Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez
 

 sevrage lexomyl

Aller en bas 
AuteurMessage
ostin



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 11/01/2013

sevrage lexomyl Empty
MessageSujet: sevrage lexomyl   sevrage lexomyl EmptyVen 11 Jan 2013 - 16:11

Bonjour,
j'aimerais me défaire de la "béquille" lexomyl les soirs de semaine car je dors à peu près correctement en vacances ou le week end. Mais la seule peur de ne pas me l'autoriser m'empêche de m'endormir et mes nuits sont alors très courte 2H maxi; Que penser de la valériane? sinon j'ai vu que la sophrologie était un bon moyen d'y arriver mais où trouver des sophrologues spécialisés sommeil à Paris? et que penser de l'acupuncture?
Merci pour vos réponses; je suppose que c'est très classique mais terriblement pénalisant
Ostin
Revenir en haut Aller en bas
Marmotte21

Marmotte21

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 12/12/2011

sevrage lexomyl Empty
MessageSujet: Re: sevrage lexomyl   sevrage lexomyl EmptyDim 13 Jan 2013 - 19:40

Coucou Ostin,

Est-ce que les week-ends et en vacances tu as des horaires de sommeil très différents de ceux des jours de travail ? Pour mieux le savoir toi-même tu peux télécharger gratuitement un agenda du sommeil. C'est là aussi que tu pourras mieux évaluer le succès des remèdes essayés.

Chez moi, la Valériane avait l'effet inverse et ma pharmacienne m'a dit que ça arrivait à certaines personnes. Avantage de la Valériane : il faut la prendre longtemps à l'avance avant de se coucher et ça peut introduire une cérémonie de coucher favorable au sommeil. Eventuellement la Valériane ne fait pas bon ménage avec du Lexo en même temps Neutral .
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15422
Date d'inscription : 29/11/2005

sevrage lexomyl Empty
MessageSujet: Re: sevrage lexomyl   sevrage lexomyl EmptyVen 18 Jan 2013 - 14:56

Vous vous passerez du Lexomil d'autant plus facilement que vous le ferez progressivement. Jouez à la fois sur la quantité (diminuez de moitié, puis allez-y avec la lime à ongles), et sur la fréquence, choisissez un soir de la semaine où vous vous sentez particulièrement somnolente et détendue, puis passez à deux soirs par semaine, etc...
La prise discontinue vous aidera à diminuer la tension crée par votre auto-exigence de ne pas en prendre, car vous saurez que si une première nuit ne se passe pas bien, la suivante viendra compenser...

Tout ce qui va favoriser la détente dans la journée sera précieuse pour l'endormissement qui suivra, donc choisissez le "format" qui vous convient, les techniques de relaxation ou de sophrologie sont très bonnes, mais également l'activité physique, le yoga, voire une bonne journée avec des satisfactions!

La valériane peut aussi être une aide, même on ne retrouve aucun consensus au niveau des études. L'effet sédatif existe, et peut se cumuler avec d'autres produits, chimiques ou naturels, mais il n'existe pas d'interaction (les effets peuvent s'additionner mais il n'y a pas d'effet de la valériane sur le métabolisme des autres molécules).

Bon courage et revenez nous donner vos stratégies!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
 
sevrage lexomyl
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Le sommeil :: Le sommeil au quotidien-
Sauter vers: