Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Arrêt brutal de Zolpidem et nuits blanches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
giboulet



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Arrêt brutal de Zolpidem et nuits blanches   Mer 21 Sep 2011 - 23:09

Bonjour,
Depuis 10 ans à la suite d'un choc émotif (retrouvaille de ma fille- partie à 2 ans - après 22 ans d'absence) j'ai du prendre Zopiclone pendant de nombreuses années puis, l'action étant trop longue (jusqu'à 11 h00 alors que je me levais à 6h30 pour aller au boulot) on m'a prescit alors du Zolpidem depuis 2 ans soit l'année où j'ai pris ma retraite. J'ai constaté récemment que inconsciemment je me levais la nuit pour en reprendre même si je les mettais dans un endroit inaccessible et changé tous les jours. J'ai donc enquêté près de mon pharmacien et nous nous sommes rendu compte que je consommais 2 Zolpidem par nuit en moyenne depuis plusieurs mois. Ces mois correspondaient également à une période de stress extrème au sein de mon couple dissout à présent. Effrayé de ce somnambulisme j'ai immédiatement stoppé le Zolpidem et mon médecin m'a prescrit du Lysanxia.
J'ai passé toutes les nuits blanches me mettant au lit vers 23 h et ne m'endormant que vers 3 ou 4 h du matin. Réveil fixé à 9 h ou plus tôt si il survient naturellement. J'ai donc arrêté le Lysanxia et je continue à avoir des nuits blanches. Vers midi si j'ai le malheur de m'assoir devant la TV quelques minutes éprouve le besoin de m'étendre une demie heure. L'après-midi se déroule d'une manière bien réveillée et le soir je baille aux corneilles et me couche à 23 h00. Le sommeil se fait attendre jusque 3 ou 4 h du matin. J'ai donc commencé à marcher 5 voire 10 km à partir de 17 h 00. Mais rien n'y fait. Quand et comment pourrais-je retrouver un sommeil normal ?
D'avance merci de vos conseils et de votre expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14157
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Arrêt brutal de Zolpidem et nuits blanches   Ven 7 Oct 2011 - 11:07

L'arret de tout hypnotique induit une insomnie de rebond qui dure une dizaine de jours. Si l'insomnie perdure après ce date il s'agit en effet de votre insomnie de base qui se fait connaitre - l'insomnie pour laquele vous avez recu les hypnotiques il y a une vingtaine d'années qui a évolué en cachette pendant que vous avez masqué ses effets avec des hypnotiques. Quoi faire? Des alternatifs non-médicamenteux aux hypnotiques existent pour les insomnies primaires - spécifiquement des approches en thérapie cogntivo-comportementale. Voir sur le site du réseau Morphée et parlez-en à votre medecin traitant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
tudore



Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Arrêt brutal de Zolpidem et nuits blanches   Ven 7 Oct 2011 - 13:44

Après 10 ans de drogues, le fait de stopper les benzos provoque, un syndrome de sevrage.
Ce syndrome de sevrage peut durer de très nombreux mois selon les victimes.
6 à 18 mois sont dans la moyenne de la duré de ce syndrome (et pas 10 jours !).
Seul environ 20% des personnes ne ressentent pas ou peu de symptômes de sevrage.
Ce sont les symptômes de manque qui provoquent ces insomnies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arrêt brutal de Zolpidem et nuits blanches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêt brutal du zolpidem
» Benzodiazépines - anxiolytiques, hypnotiques : le danger d'un sevrage brutal
» sevrage de l'imovane
» Besoin de conseils / sevrage tramadol... bientot anti tnf??
» J'ai réussi à arrêter le zolpidem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les traitements :: Les médicaments-
Sauter vers: