Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Petit sondage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Itsimsgood



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Petit sondage   Dim 22 Nov 2015 - 16:06

Bonjour à tous,
comme beaucoup d'entre vous, je prends des somnifères au couché. Je prend en moyenne 1mg d'Ativan et 50 mg de Seroquel. Ceci me permet en générale de dormir au moins 6 heures, voire 7. Mais ce sommeil me parait moins naturel et récupérateur. Le matin j'ai souvent des nausées et le jour je suis loin d'être en pleine forme malgré un nombre d'heures de sommeil probablement plus que beaucoup d'entre vous.

J'ai souvent essayé de diminuer ce que je prends au couché. Mais peut être l'avez-vous expérimenté, après 2-3 mauvaises nuits, la tentation est forte (trop) de revenir aux anciennes doses pour maximiser les chances d'une nuit plus longue.

Ma question:

1. Devrais-je poursuivre avec ces doses jusqu'à ce que j'aie repris une grande confiance en mon sommeil puis à ce moment là commencer un sevrage.

2. Devrais-je effectuer un sevrage maintenant et le faire perdurer dans le temps malgré d'éventuels moins bonne nuits. En espérant ainsi que peut-être ça aurait un impact sur mon ressenti durant la journée.

Merci!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Petit sondage   Mar 24 Nov 2015 - 11:12

Le sevrage suppose deux précautions: d'une part que la cause de l'insomnie soit enrayée, (sinon, même un sevrage réussi fait revenir le problème de départ), et d'autre part qu'il soit fait progressivement de sorte que ni la confiance ni la chimie n'aient une trop grande marche à franchir.
Ainsi, de la même manière qu'une personne qui s'est cassé la jambe n'envoie pas valser ses béquilles dès qu'on lui enlève son plâtre, il est préférable de se sentir un minimum en charge de son sommeil avant d'éliminer tous les hypnotiques, ainsi que vous le proposez en premier lieu.

Parallèlement, il est important d'évaluer avec votre médecin traitant l'équilibre avantages - inconvénients de votre traitement. Si la prise d'un anxiolytique, qui peut être très bénéfique pour le sommeil, suscite davantage d'inquiétude et de contrariété qu'il n'apporte de détente, il semble raisonnable de l'arrêter, voire de lui substituer une alternative comme des techniques de relaxation par exemple. On retrouve alors votre deuxième idée tout à fait pertinente que le sevrage compenserait la possible altération des nuits par la meilleure forme dans la journée.

Enfin, s'il est tentant lors d'un sevrage de reprendre un hypnotique après 2 ou 3 mauvaises nuits sans traitement, on ne peut guère savoir si l'amélioration du sommeil tient plus à l'hypnotique ou à la pression de sommeil accumulée par deux mauvaises nuits. C'est dans la durée que la restriction produit des effets sur l'endormissement...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Petit sondage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit sondage par curiosité! Pour agoraphobie et phobie sociale !
» Parité... petit sondage
» Petit sondage sur l'utilisation des manuels d'histoire géographie.
» vos méthodes de révision
» Petit sondage pour celles qui ont perdu du poids en zermatisant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: