Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 flash ou sursaut àl'endormissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pingounette



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: flash ou sursaut àl'endormissement   Lun 11 Mar 2013 - 19:19

Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum et j'attends beaucoup de vos réponses. Pour situer, je suis une femme de 40 ans, mariée, 2 enfants de 7ans. En résumé, j'ai des nuits morcellées et depuis un an des "réveils en sursaut" à l'endormissement qui peuvent durer des heures. Sinon, quand je me couche, je m'endors assez rapidement mais quelques minutes aprés commencent les flashs ou sursauts, cela dépend.
Pour reprendre les choses du début, je dors depuis plusieurs années d'un sommeil plutôt "haché". J'ai commencé par faire des "bouts" de plus en plus nombreux. Ca a commencé de temps en temps, j'avais des mauvaises nuits au milieu de nombreuses bonnes puis la tendance s'est inversée et j'ai commencé à ne plus avoir pratiquement que des nuits "en morceaux" . j'ai commencé à consulter il y a 6 ans pour ça, pas tant pour la fatigue mais pour la perte de "performances" intellectuelles que cela générait (oubli, manque de rapidité en calcul, compréhension plus lente qu'avant etc). Et hormis des somnifères que l'on m'a prescrit (que je n'ai jamais voulu prendre), je n'ai pas eu de solution à mon problème (un médecin ayant évoqué des "phases épileptiques" ) j'ai fait il y a un an et demi un enregistrement EEG de trois heures durant lequel rien de particulier n'a été observé). Même si à l'époque je me sentais fatiguée, ce n'était rien encore comparé au problème de sommeil auquel je fais face depuis un an. En effet, en mars dernier, sans raison aucune, j'ai commencé à avoir des flashs à l'endormissement. Comme une explosion derrière le crâne, j'avais même l'impression d'en voir la lumière. J'en avais un ou deux et puis plus. Donc ma nuit se poursuivait. Puis petit à petit, ces sortes de flash sont devenus plus "sourds", comme plus faibles, mais continuant à me réveiller en sursaut, et étant de plus en plus nombreux. Je peux en avoir un toutes les 5 minutes (parce qu'en fait je me rendors illico), mais au bout d'un moment c'est le coeur qui ne suit plus et les palpitations dues aux sursauts se font sentir. Cela peut durer 3 semaines puis s'en aller (auquel cas je reprends mes nuit "morcellées" d'avant pour lesquelles j'avais tant consulté et que je trouve maintenant supers! Bref... Je peux être tranquille pendant une semaine ou même un mois et puis d'un coup ca revient sans raison, sans stress particulier, il n'y a aucun lien avec rien. sauf peut être si mes nuits sont trop trop morcellées et que je suis trop fatiguée, j'ai remarqué que ça déclenchait ces flashs. Depuis quelques semaines, j'ai également eu comme style de sursauts des grosses palpitations, comme si le coeur subissait une grosse montée d'adrénaline. (je précise que je ne fais jamais de cauchemars!!). Une des dernières nuits, j'ai également à plusieurs reprises été réveillée par un sursaut de tout le corps. Je ne comprends plus rien. J'ai appliqué toutes les consignes d'hygiéne du sommeil, vu tous types de médecins (X généralistes, gynécologue ou cas ou la ménopause y serait pour quelquechose, y compris médecines paralleles (ostéopathe, acupuncteur, même une sorte de magnétiseur et même pris des plantes chinoises même si mon esprit scientifique à la base, n'accordait que peu de crédit à tout ça! J'ai fait un enregistrement pour écarter les apnées et un ECG et des test cardiaques, un holter, pour évincer des sursauts dus au coeur. Des test urinaires et sanguins pour évincer des problèmes d'adrénaline ou thyroïdiens. RAS. Dernièrement j'ai donc onsulté un spécialiste du sommeil, neurophysiologiste, à la Timone à Marseille, qui m'a enregistrée une nuit. Mais à part mes réveils mutiples, il n'a observé aucune activité "éléctrique" ou autre anormale qui pourrait justifier de ces réveils. Ce spécialiste a pour l'instant conclu à un éventuel problème oculaire car la vidéo lui a indiqué que j'étais sensible à la lumière (problème de persienne mal fermée qui me génait), mais chez moi je dors en plein noir et rien n'y fait. Il m'a cependant conseillé un bilan ophtalmique dont j'attends le rendez vous mais auquel je ne crois guère. Sinon, il m'a prescrit du laroxyl que je ne veux pas prendre biensur, mais à un moment je ne vois plus de solutions. Je ne vois plus d'issue et c'est épuisée, que depuis trois semaine je prends les somniféres (stilnox ou immovane) accumulés et non pris au cours des prescriptions. J'essaie de ne les prendre que les veilles de travail mais c'est pas simple car j'ai toujours espoir de passer ces flashs et de m'endormir quand même, ce qui arrive desfois mais à 2 heures du matin le coeur palpite tellement que le somnifere ne résout même pas toujours le problème!
Ouh la la, je vois que mon message et désespérément long et je remercie par avance de tout coeur celui ou celle qui aura le courage de le lire en entier!
Je termine donc, vite, en précisant je ne suis ni angoissée ni déprimée, que je n'ai pas de stress au quotidien, j'ai un boulot sympa, à mi-temps en plus pas de semaine chargée, une vie de famille sans problème avec des enfants sans problèmes et pas de soucis (familiers, financiers ou autres) qui pourraient empêcher mon sommeil. Je suis certes d'un naturel assez "speed", énergique mais ce problème de sommeil m'ont appris à "calmer le jeu", car j'ai aussi (j'oubliais!) essayé la méditation.
J'attends vraiment beaucoup de vos réponses car justement, l'angoisse et la déprime qui ne me caractérise pas, je les ressens de plus en plus ces nuits où rien n'y fait, et dans les pires périodes, même la journée, ou je "me traîne" car je suis épuisée, je ressens l'angoisse d'une nouvelle nuit de sursaut avec en plus l'impression de me détruire le cerveau avec des molécules nocives! Alors, je prends toutes les bonnes idées! Je souhaiterai aussi consulter un psychiatre spécialisé et un homéopathe (suite à ce que j'ai lu dans ce forum). J'habite dans le 13, si quelqu'un peut m'indiquer qui consulter dans le 13, le 84 ou même le 30 je suis preneuse! merci d'avance. (et pardon pour ce trés trés long message!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: flash ou sursaut àl'endormissement   Mar 12 Mar 2013 - 13:18

Long message, mais en même temps, longue histoire de difficultés de sommeil, et surtout long parcours pour tenter de les enrayer!
Si j'essaie de reprendre, vous avez éliminé toute raison organique, grâce aux différents enrgsitrements que vous avez faits. Pas d'apnées ni de mouvements des jambes, la suspicion d'épilepsie a été éliminée, cela est rassurant certes, mais ne résout pas le problème!

Pour aider à comprendre ce qui se passe, vous pourriez peut-être remplir ou reprendre la tenue d'un agenda de sommeil (téléchargeable sur notre site, en bas à droitre de la page d'accueil). Il vous aidera à objectiver les bonnes et mauvaises nuits, vos heures de coucher et de lever, et la quantité de sommeil que vous avez effectivement en rapport avec le temps que vous dédiez au sommeil (c'est à dire que vous passez au lit).
Il semble que vos difficultés soient majorées par la fatigue ou l'irrégularité de vos horaires, ce qui pourra être objectivé par cet agenda de sommeil.
Les sursauts à l'endormissement, comme toute perturbation de la transition éveil-sommeil, sont en effet souvent dus à une irrégularité du rythme veille sommeil, ou également à un endormissement qui s'éternise comme lorsqu'on se couche trop tôt. Il peut aunsi s'instaurer un cercle vicieux où plus vous appréhendez ces sursauts, plus la transition dure longtemps car l'inquiétude vient retarder l'abandon nécessaire à la survenue du sommeil, plus les sursauts ont des chances de se produire.
On pourrait alors vous proposer de reculer au maximum votre heure de coucher de façon à ce que la pression de sommeil vienne forcer l'endormissement. Parallèlement, il vous faut garder une heure très régulière de lever, de façon à favoriser la bonne synchronisation de votre horloge biologique, afin d'optimiser la qualité de votre sommeil.
C'est cette dernière qu'il s'agit dans un premier temps de privilégier, celle-là même qui permet d'être performant (voir le début de votre message).

En effet, c'est la bonne alternance de votre éveil et de votre sommeil qui garantit un sommeil de bonne qualité, récupérateur, et cette alternance est régie par notre horloge biologique, qui "orchestre" nos différents rythmes dont le rythme veille sommeil. Or c'est principalement la lumière qui entraîne notre horloge biologique (qui a une périodicité légèrement différente de 24 heures et qui est remise à l'heure quotidiennement grace à la lumière du jour). Comme vous semblez particulièrement sensible à cet effet de la lumière, on peut vous suggérer de la favoriser le matin en vous y exposant (pour donner le bon signal à votre horloge), et au contraire de l'éviter le soir (en proscrivant les écrans et surtout celui de l'ordinateur que l'on regarde de près ce qui augmente l'effet de son intensite).

Vous vous présentez comme quelqu'un d'énergique. Peut-on faire l'hypothèse que vous êtes peut être "courte dormeuse" et que vos besoins (quantitatifs) de sommeil soient en deçà de la moyenne de 7h1/2 que l'on retrouve?
si c'est le cas, un temps excessif passé au lit pourrait tout à fait expliquer vos difficultés.
Ce n'est évidemment qu'une hypothèse, qu'il faudrait confirmer par votre agenda de sommeil. Remplissez celui-ci pendant 2 ou 3 semaines, tout en continuant à bien suivre les conseils d'hygiène du sommeil que vous connaissez, vous découvrirez peut être d'autrres liens qui vous donneront des pistes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
flash ou sursaut àl'endormissement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» flash ou sursaut àl'endormissement
» sursaut à l'endormissement
» sursaut à l'endormissement
» sursaut à l'endormissement de mon mari
» sursaut et endormissement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: