Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Hyper éveil et sevrage zopiclone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 1 Juil 2011 - 16:35

bonjour,

je prends du Zopiclone 7,5 depuis longtemps et il est maintenant nécessaire
de me sevrer.
Je commence à réduire progressivement la taille de mon comprimé.
Cependant, 1 ou 2 fois par semaine, je n'arrive pas à m'endormir,
un médecin m'a dit que c'était de l'hyper-éveil.
Mis à part le fait de ne pas bailler avant de me mettre au lit, je n'ai aucun symptome.
Cela m'arrive même parfois après une journée très cool

En fait, ces nuits là, je ne dors que 4 ou 5 heures, et la journée qui suit est bien sur difficile.

Pourriez-vous me dire comment éviter d'être en hyper-éveil ?

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 8 Juil 2011 - 14:10

Les insomnies ponctuelles chez un patient en sevrage de son zopiclone... une fois les effets aigus de sevrage passé, la diminution de votre zopliclone démasque votre sommeil de base. Il se peut que vous avez toujours faites des insomnies ponctuelles et que le zopiclone était instauré comme traitement.

Comment gerer ce sommeil instable? Les insomnies ponctuelles sont fréquents et souvent liées au stress. L'apprentissage des techniques de relaxation est souvent très aidant, et demande une petite investissement pour apprendre les techniques (votre medecin peut vous orienter vers un sophrologue ou un psychologue) mais ensuite vous permets de gerer votre sommeil. Lors d'une épisode d'insomnie ne restez pas dans votre lit: levez-vous et allez lire un livre (pas de tout interessant) en attendant que les signes de sommeil reapparaissent.

Bon courage et tenez-nous au courant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mar 27 Sep 2011 - 17:44

bonjour,

voici quelques nouvelles de mon sevrage.
J'applique la méthode du Dr Ashton, c'est à dire diminuer de 5% toutes les 2 à 3 semaines,
j'ai déjà diminué de 30%,
mais actuellement, ma descente progressive de produit est freinée par l'apparition de réveil précoce.
En effet comme auparavant, je me réveille vers 5 heures mais dorénavant je ne me rendors que rarement, alors que c'était systématique il y a encore quelques semaines.
Par contre les nuit d'hyper éveil sont plus rares.

bon courage à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 7 Oct 2011 - 11:25

Difficile les moments d'éveil en pleine nuit. Avant les effets résiduels de votre hypnotique ont été suffisante pou r vous aider à vous rendormir, maintenant il faut retrouver le sommeil par vos propores moyens et c'est dur. Une question: vous vous couchez à quelle heure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Sam 8 Oct 2011 - 16:31

Bonjour,
Je me couche toujours entre 21 h 30 et 22 heures et j'ai un réveil spontané systématiquent à 4 h 55. C'est à partir de cette heure-là que j'ai plus ou moins de mal à me rendormir.
Je me lève en semaine à 6 h 30 et le week-end 7 h 30. Mais je ne me sens pas en forme la journée.
Merci
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 14 Oct 2011 - 11:27

Si vous trouvez votre sommeil à 22h (je ne sais pas si c'est le cas) et vous avec un reveil à 04h55 vous avez dormi presque 7 heures - et donc le fait que l'endormissement soit plus difficile n'est pas surprenant. Les besoins du sommeil moyenne sont autours de 7 heures voir 7h30. Il est peut-être possible d'enchainer encore une cycle du sommeil mais le temps de l'endormissement sera plus long avec ou sans hypnotique. Vous pensez avoir besoin de combien d'heures du sommeil?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 14 Oct 2011 - 18:33

J'ai besoin de 8 heures de sommeil en semaine et 9 heures le week-end pour me sentir bien.
Une polysomnographie a révélé une destructuration du sommeil très probablement due à la prise de Lysanxia et de Zoplicone. J'ai donc arrêté progressivement le Lysanxia entre octobre 2010 et janvier 2011 et depuis le mois de juin je diminue le Zopiclone à raison de 5% tous les 15 jours environ.
Contre toute attente, je ne me sens pas vraiment mieux, mais je continue à descendre ma dose de Zopiclone en me disant que le meilleur reste à venir.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mer 7 Déc 2011 - 11:53

Et quelles nouvelles depuis octobre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 9 Déc 2011 - 16:23

Bonjour Docteur,

la situation s'améliore, je continue tranquillement le sevrage, j'arrive maintenant à dormir
correctement avec 1/2 zopiclone 7,5, mon médecin vient de me prescrire de l'imovane 3,75.
Je vais continuer à descendre progressivement à raison d'une petite quantité (5%) tous les 15 jours.
Mon esprit et mon corps se libèrent petit à petit,
les progrès ne sont pas fulgurants mais au fil des mois, je vois l'amélioration,
et ma femme constate aussi l'amélioration en me disant que je suis moins "ronchon".
Tout simplement je me sens mieux !!!!

merci d'avoir pris de mes nouvelles !!!

à bientôt pour la suite,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 23 Déc 2011 - 14:54

C'est une excellente nouvelle! Continuez et vous allez recuperer un sommeil plus profond et plus tranquil. Bon courage et bonnes fetes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Dim 5 Fév 2012 - 17:01

Bonjour à tous,

je continue de diminuer progressivement la dose de Zopiclone, actuellement 90% d'un Imovane 3,75.
Je rencontre néanmoins un problème, depuis que le mal-être dû au Zopiclone s'est installé (+2 ans) j'ai perdu beaucoup de forces. Pour un rien, je suis fatigué, et quand je puise dans mes réserves, la nuit d'après, je ne dors que 5 heures. J'ai parfois l'impression d'être en état d'épuisement, bien que le sommeil soit meilleur.
Je pensais qu'en diminuant la dose, j'allais retrouver ces forces perdues, mais ce n'est pas vraiment le cas.
J'ai tout de même la force de travailler 35 heures par semaine et d'avoir un peu de loisirs,
mais par exemple, si je conduis 2 heures de suite, je suis épuisé et la nuit suivante est mauvaise.
Est-ce normal ?
Que faire pour me refaire une santé ?

merci de votre aide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mar 7 Fév 2012 - 22:35

Coucou Cirrus,
Comment te sens-tu aujourd'hui ?
As-tu quelqu'un de proche (p.ex. ta femme, qui a dit début
décembre que tu étais devenu «moins ronchon») qui peut
t'aider à évaluer objectivement tes progrès ? Elle pourra
aussi voir si tu as le moral en bas durant une période
prolongée et qu'il faudrait éventuellement revoir ton doc.

J'ai l'impression que ton sevrage se passe normalement.
Les progrès sont certes lents, mais toujours bien réels.
Il faut parfois chercher à la loupe pour les détecter, et...
il faut se poser les bonnes questions ! Exemple :
Tu es attristé de la fatigue ressentie après 2 heures de
conduite en voiture. Qu'en était-il à l'époque où tu
prenais tous tes médocs ? Il t'est certainement arrivé de
faire 2 heures de route, mais... pour te remettre du
découragement que ça représentait, tu as avalé du Lysanxia scratch .
Maintenant, tu es en train d'apprendre à affronter ces
situations sans médicaments, ce qui me semble un progrès.

Pour ce qui est de puiser dans les réserves, je me demande si
un sevrage est le bon moment pour puiser généreusement dans
les réserves (si tu peux l'éviter). Si, à chaque progrès que
tu fais, tu gaspilles immédiatement la totalité de l'acquis,
tu te sens insatisfait et ne remarques même plus l'amélioration
de ta santé Sad .

Pour éviter des nuits mauvaises après un grand trajet en voiture...,
que penses-tu de préparer, ces jours-là, tout particulièrement bien
ta nuit, par des heures d'activités calmes avant d'aller au Sleep ?

Le printemps va arriver et avec lui le sunny , jusque dans ton cœur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mer 8 Fév 2012 - 10:54

Un sevrage n'est jamais facile et je suis tout à fait d'accord avec marmotte - on a tendance de s'en souvenir des mauvaises nuits et pas des bonnes et d'oublier à tel point on a été mal quand on prenez des médicaments. Un agenda du sommeil peut vous aider ça il donne un vu plus objectif sur votre progrès, tout comme un avis d’extérieur - qui disent-t-ils vos proches?

L'agenda du sommeil est a télécharger sur le site du Réseau Morphée, sur la page d’accueil, en bas à droit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Nox71



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mer 8 Fév 2012 - 19:02

Je tiens aussi à apporter mon grain de sel car je comprends ce que Cirus vit. De mon côté depuis les fêtes que j'essais de me sevrer mais je manque de courage dans les moments durs. Pendant les fêtes j'ai diminué mon immovane de 5 mg à 2.5 mg je l'ai donc coupé de moitié et durant mes vacances des fêtes ça c'est plutôt bien passé et mon épouse m'a confirmé que mon humeur c'était grandement améliorée depuis la dernière semaine. Quand j'ai recommencé mon boulot j'ai tout de suite fait une rechute après 1-2 nuit de mauvais sommeil je suis repassé à 3.75 mg ou bien les nuits que je prenait 2.5 mg et que je ne m'endormait pas je me relevais pour prendre un autre 2.5 mg et au bout du compte je dormais mais le lendemain bienvenue les effets secondaires. Avant hier encore j'ai refait cela c'est-à-dire me relevé au bout d'une heure pour reprendre 1/2 comprimé et au final j'ai dormi mais le lendemain wow les effets secondaire mal partout dans le corps, somnolence maximum, mal de coeur je pensais même hier soir que j'étais pour avoir une gastro ou quelque-chose du genre tellement j'avais mal au coeur et partout dans le corps. Hier soir j'ai donc repris seulement 3.75 mg j'ai eu de la misère à m'endormir et je me suis fait réveillé à 4am par ma fille qui faisait des cauchemars et au bout du compte aujourd'hui je suis fatigué car je n'ai dormi qu'environ 5 heures mais au moins pas ou peu d'effets secondaires.

C'est médocs sont vraiment un poison pour le corps et malheureusement j'aimerais avoir pu arrêter après 3 semaines mais je n'ai pas pu et j'ai l'impression que maintenant je paie pour.

Je dramatise peut-être aussi un peu c'est ce que me dit mon épouse quelques-fois car ma dose n'est pas énorme et ça ne fait que 8 mois que j'en prends mais je vous jure que je travaille très fort pour arrêter. Quand j'ai voulu arrêter ma dose de 5 mg j'ai appelée ma pharmacienne pour lui demander comment me sevrer et elle me disait de coupé le comprimé en deux certains soirs, le prendre au complet d'autre soir et de m'en passer certains soir et qu'après 2-3 semaines mon sevrage serait complété qu'en pensez-vous ça vous semble possible ou bien c'est moi qui est trop mauviette ?

Merci de me prêter une oreille car ça fait du bien d'en parler avec des gens qui vivent le même cauchemar !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mer 8 Fév 2012 - 20:43

Coucou Nox,
Je pense que ta pharmacienne a raison (à moi, la mienne
m'a dit qu'il fallait compter un mois).
Pour ne pas avoir de hauts et de bas, voire risque de
reprendre un comprimé au cours de la nuit et d'en être
malade le lendemain matin, tu peux te faire un véritable plan
de sevrage. Et n'hésite pas à solliciter l'aide de ton médecin !
Avoir diminué de moitié d'un seul coup durant les fêtes
me semble trop rapide comme sevrage.
Exemple à titre indicatif seulement :
Dans un premier temps, tu peux diminuer progressivement,
p.ex. 3,75mg pendant une semaine (à 10 jours), puis 2mg pendant
une semaine (à 10 jours), puis tu laisses de côté les 2mg un jour
sur 4, puis tu les laisses de côté un jour sur 3, puis tu les
prends 1 jour sur deux, après, tu les prends 1 jour sur 3,
un jour sur 5, puis tu finis en les prenant de façon dispersée
aléatoirement (sans attendre que ça te brûle et que tu
n'arrives plus à tenir le coup). Le mieux serait bien sûr de faire
le plan avec ton médecin.
Je pense à toi, tu vas y arriver sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox71



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 10 Fév 2012 - 0:14

Tu as raison Marmotte21 mais j'aurais du préciser que une semaine avant j'avais déjà baissé à 3.75 mg donc en tombant en vacances je suis passé de 3.75 mg à 2.5 mg. C'est pas facile à vivre cette dépendance aux médocs mais d'en parler avec d'autres qui vivent les mêmes problèmes ça fait vraiment du bien.

Merci beaucoup de ta réponse, étant donné que je ne ressens plus vraiment les effets du médicament je crois que je vais me lancer à fond dans le sevrage et travaillant très fort pour ne pas revenir en arrière mais présentement c'est pas vraiment facile car j'ai ma poupounne de 4 ans qui fait des cauchemars à répétition la nuit et ça me réveille et puis après assez difficile de me rendormir. Je sais que j'ai encore un bon bout de chemin à faire sur moi-même en essayant de ne pas embarquer à chaque fois dans le cercle vicieux mais si c'était si facile je ne serais pas en train d'écrire sur ce forum !

P.S. (Marmotte21): toi c'est quelle médoc et à quelle dose max as-tu pris ou prends-tu encore si c'est pas trop indiscret ?

Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 10 Fév 2012 - 12:12

Les conseils de marmotte sont tout à fait pertinents: comme pour tout il faudra mieux avoir un plan d'action et d'être épaulé par quelqu'un. Votre médecin traitant sera ravi que vous êtes en train de faire un sevrage et fera son maximum pour vous aider. Moi je trouve qu'un planning écrit et scotché sur le mur dans votre salle de bains - vous cochez chaque jour qui passe et vous prévoyez des récompenses quand vous arrivez à certains étapes est un bon idée.

Pourquoi proposer des recompenses? Parce que le travail est difficile et il faut marquer votre réussite. Solliciter l'aide de votre famille - un collier de nouilles fabriqué par votre petit? La proposition par son papa de se lever quand elle appelle la nuit pendant plusieurs nuits? Bon courage et tenez-nous au courant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 10 Fév 2012 - 16:25

bonjour Nox, Marmotte, Dr Morphee et les autres !!!!

évidemment, je vais globalement mieux, c'est certain
mais je suis loin d'être au top....
la question est : pourrais-je un jour (prochain) retrouver mes forces initiales ?
A noter aussi que je suis devenu beaucoup plus émotif...

Pour Nox,
j'ai essayé le sevrage tel que tu le décris mais ça ne marchait pas bien pour moi,
trop de nuits blanches incompatibles avec mon activité professionnelle.
C'est la méthode du Dr Ashton que j'applique. Elle consiste à diminuer très très progressivement les doses. Les 60 pages valent le coup d'être lues jusqu'au bout ; je me suis enfin senti compris et j'ai moi-même compris beaucoup de choses que les médecins ne savent pas expliquer :
http://www.benzo.org.uk/freman/index.htm

http://morphee.forumpro.fr/t2825-methode-de-sevrage-prof-ashton-benzos

je réduis les doses de 5% tous les 15 jours.
Pour ce faire je me suis fabriqué un outil.
C'est l'empreinte en résine du cachet que je prends. J'ai tronqué cette empreinte au ras de
de l'endroit où l'on peut loger le comprimé et j'ai poncé de 3/10 ème de millimètre.
J'obtiens donc une empreinte que je place chaque soir sur mon cachet, un petit bout du médicament dépasse, je le coupe alors avec un couteau bien aiguisé.
15 jours après, je ponce de nouveau 3/10 de millimètres, le morceau qui dépasse de l'empreinte est un peu plus gros, je le coupe, etc....tous les 15 jours.
C'est long mais on arrive à leurrer son cerveau et la descente se fait en douceur.
les cachets que je prends font 7 mm de diamètre, je diminue de quasiment 1 mm chaque mois 1/2.

bonne journée, bonne nuit, et bon courage !!!!

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Ven 10 Fév 2012 - 17:26

Merci Cirrus,
Ma dernière réponse était en fait destinée à Nox et non pas à toi.
Nox n'a que peu de mois de médcos à son actif et peut donc se
sevrer bien plus facilement que toi. Si Nox va voir son médecin,
il pourra avoir un sevrage bien adapté à sa situation personnelle
(dosage et durée pendant laquelle il a pris ses somnifères).

Cirrus, il n'existe malheureusement pas d'antidote permettant
de retrouver ses forces initiales en peu de temps. Si tu te sens
trop accablé par le sevrage tel que tu le vis actuellement,
tu peux rediscuter le programme avec ton doc. Je ne connais
pas les lois valables en France, mais s'il est possible, comme
le pratique la Professeure Ashton, d'avoir une substitution
par du Valium et non pas par du Lysanxia, tu pourrais finir ton
sevrage en de meilleures conditions.

D'ailleurs, si tes comprimés sont ronds (et plats), il faut tenir compte
du fait que la surface d'un cercle est (pi)r^2
(pi = 3,14 et r^2 = rayon au carré de ton comprimé).
Du point de vue mathématique, ton calcul ne joue malheureusement
pas (en fait, il joue, mais il est plus dur à vivre).
Je te fais un petit graphique :



L'axe horizontal représente le temps du sevrage, l'axe vertical est
la quantité de médicament pris à tel ou tel moment du sevrage.
Pour un sevrage régulier, tu devrais prendre la quantité se trouvant
sous la ligne droite descendante (rose). Mais si tu coupes ton comprimé
comme tu as expliqué, tu prends seulement la quantité se trouvant
sous la courbe (parabole) du bas (bleue). Tu es donc continuellement
en manque de la quantité se trouvant entre les deux courbes (à lire en
descendant verticalement) : plus tu avances dans le temps, plus le
manque devient important...scratch .

Si jamais tu coupes tes comprimés de cette façon depuis un certain
temps déjà, tu dois effectivement être terriblement en manque Sad .
Si tu retournes sur la ligne droite, au temps où te trouves actuellement,
tu te sentiras immédiatement mieux (si tu es p.ex. au milieu de la ligne
droite, ça te fait le double de la quantité) Laughing .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirrus



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Dim 26 Fév 2012 - 18:02

bonjour à tous,

2 semaines très chargées professionnellement et des travaux à la maison (qui ne sont pas encore terminés) se sont passé depuis mon dernier message,
je suis un peu HS mais j'ai des congés bientôt !!!!!
Merci Marmotte pour les courbes,
je sais que ma méthode n'est pas top mais c'est pour moi la plus facile à mettre en oeuvre.
J'ai réfléchi à ta proposition d'enlever 15° à chaque fois, c'est surement plus juste, mais pour moi moins facile au quotidien.
Dans une réponse précédente, quelqu'un dit que je me sens faible car je suis en cours de sevrage, ai-je bien compris ?
Je croyais que j'allais reprendre des forces au fil du temps pendant le sevrage.
Faut-il attendre la fin voir plus pour revenir à un état correct ?

merci, @+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Dim 4 Mar 2012 - 18:32

L'état devrait être à peu près correct tout le long, si tu ne vas pas trop vite.
Voici un petit programme approximatif selon tes souhaits de diminuer de 5%
toutes les deux semaines. Pour le suivre, il te suffit de partager tes
comprimés en quarts :



La ligne bleue indique la quantité à prendre chaque jour et la droite noire
indique la tendance de l'avancement du sevrage. Tu peux inscrire les dates
précises là où j'ai mis le nombre de jours. Les 7 premiers jours, tu prends
un comprimé entier, le 8e jour trois quarts (½ comprimé + ¼). Puis tu fais 6 jours
avec un comprimé entier, suivis d'un jour à ¾... selon le graphique.
Au bout de 10 semaines, tu auras diminué ta consommation de 25%. Pour la suite,
tu recommences le même programme entre ¾ de comprimés et ½ comprimé :
tu prends ¾ de comprimés pendant 7 jours, puis ½ comprimé...
Après 40 semaines, tu devrais avoir fini. Que penses-tu de ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox71



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mer 14 Mar 2012 - 20:11

Bonjour à tous, de mon côté mon sevrage continue j'en suis maintenant à 1/4 de comprimé soit 1.25 mg. Une chose est bizarre parcontre depuis que j'en suis à cette dose c'est-à-dire depuis presque 2 semaines j'ai certains jours de la somnolence excessive comme aujourd'hui. Ma dernière nuit et celle deux jours avant ont été plutôt courte mais auparavant je ne sentais pas autant de fatigue et de somnolence dans le jour. Je reviens pourtant de ma semaine de relâche qui s'est bien passée côté sommeil (rien de parfait bien sûr mais bon dans mon cas faut pas viser trop haut pour ne pas être décu !)

C'est peut-être le retour au boulot et le stress qui va avec qui en sont la cause mais je me pose tout-de-même la question à savoir si ce sont des effets secondaires de mon sevrage de zopliclone même si ma dose n'est plus que de 1.25 mg.

Votre avis est comme toujours très apprécié.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marmotte21

avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mer 14 Mar 2012 - 20:48

Coucou Nox !
Vers la fin, le sevrage devient particulièrement lent, je crois.
Je pense à toi et j'espère que tu arriveras bien à te stabiliser à 1,25 mg, bravo !
As-tu bien réussi le passage à l'heure d'été ? sunny Ça fait peut-être aussi un
petit choc au sommeil pour certains (moi j'adooore par contre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13928
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mer 21 Mar 2012 - 12:56

Félicitations Nox - je pense que vous êtes sur la bonne route...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Nox71



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Hyper éveil et sevrage zopiclone   Mar 3 Avr 2012 - 16:00

Bonjour à tous j'espère que ça va bien et que tout s'améliore. Mois de mon côté je fais une petite rechute en ce sens que j'ai du tricher et remonter ma dose de zopiclone car récemment mes nuits n'ont pas été toutes faciles. Il y a deux semaines j'ai passée une nuit complètement blanche et depuis 2 semaines j'ai beaucoup de problème d'endormissement. Ma conjointe me dit qu'avec les grenailles de pilules que je prend je serais aussi bien de l'arrêter complètement ce que j'ai essayé sans succès le cerveau me cogite trop les nuit ou j'essais et puis je craque et prend ma pilule. Dernièrement je triche en prenant mon quart de comprimé comme d'habitude mais vers 00h-1h00 si je ne dors toujours pas le me lève en en reprends. J'ai beau me lever pour aller écouter de la musique rien n'y fait je ne m'endors pas plus donc je craque et dans le but d'éviter la nuit blanche j'en reprends. D'autre nuit je me couche et m'endors tout de suite et passe naturellement une bonne nuit. Je sais que c'est très psychologique dans mon cas et je penses à d'autre solutions. Ma conjointe est infirmière et la semaine passée elle a une un séminaire sur la TCC (Thérapie cognitivo-comportementale) et me disais que ce serait sans doute très bon pour moi, je suis intéressé et au point où j'en suis rendu je suis prêt à essayer le seul problème pour l'instant c'est de trouver le service dans ma ville sinon je devrai aller à l'extérieur.

Voilà c'est tout pour moi et je vous souhaites tous une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hyper éveil et sevrage zopiclone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hyper éveil et sevrage zopiclone
» Sevrage Zopiclone 7,5 mg
» Imovane (zopiclone) - comment l'arrêter - méthode de sevrage Ashton avec substitution
» Sevrage de 3,75 mg de Zopiclone/Imovane
» sevrage zopiclone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les traitements :: Les médicaments-
Sauter vers: