Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Apnée légère et épuisement

Aller en bas 
AuteurMessage
Pops38



Nombre de messages : 6
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Apnée légère et épuisement    Mer 28 Sep 2016 - 18:39

Bonjour à tous,
J'ai 25 ans, je vis près de Grenoble, et cela fait 3 ans que j'essaie désespérément de trouver la cause de ma fatigue chronique. Je suis absolument épuisée, en arrêt de travail depuis 2 semaines car pour ne rien arranger, je suis anémiée. J'ai également des maux de tête quasi quotidiens, des problèmes de concentration, le besoin de me reposer dans la journée...

J'ai fait de nombreuses analyses et des examens. j'ai fait deux enregistrements du sommeil l'an dernier, les médecins ont conclu que mon sommeil était bon. Or, je lis sur Internet que l'on parle du syndrome d'apnée du sommeil au-delà de 5 apnées ou hypopnées par heure de sommeil. En relisant mes compte-rendu de polysomnographie, je vois que je suis à 7 par heure ! Se peut-il que je tourne en rond depuis tout ce temps alors que le problème est sous mes yeux??  Question

Quand je suis angoissée, je fais du bruxisme, de jour comme de nuit, cela peut-il perturber aussi mon sommeil?

Le soir je ressens le besoin de bouger mes jambes, peut-être que je les bouge aussi la nuit car j'ai mal aux jambes au réveil. Dans le compte-rendu l'index de mouvements périodiques était aussi à 7.


Voici le compte-rendu (assez drôle) de la doc qui m'a reçue au centre du sommeil:

Au cours du sommeil, on ne note pas de ronflement, pas de pause respiratoire, un bruxisme occasionnel, des mouvements périodiques de jambe qui surviennent aussi à l'éveil. La patiente se plaint d'avoir les jambes douloureuses au réveil. L'efficacité de sommeil est à 89%. La latence d'endormissement est de 5 min. La répartition des stades de sommeil est sans particularité, avec du sommeil lent profond et du sommeil paradoxal en quantité normale. La fragmentation de sommeil est modeste avec un index de micro éveils à 19/heure, la durée d'éveil intra sommeil est un peu augmentée à 47 minutes. On confirme les résultats de la polygraphie  de ventilation avec un index d'apnées/hypopnées à 7/h. En revanche, il y a peu de mouvements périodiques de jambes, l'index est à 7 par heure de sommeil.

Je vous fait part de la conclucion, absolument hilarante selon moi: "Au total, l'ensemble du tableau évoque une dette de sommeil chronique chez une longue dormeuse.  Laughing   Je pense qu'une activité physique régulière quotidienne si possible à l'extérieur pour profiter des effets de la lumière  sunny  permettrait d'améliorer la fatigue et la somnolence. Elle va réfléchir à la façon de mettre cela en place."


Voilà, quelqu'un se trouve-t-il dans la même situation que moi? Peut-on être exténué alors que la médecin a conclu que la fréquence d'apnée et de mouvements de jambes était trop faible pour expliquer mon épuisement?
Merci d'avance !


Dernière édition par Pops38 le Mar 4 Oct 2016 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pops38



Nombre de messages : 6
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Apnée légère et épuisement    Jeu 29 Sep 2016 - 22:17

Personne pour témoigner ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Apnée légère et épuisement    Mer 5 Oct 2016 - 14:09

Une fatigue chronique et des résultats de PSG... Je n'ai pas compris si vous êtes fatigué et somnolent ou juste fatigué. Avez-vous des accès du sommeil en pleine journée? Votre fatigue est-elle physique ou psychique ou les deux? Quelle cause pour l'anémie? Avez-vous un régime particulier?

Les résultats de votre PSG semblent belle et bien dans les limites de la normale, bien que je ne sais pas pendant combien de temps vous avez dormi : vous pouvez me donner le temps du sommeil, parfois indiqué par TST? Dans les études épidémiologiques on parle de syndrome d'apnée à partir d'un index de 5, mais en pratique clinique chez les adultes la définition d'un syndrome d'apnée du sommeil léger est un index de 10-20, un SAS modérée de 20-30 et un SAS sévère à partir de 30. Les états de fatigue extrême ne sont pas associés à des syndrome d'apnée du sommeil léger. La fractionnement du sommeil peut jouer un rôle, mais votre sommeil n'est que discrètement fragmenté (une index de micro-éveils de 15 n'est pas atypique). Vos micro-éveils sont peut-être liés à vos efforts respiratoires: y a t il mention des 'micro-éveils respiratoires' quelque part dans votre rapport? Quant au mouvements des jambes, une fois de plus, l'index n'est pas anormal. Les angoisses fragmentent le sommeil à travers une action sur les systèmes d'éveil et par une activation constant du cortex cérébrale peuvent aggraver de façon importante la sensation de fatigue.  De plus, cette activité constant est associé à un risque accru de dépression. Ça va la morale?

Un état de fatigue suffisant grave pour vous empêcher de travailler ne peuvent pas être lié uniquement à votre sommeil vu l'absence de SAS sévère et des mouvements des jambes fréquents (>15 par heure) dans un contexte d'un sommeil pas trop fragmenté ; dans notre experience il y a toujours des multiples facteurs derrière une plainte de fatigue. Que disent vos proches de votre état? Il vous trouvent comment?

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Pops38



Nombre de messages : 6
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Apnée légère et épuisement    Mer 5 Oct 2016 - 18:25

Bonjour Morphée,

Voici toutes les infos concernant ma polysomnographie:
- La durée de sommeil est de 7 heures
- L'efficacité de sommeil est à 89%
- La latence d'endormissement est de 5 min
- La répartition des stades de sommeil est sans particularité, avec du sommeil lent profond et du sommeil paradoxal en quantité normale.
- La fragmentation de sommeil est modeste avec un index de micro éveils à 19/heure, la durée d'éveil intra sommeil est un peu augmentée à 47 minutes.
- index d'apnées/hypopnées à 7/h
- mouvements périodiques de jambes: l'index est à 7 par heure de sommeil.

Alors oui, mes résultats sont dans la limite basse, mais si on additionne les micro éveils + apnées/hypopnées + mouvements de jambes, mon sommeil est perturbé 33 fois par heure ! Soit toutes les 2 minutes ! Comment récupérer avec une telle fragmentation?

Citation :
Un état de fatigue suffisant grave pour vous empêcher de travailler ne peuvent pas être lié uniquement à votre sommeil vu l'absence de SAS sévère et des mouvements des jambes fréquents (>15 par heure)
Et pourtant, un de mes amis a vécu cette situation. Ses index n'étaient pas alarmants, mais il était épuisé. Le jour où il a enfin obtenu une machine PPC, il a pu retrouver une vie normale. On lui a diagnostiqué un "syndrome d'augmentation de la résistance des voies aériennes supérieures", a priori c'est quelque chose qu'on ne voit pas forcément sur les polygraphies.
le syndrome d'augmentation des résistances des voies aériennes supérieures (SARVAS) plus récemment décrit. Dans le SARVAS, l'IHA reste <1/h. Son diagnostic repose sur la mesure d'une augmentation du travail respiratoire par des sondes de manométrie placées dans l'œsophage. Dans le SARVAS, la symptomatologie diurne est comparable à celle du SAHOS (fatigue,
somnolence etc…) alors que le sommeil est déstructuré par des micro éveils causés par des efforts
inspiratoire accrus, une limitation des débits ventilatoires, mais sans apnées ni hypopnées.
Le SARVAS a autant de conséquences cliniques que le SAOS. Du fait de son caractère relativement invasif, cet examen n'est pas de pratique courante.


Je suis fatiguée physiquement et moralement. Dès le matin. Le réveil est difficile, j'ai du mal à me réveiller, et j'ai très souvent des maux de tête. Une fois levée, le "brouillard" se dissipe peu à peu. Au cours de la journée j'ai besoin de m'allonger, mais j'évite de dormir car qu'il s'agisse d'une sieste ou d'une nuit, le réveil est difficile. J'ai du mal à me concentrer, à mémoriser des choses. J'ai du mal à rester debout, et je suis vite essoufflée. Depuis quelques semaines je me sens déprimée en effet, mais qui ne le serait pas dans un tel état de fatigue?? C'est très dur à supporter: l'errance médicale, les délais pour voir les spécialistes, l'incompréhension de l'entourage...

J'ai suivi un traitement antidépresseur pendant 6 mois, car un médecin m'a parlé de dépression masquée. Le traitement n'a rien changé. J'ai aussi vu un psychiatre et un psychologue: aucun n'a estimé que j'avais besoin d'AD, mais j'ai écouté mon médecin traitant de l'époque. Je ne veux plus prendre de traitement aussi lourd, les effets secondaires sont hard, et les risques qu'ils engendrent franchement ça ne vaut pas le coup !

Je suis certainement anémiée parce que je mange peu de viande. Je fais donc une cure de Tardyferon et j'essaie de manger du boudin noir, des lentilles etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Apnée légère et épuisement    Ven 21 Oct 2016 - 17:52

Une cure de Tardyferon, c'est une bonne idée. Et une modification de votre régime? 

Les résultats de votre PSG sont plutôt rassurants: l'index des événements respiratoires et des mouvements reste en dessous de 10 par heure. Il est tout à fait possible que les mouvements des jambes sont un conséquent des efforts respiratoires, je note que les deux index sont identiques, et votre sommeil est par definition fragmenté 19 fois par heure: on ne compte que les micro éveils qui temoigne a un éveil du cerveau, et la limite supérieure de la normale se trouve à 15 par heure).

Le diagnostique d'un SRVAS repose sur le constat d'une fragmentation du sommeil du aux efforts respiratoires qui induit une somnolence. Chez les patients atteints d'un SRVAS on constate un IAH <10, mais une index de micro-éveils respiratoires élevés. 

Il n'y est pas que les efforts respiratoires et les mouvements des jambes qui sont responsable pour une fragmentation du sommeil et d'une épuisement: une anxiété et une dépression sont souvent impliquées. Comment va votre humeur?

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Apnée légère et épuisement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a pas de légère dans la cavalerie de la garde !
» Je gère la fougère !
» L'infanterie Légère en 1815
» Une brûlure légère, vite de l'eau froide !
» La Charge de la Brigade Légère......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Ronflements & Apnées du sommeil-
Sauter vers: