Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 endormissement trop rapide puis insomnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bipolette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: endormissement trop rapide puis insomnie   Lun 10 Fév 2014 - 9:33

Les jours passent et malgré mes efforts pour mettre en place les rituels d'un bon sommeil: suppression des écrans (tablette et TV), bain, tisane de tilleul, lecture, impossible de ressentir le signal d'endormissement auquel auparavant je ne faisais même pas attention et qui m'apparaît aujourd'hui en son absence si précieux...... J'ai aussi retardé l'heure de me mettre en position d'endormissement mais j'ai beaucoup de mal à ne pas me mettre au lit pour lire par exemple. Faut-il absolument rester debout ou assis dans une autre pièce que la chambre pour créer une situation favorable à l'endormissement et ressentir ainsi le signal d'endormissement ? Je précise que cette nuit je me suis endormie tard ( 1heure et demi du matin) mais j'ai dormi jusqu'à 7 heures sans  réveils intermédiaire..... J'avais mis mon réveil à 8 heures qui convient à mon heure de levée mais ce sont les travaux de la rue qui m'ont réveillée à 7 heures, j'ai eu un réveil très pénible, j'étais engourdie et frissonante....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyberbeb59



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Désoilé je ne peux pas répondre en privé   Lun 10 Fév 2014 - 11:29

Désolé Bipolette, je ne peux pas répondre en privé (pas assez de messages édités).
Pour répondre à votre question : il y a 4 ans, mes problèmes d'insomnie étaient dûs à une somme de petites choses que j'ai soit effacées, soit fuis.
J'avais de grosses difficultés relationnelles avec une personne au travail or, j'ai déménagé et changé de poste (Bordeaux-->Lille), ce qui m'a permis (au bout de qq mois) de retrouver un sommeil plus apaisé.
De plus, j'avais qq difficultés personnelles et de santé (rien de grave, de la tachycardie dûe au stress).

Mes problèmes d'aujourd'hui ne sont pas les mêmes : j'ai eu une nuit difficile suivie d'une autre nuit, résultat je psychote dès que je dois aller me coucher, à partir de 19h00, je ne pense plus qu'à ca : vais-je dormir ce soir ?
Hier soir, la réponse fut négative, j'ai mis 3 bonnes heures à m'endormir (marre de me relever pour m'endormir en 10 mns quand je ne suis pas au lit, ca ne sert à rien !!)......mais bon, c'est comme ca, il faut s'y faire, j'arrive quand même à dormir entre 4 et 6 heures par nuit, ce qui me suffit, mais les nuits de 8 ou 9h sont quand même un pur bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bipolette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: endormissement trop rapide puis insomnie   Lun 10 Fév 2014 - 14:42

Merci de votre réponse, je comprends que vos problèmes de sommeil résultent d'une anxiété dont les causes sont diverses, en fait vous souffrez à nouveau d'une insomnie réactionnelle comme celle que vous avez connue il y a quatre ans et dont vous êtes arrivé(e)à bout en réaménageant votre vie de manière satisfaisante. Anxiété implique insomnie! Il doit en être de même dans mon cas, je sais que je suis d'une nature anxieuse et la perspective de mon prochain déménagement qui m'éloigne de mes filles, m'affecte beaucoup. Vous êtes le ou la seul(e) à m'avoir répondu sur le forum et ça m'a fait plaisir vraiment sinon je ne trouve pas le forum très actif, c'est dommage, mes deux messages ont été "vus" un certain nombre de fois mais personne n'y a répondu, je le regrette car je crois beaucoup en ce type de contacts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyberbeb59



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Ce n'est pas évident   Lun 10 Fév 2014 - 14:44

Je pense que ce n'est pas forcément facile de parler de soi, et des problèmes liés à notre intimité mais ne vous en faites pas vous parviendrez à surmonter tout ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bipolette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: endormissement trop rapide puis insomnie   Lun 10 Fév 2014 - 14:51

merci de vos encouragements, pourquoi vous pensez dès 19 heures à votre sommeil et puis vous faites de belles nuits de six heures si je vous lis bien. Je me suis mise à paniquer la semaine dernière lorsque je n'ai dormi qu'entre cinq heures et sept heures du matin, ça m'a impressionné, depuis ça ne s'est pas renouvelé de manière aussi grave mais j'ai perdu le "signal d'endormissement" comment faire pour le retrouver sachant que j'ai suivi les recommandations de Morphée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyberbeb59



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: je n'ai pas de réponse   Lun 10 Fév 2014 - 14:56

oui, pcq heureusement pour moi, quand je dors, c bon.....je ne me réveille pas.
Je ne sais pas comment ne pas y penser, si j'avais la solution, je l'appliquerais.
Oui, 6 heures ce n'est pas trop mal mais bon, le matin, le réveil est très difficile.
La semaine dernière pdt 4 nuits, j'ai dormi comme un bébé, c donc très irrégulier.
A la limite, le fait de ne pas m'endormir ne me gêne pas trop, ce qui me gêne considérablement, ce sont les angoisses du moment de l'endormissement......(les phrases anodines qui reviennent sans cesse, un score de match de rugby dans la tête hier soir, qui revient sans cesse,.....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bipolette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Endormissement trop rapide puis insomnie   Lun 10 Fév 2014 - 15:05

en fait pour vous il y a deux passages difficiles, le premier en début de soirée quand vous envisagez qu'il faudra vous coucher et le second dans votre lit au moment de vous endormir, vous en êtes alors empêché par une idée obsédante. Peut-être qu'il vous faudrait traiter séparément les deux problèmes même si en apparence ils n'en font qu'un et vous mettre en mode pensée relaxante dès 19 heures selon les consignes de Morphée, vous arriverez plus détendu à l'heure du sommeil et vous ne serez paz harponné par une idée obsédante..... Ce n'est qu'une suggestion......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyberbeb59



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: oui....   Lun 10 Fév 2014 - 16:14

Oui, c'est ca.....mais pour se relaxer, je n'y arrive pas toujours, c bien le souci.
Et plus j'angoisse tôt, plus j'ai du mal à dormir.
La meilleure façon de se relaxer, c'est de bien dormir la nuit précédente, je crois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bipolette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Endormissement trop rapide puis insomnie   Lun 10 Fév 2014 - 16:41

Chouette vous revoilà!
Bon dites moi ce que vous appréciez de faire vers 19 heures, je donne des exemples : passer un moment avec des ami(e)s en consommant un peu d'alcool mais sans excès, vous commencer à ressentir une petite faim et vous préparez un repas pour respecter une bonne hygiène de vie. A dix neuf heures au début et de manière systématique les écrans (tablette, TV) doivent être coupés, pas de sport non plus mais des revues de sport oui, c'est une bonne heure pour les lire..... Alors ? Dîtes moi
J'ai l'impression que nous ne sommes que deux sur ce forum.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyberbeb59



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: ok   Lun 10 Fév 2014 - 17:03

Ah ok, en gros essayer de se changer les idées dès 19h00.....
Demain soir, ca devrait aller, je vais voir un match de basket.
Ce soir, je ne sais pas encore......mais merci de vos conseils, je vais tenter de les suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bipolette



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Endormissement trop rapide puis insomnie   Lun 10 Fév 2014 - 17:28

mes conseils sont modestes mais j'ai bien lu le site et je crois en avoir compris l'essentiel, pour sortir de ces difficultés de sommeil que ne ferait-on.....demain soir lors du match pas trop d'excitation, en fait Morphée nous demande pendant au moins un mois d'avoir une discipline de vie qui ménage en même temps nos goûts mais le principe est de ne se coucher que lorsque l'on ressent un signal d'endormissement (baillement) et de se réveiller tous les jours à la même heure y compris le weekend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyberbeb59



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Oui   Lun 10 Fév 2014 - 17:35

...oui, j'ai lu aussi les conseils consistants à attendre les signes du sommeil pour se coucher, mais je les attends, le pb est que si je ne suis pas dans mon lit je vais m'endormir sans difficulté (dans mon canapé, par exemple), dès que j'arrive au lit.........c la panique, plus moyen de dormir.
Pour le réveil du matin, la semaine aucun problème, le réveil me rappelle l'heure, pour le week-end, c plus compliqué mais je fais des efforts depuis 3 semaines environ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: endormissement trop rapide puis insomnie   Mer 12 Fév 2014 - 11:35

La régularité de l'heure de lever (et en effet le week end aussi...) garantit la bonne qualité du sommeil, car elle permet de respecter l'architecture qui font se succéder de façon optimale les différents stades de sommeil.

Un bon dormeur ne pense pas à son sommeil, il n'a donc pas altéré sa confiance dans ses capacités à s'endormir. Or cette confiance est précisément nécessaire au relâchement requis pour l'endormissement. Au contraire, plus on cherche fort à dormir, moins on y arrive. Dans votre cas, c'est justement le relâchement de l'exigence de devoir dormir qui explique que vous vous endormiez dans le canapé (aucune obligation de résultat) et pas dans votre lit. Là où la mise au lit entraine habituellement la réponse automatique "endormissement" chez le bon dormeur, le conditionnement fonctionne au contraire à l'envers chez l'insomniaque pour qui la mise au lit s'accompagne "automatiquement" de la réponse "éveil".

La solution consiste à respecter très rigoureusement des horaires de sommeil réguliers, surtout le matin et à reculer tant que faire se peut l'heure du coucher.
Il est vrai que plusieurs mauvaises nuits de suite, si tant est que l'on garde une heure de lever fixe, vont être suivies par un endormissement plus facile et donc une meilleure nuit, comme vous l'avez expérimenté Bipolette. Cela permet en outre de retrouver cette fameuse confiance dans son sommeil.

Enfin, on préconise enfin de ne se coucher que pour dormir afin de favoriser la bonne association "je suis au lit" - "je dors". Ainsi, il est préférable de réserver le lit au sommeil et de prendre ailleurs (au salon) le temps de détente nécessaire pour séparer la journée du sommeil.


_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
endormissement trop rapide puis insomnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» endormissement trop rapide puis insomnie
» Endormissement trop rapide puis insomnie
» Endormissement trops rapide puis insomnie
» probleme d'endormissement rapide
» sursaut à l'endormissement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: