Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 19 ans et graves insomnies !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: 19 ans et graves insomnies !   Mer 19 Jan 2011 - 0:35

Bonjour ou bonsoir Wink


Je viens poster ici parce qu'à 19 ans je connais des problèmes de sommeil assez importants et je commence à désespérer un peu... pale

Ça fait bien 10 ans que j'ai des problèmes d'insomnie, lesquelles se manifestaient sous la forme d'un retard de phase ainsi il m'était impossible de dormir avant 2, 3h, voire 4h du matin...(Mais, si je pouvais dormir le matin je faisais une nuit complète sans me réveiller !) Petit à petit ce rythme s'est aggravé j'en suis arrivée à ne plus pouvoir dormir avant 5h du matin au mieux, 6, 7h au pire...

Depuis maintenant 2 ans, un nouveau problème s'est greffé : je fais des cauchemars à répétition, récurrents, et ça aussi ça empêche bien de se sentir frais et dispo lorsque c'est comme pour moi quasi chronique...

Maintenant, je ne m'endors plus nécessairement à l'aube (quoique... scratch ) mais je suis complètement déphasée malgré mes efforts : couchers à horaires réguliers, un mini de sport, j'essaye de me coucher en étant détendue...) En ce moment j'ai des coups de barre terribles, souvent en plein milieu d'après-midi et si je pouvais m'allonger je m'effondrerai de sommeil presque instantanément...
Moi qui suis très "chouette" Wink j'en suis venue à pouvoir me coucher à 21h, et dans ces cas là souvent je dors, MAIS je me réveille une ou deux heures après, très souvent en ayant cauchemardé...A horaires plus "raisonnables' comme 22 ou 23h; ou je ne dors pas du tout, ou je dors mais avec plusieurs réveils nocturnes et bien sur je ne me rendors pas ou sur le coup de 7h mais là évidemment je dois me lever et tenir la journée, parfois longue...

J'ai déjà essayé pas mal de trucs, l'HE d'orange douce, la valériane, les tisanes diverses et variées, l'Euphytose, le Donormyl, la mélatonine (Circadin), et bien sur le Stilnox...Lequel me fait parfois de l'effet (auquel cas je prends un cp à 22h et je me réveille...à 4h du matin...) et parfois pas (comme ce soir
, Sad ... Hélas, de par mon age, mon médecin m'en donne vraiment au compte-goutte, alors qu'il m'en faudrait un cp tous les soirs...Je ne suis pas dépendante du tout, mais pour soit-disant éviter ce risque je suis très limitée Suspect Evil or Very Mad

Il me reste donc l'Imovane...Ou l'Atarax...Si vous avez déjà testé, qu'en pensez vous ? Efficace ?

Je commence à saturer de ces problèmes de sommeil (les impératifs de cours font que les journées sont très difficiles, la concentration au niveau 0, mais dans le même temps, l'irritabilité et l'acrimonie explosent comme la montagne Pelée ! (Je n'exagère pas, parfois ça jaillit comme ça, comme ce véhément "ta gueule !!!" envoyé à un élève qui était passé à coté de moi en éternuant... lol! affraid )

Merci de m'avoir lu, et au plaisir d'échanger avec tous ceux qui vivent des situations similaires, si vous voulez !


Bonne nuit ! Sleep Sleep flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Mer 19 Jan 2011 - 3:57

Ce retard de phase, puis maintenant total décalage, a t-il eu une cause déclenchante?

Imovane, Stilnox, etc... tous les mêmes ! ce sont des somnifères apparentés aux benzo et donc entraînent la même dépendance rapidement (en moins de deux semaines).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Mer 19 Jan 2011 - 7:26

Axil06 a écrit:
Ce retard de phase, puis maintenant total décalage, a t-il eu une cause déclenchante?

Imovane, Stilnox, etc... tous les mêmes ! ce sont des somnifères apparentés aux benzo et donc entraînent la même dépendance rapidement (en moins de deux semaines).
Réveil difficile, houlà je voudrais bien me recoucher... affraid

Merci de te réponse. Oui, il a débuté par une période de violence scolaire en 6° (consécutive + ou - à un déménagement ) Violence qui a duré 5 ans, avec de grosses difficultés familiales parallèlement, mais là c'est résolu, et pas le sommeil...
Sleep

Je sais pour le Stilnox, je ne me sens absolument pas dépendante, j'ai un droit à une boite tous les 2 mois...

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Mer 19 Jan 2011 - 12:43

Je parlais du Stilnox en référence à ta question concernant l'Imovane et l'Atarax : Entrainant la même dépendance, ton médecin ne t'en donnera pas plus.

Après, je suppose que l'effet diffère pour chacun.

De mon côté, j'ai eu Stilnox une semaine. Au bout de 5j il n'y avait plus d'efficacité. Puis j'en ai repris un environ 3 semaines plus tard, j'ai dormi, mais le lendemain matin, en cours, j'étais IVRE (effet secondaire noté dans la notice). Je ne mémorisais rien de ce que le prof me disait, j'étais incapable d'écrire correctement sur un clavier ou sur du papier, et je me suis même endormie tellement j'étais mal.

Puis, j'ai pris du Zopiclone ( = Imovane) pendant 1 semaine + 1 semaine de sevrage (1/2 comprimé). J'avais souvent des problèmes de mémoire le lendemain et la tête dans le coltar, mais j'étais heureuse de dormir. Par besoin (insomnie de milieu de nuit qui m'a rendu dingue^^) j'en ai repris un récemment qui m'a fait dormir de 8h du matin à 16h sans problème.

Le décalage de phase est un enfer... On parle de manière anodine de "se recaler" après des vacances par exemple, mais quand c'est un combat de plusieurs heures, voire du jour vs la nuit (besoin de dormir le jour plutôt que la nuit), chaque soir depuis des dizaines (voire, pour ton cas, des centaines) de soirs... affraid Personnellement je n'ai pas encore trouvé de solution viable (je sais, Réseau Morphée, vous conseillez de se lever toujours à la même heure même le WE, mais j'ai un tel besoin de sommeil (9-10h par nuit) que tenir ce rythme serait purement une fiction).

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Mer 19 Jan 2011 - 21:46

Je comprends...

Hier, le Stilnox ne m'a pas fait d'effet. Il y a eu une période aussi ou je prenais 2 cp et ça ne faisait pas d'effet !

affraid affraid Je suis désolée...Je sais que les pertes de mémoire sont dans la notice, pale , mais se retrouver ivre en cours...Je compatis sincèrement ! Je n'ai jamais eu cet ES, en revanche la toute première prise : hallucinations ! (enfin pas exactement, je voyais les objets se déformer progressivement, bouger lentement et les couleurs étaient vives : du doré en pleine nuit...) Et je me suis relevée, confusion mentale, j'ai rallumé l'ordinateur et j'ai pu poster sur le net mais avec une orthographe tout à fait particulière c'est là que j'ai vu qu'il y avait un gros souci, même si sur le coup je n'avais pas autre sensation/pensée que de "voir des trucs qui bougent"...

Au fait, tu parles de cours, serais tu étudiante ?/ lycéenne ? En quelle section ? (désolée si je suis indiscrète Wink )

Comment arrives tu à gérer avec tes cours ? Je suppose que tu dois te lever à 6 ou 7h, ça doit être dur de composer avec des nuits complètes... pale

Je vais faire un petit tour sur ton fil, bonne soirée !

BON COURAGE à toi aussi, tellement dur ces insomnies...Aujourd'hui j'ai redormi de midi à 14h, et un peu vers 20h et je suis encore fatiguée !!! Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Jeu 20 Jan 2011 - 1:12

Je suis étudiante en communication publicitaire, en IUT, donc oui j'ai des horaires assez difficiles également ... Il se passe 3 choses principales : je loupe fréquemment le réveil (plusieurs fois par mois), je m'endors en cours (chaque semaine, à un moment c'était à chaque cours, de manière irrépressible), je dors après les cours quand j'ai du temps l'après-midi (et ce sont des siestes immenses, genre 2-3h). Et bien sûr, je passe mon WE à dormir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Jeu 20 Jan 2011 - 18:20

Première remarque sur les différents médicaments utilisés pour faire face aux difficultés de sommeil. Chaque molécule a en effet sa spécificité, le stilnox va induire le sommeil, l'imovane va plutôt aider à maintenir ce sommeil, et les anxiolytiques vont aider à "fermer" l'éveil qui empêche l'endormissement. Avantages et inconvénients différents, mais du coup ils ne sont pas interchangeables les uns avec les autres.

Concernant les facteurs déclenchants, il est tout à fait classique qu'une ou plusieurs "bonnes" raisons malmènent notre sommeil à un certain moment, ce qui entraîne des changements de comportements et d'attitudes face au sommeil, par exemple dans votre cas une très grande irrégularité d'horaires, eux-mêmes responsables du maintien de ce mauvais sommeil.

En troisième point, BRAVO Axil06, vous avez tout compris avec le "lever-régulier-même-le-week-end", c'est effectivement fondamental pour assurer une bonne synchronisation des rythmes, garante de la bonne qualité du rythme veille-sommeil.
Se lever le matin à heure régulière, en plus d'une bonne synchronisation, va également favoriser un endormissement plus tôt le soir, ce qui n'est pas évident quand on est décalé dans ses horaires.
Toutefois, si la quantité de sommeil reste malgré tout insuffisante, des siestes placées à distance de l'heure d'endormissement, (qui elle peut varier!) et qui ne durent pas, peuvent être très bénéfiques. Idéalement, les siestes doivent durer 20 minutes et apportent le regain d'énergie nécessaire pour "tenir" jusqu'au coucher.
Si des travaux à rendre ou tout autre impératif plus ou moins choisi vous amènent à reculer ce coucher, vous pouvez judicieusement "couper" votre sommeil en 2 morceaux, comme les méditerranéens font souvent, avec une sieste d'une heure ou une heure et demie (un cycle de sommeil) qui vient alors se soustraire à votre période de sommeil nocturne.
Il faut pour cela bien connaître son sommeil et surtout les moments où ses portes s'ouvrent, afin de rester dans une bonne alternance veille-sommeil sur les 24 heures.
Le repère de base, par rapport auquel va s'organiser le sommeil, reste dans tous les cas cette heure régulière de lever!

Remplir un agenda de sommeil peut aider à visualiser tout cela, première étape d'une confiance retrouvée dans notre sommeil...

Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Jeu 20 Jan 2011 - 23:12

Axil06 a écrit:
Je suis étudiante en communication publicitaire, en IUT, donc oui j'ai des horaires assez difficiles également ... Il se passe 3 choses principales : je loupe fréquemment le réveil (plusieurs fois par mois), je m'endors en cours (chaque semaine, à un moment c'était à chaque cours, de manière irrépressible), je dors après les cours quand j'ai du temps l'après-midi (et ce sont des siestes immenses, genre 2-3h). Et bien sûr, je passe mon WE à dormir !
pale Qu'est ce que c'est dur ce que tu décris... affraid Les professeurs sont tolérants vis à vis de ce problème ? (car je suppose qu'en IUT ce sont de petits effectifs, mais je peux me tromper !)

Moi je suis étudiante aussi, en licence II de droit, et si je ne me suis jamais endormie en cours j'ai de fréquents coups de barre, je suis très souvent au ralenti, incapable de prendre des notes et vraiment pas loin de m'effondrer littéralement sur les bancs de la fac... Sleep
En ce moment je n'ai pas de TD ce qui fait que j'ai de larges trous l'aprèm, j'ai souvent cours à 17h à 20h, dans ce cas là à 14h je suis au lit pour 2h mini... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Jeu 20 Jan 2011 - 23:36

MORPHEE a écrit:
Première remarque sur les différents médicaments utilisés pour faire face aux difficultés de sommeil. Chaque molécule a en effet sa spécificité, le stilnox va induire le sommeil, l'imovane va plutôt aider à maintenir ce sommeil, et les anxiolytiques vont aider à "fermer" l'éveil qui empêche l'endormissement. Avantages et inconvénients différents, mais du coup ils ne sont pas interchangeables les uns avec les autres.

Concernant les facteurs déclenchants, il est tout à fait classique qu'une ou plusieurs "bonnes" raisons malmènent notre sommeil à un certain moment, ce qui entraîne des changements de comportements et d'attitudes face au sommeil, par exemple dans votre cas une très grande irrégularité d'horaires, eux-mêmes responsables du maintien de ce mauvais sommeil.

En troisième point, BRAVO Axil06, vous avez tout compris avec le "lever-régulier-même-le-week-end", c'est effectivement fondamental pour assurer une bonne synchronisation des rythmes, garante de la bonne qualité du rythme veille-sommeil.
Se lever le matin à heure régulière, en plus d'une bonne synchronisation, va également favoriser un endormissement plus tôt le soir, ce qui n'est pas évident quand on est décalé dans ses horaires.
Toutefois, si la quantité de sommeil reste malgré tout insuffisante, des siestes placées à distance de l'heure d'endormissement, (qui elle peut varier!) et qui ne durent pas, peuvent être très bénéfiques. Idéalement, les siestes doivent durer 20 minutes et apportent le regain d'énergie nécessaire pour "tenir" jusqu'au coucher.
Si des travaux à rendre ou tout autre impératif plus ou moins choisi vous amènent à reculer ce coucher, vous pouvez judicieusement "couper" votre sommeil en 2 morceaux, comme les méditerranéens font souvent, avec une sieste d'une heure ou une heure et demie (un cycle de sommeil) qui vient alors se soustraire à votre période de sommeil nocturne.
Il faut pour cela bien connaître son sommeil et surtout les moments où ses portes s'ouvrent, afin de rester dans une bonne alternance veille-sommeil sur les 24 heures.

Le repère de base, par rapport auquel va s'organiser le sommeil, reste dans tous les cas cette heure régulière de lever!

Remplir un agenda de sommeil peut aider à visualiser tout cela, première étape d'une confiance retrouvée dans notre sommeil...

Bon courage!
Bonjour,

Merci de ces précisions, je n'ai testé que le Zolpiderm pour le moment.

Je sais... Sad J'essaye pourtant de faire des efforts, les heures de lever sont régulières la semaine puisque cours à 8h, c'est vrai que c'est vrai plus dur le we, car comme j'arrive HS, j'ai pris l'habitude de me coucher à 21h ou 22h..Ce qui a pour effet que je me réveille à minuit, souvent en ayant cauchemardé, et le reste de la nuit est ponctué de réveils nocturnes, et bien sur je suis tout autant crevée le we que la semaine...

Ok, les siestes doivent durer peu de temps...Mais alors il faudrait pouvoir claquer des doigts et dire "je dors !" : je mets au moins une heure et demie à fermer les yeux, c'est très culpabilisant surtout les après-midi, car on les perd complètement du coup ! Mais d'un autre coté quand je vois que je n'ai pas pu prendre les cours le matin tellement j'étais fatiguée, j'espère au moins assurer un minimum l'après-midi et pour ce faire il me faut rattraper un peu ma nuit ! affraid

Est ce qu'on récupère aussi bien en faisant cela ? Car il me semble parfois que je suis aussi fatiguée en sortant d'une longue sieste, que si je n'en avais pas fait !
Je connais les signes, mais ça ne marche pas...Difficile d'arrêter le petit vélo qui tourne là haut, si vous voyez ce que je veux dire ! Wink

Je vais faire ça (j'avais déjà commencé à noter mes horaires dans un carnet).

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Ven 21 Jan 2011 - 0:12

Les profs sont tolérants même si j'ai quand même informé mon chef de promo ^^. C'est sûr que je ne passe pas inaperçue, mais quand je dis irrépressible, c'était genre j'avais 2-3min pour trouver une attitude qui "cache".. bref alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Ven 21 Jan 2011 - 0:16

Axil06 a écrit:
Les profs sont tolérants même si j'ai quand même informé mon chef de promo ^^. C'est sûr que je ne passe pas inaperçue, mais quand je dis irrépressible, c'était genre j'avais 2-3min pour trouver une attitude qui "cache".. bref alien
Ils sont gonflés ! Je me souviens aussi de réflexions acides au lycée et encore en fac à cause de mes bâillements "Mademoiselle, oui, vous Mademoiselle, qui êtes toute avachie...Vous voulez que je vous amène un oreiller ?..."

Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil (Crétin remue bien le couteau dans la plaie surtout !) Wink

Tu as eu une bonne journée, sans trop de fatigue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Ven 21 Jan 2011 - 0:17

Mary-Anne a écrit:
Axil06 a écrit:
Les profs sont tolérants même si j'ai quand même informé mon chef de promo ^^. C'est sûr que je ne passe pas inaperçue, mais quand je dis irrépressible, c'était genre j'avais 2-3min pour trouver une attitude qui "cache".. bref alien
Ils sont gonflés ! Je me souviens aussi de réflexions acides au lycée et encore en fac à cause de mes bâillements "Mademoiselle, oui, vous Mademoiselle, qui êtes toute avachie...Vous voulez que je vous amène un oreiller ?..."

Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil (Crétin remue bien le couteau dans la plaie surtout !) Wink

Tu as eu une bonne journée, sans trop de fatigue ?
Tolérants, tant mieux, j'avais mal lu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Lun 24 Jan 2011 - 16:50

Notre sommeil suit deux mécanismes: bien sur, on dort d'autant mieux qu'on est resté longtemps éveillé , ce qui explique que l'on cherche à "combler" le manque de sommeil.
Le deuxième mécanisme, celui des rythmes est également imprtant: Tout notre organisme suit des rythmes, qui sont bien synchronisées les uns avec les autres grâce à notre horloge biologique. La bonne rythmicité de notre rythme veille-sommeil, va garantir un sommeil de bonne qualité.
C'est un bon éveil dans la journée qui va permettre un bon sommeil la nuit (et pas seulement l'inverse).
Comme vous le faites très justement remarquer, on ne peut pas déclencher notre endormissement, c'est pourquoi on va jouer sur le réveil, afin de garder au moins un repère fixe.

La journée ne permet pas le même sommeil que celui de la nuit, les travailleurs à horaires de nuit savent qu'ils est beaucoup plus difficile de dormir le jour, quelle que soit leur fatigue.
Les siestes longues, ont tendance à désynchroniser l'ensemble de nos rythmes, ce qui est aussi perturbant qu'un décalage horaire après un voyage transméridien.
En revanche 15 à 20 minutes où l'on "arrete " tout, que l'on dorme ou non, va permettre de recharger les batteries, et de remobiliser l'énergie nécessaire à la poursuite de la journée...

Quant à arrêter le petit vélo, rien de mieux que de se lever et faire autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Lun 24 Jan 2011 - 17:18

Je suis extrêmement crevée depuis ce matin, lever à 7h, couchée 23h, je me suis relevée vers 4h30...Là je suis une vraie loque, bonne à rien ! Je n'ai pas pu m'empêcher de me recoucher tout à l'heure je me sens encore pire niveau fatigue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Lun 24 Jan 2011 - 20:45

C'est vraiment difficile d'être à la fois épuisée et perdue par rapport à ce qu'on peut faire. Votre lassitude est bien compréhensible!
Ne désespérez pas, votre fatigue suite à la sieste de cet après midi pourra éventuellement vous convaincre de la faire plus courte une prochaine fois.
Il est vrai qu'une nuit trop courte est très pénible, mais la dette de sommeil qu'elle entraîne va permettre un endormissement plus facile le soir d'après. Le tout (!), est de tenir pendant la journée. Cependant, vous pouvez peut-être surmonter les moments de trop grande somnolence avec un temps court de repos, 20 minutes une demi-heure maximum, à la suite duquel vous prévoyez une activité bien agréable et bien stimulante, par exemple un coup de téléphone avec un(e) ami(e), afin d'être sure que la sieste ne se prolonge pas.
Une sieste qui dure vous fait "entamer" votre nuit, et le réveil de ce type de sieste correspond à la situation où on se fait réveiller au milieu de sa nuit!
Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Mar 25 Jan 2011 - 7:22

MORPHEE a écrit:
C'est vraiment difficile d'être à la fois épuisée et perdue par rapport à ce qu'on peut faire. Votre lassitude est bien compréhensible!
Ne désespérez pas, votre fatigue suite à la sieste de cet après midi pourra éventuellement vous convaincre de la faire plus courte une prochaine fois.
Il est vrai qu'une nuit trop courte est très pénible, mais la dette de sommeil qu'elle entraîne va permettre un endormissement plus facile le soir d'après. Le tout (!), est de tenir pendant la journée. Cependant, vous pouvez peut-être surmonter les moments de trop grande somnolence avec un temps court de repos, 20 minutes une demi-heure maximum, à la suite duquel vous prévoyez une activité bien agréable et bien stimulante, par exemple un coup de téléphone avec un(e) ami(e), afin d'être sure que la sieste ne se prolonge pas.
Une sieste qui dure vous fait "entamer" votre nuit, et le réveil de ce type de sieste correspond à la situation où on se fait réveiller au milieu de sa nuit!
Courage!
Merci pour votre gentil message !
C'est dur d'etre déglinguée ! Cette nuit au lit à 23h ou 23h30, une heure et demie au moins pour trouver le sommeil puis réveil à 4h, redodo après un certain laps de temps et puis réveil (involontaire) à 6h... affraid Sleep Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 13803
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: 19 ans et graves insomnies !   Mar 25 Jan 2011 - 18:37

Ca avance!!
Rappelez vous que pendant quelques jours, les nuits chaotiques ne doivent pas vous faire perdre de vue le lever régulier du matin et la journée la plus "active" possible (c'est à dire sans siestes au dela d'un quart d'heure ou 20 minutes).
La pression de sommeil ainsi générée (par le manque de sommeil c'est vrai) va aider (même si rien n'est magique!) l'endormissement et la nuit qui suivent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
19 ans et graves insomnies !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 19 ans et graves insomnies !
» Insomnies de l'enfant
» Le Vatican publie de nouvelles normes pour les délits les plus graves
» Insomnies dues aux angoisses de Vo... Au secours!!!!!
» Demande de prières contre mes insomnies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: