Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Congé longue maladie suite à dépression d'épuisement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
christou91



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Congé longue maladie suite à dépression d'épuisement   Lun 13 Mai 2013 - 17:00

Agée de 42 ans, mariée,2 enfants et grande anxieuse, je souffre de gros troubles du sommeil depuis plus de 15 ans en dépit de multiples traitements ou techniques diverses et variées (notamment conseillées par un spécialiste du Réseau).

Parvenant jusqu'à présent à concilier vie professionnelle etvie privée malgré des nuits se résumant bien souvent à 3h de sommeil de mauvaise qualité, mon médecin a été conduit dernièrement à me prescrire des anti-dépresseurs car l'état de fatigue extrême auquel je dois désormais faire face laisse supposer selon lui une dépression d'épuisement, mon organisme refusant désormais d'avancer suite à un manque certain de sommeil récupérateur.
Dans l'attente d'une première consultation chez un psychiatre afin de traiter mon anxiété qui serait sûrement la cause de mes troubles du sommeil, je me vois actuellement arrêtée jusqu'à fin mai et une prolongation sera certainement nécessaire, la fatigue quotidienne persistant en dépit de nuits meilleures (très certainement grâce aux AD + Lexomil le soir). Je ne peux en effet me passer d'une petite sieste récupératrice l'ap-midi et peux difficilement envisager une quelconque activité à cette heure de la journée tant la fatigue est écrasante et invalidante à ce moment de la journée.

Je pense que je me dirige doucement vers un congé de longue maladie de 3 mois pour dépression suivi d'une reprise à mi-tps thérapeutique mais cette perspective me laisse perplexe dans la mesure où, selon moi, un congé de longue maladie est destiné à des "vrais malades" atteints de pathologies graves et visibles et un pb d'insomnie ,même très invalidant au quotidien, ne me semble guère justifier ce type d'arrêt.

De plus, je ne me sens pas du tout déprimée, je garde le sourire et un tempérament jovial mais force est de constater que, si le moral est bon, mon corps ne suit plus! Difficile dans ce cas d'envisager une reprise du travail dans ces conditions...mais peut-on réellement qualifier mon problème de dépression?

Si vous avez été confrontés à un pb similaire et dû vous résoudre à avoir recours à un arrêt longue durée, merci de bien vouloir m'apporter vos témoignages et surtout vos précieux conseils!

Bon courage à tous et merci d'avance,



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Congé longue maladie suite à dépression d'épuisement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Congé longue maladie suite à dépression d'épuisement
» Congé longue maladie et suppression des primes
» Congé longue maladie fractionné
» Procédure d'octroi congé longue maladie
» congé longue maladie et perte de salaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: