Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 insomnie depuis arrivée bébé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audi



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: insomnie depuis arrivée bébé   Dim 26 Mar 2017 - 19:21

Bonjour,

Je suis maman pour la première fois d'un adorable petit garçon de presque 6 mois.

Les 2 premiers mois ont été très durs en raison de ses reflux. Nuits et journées difficiles (il ne dormait jamais la journée). il est maintenant traité et ça va beaucoup mieux. il a souvent quelques réveils la nuit (vers 2h, vers 5h) bien qu'il ait fait des nuits impeccable de 11h entre 3 et 4 mois. Ce n'est pas un gros dormeur, en cumulé il dort environ 12/ 13h sur 24h (beaucoup moins les 2 premiers mois!).

Le problème est que depuis la naissance, je n'arrive plus à dormir.
J'ai toujours eu besoin de 8/9h de sommeil par nuit et je rencontre des insomnies (de milieu de nuit) dans des périodes où je suis stressée (raison pro ou autre). Je prends parfois 1/4 de lexomil pour m'aider à passer le cap en milieu de nuit et c'est reparti. Ces périodes d'insomnies sont courtes (quelques jours en général).

mais là, depuis presque 6 mois, je n'en vois plus le bout. Son Reflux gastro oesphagien m'a énormément stressée. A chaque réveil j'ai peur que ce soit ses reflux qui soient de retour. Et le fait que les nuits ne se ressemblent pas fait que j'anticipe ses réveils...et je ne dors plus après une certaine heure.

Je tombe de sommeil le soir, vers 21h30. Si bébé me réveille vers 1h ou 2h, bien que mon mari gère, je ne parviens pas à me rendormir. Et si je dors ailleurs (dans le salon) avec des boules quies pour ne pas être réveillée par bb, je me réveille systématiquement vers 2/3h (parfois avant, rarement après), et ensuite, impossible de me rendormir.

je suis morte de fatigue et commence à appréhender chaque nuit. J'ai l'impression de passer à côté de tous les bons moments avec mon bébé la journée. Sad( Je commence à être très inquiète...
Je prends de temps en temps 1/4 de lexomyl mais j'ai l'impression que ça fait moins d'effet.

J'ai l'impression que les autres parents ont soit des bébés gros dormeurs, soit des bébés qui se réveillent la nuit mais à qui ça ne pose pas de problème car ils se rendorment derrière (comme mon mari).
Je me sens inadaptée pour être maman à cause de ce problème de sommeil et ne peut envisager de fonder une famille avec plusieurs enfants comme j'en ai toujours rêvé, car les réveils sont normaux...et je ne parviens pas à les apprivoiser.

merci beaucoup beaucoup de m'avoir lue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audi



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Dim 2 Avr 2017 - 10:59

suite de ma situation:

Après une consultation chez mon médecin généraliste:
- je repars avec une semaine de prise de "zolpidem" (somnifère) pour essayer de recaler mon sommeil. J'en ai pris cette nuit j'ai dormi de 22h30 à 5H. Pour une nuit sous somnifère, je ne trouve pas ça exceptionnel (avant je dormais au moins 8h)
peut-il y avoir un effet rebond après 7j de prise ? Dois-je ensuite passer à 1/2 comprimé ? Mon médecin ne me l'a pas spécifié mais j'ai eu peur en lisant la notice.

- des consultations chez une psychologue spécialisée en parentalité...après 2 consultations, je reste sceptique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13829
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Lun 3 Avr 2017 - 15:56

Votre premier message décrit très bien l'insomnie classique: chez une personne au départ un peu "fragile du sommeil" (c’est le sommeil qui est le premier touché en cas de stress) , l'expérience répétée de nuits malmenées vient systématiser la difficulté à dormir, même si les raisons de se faire réveiller vont (fort heureusement!) en diminuant.
Vous avez ainsi pris l'habitude de rester sur le qui-vive, au cas où votre petit se réveillerait. Le lexomil, qui a pour but de gommer l'anxiété et d'amenuiser toute fébrilité, ne fonctionne plus, peut être parce que vous avez développé une tolérance (vos récepteurs en demandent davantage pour un effet identique), mais sans doute surtout parce qu’étant à présent rassurée sur le reflux de votre enfant, l'anxiété n'est pas vraiment en cause.
En revanche, une nouvelle sorte d'anxiété apparait, celle de ne pas se rendormir, ce qui risque d’entrainer un « conditionnement » de votre insomnie : plus on s’inquiète de ne pas dormir et d’être en mauvaise forme le lendemain, plus on s’éloigne de l’état de détente requis pour s’endormir : voilà installé le cercle vicieux de l’insomnie …
Les hypnotiques servent alors à sortir de ce cercle vicieux, afin de dormir malgré tout et ainsi de retrouver la confiance dans son sommeil.

Le zolpidem a pour fonction de "lancer" le sommeil, c'est pourquoi il est surtout utilisé quand on n'arrive pas à s'endormir, ...ou à se ré-endormir. Comme beaucoup d'hypnotiques, il agit plus en "fermant" un éveil trop envahissant qu'en promouvant le sommeil. Il se caractérise par un délai d’action très rapide et surtout une durée d'action très courte, de façon à ne pas invalider la forme dans la journée qui suit ; (c’est le risque d’effet secondaire des anti-éveils, que vous avez peut être remarqué avec le lexomil). Il est donc parfaitement cohérent qu’il n’agisse plus après plus de six heures !
Dans la mesure où votre endormissement est facile, il parait plus judicieux de n’en prendre qu’en cas de réveil nocturne, et à condition que la nuit ne soit pas trop avancée…

Vous trouverez sur notre site les différents conseils comportementaux pour enrayer le cercle vicieux de l’insomnie : attendez d’être bien somnolente (je crois que vous l’êtes tôt le soir mais attention à ne pas confondre somnolence et fatigue…) pour aller vous coucher, de façon à augmenter la pression de sommeil. Levez vous tous les jours à la même heure y compris le we quand votre conjoint pourrait prendre le relais : il vaut mieux que vous preniez une courte sieste en début d’après midi que de décaler votre heure de lever le we.
Si vous n’arrivez pas à vous rendormir lors de vos éveils nocturnes, relevez-vous et entreprenez une activité calme mais bien différente du sommeil ; ne vous recouchez que si vous sentez à nouveau la somnolence. Dans la journée, veillez à ne pas vous assoupir en début de soirée et favorisez l’activité physique et l’exposition à la lumière le matin : idéalement allez chaque matin d’un bon pas promener votre bébé !
Enfin, il est précieux de vous octroyer de vrais moments de pause et d’insouciance, sans votre bébé, afin de retrouver dans la journée le relâchement et la détente nécessaires à un bon sommeil : c’est sans doute l’objectif de vos séances avec un psychologue spécialisé en parentalité, qui devrait vous aider à ré-aménager votre équilibre après le « tsunami » d’une naissance (et de premières nuits objectivement difficiles…) !
Bon courage et tenz nous au courant!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Mamandine



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 11/11/2016

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Jeu 6 Avr 2017 - 12:01

Bonjour,

N’hésitez pas à parcourir le forum, il y a plein de mamans qui ont vécu la même chose… dont moi, après mon second bébé. Et vous verrez aussi que la plupart ne postent plus et s’en sont donc sorties !

J’arrive à en parler un peu mieux désormais, mais j’ai vécu l’enfer pendant 2 mois : nuits totalement blanches, je passais mes journées à pleurer. J’étais ultra tendue.
J’ai été suivie par un médecin du sommeil, qui m’a mise sous zolpidem pendant 10 jours, puis sous Laroxyl. Petit à petit le sommeil est revenu, au début fragilement, puis de mieux en mieux. Je suis guérie aujourd’hui et en train de me sevrer du Laroxyl. Il y a des nuits où je dors moins bien, comme tout le monde, et la nuit suivante, j’ai toujours la petite inquiétude de ne pas dormir qui revient, mais rien à voir avec avant. J’espère que cette petite inquiétude disparaitra au fil du temps.

Un petit conseil : demandez à votre médecin de vous prescrire un bilan sanguin. Pour moi, le départ des insomnies était certainement dû à un dérèglement de la thyroïde, apparemment fréquent dans l’année qui suit un accouchement. Le cercle vicieux et l’angoisse de ne pas dormir ont ensuite pris le relais, mais il faut explorer toutes les pistes.

J’étais également une couche tôt avant mes problèmes de sommeil : comme vous je m’effondrais vers 22h et je me réveillais vers 4-5h (mais pas de souci pour moi vu que j’étais en forme). Depuis j’ai changé de rythme : j’attends vraiment la somnolence pour me coucher, vers 23h30 et je me fais réveiller par mon réveil à 6h45 et tout va bien Very Happy

Ne remettez pas en cause vos qualités de maman, l'insomnie est indépendante de votre volonté, et elle altère négativement votre jugement, je suis sûre que vous êtes une super maman qui a su gérer des premiers mois pas faciles.

Bon courage, je vous souhaite de tout cœur de retrouver votre sommeil.

Amandine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audi



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Jeu 6 Avr 2017 - 13:32

Merci infiniment à vous, morphée et mamandine. Je me sens tellement seule et coupable de cette situation que ces quelques messages m'aident un peu.
Mes problèmes vis-à-vis du sommeil ne cessent de s'accroitre. j'ai même du mal à m'endormir le soir car j'appréhende la nuit si bien que je dors 2/3h.
mon médecin généraliste m'a prescrit du stresam (etifoxine) pour essayer de calmer mon état d'anxiété généralisé, je refais un point avec elle dans 10j pour juger de l'efficacité. En parallèle j'ai commencé la 1ère séance chez la psychologue mais ça ne va pas être magique d'un coup.
Les partages d'expériences sont précieux.

je vous donnerai des nouvelles qui, je l'espère, seront bientôt positives.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13829
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Ven 7 Avr 2017 - 16:50

Tenz bon! C'est en les tenant dans la durée que les comportements favorables au sommeil finissent par être fructueux...
Peut être la tenue d'un agenda de sommeil (téléchargeable sur notre site, tout en bas de la page d'accueil), vous aidera-t-elle à suivre votre sommeil, ...et son amélioration!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
audi



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Lun 15 Mai 2017 - 9:13

Bonjour,
Je reviens vers vous car je viens de démarrer un traitement prescrit par mon médecin généraliste: le seroplex 10 mg. J'ai commencé la 1ère semaine par 1/2 comprimé le matin et j'en prends maintenant un entier depuis 4 jours. Le but étant de calmer mon état d'anxiété généralisé.
En parallèle je suis suivie par une psychologue spécialisée en parentalité pour m'aider à passer ce cap.

Je continue à me réveiller en milieu de nuit....mais en me sentant très différente de d'habitude. Je me sens très éveillée en milieu de nuit. Et si je prends de lexomyl, je n'arrive pas à m'endormir je me sens même plutôt pile electrique. J'ai l'impression que le seroplex aggrave mes problèmes de réendormissement. Mais je sens moins ces bouffées d'angoisse en journée comme dans la nuit.


Dois-je m'inquiéter ? Est-ce lié au temps d'adaptation nécessaire en début de traitement ?

Un grand merci !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13829
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Lun 15 Mai 2017 - 11:42

Dans la mesure où l'anxiété interfère facilement avec le sommeil, il est logique de chercher à améliorer ce dernier en diminuant l'anxiété quand celle-ci devient trop présente. Néanmoins, n'hésitez pas à revenir vers votre médecin traitant pour l'informer de cet effet de votre traitement.
Plusieurs hypothèses sont possibles: une bonne vigilance lors d'un réveil nocturne situé en fin de nuit traduit peut être un besoin de sommeil assouvi, notamment si la qualité de votre sommeil s'est optimisée? Si vous n'avez plus de "pression de sommeil" toute tentative de redormir serait alors plus agaçante qu'efficace?
Il fait se rappeler que les éveils nocturnes sont normaux, physiologiques, et que c'est de ne pas se rendormir quand on a sommeil qui pose problème...
Comment vous sentez-vous dans la journée (en termes de bonne vigilance)? Arrivez-vous le soir à bien attendre la somnolence pour vous coucher?
Renforcez bien la bonne synchronisation de votre horloge biologique grâce à la régularité de votre heure de lever, ainsi que l'activité physique et l'exposition à la lumière le matin. Cela optimisera la qualité de votre sommeil et vous aidera aussi sur le plan de l'humeur.
Relisez le très pertinent post de Mamandine, qui illustre parfaitement les différentes étapes de l'insomnie, à la fois dans sa survenue, mais également dans sa résolution...
Et tenez-nous au courant de l'évolution de votre sommeil!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
floflo13



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/09/2017

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Mar 5 Sep 2017 - 12:50

Bonjour,
Je me permets de rebondir sur vos messages car je suis moi-même jeune maman d'un petit garçon de 3 mois (mon premier) et que je vis depuis 3 semaines de très grosses insomnies  alors que mon bébé fait désormais des nuits complètes. Le démarrage de ces insomnies a coïncidé avec l’arrêt de l'allaitement (comme vous Mamandine j'ai l'impression?), j'ai donc supposé que le chamboulement hormonal en était sûrement à l'origine (avec en plus les réveils fréquents imposés par mon bébé les premières semaines) et que les choses se remettraient en place d'elles-mêmes petit à petit.
J'ai essayé d'être patiente et j'ai testé différentes méthodes "douces", comme l'acupuncture, homéopathie, phytothérapie, etc. Voyant que cela ne fonctionnait pas (et après avoir enchaîné plusieurs nuits quasiment sans dormir) j'ai pris ponctuellement des médicaments plus forts sur le conseil de mon médecin (j'ai testé donormyl qui ne m'a fait que somnoler puis le lexomyl qui semble marcher un peu mieux) en espérant que progressivement je retrouverai ma capacité à m'endormir (et à me rendormir) seule. Aujourd'hui j'avoue que je commence à perdre patience, je suis très fatiguée, angoissée et je n'en vois pas le bout. J'ai repris le travail il y a une semaine et j'espérais que cela me remettrait dans un bon rythme mais il n'y a aucune amélioration.
La semaine dernière j'ai pris 1/2 lexomyl durant 3 soirs de suite pour dormir un peu, me remettre de ma fatigue et pouvoir travailler (et j'ai effectivement un peu mieux dormi) mais lorsque j'ai essayé de refaire une nuit sans aide médicamenteuse impossible de dormir, je fais des insomnies quasiment totales, quelques fois j'arrive à m'endormir une heure ou deux en début de nuit puis je me réveille et impossible de retrouver le sommeil (parfois je somnole un peu en fin de nuit). J'ai l'impression que mon cerveau reste en état de vigilance constante alors que je suis épuisée.
Je vois désormais une psychologue deux fois par semaine mais pour l'instant sans grand résultat.

J'ai effectivement vu qu'il y avait de nombreux témoignages sur le forum de jeunes mamans devenues "insomniaques" dans les mois suivant la naissance mais cela me rassurerait beaucoup d'avoir de leur nouvelles et de savoir comment elles s'en sont sorties. Mamandine et Audi quelle est la méthode/traitement qui a marché pour vous au final (en espérant que vous avez pu retrouver un peu le sommeil)?

Dr Morphée, au sujet des aides médicamenteuses j'ai bien compris que pour éviter de devenir trop dépendant il vaut mieux essayer de ne pas en prendre en continu mais plutôt une nuit sur deux ou une nuit sur trois. Pensez-vous qu'il soit judicieux d'alterner une nuit 1/2 Lexomil puis la nuit suivante Donormyl puis la nuit suivante rien? J'ai l'impression que le Donormyl est moins nocif que le Lexomyl mais je ne sais pas s'il est bon d'alterner comme cela plusieurs médicaments. Je dois refaire un point avec mon médecin généraliste dans les prochains jours. J'ai très peur des médicaments et j'aimerai éviter les AD sur la durée mais peut-être n'aurais-je pas le choix...

Je précise que je n'ai jamais eu de problème de sommeil auparavant, que je n'ai eu aucun problème lors de mon accouchement et que mon bébé est en pleine forme donc je ne comprends vraiment pas ce qui m'arrive Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13829
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Jeu 7 Sep 2017 - 13:23

Il est en effet très déroutant de voir survenir des difficultés de sommeil, surtout quand on en comprend mal les raisons...
Il faut en effet distinguer le mécanisme de l'insomnie de la cause première, qui elle est responsable d'un sommeil malmené, et est le plus souvent parfaitement identifiée: l'arrivée d'un bébé, un changement brutal, un évènement à "absorber", etc...
A ce moment là, on ne s'inquiète pas. Mais il arrive souvent que la répétition des mauvaises nuits nous amène à modifier nos façons de faire, ainsi que nos façons de penser le sommeil (notamment la confiance dans notre propre sommeil), et que ces modifications sont elles-mêmes responsables de la dégradation du sommeil. Un cerce vicieux s'installe alors, dans lequel moins on dort bien, plus on perd confiance dans nos capacités à bien dormir, et plus on adopte des comportements défavorables au sommeil (comme par exemple se coucher trop tôt, ou rester au lit pour "récupérer", ou chercher à dormir coûte que coûte...)

C'est pourquoi la meilleure conduite à tenir est de revenir aux comportements favorisant les mécanismes du sommeil (qui sont d'ailleurs bien souvent ceux d'un bon dormeur): attendre d'avoir sommeil pour se coucher, se lever à la même heure le matin tous les jours, en cherchant à privilégier la qualité du sommeil et non sa quantité.
Concernant l'aide médicamenteuse, on est d'accord que ce n'est pas une solution à long terme, mais il serait néanmoins dommage de se priver de son apport: un hypnotique permet notamment de ne pas accélérer le cercle vicieux de l'insomnie (où plus on dort mal, plus on perd confiance, ce qui compromet d'autant les nuits à venir).
L'idée de ne pas prendre systématiquement une molécule est très bonne, d'autant qu'au bout de 2 ou 3 nuits de mauvais sommeil, il est probable que la suivante se passe bien, même sans hypnotique! De plus, la perspective de savoir qu'il sera possible de dormir (même artificiellement) sert de "parachute" et permet d'accepter quelques nuits trop courtes...
Vous pouvez commencez par appliquer rigoureusement les mesures comportementales (heure fixe de lever, recul de celle du coucher et aménagement d'un sas de décompression entre la journée et le coucher) en continuant vos prises occasionnelles. Si ces mesures ne suffisent pas, il pourra éventuellement être judicieux de rompre la spirale infernale pendant quelques semaines grâce à un traitement médicamenteux de plus longue haleine: les antidépresseurs, prescrits à bon escient peuvent être d'excellents hypnotiques...
Enfin, vous pouvez suivre l'évolution de votre sommeil en remplissant un agenda de sommeil: il vous aidera à repérer les améliorations afin de les renforcer.
Bon courage et donnez de vos nouvelles!



_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
floflo13



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/09/2017

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Jeu 7 Sep 2017 - 17:16

Bonjour,
merci beaucoup Dr Morphée pour votre réponse et vos conseils.
J'essaye effectivement d'appliquer les bons comportements favorables au sommeil, notamment en termes d'horaires, et j'essaye également de faire un peu de sport chaque jour (même si après une nuit blanche ce n'est pas évident!) et de m'exposer aussi à la lumière du jour. Pour l'instant il n'y a pas d'impact sur mon sommeil mais je vais bien sûr continuer. Je remplie également un agenda du sommeil même si pour l'instant il me déprime plus qu'autre chose tant les nuits sont difficiles.

Je me pose tout de même la question du rôle joué par les hormones dans ces difficultés de sommeil, surtout lorsque l'on voit le nombre de jeunes mamans impactées. Je ne nie pas l'important bouleversement psychologique créé par l'arrivée d'un bébé mais le bouleversement hormonal semble également jouer un rôle de premier plan. N'a t-on pas plus de données ou d'information sur le sujet?

Au sujet de l'aide médicamenteuse je ne savais pas que les antidépresseurs pouvaient être prescrits pour les insomnies, je suppose que le dosage est différent que celui donné pour les dépressions et que par conséquent il y a moins de risque de dépendance et d'effets indésirables? Peut-être que cela vaudrait le coup dans mon cas car je n'en voit pas la fin. Ma crainte cependant est que mon corps s'habitue alors à dormir à l'aide d'un médicament (et non pas par lui-même) et que mon sommeil naturel ne revienne jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13829
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: insomnie depuis arrivée bébé   Ven 8 Sep 2017 - 12:27

L'aspect hormonal est en effet impliqué dans le sommeil, ce qui explique que les changements, grossesse, post accouchement, ménopause, et tout simplement cycle menstruel peuvent interférer avec nos nuits.
La progestérone a une action favorisant le sommeil, ce qui explique que la grossesse rime souvent avec un bon sommeil, du moins avant que d'autres éléments comme le besoin d'aller aux toilettes ou les mouvements du bébé au 3° trimestre ne compliquent les choses. Inversement, après la naissance, la chute de progestérone lève cet effet somnogène, ce qui, cumulé aux réveils du bébé pour biberons ou tétées, augmente la propension à l'éveil. Ceci fait d'ailleurs s'étonner de nombreuses mamans qui n'imaginaient pas pouvoir "tenir" avec si peu d'heures de sommeil...
Par la suite, même une fois que le bébé fait ses nuits, on ne retrouve évidemment pas le niveau de progestérone qui était celui de la grossesse, ce qui majore l'effet de contraste.

L'insomnie étant multifactorielle, la difficulté consiste à évaluer avec justesse la part respective de chaque facteur, sans que l'identification de l'un minimise l'importance des autres... Ainsi, le chamboulement du quotidien généré par l'arrivée d'un petit se cumule évidemment avec le bouleversement psychologique, et bien sûr le bouleversement hormonal, il faut alors du temps pour qu'un équilibre se retrouve.
Expérimenter ainsi des nuits chaotiques de façon répétée majore alors la perte de confiance dans son sommeil, ce qui induit le cercle vicieux de l'insomnie évoqué dans ma réponse précédente.

C'est pourquoi tous les comportements favorables au sommeil que vous avez mis en place sont de nature à laisser revenir l'amélioration, surtout si vous les maintenez dans la durée même quand c'est difficile. En revanche, il faut trouver le juste équilibre entre les comportements qui renforcent la bonne alternance Veille-Sommeil et ceux qui "freinent" la survenue de l'endormissement. Tenir un agenda de sommeil vous aide à objectiver ce qui se passe, mais si le remplir exacerbe votre agacement de mal dormir, il est peut être judicieux de le laisser quelque temps...

Le traitement médicamenteux introduit une rupture quand le cercle vicieux est trop bien installé, et permet en outre de retrouver l'énergie nécessaire pour appliquer les bons comportements. Les antidépresseurs donnés à visée hypnotique sont en effet à des doses plus faibles que celles données dans la dépression. Quant au risque de dépendance, ce serait plutôt celui de s'habituer à ne dormir que grâce à une béquille... Néanmoins comme toutes les béquilles, on les supprime progressivement quand elles sont moins utiles!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
insomnie depuis arrivée bébé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» insomnie depuis 1 mois et demi: sevrage zoplicone
» Insomnie depuis 3 ans
» Insomnie depuis que mon bébé se reveille la nuit
» Insomnie depuis accouchement
» Insomnie depuis 2 MOIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: