Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Coincé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vinnie



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Coincé...   Dim 4 Sep 2011 - 21:57

Bonjour,

Je souffre d'insomnies d'endormissement : si je ne prends rien, je finis pas sombrer vers 5h du matin, ce qui est précisément l'heure à laquelle je dois me lever pour aller travailler...

Mes problèmes ne sont pas nouveaux : mes premiers souvenirs d'insomnies datent de l'âge de 4 ou 5 ans et j'en ai 45. De plus, ça semble être de famille : mon père et ma soeur ont les mêmes soucis et ma mère aussi dans une moindre mesure.

Je prends donc du Stilnox depuis des années, mais j'ai le sentiment que ce n'est pas une bonne solution, car si au début c'était génial, la qualité de mon sommeil s'est fortement dégradée au fil des ans et je soupçonne le Stilnox d'y être pour quelque chose. J'ai aussi maintenant des problèmes de mémoire qui me handicapent et qui sont absolument anormaux.

J'en ai donc parlé à mon médecin qui m'a fait essayer quantité d'autres molécules, pour finalement en revenir au Stilnox, qui représente le moins mauvais compromis...

Bref, je me sens vraiment coincé et je ne sais plus quoi faire... Si vous avez une idée, je suis preneur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Coincé...   Mer 7 Sep 2011 - 12:28

C'est souvent par les techniques comportementales que l'on peut sortir du "cercle vicieux" de l'insomnie.
Pour cela un certain nombre de points peuvent vous aider:
Préparez votre sommeil en évitant toute activité éveillante le soir et en organisant une période d’activité calme avant de vouscoucher
N’allez vous coucher que lorsque vous avez sommeil (quand vous sentez des signes de somnolence comme les bâillements, les yeux qui piquent, etc...)
Respectez un rituel du sommeil, sans devenir trop maniaque, mais en faisant se succéder les différentes activités, se laver les dents, lire, etc...
Ne vous couchez que pour dormir, si vous aimez lire avant de dormir, allez plutôt dans une autre pièce afin de réserver le lit au sommeil.
Si une fois au lit le sommeil ne vient pas, relevez vous et allez faire une activité calme, bien différenciée du sommeil, qui ne soit pas avec un écran (ordinateur, télévision), à cause de la lumière, qui retarde l'endormissement.
De même, si vous vous réveillez la nuit, levez vous et faites autre chose. Vous retournerez vous coucher lorsque vous ressentez à nouveau les signes de somnolence.
Gardez une heure régulière de lever, y compris le week end. C'est certainement la consigne la plus efficace, à condition d'être maintenue dans la durée.
Levez vous définitivement le matin dès que vous avez l’impression de ne plus dormir
Dans la journée ne faites pas de sieste , ou au maximum 15 minutes.

Enfin, voici quelques règles d'hygiène du sommeil, qui se recoupent avec les éléments précédents:
Éviter tous les excitants, café, thé, vitamine C, coca-cola…
Ne pas faire de repas copieux le soir et éviter l’alcool au dîner.
Réserver la chambre au sommeil et à l’activité sexuelle en évitant de regarder la télé au lit, de travailler ou de manger au lit.
Éviter de pratiquer un sport ainsi que toute activités très stimulantes (physiquement ou intellectuellement)après 19 heures.
Favoriser par contre toutes activités relaxantes le soir : lecture, musique, télé.
Un bain chaud pris vers 21 heures peut aider cette détente et favoriser le sommeil, mais peut aussi avoir l’effet inverse en effaçant la fatigue. (la lumière et l'élévation de la température interne vont retarder l'endormissement).
Dormir dans une chambre aérée, dont la température ambiante se situe entre 18 et 20 degrés
Maintenir des horaires de lever réguliers.

N'hésitez pas à vous faire aider par votre médecin traitant pour suivre ce programme, etentreprendre parallèlement un sevrage progressif.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Alice c'est ma vie



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Témoignage   Jeu 8 Sep 2011 - 18:44

Bonjour Vinnie,

Votre témoignage m'intéresse beaucoup.
En effet, pour le magazine « C'est ma vie » présenté par Karine Le Marchand, nous souhaitons faire un reportage sur les personnes atteintes de troubles du sommeil et d'insomnie.
Nous voudrions suivre une personne souffrant de syndromes liés au sommeil dans son quotidien pour comprendre ces pathologies qui sont souvent incomprise.

Je suis désolée de passer par le forum pour vous contacter, je sais que la presse n'est pas trop acceptée.

Je reste à votre disposition pour davantage d'informations et pour que nous discutions un peu de notre projet.
Je vous laisse mon mail : alicecestmavie@gmail.com

Je vous remercie beaucoup.

Cordialement,
Alice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinnie



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Coincé   Ven 9 Sep 2011 - 22:14

Bonjour,

@ MORPHEE :

Merci pour votre réponse. En fait, je suis déjà beaucoup de vos recommandations, sauf 2 points que je pourrais améliorer facilement :

- Le fait de garder des horaires de lever réguliers : j'ai tendance à traîner au lit le week end pour tenter de récupérer de la semaine. Je pourrais commencer par me lever dès que j'ouvre un oeil, ce qui se produit de toutes façons à peu près à la même heure qu'en semaine.

- Le fait de me relever quand je ne dors pas. Jusqu'à maintenant, je m'entêtais à rester au lit même quand le sommeil ne voulait pas venir. Il faut dire aussi qu'il y a un déphasage entre la fatigue que je ressens et l'endormissement qui ne se produit pas et que cette situation a tendance à me paralyser. Mais je dois pouvoir faire un effort pour me secouer.

Concernant l'ordinateur, c'est difficilement évitable : de nos jours, il remplace livres et journaux. Par contre, je ne regarde pas la télé. J'ai remarqué que le fait de regarder un film me survolte pendant plusieurs heures, donc je n'en regarde plus le soir.

J'ai sollicité successivement plusieurs médecins par rapport à mes problèmes de sommeil et ils se sentent impuissants. Leur réponse commence avec des conseils d'hygiène de vie et se termine avec du Stilnox, parce qu'au bout du compte, il n'y a que ça qui me permette d'assurer le lendemain. Je me lève tôt et j'ai de la route à faire, je ne peux pas me permettre de piquer du nez au volant, donc il me faut un minimum de sommeil par nuit.

Ce qui m'énerve le plus avec mes insomnies, c'est cette sensation que mon cerveau ne peut pas s'arrêter de fonctionner. Etre fatigué et ne pas pouvoir déconnecter est un supplice, ça mine de l'intérieur.


@Alice c'est ma vie :

Désolé, mais je ne suis pas intéressé par le fait de m'exposer dans une émission. L'anonymat d'un forum me convient tout à fait. Par contre, je veux bien expliquer ce que je vis si ça peut vous aider à préparer votre émission. J'ai essayé de répondre à votre MP, mais je n'en ai pas encore le droit, visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tara



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: coincé   Dim 11 Sep 2011 - 11:52

Vos problèmes me sont familiers. En particulier le fait de ne pouvoir arr^ter le cerveau de fonctionner à plein régime. Pour ma part, je prenais de la noctamide, et de plus en plus ( le stilnox avait des effets très indésirables). Mon médecin a finit par diminuer les doses ( du 1mg au lieu de 2mg), et m'a donné du valium, que je prends rarement car ne me fait pas dormir.
J'ai essayé des tisanes, et aussi surtout me coucher le soir pas forcément toujours à la même heure, mais dès que je sens que je vais m'endormir (quitte à laisser tomber le livre où l'émission que je voulais voir).
Ceci dit, c'est plus facile pour moi : je suis à la retraite, et bien qu'ayant beaucoup d'activités, je n'ai pas les mêmes obligations que lorsque je travaillais.
Mais je suis toujours très fatiguée par ce manque de sommeil, et cela a une répercussion sur ma vie sociale (refus de certaines sorties, pas toujours compris par mon entourage)
J'ai lu les réponses de Morphée, facile à dire (y'a qu'a) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinnie



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Coincé...   Dim 11 Sep 2011 - 20:11

Il me faut encore patienter une bonne vingtaine d'années avant d'être en retraite (si ça existe encore d'ici-là) et d'avoir le droit de ne pas être opérationnel suite à mes mauvaises nuits. Mais si je continue à prendre du stilnox pendant tout ce temps, dans quel état mon cerveau sera t-il alors ? Ca m'inquiète de plus en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Coincé...   Mar 13 Sep 2011 - 13:58

bonjour,

les conseils donnés par Morphée fonctionnent. je m'y applique depuis environ 2 ans et cela fonctionne.
Souffrant de narcolepsie, mes nuits sont parfois particulièrement perturbées.
J'essaie donc d'éliminer tout ce qui est "nuisible" à un sommeil réparateur.

isabelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Coincé...   Mer 14 Sep 2011 - 10:39

Merci Isabelle, de votre témoignage encourageant, il est vrai que les conseils dispensés apparaissent simples mais sont difficiles à mettre en oeuvre... C'est l'intérêt d'un forum...

Bravo à Tara pour son conseil de faire varier l'heure de coucher en fonction de la somnolence et non d'un schéma établi. C'est précisément la difficulté à différencier la fatigue de la somnolence qui amène parfois à se coucher trop tôt.

En revanche, (pour Vinnie en particulier), c'est bien la régularité du lever tous les jours de la semaine qui est efficace pour la bonne synchronisation de notre horloge biologique, ce qui garantit la bonne qualité de notre sommeil.

Le sentiment d'un éveil qui n'arriverait pas à se fermer alors même qu'on est fatigué est très fréquent chez les personnes souffrant de difficulté d'endormissement.
Les techniques de relaxation, (auxquelles il est préférable de s'entraîner à d'autres moments que celui de l'endormissement afin d'éviter l'anxiété de performance...) peuvent aider à ce "lâcher prise" que représente l'endormissement.
Il est également très utile de favoriser la mise en place d'un "sas de transition" entre l'activité intense de la journée et le sommeil, en choisissant des activités calmes avant le coucher, lecture, activité manuelle, émission de radio ou toute activité qui n'utilise pas d'écran, car la lumière a tendance à retarder l'endormissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Coincé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: