Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Insomnie psycho-physiologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
billyboy



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Insomnie psycho-physiologique   Lun 28 Nov 2011 - 15:46

Bonjour à toutes et tous,

Je post pour vous faire part d'un souci avec cette phobie de l'endormissement (ou du rendormissement devrais-je dire).

J'ai développé cette phobie en 93 et pour la traiter j'ai eu recours aux benzodiazépines (lexomil et imovane). Pour ceux qui connaissent, il faut malheureusement augmenter les doses pour continuer à ressentir un effet.

Bref, j'en étais arrivé à des doses massives, surtout dans le cadre de réveil précoces.

Je vois donc parallèlement un addictologue et suit une tcc avec un psychiatre.

C'est la raison de mes réveils qui m'interpellent : état d'érection et ceci plusieurs fois par nuit. Disons une fois vers 4H00, une autre vers 5H00 et une autre vers 6H00.

Je ne fais pas de rêves érotiques, je ne suis pas quelqu'un de particulièrement porté sur la chose et donc je ne comprends pas.

Lors des réveils tôt, je ne stresse pas trop me disant que j'ai le temps de me rendormir mais à 5 ou 6H00, je reprends des médocs.

Pouvez-vous m'aider ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie psycho-physiologique   Mer 30 Nov 2011 - 10:23

Les réveils au cours de la nuit sont physiologiquement normaux, ils apparaissent souvent entre deux cycles de sommeil, chacun de ces cycles se terminant par une phase de sommeil paradoxal, pendant laquelle l'érection est classique. Vous trouverez toute la description de l'organisation du sommeil en suivant le lien:
http://www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/lorganisation-du-sommeil

Par contre, ce qui pose davantage problème c'est lorsque le réendormissement ne suit pas ces éveils. Et vous avez sans doute repéré que plus on craint de ne pas se rendormir, ou plus on cherche à se réendormir, moins c'est facile, car on s'éloigne d'autant plus de cet abandon nécessaire à la survenue de l'endormissement.

N'hésitez pas à revenir alors sur les éléments de votre travail de TCC pour faire face à ces périodes, comme cela semble fonctionner pour les éveils du milieu de nuit.
N'hésitez pas non plus à vous relever si vous voyez que l'endormissement ne revient pas, à avoir une activité calme mais bien différenciée du sommeil et qui n'utilise pas d'écran (la lumière des écrans de TV ou d'ordinateur risque de décaler l'endormissement), et à ne vous recoucher que lorsque vous ressentez à nouveau des signes de somnolence. De cette façon votra "activité" va relancer votre pression de sommeil, ce qui facilitera le réendormissement ensuite.
Ceci doit se faire en gardant une heure régulière de lever, même le week end, sinon vous risquez de décaler votre horloge biologique et la bonne rythmicité de l'alternance veille sommeil.
Enfin, lors des éveils de fin de nuit, n'hésitez pas à vous lever franchement, quitte à vous coucher plus tôt le soir suivant. Le risque de prendre un hypnotique en fin de nuit est qu'il vous rende somnolent dans la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
billyboy



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: Insomnie psycho-physiologique   Mer 30 Nov 2011 - 15:10

Merci beaucoup pour cette explication chère Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
billyboy



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: Insomnie psycho-physiologique   Sam 3 Déc 2011 - 8:53

MORPHEE a écrit:
Les réveils au cours de la nuit sont physiologiquement normaux, ils apparaissent souvent entre deux cycles de sommeil, chacun de ces cycles se terminant par une phase de sommeil paradoxal, pendant laquelle l'érection est classique. Vous trouverez toute la description de l'organisation du sommeil en suivant le lien:
http://www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/lorganisation-du-sommeil

Par contre, ce qui pose davantage problème c'est lorsque le réendormissement ne suit pas ces éveils. Et vous avez sans doute repéré que plus on craint de ne pas se rendormir, ou plus on cherche à se réendormir, moins c'est facile, car on s'éloigne d'autant plus de cet abandon nécessaire à la survenue de l'endormissement.

N'hésitez pas à revenir alors sur les éléments de votre travail de TCC pour faire face à ces périodes, comme cela semble fonctionner pour les éveils du milieu de nuit.
N'hésitez pas non plus à vous relever si vous voyez que l'endormissement ne revient pas, à avoir une activité calme mais bien différenciée du sommeil et qui n'utilise pas d'écran (la lumière des écrans de TV ou d'ordinateur risque de décaler l'endormissement), et à ne vous recoucher que lorsque vous ressentez à nouveau des signes de somnolence. De cette façon votra "activité" va relancer votre pression de sommeil, ce qui facilitera le réendormissement ensuite.
Ceci doit se faire en gardant une heure régulière de lever, même le week end, sinon vous risquez de décaler votre horloge biologique et la bonne rythmicité de l'alternance veille sommeil.
Enfin, lors des éveils de fin de nuit, n'hésitez pas à vous lever franchement, quitte à vous coucher plus tôt le soir suivant. Le risque de prendre un hypnotique en fin de nuit est qu'il vous rende somnolent dans la journée.

Chère Morphée,

J'ai bien pris note du caractère normal de l'érection dans une phase de sommeil paradoxal mais ce qui me gêne vraiment, c'est que durant la première partie de la nuit cela se passe normalement, à savoir un réveil avec érection vers 4/5H00 (couché vers 11H00) mais c'est l'enchainement rapide de ces phases avec érection qui me gêne vraiment dans la deuxième partie de la nuit (après ce premier réveil vers 4H00, réveil à 5H00 puis à 6H00 tojours du à l'érection). Est-ce normal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie psycho-physiologique   Mer 7 Déc 2011 - 12:29

Le sommeil paradoxal est de plus en plus présent au fur et à mesure qu'on avance dans les cycles de sommeil, c'est à dire qu'il y en a beaucoup plus en deuxième partie de nuit, ce qui explique la plus grande fréquence des érections en fin de nuit ainsi que vous le décrivez.
Cependant, les érections douloureuses, elles, ne sont pas normales, et nécessitent peut être une consultation chez un urologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
billyboy



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2011

MessageSujet: Re: Insomnie psycho-physiologique   Dim 18 Déc 2011 - 9:06

Merci pour ces précisions Morphée.

Le problème c'est que je me lève fatigué, coup de pompe dans la journée, moi qui ne suis(étais) pas frileux pour un sous, je le suis devenu, etc.

Que me conseilles-tu ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Insomnie psycho-physiologique   Mer 21 Déc 2011 - 12:25

Il peut être très utile de remplir un agenda de sommeil, téléchargeable en bas à droite de la page d'accueil de notre site. Cela vous permettra d' objectiver vos différents temps de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Insomnie psycho-physiologique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie psycho-physiologique
» Insomnie psycho-physiologique
» difficultés d'endormissement et insomnie
» insomnie trés matinale
» Sérum physiologique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: