manifestement trouvé la fenêtre de sommeil qui correspond à vos besoins. Vous avez parfaitement raison de n'avancer que très progressivement votre heure de coucher, quart d'heure par quart d'heure, en laissant une dizaine de jours pour vérifier que votre sommeil ne se fragmente pas à nouveau...
Vous avez également trouvé le bon rythme, avec une heure de lever qui vous permet de maintenir l'activité physique si précieuse pour la qualité du sommeil (entre autres bénéfices!)
Sil vous semble que la durée est la bonne mais que vous restez gênée par une certaine somnolence en début d'après midi, peut-être pouvez vous essayer de faire une "sieste" d'un quart d'heure (en mettant un réveil pour ne pas la prolonger ce qui risquerait d'empiéter sur le sommeil de la nuit). Que vous dormiez ou non, cette pause vous permettra sans doute de remobiliser votre énergie pour le reste de la journée.
Une autre possibilité serait de vous aider de la lumière le soir, afin de maintenir votre heure de coucher et de ne pas vous coucher trop tôt: contrairement aux personnes qui n'arrivent pas à s'endormir, on peut alors vous conseiller d'utiliser les écrans, ou d'augmenter votre température interne par de l'activité physique, (qui a le même effet d'avance ou de retard de notre horloge que la lumière)...
Enfin, si on ne "guérit" peut être pas de l'insomnie, on peut néanmoins comprendre suffisamment bien ce qui sous-tend notre sommeil pour en retrouver la maitrise: vous semblez en bonne voie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
nuit de pleine lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pleine lune du 06/04/2012
» recharger les pierres à la pleine lune.
» Les effets de la pleine lune.
» question rituel de la pleine lune
» Mardi 21 decembre 2010 pleine lune pour recharger ses pierres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: