Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Symptômes dû au traitement de la ménopause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
claire53



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Symptômes dû au traitement de la ménopause   Mar 14 Jan 2014 - 15:55

Bonjour

J'ai 53 ans et suis ménopausée avec un ths, l'entrée en ménopause à été pour moi une période difficile avec le cortège de symptômes
très invalidants, bouffées de chaleur, déprime, angoisses énormes, plus de sommeil ( réveillée jusqu'à 10 fois la nuit par les suées)
fatigue dans la journée, une qualité de vie affreuse. Mon médecin m'a donc mise sous traitement hormonal et je revis, le moral est revenu, les bouffées de chaleur et les suées sont parties, l'anxiété est moindre. Par contre il se passe quelques chose que je n'explique pas et que j'attribue au traitement
( l'oestrogène particulièrement ), les médecins eux aussi sont surpris et ne donnent aucune explication, je vous explique:
Quand je sens que le sommeil se fait sentir je vais me coucher, et l'endormissement met peu de temps à arriver, 5 ou 10 minutes tout au plus,
et sombrer dans le vrai sommeil ne devrait pas être un problème, mais.....dès que je m'assoupis je suis réveillée par un sursaut, un peu comme une crise d'angoisse et le coeur battant un peu vite, c'est tous les soirs la même chose et c'est bien l'oestrogène qui est en cause, car il suffit que je l'arrête et cela n'arrive pas, si je le reprends ce truc désagréable recommence. On m'a proposé d'augmenter la dose et c'est encore pire, je m'endors très bien mais je me réveille en sursaut et cette fois ci en grande panique avec des palpitations.
Quel explication donner à ça, un surdosage? Je n'y crois pas, je ne mets qu'une petite pression de gel, et le surdosage en oestrogène ne se manifeste
pas comme ça, ce sont plutot des douleurs aux seins, des gonflements, ou des maux de tête.
Dans la journée, je précise que je n'ai pas d'anxiété et que cela ne m'arrive jamais, c'est arrivé aussi si je veux faire la sieste.
Comment expliquer cela, un endormissement qui tarde à se faire car ces sursauts m'empêchent de tomber dans le vrai sommeil.
Est le côté énergisant de l'oestrogène qui en agissant sur les neurotransmetteurs donne ce symptôme?
Un problème cardiaque car cela n'arrive que allongée?
Est ce des myclonies?
Est ce un temps d'adaptation au traitement?
Mais sans certainement le traitement en est la cause, car quand je le stoppe tout s'arrête.
Je précise que ce n'est pas la progestérone qui est plutôt une hormone calmante.
Merci de m'a voir lu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14035
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Symptômes dû au traitement de la ménopause   Mer 15 Jan 2014 - 13:18

Les sursauts à l'endormissement sont très fréquents, associés ou non au souvenir d'une hallucination (tomber dans un trou est ainsi très fréquemment rapporté) et sont tout à fait bénins. Il n'en reste pas moins qu'ils peuvent inquiéter, et la réaction d'anxiété peut différer d'une personne à l'autre et d'un moment à un autre pour une même personne. Les personnes coutumières des sursauts se rendorment quant à eux rapidement, sans être inquiétés outre mesure.
Les sursauts à l'endormissement ou les hallucinations hypnagogiques caractérisent la phase de transition entre l'éveil et le sommeil; leur symétrique existe en fin de nuit (hallucinations hypnopompiques, plus rares néanmoins). Plus cette transition s'étale dans le temps, plus le risque de dissociation au cours de la transition est grand, ce qui entraine ces "petits ratés" comme les sursauts ou les hallucinations. Ainsi tout ce qui prolonge l'endormissement est de nature à favoriser ce type d'évènements. Le problème devient que l'appréhension même de leur survenue les favorise...

En discutant avec votre médecin traitant, vous avez sans doute déjà évoqué un lien potentiel avec les différentes modifications, cardiovasculaire mais aussi du système émotionnel, induites par le bouleversement hormonal de la ménopause. Même si vous sentez l'amélioration apportée par votre traitement sur les différents symptômes, on peut imaginer que votre gestion de l'anxiété soit encore un peu fragilisée? Cela pourrait alors expliquer que l'anxiété générée par les sursauts déclenche panique et palpitations?

La question du lien entre œstrogène et sursaut n'est pas évident: dans votre cas, ces sursauts ne surviennent-ils qu'à l'endormissement? Ou au contraire surviennent-ils en milieu de nuit également? Avez-vous déjà eu cette expérience précédemment (avant la période de ménopause)? Cela pouvait-il être source d'anxiété pour vous? Sont ils accompagnés d'autres symptômes?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
claire53



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: Symptômes dû au traitement de la ménopause   Mer 15 Jan 2014 - 14:14

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me répondre.
Je n'ai jamais eu de sursauts à l'endormissement avant mon traitement.
Je reconnais que je suis une personne anxieuse, mais que cette anxiété à commencer à s'installer progressivement vers mes 45 ans, et j'attribue cela à l'entrée en pré ménopause, du reste la progestérone au début me calmait bien et me permettait de bien dormir.
Quand la ménopause s'est installée, l'anxiété s'est aggravée, avec une tolérance au stress à zéro, je sens bien que tout cela est hormonal, la démotivation, les chaleurs et les suées sont arrivées par la suite.
Je sais que les hormones stéroides, notamment l'estradiol est énergisante, et de par ce fait je suppose qu'elle " réactive " une anxiété chez moi.
Mais pourquoi au moment de l'endormissement? Il est vrai que j'ai aussi beaucoup de palpitations, chose que je n'avais pas avant.
Sans doute et très certainement il faut un relâchement '' total " au moment du coucher, ce que je n'ai pas.
Il m'arrive même sans ths d'avoir des crises de palpitations en plein sommeil, notamment vers la fin de nuit, chose aussi rapportée avec la ménopause.
Pourtant on lit dans les ouvrages que le ths '' gomme " l'anxiété et apporte un meilleur sommeil.
Mon médecin me dit que je fait partie des femmes qui ont une '' hypersensibilité nerveuse " à l'oestradiol, c'est rare, mais cela arrive.
Quelle sale période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14035
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Symptômes dû au traitement de la ménopause   Mar 21 Jan 2014 - 11:17

Le THS a pour vocation de rétablir un équilibre qui a été malmené au moment de la ménopause. Il peut néanmoins subsister quelque temps une instabilité des différents systèmes, émotionnel entre autres. Il lisse donc plutôt qu'il ne gomme, ce qui peut expliquer votre sensibilité individuelle, notamment si d'autres paramètres conjoncturels interviennent.
Vérifiez cependant avec votre médecin que cette augmentation de palpitations n'a pas d'autres cause, pour "en avoir le cœur net". Le cas échéant, cela pourrait diminuer votre anxiété quand les palpitations surviennent.
Enfin, multipliez tout ce qui peut vous permettre de favoriser décontraction et détente, bien sûr au moment du coucher pour vous approcher du "relâchement total", mais également tout au long de la journée...
Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Symptômes dû au traitement de la ménopause
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Symptômes dû au traitement de la ménopause
» Question sur la possession et traitement
» Symptômes, causes et traitement de l’hyperventilation
» Insomnie et ménopause
» DOSSIER Dépression (définition, symptômes, tests, traitement)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Le sommeil :: Le sommeil au quotidien-
Sauter vers: