Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 l'enfer qu'est l'insomnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zeggy



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/04/2016

MessageSujet: l'enfer qu'est l'insomnie   Mar 5 Avr 2016 - 9:23

tout d'abord, avant de raconter mon état et mon histoire je souhaite vraiment remercier les fondateurs et administrateurs de ce site d'exister, tout autant que tout ces gens qui passent tant de temps a donner leur témoignages et a essayer d'aider les autres.            
De voir tout ça m'as tout a coup supprimé une bonne dose d'anxiété! ça soulage beaucoup de voir qu'on est pas seul, qu'on est pas fou(j'espère), que ça arrive a tout le monde, qu'on en meurt pas(apparemment) et que ça se soigne, par la TCC et par l'hypnose.
   
Tout commença en Septembre 2013. j'ai été traumatisé par l'abandon de personnes et d'un projet qui m'étaient cher. j'ai fait ma première crise d'angoisse un peu avant cela, vers Février-Mars 2013, sur les quais du RER a Paris. je me suis retrouvé aux urgences avec une douleur abdominale que j'ai pu noté de 9/10 sur l'intensité de la douleur. le chef avait alors écrit sur mon dossier que j'étais hypochondriaque et qu'en gros fallait juste que je me calme. cela m'avait tellement énervé de voir ça que je suis partit de l'hôpital en sautant du lit et en courant. (on parle quand même de l'hopital Foch)    
J'ai toujours su, tout autant que mes proches, que j'ai toujours été quelqu'un de très nerveux, anxieux, et sensible. Mais je n'ai jamais subi de choses telles que d'angoisse pareils et surtout pas de crises d'angoisses.
Novembre 2013, on commence a aller chercher nos fournitures de décorations de Noel dans les placard et dans les armoires pleines de poussières, je ressens de la poussière me tomber dessus, et ça me gratte étrangement beaucoup, dans cesse. pendant 1 heure, puis 2 puis 3, puis même pendant la nuit ça me réveille, on cherche si c'est pas un problèmes d'insectes ou d'acariens, d'allergies...bref, passons.  
 j'avais développé des plaques entières sur le corps entiers de ce qui pouvait ressembler a de l'eczema, mais ce en relief, un peu comme quand vous passez votre main dans les orties. j'ai commencé a développer un trouble de la conscience très bizarre, comme si je vivais a la 3ème personne, c'est extrêmement difficile a expliquer, bref j'avais l'impression de devenir fou. et j'avais honte.
j'ai commencé pour la première fois a avoir des insomnies, a me réveiller extrêmement tôt, ou surtout a ne pas réussir a m'endormir, en faisant surchauffer mon cerveau, en angoissant a mort, et au final en devenant hypochondriaque. je suis devenu spasmophile. je vais essayer de résumer un peu parce que je pourrais étaler tout ce qu'il s'est passé a cause de mes angoisses pendant 2-3 ans sur une centaine de pages...

tout ca nous rend donc en Mars 2015, mon amie me quitte, je fais une dépression nerveuse, et de l'hypersomnie. deuxième évènement traumatisant psychologiquement de ma vie, toujours de la même espèce : l'abandon, alors que j'ai un naturel pour ce qui est de la peur de l'abandon.(il est maintenant de savoir si j'ai développé cette angoisse depuis ces événements ou si je l'avais déjà avant, ce dont j'ai du mal a me souvenir, surtout après avoir dormi au total 14 heures en 4 jours)      
Evidemment, je m'en remet de cette rupture(après pas mal de temps passé dans le noir bien sur) je change pas mal de choses dans ma vie, j'essaie aussi de garder une bonne hygiène de vie, et de commencer une vie 2.0.
Malheureusement, l'angoisse elle, m'accompagne, toujours, main dans la main. ça s'est malgré tout plutôt très bien passé entre Mai 2015 et Octobre 2015. j'ai pris très très cher sur la rupture mais j'ai eu la chance, la force et l'opportunité de très vite rebondir. j'ai recrée un projet avec de nouvelles personnes avec qui je me suis lié d'amitié(disons que je suis un "créatif"), tout se passait niquel. Cela nous amène a Novembre, un premier membre de l'équipe nous donne son départ, puis février, 2 autres membres, il y a environ 3 semaines, j'ai dit a mon "collègue-ami" avec qui je travaille sur ce grand projet que je ne sais plus trop ou j'en suis, que j'en au marre de tout recommencer a zéro a chaque fois, que je ne sais plus si j'en ai encore la force, si tout ca n'est pas un signe, si je suis vraiment avec les bonnes personnes, bref, je lui dis que j'aurais besoin d'une semaine au calme loin du projet pour me calmer, y voir plus clair.
Et C'EST depuis ce moment la, ou j'ai passé beaucoup de temps sur l'ordinateur, et que je me suis décalé en passant d'un coucher de 2h du matin a quelque chose comme 10h du matin.... que j'ai retrouvé mes insomnies, mais cette fois, elles sont chroniques, et très puissante.(trop)

Bon, tout ca, ça fait un gros pâté sur moi, alors qu'en attendant je parle assez peu de mes insomnies;
mais de 1: cela fait du bien d'écrire, encore plus de bien si j'ai la possibilité d'être lu et d'avoir une réponse en aide.    

de 2: je suis tellement anxieux que j'ai du mal a être cohérent dans mes histoires, ma tête c'est comme un gros brouillon avec des camps en guerre et tout plein de trucs en mouvement partout. j'essaie d'être le plus explicite et le plus compréhensible possible sans embêter personne.  
                       
de 3: je peux faire des appartés ici! Very Happy
-J'ai déjà eu affaire à des insomnies, mais pas de façon chronique, et qui étaient dû ou bien a mes multiples décalages horaires et sans cesse(un peu le sentiment comme si une journée c'était pas assez long, que 24 heures c'était trop peu et qu'il m'aurait fallu plutôt 28 heures...je sais pas si ca parle a quelqu'un) ou bien pendant mes périodes d'angoisses intense accompagné de crises et de délires quasi parano.  
-Je suis allé voir le médecin généraliste il y a 2 ou 3 jours qui m'as prescrit du Victan 2mg, j'en ai pris une fois cela m'as certes, calmé, mais en aucun cas fait dormir plus.         -J'ai ces insomnies depuis il me semble un peu plus d'une semaine maintenant, peut-être quelque chose comme 8 jours.
-Je dors en moyenne 3 heures par nuit, la meilleure nuit que j'ai faite c'était 5h de sommeil, la pire c'était 2 heures. au début j'ai cru que j'allait littéralement en mourir, puis j'ai regardé sur internet(pas le meilleur conseil vous me direz, surtout pour un spasmophile) et j'ai vu qu'on ne pouvait pas en mourir. Cela m'as soulagé, mais ca me permet pas pour autant de ne pas angoisser a l'idée de ne pas dormir.
-Je compte prendre rendez vous aujourd'hui chez une thérapeute. Problème c'est qu'il me semble que tout ca coûte assez cher et qu'en ce moment, l'argent, c'est pas la folie. (surtout que je suis tellement épuisé que je ne me vois rien capable de faire, ni de travailler)        

J'ai appris grâce a vous et a vos témoignages pour la "pression du sommeil", et du fait de garder des horaires super fixes de coucher et de réveil, je vais tester ca dès ce soir avec tout de même un petit Victan, en écrivant tout les résultats jours après jour. Merci à celui et celle qui m'ont lu!
PS : j'ai 25 ans
PS 2 : merci de m'avoir lu!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: l'enfer qu'est l'insomnie   Mer 6 Avr 2016 - 11:18

Votre message illustre la diversité des paramètres impliqués dans l'insomnie, et notamment l'anxiété, avec la fébrilité qui vient à l'encontre de la détente requise pour s'endormir ou garder un sommeil bien profond. Jouer sur la bonne gestion de cette anxiété va alors favoriser un sommeil plus facile mais également de meilleure qualité.
C'est d'ailleurs tout l'intérêt de traitements qui viennent diminuer le niveau d'anxiété, afin de lever les freins à l'endormissement. L'étape est nécessaire, mais pas toujours suffisante, comme vous avez pu l'expérimenter:
Citation :
cela m'as certes, calmé, mais en aucun cas fait dormir plus

Parmi les autres facteurs qui participent à l'insomnie, on va retrouver également la notion d'horloge biologique, qui orchestre nos différents rythmes, et "programme" l'alternance de nos périodes de sommeil et d'éveil. En l'absence de toute information extérieure, notre rythme alterne selon une période différente de 24 heures, en général légèrement supérieure, comme vous l'avez bien repéré
Citation :
comme si une journée c'était pas assez long, que 24 heures c'était trop peu et qu'il m'aurait fallu plutôt 28 heures...
Il est néanmoins probable que cette impression vienne aussi de votre soif d'activités.
C'est principalement l'effet de la lumière du jour qui vient remettre notre alternance sur 24 heures exactement.
C'est pourquoi il est essentiel de renforcer les synchroniseurs (qui "remettent à l'heure" nos horloges de façon à ce que nos différents rythmes soient sur 24 heures, et synchronisés entre eux), en s'exposant à la lumière, et surtout celle du matin, mais aussi en renforçant la régularité de nos activités, sommeil et vie quotidienne, et plus spécifiquement notre heure de lever.

Ainsi, suivez les préconisations de votre médecin, favorisez la baisse de votre niveau de tension avant d'aborder le coucher, restez disponible et attentif aux signes de somnolence qui vous invitent à aller vous coucher (pas la peine non plus de se coucher si on n'a pas sommeil) et le matin, gardez une heure de lever très régulière, quelle qu'ait été la nuit précédente. Le matin, exposez vous à la lumière du jour et systématisez la pratique d'exercice physique!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
l'enfer qu'est l'insomnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'enfer qu'est l'insomnie
» difficultés d'endormissement et insomnie
» insomnie trés matinale
» TROUBLES DU SOMMEIL, INSOMNIE, ANXIÉTÉ, DÉPRESSION
» Insomnie et peur de ne pas dormir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: