Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Dépendance

Aller en bas 
AuteurMessage
thérapeute 29



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 17/04/2013

MessageSujet: Dépendance   Ven 1 Aoû 2014 - 7:19

Bonjour,
en tant que thérapeute, j'ai souvent des personnes confrontés au sevrage.
Est ce que vous savez à partir de combien de temps les somnifères deviennent un problème ?
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.therapeute-finistere.fr/
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14471
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Dépendance   Ven 1 Aoû 2014 - 13:47

La dépendance dépend à la fois la molécule concerné mais aussi le terrain psychologique: il est tout à fait possible de devenir dépendant de votre tisane du soir, et pour un enfant, d'avoir du mal à s'endormir si on n'a pas son doudou avec soi.

Si on parle des hypnotiques, le mécanisme de la dépendance est lié aux effets de la molécule (benzodiazépine ou apparenté au BZ) sur les récepteurs GABA. La prise chronique induit des modifications de la fonctionnement du récepteur GABA qui reste à élucider. L’arrêt brutal du traitement induit un état d'excitation au niveau des récepteurs, active les systèmes d'éveil et donc produit une insomnie carabinée dite une insomnie de rebond. Bien que la durée de traitement associé avec un dépendance varie, il faut une mois de traitement en règle générale afin de devenir dépendant (càd avoir une insomnie de rebond à l’arrêt de traitement). Quelques études démontrent que la fait d'avoir d'autre personnes dépendants aux benzodiazépines, somnifères ou alcool dans la famille augmente le risque de devenir dépendant - il se peut qu'il y ait une prédisposition génétique.

D'autres molécules - les neuroleptiques (dont Théralène), les antihistaminiques (dont Donormyl, Atarax) et les antidépresseurs (multiples) induisent moins de dépendance car ils agissent via d'autres récepteurs. Il se peut tout à fait qu'un insomnie s'aggrave à l’arrêt du traitement mais simplement car l'effet sédatif du traitement ne masque plus l'insomnie sus-jacent, ou que l'effet anxiolytique de certains produits n'est plus présent. Il n' y pas un dépendance (au niveau des systèmes du sommeil) comparable.

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Dépendance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les traitements :: Les médicaments-
Sauter vers: