Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 souffrance due au sevrage noctamide et stilnox...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mipiju



Nombre de messages : 4
Age : 52
Localisation : près de Marseille
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: souffrance due au sevrage noctamide et stilnox...   Dim 8 Avr 2012 - 16:54

bonjour, je ne sais pas si je poste au bon endroit, mais j'aimerais savoir jusqu'à quand souffre t on après le sevrage du stilnox et du noctamide? j'ai arrete les antidépresseurs (effexor) progressivement en 4 mois avec l'aide d'une homéopathe. Mon généraliste m'a conseillé d'arreter les 2 somnifères maintenant ; mais brutalement . J'ai donc arreté depuis 2 jours et je suis très très mal... première nuit, difficulté à m'endormir et cauchemards toute la nuit qui m'ont poursuivi toute la journée...deuxième nuit, donc hier soir, encore grosse difficulté pour m'endormir. finalement je me suis endormie après tisanes et homéopathie. j'ai dormi normalement mais réveil très pénible. J'ai l'impression que je n'ai pas dormi. Cela fait deux jours que je suis dans le "coton"... j'ai mal à la tete, barre frontale, mal partout, aux bras, au dos, au ventre... enfin partout. On dirait que j'ai 90 ans alors que j'en ai la moitié!! cette sensation de "gueule de bois" est vraiment désagréable. J'arrive à gérer mais combien de temps??? j'ai l'impression d'etre une plaie vivante, mon corps a mal partout, c'est atroce... ça avait commencé en arretant l' AD, mais là, c'est encore pire... je carbure à l'advil, ça calme un peu mes douleurs, mais ma tete est toujours très mal. Que faire?? avez vous une solution, une idée? je me force à ne pas dormir dans la journée pour avoir sommeil le soir. Combien de temps cela va durer?? j'ai si mal, je n'exagère pas, j'ai vraiment très mal partout, comme une grippe mais en permanence... si seulement mon esprit était plus clair, ça me soulagerait... merci d'avance pour tous vos conseils!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: souffrance due au sevrage noctamide et stilnox...   Ven 13 Avr 2012 - 16:17

Après plusieurs semaines de prise, le noctamide est en effet susceptible de déclencher un syndrome de sevrage s'il est arrêté brutalement...
Ce que vous décrivez est donc tout à fait classique, et vous avez bien raison de privilégier la pression de sommeil en réservant le sommeil à la nuit de façon à favoriser la qualité de votre sommeil. Gardez cet objectif, en vous levant à la même heure le matin quelle qu'ait été la nuit, je suppose que depuis dimanche dernier les symptomes de sevrage ont cédé ou du moins se sont atténués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
mipiju



Nombre de messages : 4
Age : 52
Localisation : près de Marseille
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: symptomes   Ven 13 Avr 2012 - 19:31

bonjour et merci pour votre réponse. Oui, je dois avouer que les symptomes se sont atténués, les cauchemards aussi. J'ai toujours beaucoup de courbatures et je suis très crispée. Tous les matins, mes machoires et mes mains me font mal, comme si je m'étais battue toute la nuit!! cela ne fait pas quelques semaines que je prends ces médicaments mais des années!! une bonne dizaine je pense... je ne sais plus... entre les AD, les anxiolytiques et le reste, j'ai perdu une bonne partie de ma mémoire... ces médicaments sont lamentables, si j'avais su... mais les médecins ont tendance à banaliser la prescription. ça ne va pas, et hop, ils sortent toute la panoplie!! j'ai arreté les AD complètement depuis 1 mois maintenant mais très progressivement, sur 8 ou 9 mois et j' ai été aidée par une homéopathe. Elle me suit toujours d'ailleurs et essaye de guérir tous mes maux dus au sevrage: une aide précieuse. Je conseille aux personnes dépendantes comme moi d'essayer d'arreter avec l'homéopathie. Je dois préciser que je n'ai jamais cru à l'homéopathie, mais là, force est de constater que ça marche!! évidemment, c'est assez long mais doux. je vois cet homéopathe tous les mois et elle ajuste son traitement en fonction des symptomes qui apparaissent ou disparaissent... pour le sommeil, c'est pas gagné!! bon, ça fait une semaine sans somnifère!! je dors de 1 H du matin à 6 ou 7 H, donc ça va encore mais sommeil de très mauvaise qualité , pas récupérateur du tout!! Peut etre vais je enfin perdre un peu de poids!! j'ai pris du poids avec l'arret des AD!! et depuis, je ne décolle plus, croyez vous que le fait d'arreter les somnifères peut me faire perdre du poids? merci de votre réponse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: souffrance due au sevrage noctamide et stilnox...   Ven 27 Avr 2012 - 17:11

Le lien entre modification du poids et traitements médicamenteux n'est pas toujours direct. Plusiuers facteurs peuvent avoir joué dans votre prise de poids lors de l'arrêt des antidépresseurs. De même, on ne peut pas mettre un lien systématique entre l'arrêt des hypnotiques et la perte de poids. En revanche retrouver un équilibre vous aidera à retrouver votre poids habituel.
Dans les conseils de bonne hygiène du sommeil, il est recommandé de garder un horaire de lever très régulier, car cela permet la meilleure synchronisation de notre horloge biologique, garante de la bonne qualité de notre sommeil. Cette synchronisation se fait essentiellement par notre exposition à la lumière du jour chaque matin, mais aussi par la régularité de nos horaires, ceux des repas, des activités dans la journée, etc... Quand cette bonne synchronisation est renforcée, chacun de nos rythmes (le rythme veille sommeil, mais aussi celui de la température interne, de la sécrétion hormonale, etc... ) est bien marqué et fonctionne de la meilleure façon qui soit. Le métabolisme lui même se fera de manière optimale, ce qui vous aidera à retrouver votre poids d'origine.
Bravo d'avoir réussi votre sevrage t tenez bon, rappelez vous qu'une nuit par ci par là peut être moins bonne sans que ce soit nécessairement le retour des insomnies!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
mipiju



Nombre de messages : 4
Age : 52
Localisation : près de Marseille
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: Re: souffrance due au sevrage noctamide et stilnox...   Sam 28 Avr 2012 - 15:41

Sleep merci pour vos encouragements. Les choses ont un peu changé depuis. Maintenant je m'endors très tard ( 1 h ou 1h 30 du matin) et je me réveille entre 7 h et 8 h. Ce n'est pas terrible comme horaires... je ne reprends aucun somnifère et je tiens bon. Le plus dur pour moi est cette prise de poids qui ne bouge pas. Ca me rend très malheureuse et je passe le plus clair de mon temps au fond de mon lit tellement je me deteste!! je mange moins de cochonneries et rien ne bouge... je desespère et l'été qui approche. Pour l'instant je garde mes gros pulls larges, on voit moins. Je n'ai toujours le gout à rien. Je n'ai rien envie de faire et je ressens comme un énorme vide à l'intérieur de moi, une impression de vertige énorme. c'est très désagréable. Je précise que je suis mariée et que j'ai 3 enfants de 21, 18 et 16 ans. Je ne suis absolument pas épaulée par ma famille. Tout le monde me laisse dans mon coin, comme si je n'existais pas. ça n'aide pas pour la guérison. merci encore de votre soutien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: souffrance due au sevrage noctamide et stilnox...   Mer 2 Mai 2012 - 12:15

Je renouvelle mes encouragements, et vous félicite chaudement: vos horaires semblent tout à fait convenables, et vous ne prenez plus de traitement médicamenteux.
Si la fatigue reste trop importante dans la journée, vous pourrez allonger la période en vous couchant plus tôt, à condition que l'endormissement reste facile. Vous pourriez pour cela calculer votre efficience du sommeil (rapport entre le temps passé à dormir et le temps passé au lit, que l'on peut évaluer en remplissant un agenda de sommeil, téléchargeable en bas à droite de la page d'accueil de notre site). Vous gardez vos horaires actuels tant que l'efficience est inférieure à 85%, et au delà vous pouvez avancer votre coucher si la somnolence de la journée est importante. Il est indispensable de garder la même heure de lever, bien régulière!

C'est effectivement un soutien qui semble vous être le plus important en ce moment, maintenant que vous avez bien "géré" votre difficulté de sommeil. Peut être votre médecin traitant peut-il vous orienter vers une aide de soutien psychologique. Celle ci vous aidera également peut êter à retrouver et stabiliser votre poids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
souffrance due au sevrage noctamide et stilnox...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de conseils sevrage Noctamide 2 mg
» Sevrage NOCTAMIDE et comment éviter les symptômes des effets indésirables
» Noctamide (lormétazépam) - comment l'arrêter - méthode de sevrage Ashton avec substitution
» Stilnox, Imovane, Noctamide ?
» 15 années de benzodiazépines et d'hypnotiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: