Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Suite de l'épisode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ananda



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Suite de l'épisode    Mar 21 Mar 2017 - 7:12

Suite à la reprise de l'insomnie, ma compagne de route, depuis le 01er janvier et ayant chuté dans un état dépressif, je me suis résolue à reprendre un AD, ce qui m'avait sauvé la mise il y a 4ans.
Du 09/02 au 09/03, j'ai suivi le ttt serotoninergique  résultat, je redormais mais ça a entraîné une hypersomnie, le matin ou l'après midi il fallait que je me recouche, quand je ne travaillais pas, afin de dormir 3/4 heures de plus.
État mental au ralenti, amorphe comme shootée
J'en ai parlé à mon médecin qui m'a changé de molécule tout en restant sur le serotoninergique.
J'ai souhaité faire une petite pause entre les 2 médications car je me sentais mal physiquement et j'ai tout de suite rechuté dans l'insomnie, cela fait 12 jours maintenant
J'ai repris 1/2 zolpidem certains soirs mais je me réveille au bout de 4heures avec un mal être physique et mental dans la journée.si j'en prends un entier, (2 prises sur cette durée) je dors 7 heures et je ressens un gros malaise physique tout au long de la journée.
Les nuits où je ne prends rien, je reste allongée 4/5 heures sans dormir et je me lève ensuite.
Je ressens plein de nouveaux malaises physiques, douleurs diffuses dans le ventre, mon humeur est irascible et agressive mais je ne me sens pas dépressive, sûrement les nerfs qui me font tenir. J'ai beaucoup de mal à supporter mon conjoint, mes collègues de boulot et n'ai aucune patience.
Je reconnais que je ne suis pas bien les conseils de Morphée sauf l'exercice physique au quotidien, une reconnexion à des moments de plaisirs et l'exposition à la lumière matinale
j'ai ressorti un agenda du sommeil, peu rempli jusqu'ici, la RTPL c'est pas ça non plus car dans la journée, quand je peux je me réfugie dans mon lit pour me poser ou lire.
Il y a en moi une énorme résistance à reconnaître que j'ai replongé dans ce que j'ai connu durant 30 ans et qui m'a gâché la vie. Attendre que les signes du sommeil reviennent pour me coucher me fait peur car pour l'avoir vécu, je tiens les nuits blanches sans sentir de somnolence.
Chercher ma fenêtre de sommeil sachant qu'il va falloir que je sois exténuée avant de la ressentir me fait peur.
Je n'ais pas rencontré le psychiatre du centre de sommeil car la secrétaire m'a bien dit que le premier RDV durait 20 minutes et comme j'ai vu plusieurs spécialistes, neurologue et médecin du sommeil il y a une dizaine d'années sans aucune aide de leur part, j'ai renoncé à aller déballer mon problème, pour avoir un RDV suivant 3 semaines/1 mois après.
Il faudrait que je reprenne un ttt de fond AD mais comme je me sens mal physiquement, je retardais en me disant que je nettoie les effets du premier ttt.
J'ai l'impression que mes douleurs actuelles sont liées à une maladie cachée qui se développe.
Certains jours, je me sens au bord du précipice, je perds contrôle, je pense à me mettre en arrêt de travail même si au travail c'est à flux tendu et que si je manque à l'appel, c'est très dur pour toute l'équipe.
Du coup, certains jours de grande souffrance, je fais l'impasse sur la pratique de mes hobbies, arts plastiques et engagement associatif car je ne suis vraiment pas en "état de marche".
A suivre car là je pars travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14150
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Suite de l'épisode    Jeu 23 Mar 2017 - 10:22

Peut être depuis votre dernier message aurez vous fini par reprendre le nouvel antidépresseur ? Il semble que vous vous demandiez beaucoup en ce moment, un peu comme si vous cherchiez à tout prix à marcher après une entorse sans passer par la case béquille...
Beaucoup de comportements tout à fait favorables dans ce que vous rapportez: exposition à la lumière, activité physique le matin et poursuite de votre activité professionnelle, ce qui vous garantit une meilleure synchronisation de vos rythmes (dont celui du sommeil), et parallèlement poursuite des activités de plaisir même quand la fatigue écrase bien souvent ce dernier. Vous mettez ainsi en œuvre beaucoup d'ingrédients favorables au bon sommeil, mais cela vous coûte une énergie qui vient en amenuiser l'efficacité.
De même, il est certes tout à fait pertinent de chercher à garantir quelques heures de sommeil, mais l'hypnotique que vous prenez semble avoir un retentissement dans la journée qui pèse lourd pour vous. Discutez de sa posologie avec votre médecin; peut être aussi l'antidépresseur serait-il plus fonctionnel?
On comprend également très bien que vous ayez besoin de repos dans la journée, mais veillez à ce qu'il ne se superpose pas à de la somnolence. Vous décrivez d'ailleurs bien que lorsque vous êtes contrainte de rester en activité, cela se passe plutôt mieux....
Ainsi, alternez éventuellement des temps de repos (répit?) avec vos activités, mais évitez la passivité: par exemple allez lire dans votre canapé (avec demande expresse de ne vous déranger sous aucun prétexte!), plutôt que de vous réfugier sous la couette...
N'hésitez pas à reprendre en effet votre agenda de sommeil: il est là pour suivre vos efforts, pas pour souligner ce qui est encore difficile pour vous à mettre en œuvre. Son intérêt n'est pas d'être une copie de bon élève, mais de mettre en évidence certaines corrélations que l'on n'aurait pas anticipées, et surtout de refléter toute amélioration, même incomplète!
Tenez bon, c'est en les maintenant dans la durée que les consignes comportementales sont efficaces!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Suite de l'épisode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Témoignage de myriam suite a une NdE
» Petit jeu : la suite de mots!
» Saint François Xavier Prêtre, Jésuite, Apôtre des Indes et du Japon et commentaire du jour "L'aveuglement des hommes"
» [Jeu] Suite de mots... en latin
» STRESS ET DENTISTERIE (suite) en exclusivité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: