Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Demande d'explications

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Demande d'explications   Ven 21 Fév 2014 - 17:47

Bonjour, Je viens vers le réseau morphée pour obtenir des informations sur les troubles du sommeil et spécifiquement l'insomnie psychophysiologique.

En effet , je ne comprends pas cette definition... D'une part il me semble que l'insomnie est avant toute chose le symptôme d'un trouble, d'une maladie, d'une psychose , d'une anxiété généralisée etc.... La peur de ne pas dormir est bien causée par un problème sous jacent ? Elle peut devenir chronique si elle n'est pas bien traitée. Il faut avant tout traiter la cause il me semble au lieu de se concentrer sur les symptômes seuls.. Quel intérêt de prendre des hypnotiques pendant une longue période si on ne traite pas la cause à la racine? Quand on dit que l'insomnie psychophysiologique perdure alors que la cause même a été traitée.... On peut conclure qu'elle n'a pas été totalement  soignée (psychologiquement ou physiologiquement parlant) ? J'ai l'impression qu'on a donné un terme précis à cette insomnie car on ne trouve pas les causes... Est ce bien cela?

Quelqu'un qui a peur de ne pas dormir ou peur de dormir présente forcément une anxiété importante qui empêche l'arrivée d'un bon sommeil?

L'anxiété peut très bien se fixer sur cette peur de ne pas dormir mais induire un autre trouble sous jacent il me semble.

Merci de vos retours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: suite   Dim 23 Fév 2014 - 20:13

Je venais compléter mes dires sur ces questions de sommeil et donc sur l'insomnie psychophysiologique ...

J'ai vu sur le net une petite vidéo sur "allo docteur" http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-l-insomnie-est-elle-psychologique-nbsp--805.asp?1=1.

Le docteur Marchand qui est je pense un des experts en France sur le sommeil évoque ceci : 30% des insomnies sont "non" psychologiques , ces insomnies sont celles que l'on nomment "insomnies psychophysiologiques" , traitées par biofeedback notamment . Il ajoute que les personnes concernées ne sont pas anxieuses mais juste "insomniaques"... J'en conclue donc que lorsque on présente des troubles anxieux , dépressifs ou autres problèmes psys on ne peut donc pas faire de l'insomnie psychophysiologique? L'insomnie primaire est donc une insomnie dont on a pas ou pas encore trouvé la cause et qui perdure dans le temps.... Suis je dans le vrai?

De plus si vous avez la curiosité de lire les explications sur le HAS rubrique insomnie , vous constaterez que l'insomnie psychophysiologique est une insomnie primaire sans comorbidité , c'est à dire sans lien avec une dépression , la bipolarité , bref sans troubles mentaux.

Quand je lis parfois des cas où la personne a des angoisses , des ruminations , des peurs de ne pas dormir , et que tout de suite on fait le lien avec une insomnie psychophysiologique , je trouve cela plutôt rapide comme conclusion... La plupart du temps il y a 90% de chances d'avoir un trouble sous jacent qui provoque cette anxiété ... Évidemment si on ne traite pas le problème à la base , tôt ou tard cela revient comme un boomerang!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mar 25 Fév 2014 - 11:58

Vous avez tout à fait raison, il est primordial de traiter la cause et pas seulement les symptômes. Si on se contente de "masquer" les symptômes par un traitement hypnotique, il y a fort à parier que le problème resurgisse dès l'arrêt du traitement, ...majoré par l'habituation et l'éventuelle dépendance au traitement lui même!

Ainsi, il est essentiel de repérer la dépression ou l'anxiété majeure qui peuvent se traduire (même s'il y a souvent d'autres signes) par une insomnie, afin de traiter la vraie difficulté...

Néanmoins l'insomnie peut également exister par elle même, sans pathologie associée qui en soit la cause: c'est l'insomnie psychophysiologique, dont vous retrouverez l'explication du mécanisme sur notre site en suivant le lien:
http://www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/insomnies-apnees/pourquoi-linsomnie

Cette insomnie génère certes une anxiété, mais secondaire à l'insomnie, et sous-tendue par différents mécanismes, cognitifs (exemple: je me couche en sachant pertinemment que je ne vais pas dormir) et comportementaux (exemple: je modifie mes horaires d'une façon qui vient renforcer le mauvais sommeil).

Dans la réalité, ces distinctions ne sont pas toujours possibles, et il arrive bien souvent que les mécanismes de l'insomnie psychophysiologique s'ajoutent à ceux qui génèrent l'insomnie secondaire. La prise en charge se fait alors souvent en jouant sur chacun des deux tableaux, de façon à ce que l'amélioration de l'un ne soit pas masquée par la persistance de l'autre...


_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mar 25 Fév 2014 - 18:01

Merci pour cette réponse . Par ailleurs , est ce qu'une anxiété de fond due à un trouble de l'humeur peut induire ce sentiment d'avoir peur de ne pas dormir , d'avoir toujours un fond de ruminations sur son sommeil ?? Peut on penser qu'en traitant le fond , ces mauvaises sensations disparaîtront et permettre de remettre le sommeil à une place plus juste? Personnellement , je sors pas à pas d'une grosse dépression bipolaire ayant tout de suite eu des répercussions sur mon sommeil . Rapidement après quelques nuits blanches s'est installée cette peur de ne pas dormir et cette obsession sur mon sommeil. J'ai trouve la cause psychologique à cette angoisse qui renvoyait à un moment difficile de ma vie , à l'adolescence ou je suis tombé en dépression bipolaire pour la première fois et où j'avais vécu une nuit très traumatisante juste avant . J'ai été diagnostique bipolaire très jeune mais une bipolarité si elle a été forte pendant deux ans car personne ne comprenait ce qui se passait , s'est très bien régulée quand on m'a mis sous lithium. J'ai très bien vécu jusqu'à cette énorme dépression ( je n'avais plus de traitement depuis 3 ans) ... À partir du moment ou cela s'est déclenché , toute mon anxiete s'est reportée sur mon sommeil . Aujourd'hui je vais mieux , mais encore loin d'un état satisfaisant et ce que je constate c'est que malgré une nette amélioration de mon sommeil en général , ( 1/4 imovane 3,75, un demi lexomil , du l72 , je dors relativement bien ) . Je ressens toujours encore une anxiété de fond ( je ne suis pas encore stabilisé) car sevrage en cours du seroplex pour ajuster après au mieux le lithium. J'ai donc toujours des pensées parasites sur mon sommeil et je voulais savoir si une fois bien stabilisée comme ce fus le cas pendant 20 ans avec un sommeil de très bonne qualité . Merci de vos réponses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mar 25 Fév 2014 - 18:07

Oups , je n'ai pas terminé mon roman et ma question , je voulais donc savoir si quand je serais stabilisee , avec le retour de bonnes sensations et ressentis , cette anxiété sous jacente entraînant ces mauvaises pensées disparaîtront? Ma psychologue m'explique que tout est lié avec l'état actuel et que cela s'estompera avec un retour à une humeur satisfaisante .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mar 25 Fév 2014 - 18:18

J'ajoute que je subis en plus un sevrage très dur du seroplex qui évidemment renforce l'anxiété dans les moments aigus de ce dernier .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mer 26 Fév 2014 - 8:48

La réponse de votre psychologue parait tout à fait logique: en travaillant sur votre anxiété et en accumulant parallèlement de meilleures expériences quant à votre capacité à bien dormir, vous allez progressivement vous défaire de cette anxiété centrée sur votre sommeil.
Tout comme le sevrage, les progrès se font lentement mais surement...
BOn courage!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 


Dernière édition par MORPHEE le Jeu 27 Fév 2014 - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mer 26 Fév 2014 - 11:10

J'entends ce que vous dites. Mais dans mon cas tout est en cascade. Le retour des troubles de l'humeur à provoque une grande anxiété , qui s'est reporté sur le sommeil. On ne cesse de me répéter que cela disparaîtra avec le retour d'une humeur stable. Mais moi qui vit les événements , j'ai encore du mal à l'entendre. Cela se reporte sur le sommeil, mais parallèlement je ne me sens pas bien comme lorsque j'étais bien stabilisé depuis de nombreuses années... Je n'ai pas retrouve encore de bonnes sensations , bref je ne me sens pas encore moi même... De plus le sommeil à toujours été de qualité quand ça allait bien. Si je prends du recul, je peux constater certaines choses. Je n'ai pas de grosses angoisses au coucher, une légère anxiété de fond qui fragmente un peu mon sommeil . Je n'associe absolument pas mon lit avec insomnies. Je me couche à heures régulières . Dans mon cas je pense réellement avec toujours des doutes évidemment que cette anxiété sur le sommeil et la perturbation que cela peut entraîner sur celui ci est liée au fond d'humeur toujours instable pour le moment... Quand je vais bien , que je me sens bien , je n'ai aucune rumination et je dors très bien . Merci pour vos réponses .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mar 10 Juin 2014 - 9:43

Bonjour,

Je revenais vers vous suite aux insomnies chroniques que je subis. Comme je l'expliquais j'ai fait une rechute de mes troubles bipolaires avec une dépression majeure à la clé. Mes problèmes de sommeil ont commencé au moment où je sentais que je replongeais après avoir été bien stabilisé pendant 20 ans... J'ai arrêté le traitement pendant 3 ans et j'ai donc rechuté.  Tout cela pour dire que je sais que ce sont mes troubles de l'humeur qui ont entrainé cette insomnie chronique que je traîne depuis 1 an et demi et pas l'inverse. A présent je suis en voie de stabilisation mais cela prend du temps évidemment. Actuellement , pour dormir je prends de la valériane et un demi lexomil. C'est très variable , un coup c'est quasi nuit blanche , un coup c'est moyen , un coup c'est satisfaisant . Le souci dans tout cela est mon anxiété. elle est due encore à mon état et se focalise complètement sur mon sommeil... J'ai donc une question importante à poser qui est la suivante : Peut on souffrir d’insomnie chronique secondaire (dans mon cas , lié aux troubles de l'humeur) et avoir cette anxiété de ne pas dormir présente dans l'insomnie primaire psychophysiologique...?? Peut on penser que lorsque je serais enfin stabilisé , les choses s'apaiseront vraiment et que je pourrais enfin retrouver une qualité de sommeil que j'ai toujours eu stabilisé , avec comme tout le monde des nuits parfois moins bonnes mais qui ne m'ont jamais pris la tête auparavant...

Pour conclure et nous en parlions avec ma compagne , j'ai par le passé et avec la bipolarité connu pas mal de moments d'hypomanies où je dormais peu car je me levais la nuit pour jouer à la console ou sur le pc ou me couchais très tard car j'étais dans une humeur exaltée et donc le sommeil ne me dérangeait pas car je n'en avais pas besoin sur le moment et donc je n'y prêtais pas attention...

Et là depuis cette dépression et cette humeur non stabilisée cela est devenue une anxiété de fond qui me prend la tête régulièrement.

La priorité n'est elle pas de retrouver une stabilisation ? J'ai vu les TCC mais je me dis serait elle indiquée dans le sens où je ne suis pas stable et que je suis tellement pris dans ces humeurs qu'il serait difficile de faire un travail efficace?

Merci de vos retours , Axelus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Mer 11 Juin 2014 - 10:43

Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC), jouent précisément d'une part sur les comportements dysfonctionnels pour les rendre à nouveau fonctionnels (ici ceux qui vont permettre ou favoriser le bon sommeil, comme par exemple de mieux synchroniser les rythmes biologiques pour améliorer la qualité du sommeil). Le deuxième volet des TCC est de restructurer les cognitions (les pensées) qui vont à l'encontre d'un bon sommeil (comme l'anxiété générée par l'appréhension d'une mauvaise nuit, que vous connaissez bien).
Ainsi, cette démarche paraît bien complémentaire de celle qui consiste à stabiliser votre humeur. Certes, le cheminement sera plus rapide si votre disponibilité est plus grande, ce qui sera nécessairement favorisé par une humeur bien stable. Bien sûr aussi, les contraintes requises par la mise en œuvre des modifications comportementales préconisées peuvent parfois être difficiles à mener de front avec certaines phases d'une psychothérapie. Toutefois, les deux approches vont vraisemblablement s'appuyer l'une sur l'autre, car les causes de votre insomnie (secondaire à troubles de l'humeur et psychophysiologique) sont dans la réalité intriquées l'une à l'autre...

Enfin, vous gagnerez à respecter rigoureusement les règles d'hygiène de sommeil, qui vont favoriser le retour à un sommeil de qualité. Rappelez-vous notamment que les écrans sont de nature à retarder la période de propension au sommeil: ordinateur et surtout tablettes sont à proscrire dans les heures qui précèdent le coucher, et évidemment durant les moments d'insomnie eux-mêmes!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: re   Mer 11 Juin 2014 - 17:05

Bonjour , vous parlez de psychophysiologie , mais partout où je lis les définitions d'une insomnie primaire , il est bien noté qu'il n'y a aucune pathologie autre en cause , alors que moi je souffre de bipolarité ce qui me semble quand même plus correspondre à une insomnie secondaire à une pathologie psychiatrique non? Tous les insomniaques souffrent alors d'insomnies psychophysiologiques car quand vous ne dormez pas je pense que cela angoisserait n'importe qui d'aller se coucher non? De plus dans mon cas , je parviens parfois à faire des siestes , et prendre un peu de lexomil me suffit en général à dormir à peu près convenablement.

Ne pensez vous pas morphée qu'une fois mon humeur stable et une manière de penser les choses retrouvées , les choses ne rentreront elles pas dans l'ordre naturellement?

L'anxiété plus générale chez moi est générée par la bipolarité . Ne pensez vous pas simplement qu'elle est trouvée son point d'ancrage sur le sommeil et l'anticipation négative , et qu'une fois stabilisé cela ira beaucoup mieux?

Je pense enfin que mon anxiété et donc mes insomnies sont dues à un état instable créée par la bipolarité.

Merci de votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Jeu 12 Juin 2014 - 13:24

Bonjour, je suis allé sur le site Morphée infos et j'ai lu un article sur l'insomnie écrit par le dr royant parola . Le diagnostic d'insomnie psychophysiologique ne peut être retenu qu'après élimination des autres causes d'insomnie ( dépression bipolaire et stabilisation incertaine) . Une insomnie psychophysiologique pouvant succéder à une autre cause d'insomnie , il faut bien faire la part entre le type d'insomnie initiale et actuelle . En effet l'insomnie psychphysiologique évolue pour son propre compte et son diagnostic ne peut être retenue qu'après disparition des causes de l'insomnie. Dans mon cas je pense que l'insomnie provoquée par une rechute bipolaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelus



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/11/2013

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Jeu 12 Juin 2014 - 13:31

Pardon je n'ai pas pu terminer . Dans mon cas la cause initiale n'est toujours pas traitée . L'anxiété sur le sommeil , la peur de ne pas dormir est arrivée quasi en même temps ! Je ne suis pas stabilisé et chaque fois que j'ai eu des troubles du sommeil par le passé c'était soit que je n'étais pas stabilisé ou que je n'avais plus de traitement régulateur. La cause initiale n'a pas disparue ne serait il pas trop tôt pour conclure à une insomnie psychophysiologique même si j'en présente un symptome ou Deux ? Merci de vos lumières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Demande d'explications   Ven 13 Juin 2014 - 10:02

Traiter la cause première est en effet la règle d'or, et la prise en charge de votre insomnie ne peut pas faire abstraction de votre bipolarité dès lors que celle-ci a été diagnostiquée.
Ainsi, il est parfaitement légitime d'attendre de voir votre humeur stabilisée avant d'imaginer un autre diagnostic pour cette insomnie.
Néanmoins, l'anxiété qui est impliquée dans les insomnies psychophysiologiques et qui entretient un cercle vicieux, peut se retrouver dans tout type d'insomnie, c'est ce que vous évoquiez très justement dans votre message:
Citation :
Peut on souffrir d’insomnie chronique secondaire (dans mon cas , lié aux troubles de l'humeur) et avoir cette anxiété de ne pas dormir présente dans l'insomnie primaire psychophysiologique...??
Ainsi, afin de ne pas invalider le sommeil qui suivra la stabilisation de votre humeur, il est de toute façon utile de suivre les bonnes pratiques d'hygiène de sommeil, qui ne sont autres que le fondement des techniques comportementales, mises en œuvre de façon systématique et rigoureuse.

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Demande d'explications
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je demande des explications
» Informations et demande d'explications par mail privé
» Demande d'explications sur les mutations.
» Demande d'explications
» Demande d'explications

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: