Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez
 

 A partir de quand parle-t-on de guérison?

Aller en bas 
AuteurMessage
Mushi



Nombre de messages : 5
Age : 34
Date d'inscription : 15/06/2012

A partir de quand parle-t-on de guérison? Empty
MessageSujet: A partir de quand parle-t-on de guérison?   A partir de quand parle-t-on de guérison? EmptyJeu 6 Juin 2013 - 14:48

Bonjour à tous,

Cela fait depuis la naissance de ma fille il y a 2 ans et demi, ou plus exactement juste avant ma reprise du boulot (4 mois après) que j'ai viré d'un sommeil de bébé (pouvant m'endormir quand je voulais, autant que je voulais) à de véritables insomnies (il m'est arrivé de passer plus de 2 semaines en dormant 2 à 4 heures/nuit...hachurées bien sûr sinon ça n'est pas drôle... Mad )
Je connais bien l'horreur de cet état de crise et ses conséquences: migraines, douleurs articulaires, vision floue, plus envie de rien, extrêmement irritable, refusant toute sortie et n'invitant plus personne chez moi.
J'appelle cela "état de crise" car je remarque qu'il finit toujours par y avoir une période où cela va relativement mieux (1 semaine) puis un jour ça revient sans prévenir.
Je suis passée par tous les types de traitements: séroplex, lysanxia, 3 somnifères différents, lexomil... + tous les traitements allopathiques (tisanes, passiflora composé...etc)
Bref au bout d'un moment (il m'en a fallu du temps) je me suis aperçue que quoi que je prenais (allant une fois jusqu'à 2 stilnox + 1 donormyl+ 1/4 de lexomil) je ne pouvais empêcher ces "crises"...et que de toutes façons mon sommeil finirait toujours revenir..t.à un moment ou à un autre.
Cette pensée à fait son bout de chemin et peu à peu mes peurs de ne pas dormir sont beaucoup moins présentes...après tout j'ai passé 2 ans et demi à dormir très peu et pourtant je vais très bien, pas de soucis de santé Smile
J'ai appris à vivre avec ses "crises" et à les gérer (j'en profite pour me coucher plus tard, j'essaie de faire du sport, je lis) puis quelques jours après je profite de nouvelles nuits de sommeil retrouvé (6 heures, le pur bonheur!!!) en sachant pertinemment que ça va recommencer.
Je ne focalise pas sur mes heures de sommeil. Je tiens un agenda du sommeil depuis 6 mois et je dois dire que ces dernières semaines il y a une amélioration. Je dors bien (quand je dis "bien" c'est 6h30 maxi avec un réveil) à peu près 5 nuits sur 7 et je me pose une question: on est considéré "insomniaque" lorsqu'on dort mal plus de 3 fois par nuit et cela depuis plus de 3 semaines...mais à partir de quand considère-t-on que l'on est "guéri"?

Il me resté néanmoins du chemin à parcourir (je n'arrive plus à dormir avec mon conjoint depuis 2 ans, très compliqué quand on part en vacances=nuit blanche assurée) et mon sommeil est très léger, réveillée par un rien (je pense que beaucoup de mamans sont dans ce cas!) Mais je vais bien mieux, ha oui depuis 3 semaines je prends du Granio somdor+ et du Jiao Gu Lan (plante thailandaise) je pense que cela contribue à mon mieux être mais encore une fois aucun traitement n'est "la" solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15248
Date d'inscription : 29/11/2005

A partir de quand parle-t-on de guérison? Empty
MessageSujet: Re: A partir de quand parle-t-on de guérison?   A partir de quand parle-t-on de guérison? EmptyMar 11 Juin 2013 - 11:04

Les difficultés de sommeil sont bien souvent fluctuantes car de nombreux paramètres peuvent interférer avec notre sommeil. Parallèlement, il arrive aussi fréquemment que la focalisation sur notre sommeil exacerbe la difficulté en empêchant la détente et l'abandon que requiert l'endormissement: un cercle vicieux est alors amorcé, difficile à enrayer.

Vous montrez bien combien l'atténuation ou la disparition de vos peurs de ne pas dormir ont facilité les choses, et bénéfice supplémentaire. vous ont permis d'augmenter quantitativement vos activités plaisantes!
En effet, le fait de limiter son temps de sommeil permet de concentrer ce dernier, améliorant ainsi sa bonne qualité.
Félicitations pour votre nouvelle perspective pour aborder les choses, certainement déterminante dans l'amélioration globale et à long terme de vos difficultés.
Alors quand parler de "guérison"?
Dans les classifications diagnostiques, l'insomnie se caractérise par différents troubles du sommeil mais également par un retentissement dans la journée. A partir du moment où votre fonctionnement dans la journée est satisfaisant, on peut estimer que vous n'avez plus de troubles!

En revanche, la fluctuation "régulière" de vos difficultés laisse penser que vous gagneriez peut être à renforcer les synchroniseurs de votre horloge biologique (celle-là même qui garantit la bonne alternance de vos périodes de sommeil et d'éveil). En gardant très régulière l'heure de votre lever (tous les jours y compris le week-end, votre fille va vous y aider!), en vous exposant à la lumière du jour dès le matin et en favorisant l'activité physique (qui élève la température) le matin également, vous allez renforcer la bonne synchronisation de vos différents rythmes et bien positionner sur les 24 heures la période de propension au sommeil, facilitant de ce fait votre endormissement.

Vous trouverez d'autres informations dans ce sens en suivant le lien: http://www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/lorganisation-du-sommeil/horloges-cerveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
A partir de quand parle-t-on de guérison?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A partir de quand parle-t-on de guérison?
» à partir de quand parle t-on de "judaisme" ?
» Quand le coeur parle ...
» à partir de quand.... peut on s'inquiter
» endormissement seul: à partir de quand et comment?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: