Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez
 

 Anticipations négatives

Aller en bas 
AuteurMessage
Itsimsgood



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 02/12/2012

Anticipations négatives Empty
MessageSujet: Anticipations négatives   Anticipations négatives EmptyMer 2 Oct 2013 - 17:49

Je suis un homme, j'ai 29 ans, je suis enseignant au primaire. Je suis un bon dormeur sauf lors de mes épisodes de «folies» ou là, à cause d'une ou deux mauvaises nuits, je reperds confiance en mon sommeil. Ça peut durer alors plusieurs mois. Puis je recommence à bien dormir jusqu'à un nouvel épisode qui peut survenir un an plus tard.

Lors de mes phases aiguës d'insomnies, il m'arrive de dormir plusieurs nuits consécutives des 3-4 heures seulement. Je sais qu'éventuellement une nuit plus récupératrice va suivre mais lorsqu'on est au coeur de l'insomnie c'est comme si je n'y croyais plus vraiment. L'anxiété de performance devient quasi invivable tellement elle est présente et des pensées négatives viennent en plus alimenter le tout: Si tu ne dors pas plus tu vas te ramasser complètement KO, tu vas finir fou ou à l'hôpital, ce manque de sommeil va finir par te tuer, etc.

Évidemment après une nuit moins pire, comme je le disais, ces pensées s'estompent en grande partie mais la confiance en le sommeil ne revient pas en une seule nuit non plus.

Bref, je suis au Québec, ici il y a moins de ressources que chez vous à ce que je vois. Peut-on vraiment mourir d'insomnie ou le corps finit tôt ou tard par récupérer??

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15327
Date d'inscription : 29/11/2005

Anticipations négatives Empty
MessageSujet: Re: Anticipations négatives   Anticipations négatives EmptyJeu 3 Oct 2013 - 11:09

Effectivement on ne peut pas mourir d'insomnie! Même lors de vos périodes difficiles, vous arrivez à dormir quelques heures, et c'est sans compter les micro-sommeils qui permettent de relâcher un peu la pression de sommeil.
Ainsi le manque de sommeil, s'il dégrade évidemment votre fonctionnement (on est indubitablement plus efficace, de meilleure humeur, plus entreprenant et bien éveillé quand on a bien dormi que lorsque le sommeil nous manque...), n'est directement dangereux que par la somnolence qu'il entraîne, et qui peut générer un accident de la route, lequel peut en effet être mortel.

Vous avez tout à fait raison de souligner l'importance de la confiance en sa capacité à dormir. Il reste vrai qu'en période d'insomnie aiguë, on a du mal à se souvenir qu'en d'autres temps, les choses sont plus harmonieuses. Peut être pourriez-vous remplir un agenda de sommeil (téléchargeable sur notre site, en bas à droite de la page d'accueil), pendant les périodes de sommeil fragile, afin que vous puissiez visualiser comment, immanquablement, votre sommeil redevient normal ou acceptable.

Par ailleurs, comme vous pourrez le lire sur notre site, n'hésitez pas à vous lever quand vous ne dormez pas, de façon à couper court à toutes ces pensées négatives (et vous avez raison, la difficulté est renforcée par l'anticipation). Vous pouvez suivre le lien: http://www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/retrouver-sommeil/retablir-comportement
En faisant autre chose hors du lit, vous écarterez les ruminations qui maintiennent l'insomnie, vous augmenterez la pression de sommeil et vous renforcerez en plus la bonne association entre le fait d'être au lit et celui de dormir. En gardant une heure de lever très régulière quelle qu'ait été la nuit, vous garantissez la bonne qualité de votre sommeil et sa venue le soir suivant.

Bon courage et tenez-nous au courant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Itsimsgood



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 02/12/2012

Anticipations négatives Empty
MessageSujet: Re: Anticipations négatives   Anticipations négatives EmptyJeu 3 Oct 2013 - 17:22

Merci pour votre réponse. Je constate que je ne suis pas somnolent tant que ça durant le jour. Cette insomnie, qui me préoccupe, génère une sorte d'anxiété qui me maintient dans un état assez éveillé (je pense qu'on appelle ça hyper-éveil ou hyper-vigilance). Mon médecin m'a donné du Cipralex pour aider mon corps à se relâcher un peu. Je consulte aussi un psychologue, j'ai fait une séance et j'y retourne la semaine prochaine (spécialisé en stress et anxiété je lui fais beaucoup confiance).

Que pensez vous du Cipralex? Je le prends car je réalise bien que mon corps n'est pas comme d'habitude (exemple je ne baille presque plus c'est étrange) mais en dehors de mes périodes d'insomnies je dors super bien et je suis heureux dans la vie.

C'est vraiment une chance de pouvoir communiquer avec un spécialiste comme vous même si vous êtes sur le vieux continent. Un psychologue c'est bien mais ça dure une heure et après faut attendre la prochaine séance. Je vous remercie de travailler dans un domaine encore un peu tabou et banaliser dans la société alors que les répercussions sur la qualité de vie sont si importantes.

Ceux qui vivent des problèmes de sommeil comme moi cous pouvez écrire aussi c'est bien de ne pas se sentir seul!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15327
Date d'inscription : 29/11/2005

Anticipations négatives Empty
MessageSujet: Re: Anticipations négatives   Anticipations négatives EmptyVen 4 Oct 2013 - 10:01

Les bâillements font partie des signes que nous envoie notre organisme pour nous donner l'information que les portes du sommeil s'ouvrent, ils sont donc tout à fait précieux pour savoir qu'il est temps d'aller se coucher. D'autres signes existent, comme le relâchement musculaire ou au contraire la crispation pour lutter contre ce relâchement, mais aussi les yeux qui piquent ou qui se ferment, le fait de frissonner, etc...
Il arrive que notre éveil n'arrive pas à s'"éteindre", et qu'il soit nécessaire, comme lors de vos périodes plus difficiles, de donner un coup de pouce à la décontraction indispensable à l'abandon que représente l'endormissement. Discuter avec votre médecin permet de comprendre ce qu'il attend du traitement et que celui ci soit le mieux ajusté possible à votre besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Itsimsgood



Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 02/12/2012

Anticipations négatives Empty
MessageSujet: Re: Anticipations négatives   Anticipations négatives EmptyDim 6 Oct 2013 - 18:53

Je réalise que mon corps et ma tête sont anxieux et mes éveils précoces sans me rendormir sont dû probablement à cette anxiété. Mon corps libère une certaine pression de sommeil (si peu soit-elle entre 3 et 6 heures) et après il se dit tiens tu peux revenir à ton anxiété j'ai pris mon minimum requis.

Le Cipralex risque de m'aider à me relâcher mais je commence à voir un prychologue et j'espère qu'il m'aidera à faire pour un relâchement psychologique. Le Cipralex ne peut pas à lui seul m'empêcher de penser 'sommeil'.

Ah là là pas dormir c'est pas drôle! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15327
Date d'inscription : 29/11/2005

Anticipations négatives Empty
MessageSujet: Re: Anticipations négatives   Anticipations négatives EmptyMar 8 Oct 2013 - 11:06

Deux paramètres semblent se conjuguer: d'une part une certaine fébrilité, qui renforce l'insomnie à cause de l'anxiété de performance (plus vous cherchez fort à dormir, moins l'endormissement peut survenir), et d'autre part un cercle vicieux qui fait que l'expérience même de l'insomnie vous fait perdre confiance dans vos capacités à bien dormir.
Le travail avec le psychologue va vous permettre de juguler cette anxiété, et d'apprendre à vous détendre dès que la fébrilité monte.
L'autre versant de la reprise en main de vos difficultés de sommeil consiste à respecter soigneusement les conseils d'hygiène de sommeil: veillez bien à ne pas rester au lit si vous ne dormez pas, et reculez le plus possible votre heure de coucher de façon à favoriser une bonne inertie et donc la continuité de votre sommeil: votre période de sommeil viendra ainsi se "loger" dans la fenêtre de temps que vous souhaitez, c'est à dire un peu plus tard le matin...
Enfin, c'est encore l'agenda de sommeil qui vous permettra de vérifier que le temps que vous passez au lit n'st pas trop important et correspond bien à ce que vous dormez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Anticipations négatives
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit problème : calcul de maths sur des températures négatives en Sibérie
» réserves négatives
» GLM type Poisson : validation et valers prédites négatives!
» Comment gérer ses émotions (autrement que la bouffe!)
» Instructions sur la pratique du Dharma - Lama Jigmé Rinpoché

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: