Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez
 

 Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptySam 6 Nov 2010 - 11:04

Bonjour,

A l'heure d'aujourd'hui, je ne savais pas trop où poster ce message, dans le forum insomnie ou hypersomnie !

J'explique vite fait une situation qui m'échappe totalement. Je suis étudiante, j'ai 20 ans et c'est pas vraiment le moment que ça continue (exams :/). Avant, j'avais un très bon sommeil, une certaine fatigue car pour être en forme il me faut 10h de sommeil, mais pas de soucis à ce point.

Il y a un mois environ, suite à un important stress entraînant des crises d'angoisse le soir, je suis entrée dans une période d'insomnie en 3 jours, avec un endormissement entre 5h et 8h du matin. Invivable donc. 2 semaines après je me suis décidée à consulter. J'ai obtenu 1 semaine de somnifères (endormisseur) je ne sais plus le nom, mais l'effet s'est arrêté au bout de 5 jours de traitement seulement.

Je retourne donc chez le médecin car l'heure d'endormissement sans médicament est toujours à 5h du matin. Au vu de ma déprime et de mon stress, il change la technique, me proposant du Serestra (anxyolitique) 50mg le soir, du Soluprex (anti-dépresseur, ici dose légère à 5mg) et un bilan sanguin (fatigue).

Le bilan sanguin n'a pas révélé de carence en fer. Pas de problèmes à signaler sinon une étrange répartition des types de lymphocytes.

Au bout d'1 semaine de traitement j'ai arrêté le Serestra car il me donnait des bâillements du matin au soir sans pour autant m'aider à dormir (entre 1 et 3h à attendre pour dormir enfin) et ma cause de stress s'est finie. Aujourd'hui encore, j'ai beau me coucher à une heure fixe, je ne trouve pas le sommeil avant 2 ou 3h du matin. Comment réduire encore cette attente ?

Et là, depuis 3 semaines (donc à la fin du traitement aux endormisseurs) j'éprouve une fatigue extrême. Je n'ai jamais eu de problèmes d'endormissements diurnes auparavant, là, je m'endors à quasiment tous mes cours en l'espace de 3-5min, c'est extrêmement rapide et irrépressible, et la phase "no-signal je dors" dure entre 15 et 30min. C'est un sommeil comme j'aimerais l'avoir la nuit, profond même si je garde une position assise la tête haute, sans rêves, avec un réveil rapide. Pourtant, j'ai passé mes vacances (1 semaine) à dormir et je dors aussi en journée après les cours par exemple si j'ai cours juste le matin. Je ne comprends rien mais rien du tout à ce qu'il se passe !

Je retournerai chez le médecin en début de semaine prochaine pour ça et une suspicion de mononucléose (pour faire un test), mais j'aimerai avoir votre avis et quelques conseils, merci de m'avoir lu Smile
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyVen 12 Nov 2010 - 15:25

Il est certainement déroutant de subir à la fois des périodes d’insomnie et d’autres de sommeil diurne, et pas seulement pour trouver la bonne rubrique dans le forum !

Afin d’objectiver un peu vos différentes périodes de sommeil et de veille, il serait intéressant que vous remplissiez pendant quelques jours un agenda de sommeil, téléchargeable sur notre site, en bas à droite de la page d’accueil. Cela vous permettra de repérer si votre temps total de sommeil est effectivement augmenté par rapport à avant.

Il est probable également que votre période d’insomnie ait déréglé votre rythme veille sommeil, favorisant ainsi vos accès de somnolence pendant la journée. Tout se passe un peu comme si vous subissiez les effets d’un décala quelle qu’ait été votre nuit ge horaire lié à un voyage transméridien.
Afin de resynchroniser votre horloge biologique, vous pourriez garder un horaire de lever très régulier (quelle qu’ait été votre nuit) tout au long de la semaine, y compris le week-end, et vous exposer à la lumière du jour dès votre réveil. Ce n’est pas facile, mais très efficace !
Vous trouverez d’autres conseils d’hygiène du sommeil en suivant le lien : http://www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/retrouver-sommeil

Enfin, si vous voulez comprendre le mécanisme qui pérennise une insomnie alors même que les causes qui l’ont déclenchée sont réglées, vous pouvez également lire sur la page :http://www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/insomnies-apnees/pourquoi-linsomnie/insomnie-psychophysiologique

N’hésitez pas à nous tenir au courant de l’évolution de votre sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyLun 15 Nov 2010 - 16:14

Merci pour votre réponse, Je m'en vais de ce pas tenir un agenda durant une semaine ou deux. Je vous en rendrai compte par MP je pense ?

Pour la solution de se lever toujours à la meme heure, je dois dire que me forcer à me lever tous les jours à 6h30 (cours) même les jours où je commence plus tard ou le WE me semble improbable Neutral car j'ai une tendance à dormir plutôt jusqu'à 10-12h sans réveil.. (10h de sommeil par nuit ça emmène loin dans la matinée ^^).
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyLun 22 Nov 2010 - 14:30


Sans doute l’agenda vous donnera-t-il également des informations grâce à son aspect visuel très « parlant », il vous permettra de « comptabiliser » votre sommeil. N’hésitez pas toutefois à nous en faire part.

Concernant le lever à heure fixe, il est au contraire très important de le maintenir le week-end pour permettre la bonne synchronisation de vos rythmes, dont le rythme veille sommeil. C’est au contraire l’heure de coucher qui se modulera en fonction de votre pression de sommeil, selon votre somnolence le soir.
Et si jamais un jour il vous est impossible de l’ajuster à votre besoin de sommeil, (si vous êtes obligé de vous coucher plus tard que « souhaité »), il est préférable de faire une courte sieste (20 minutes, 30 au grand maximum) mais de garder l’heure du lever fixe.
Ce n’est effectivement pas très agréable, mais très efficace !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMar 23 Nov 2010 - 2:21

j'en suis actuellement a ma 7e ou 8e nuit d'agenda. Visuellement c'est assez révélateur d'un manque de sommeil global. Mais alors qu'auparavant je n'avais meme pas de somnolences en journée, là il y a des récurrences quotidiennes d'endormissement pendant mes activités diurnes!

Par ailleurs, je suis retournée chez le médecin. J'entame mon 2e mois de Seroplex 5mg meme si la cause de mes anxiétés est passée. Retour au somnifères aussi, le zopiclone. cependant l'effet diurne subsiste.

En journée, je me sens fatiguée, sans forces, faire une quelconque activité m'apparait difficile car il faut bouger.. Oui j'ai vraiment cette sensation d'être une loque. J'ai d'ailleurs raté mes cours aujourd'hui par cette incapacité à me lever. Debout a 13h finalement, ce n'est que l'appel du frigo vide pour les courses qui m'a fait sortir. Car je mange enormement, j'ai faim sans raison alors je mange beaucoup et certainement trop..

J'hésite entre un simple coup de blues et une dépression, ce mot tabou! j'étudie dans une ville qui ne me plait guère avec une vie sociale réduite a sa plus simple expression pendant les cours et inexistante en dehors. Je supporte mal la solitude et l'ennui suite à des évènements passés. par dessus ce tableau s'est scotché une rupture amoureuse très difficile avec fort pic d'anxiété. sur ce point he m'en remet mais le reste est toujours là..
Revenir en haut Aller en bas
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyLun 29 Nov 2010 - 14:50

Je poste ici mon agenda, qui sait que ça pourrait servir à quelqu'un d'autre que moi !

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Agendap

Pour ce test, je n'ai pas particulièrement suivi les recommandations de se lever toujours à la même heure. De plus, l'endormissement est faussé car à partir du 18 j'ai repris des somnifères (Zopiclone).

J'aimerai une analyse plus objective que la mienne svp Smile

Mon analyse est que :
- J'ai une dette de sommeil permanente, peut-être que la période insomniaque a aggravé ce phénomène, d'où la vigilance diurne en berne.
- Peut-être aussi dû à cette période insomniaque, je n'ai pas l'impression d'avoir un sommeil réellement récupérateur la nuit. Je ne me réveille pas (sauf exceptions de temps en temps avec là réveils courts mais fréquents) mais je suis incapable de me lever le matin (il me faut entre 20 et 45min), du mal à entendre le réveil (pourtant à 20cm de mes oreilles), et 2h après être levée, les somnolences et 1/2 sommeils arrivent.
- J'ai considéré les somnolences comme entrainant une perte de vigilance et de concentration. J'ai considéré les parties en jaune comme une réelle perte de conscience, bref un endormissement pendant mes activités (des cours) ; endormissement d'autant plus étonnant qu'il est ultra rapide (de l'ordre de 2-3min de latence) et irrépressible. Je ne pouvais pas me battre contre, simplement adopter une posture où le dodo n'est pas trop visible...
- Auparavant, sauf quand j'ai travaillé en postes 6-14h cet été (et encore, c'était une sieste par semaine), je ne faisais jamais de siestes, encore moins longues. Là, dès que je rentre chez moi c'est l'appel du lit quelle que soit l'heure (je me force à résister passé 17h), avec un endormissement ultra-rapide sans médicaments, malgré bruit et lumière. Je n'arrive pas à expliquer ce besoin soudain.

Par ailleurs, je suis actuellement en sevrage de Zopiclone (j'ai eu une semaine à 1 comprimé, là je suis en une semaine à 1/2 comprimé, puis tentative d'arrêt total à moins de gros soucis de sommeil, dixit le médecin), je verrais donc après si ça s'est remis en ordre...
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMer 1 Déc 2010 - 12:20

Vos messages mettent bien en évidence la multiplicité des éléments qui interviennent dans votre situation actuelle. Cela rend effectivement difficile la simple application des conseils qui peuvent être donnés sur ce forum. C'est au cours d'une vraie consultation, comme celle de votre médecin traitant, que vous allez pouvoir analyser plus finement les différents paramètres.
Si vous souhaitez des adresses de spécialistes du sommeil, n'hésitez pas à en faire la demande sur notre adresse: contact@reseau-morphee.org
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMar 18 Jan 2011 - 5:44

Bonjour!

Je viens aux nouvelles. J'ai arreté tous les médicaments (anti dépresseur, somnifère un peu avant) vers le 20 décembre, par choix. Il y a eu un léger contre-coup pendant quelques jours, mais depuis 2011 je n'ai plus d'angoisses.

Depuis, j'ai aussi moins de somnolences diurnes. Toutefois, mon retard de phase me fait toujours dormir tardivement, encore à ce jour.

Sauf depuis 2 nuits. Je suis malade (pharyngite à bronchite), et j'ai peu de probs à m'endormir. Par contre, au bout de 2h de dodo, je me réveille sans cause claire. et impossible de me rendormir. Une insomnie de milieu de nuit en somme. Je suis perdue, la fatigue est pourtant là! Je me réveille donc à des horaires où je m'endormais les jours précédents, vers 2 ou 3h du matin.

Actuellement, pour m'aider à dormir, je prends un combo de cyclamax et euphytose.

Merci pour l'aide que vous pourriez peut-etre m'apporter.
Revenir en haut Aller en bas
jérôme



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 04/01/2011

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMar 18 Jan 2011 - 10:17

Bonjour,

d'après votre témoignage, mais peut-être pourriez vous préciser cette chose, ce qui vous empêche de vous rendormir après vos réveils nocturnes semble être votre "mental" (le "petit vélo là-haut").
Un vécu ayant engendré de l'angoisse a tendance à le faire "pédaler" non-stop. Et plus on a peur de se coucher/dormir avec cette idée que "ça va être dur", plus il mouline!

Une approche alternative et douce réside en la sophrologie, qui propose des techniques simples de "lâcher-prise" et de "programmation" du sommeil.

Je reste à disposition si besoin d'informations complémentaires,

courage,

Jérôme
Revenir en haut Aller en bas
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMar 18 Jan 2011 - 17:28

Bonjour,

ce vécu ne me tourmente plus Wink Je pars et reste au lit sans pensées anxiogènes depuis plusieurs semaines. Et pour les 2 dernières nuits, je n'avais pas non plus de pensées, ni de peurs. Je ne me disais pas "mon dieu ça fait 3h que je ne dors plus, le réveil sonne dans 1h!", on j'attendais les yeux ouverts comme un hibou, dans le noir ou la lumière, devant un livre ou rien du tout...
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyJeu 20 Jan 2011 - 18:35

Ce que vous décrivez rappelle un peu les symptômes d'un décalage horaire quand on a traversé plusieurs fuseaux horaires: envie de dormir sans y arriver, sommeil qui survient grace à la pression accumulée dans la journée mais qui ne se maintient pas,etc...tout à fait caractéristique d'une désynchronisation...

N'hésitez pas à renforcer la bonne synchronisation avec, en plus du lever régulier que vous connaissez bien (!), l'exposition à la lumière du jour le matin, la pratique d'une activité physique régulière, plutôt le matin également, les horaires de repas réguliers,... autant de "donneurs de temps" qui vont aider votre horloge biologique à bien scander l'alternance veille sommeil.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, évitez le café et autres stimulants, l'alcool qui fractionne le sommeil, ainsi que la lumière (comme celle des écrans de TV ou d'ordinateur) le soir, qui retarde l'endormissement.

Vous semblez avoir déjà bien avancé car en supprimant tout traitement, vous avez pu améliorer votre forme dans la journée, ce qui vous permet de bien différencier les temps d'éveil (éveil franc) des temps de sommeil (qui vont du coup être de meilleure qualité).
Cela peut vous aider à gérer vos siestes, qui seront certainement d'autant plus efficaces qu'elles seront courtes (15 minutes, 20 maximum).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Mary-Anne



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/01/2011

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyJeu 20 Jan 2011 - 23:06

Bravo Axil ! drunken Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyVen 21 Jan 2011 - 0:07

MORPHEE a écrit:

Pour mettre toutes les chances de votre côté, évitez le café et autres stimulants, l'alcool qui fractionne le sommeil, ainsi que la lumière (comme celle des écrans de TV ou d'ordinateur) le soir, qui retarde l'endormissement.

je valide presque tout ! Je ne bois ni café ni thé, pas d'alcool sauf occasionnellement, je n'ai pas de TV, par contre vu que j'ai des études qui utilisent beaucoup l'ordi, j'y suis beaucoup y compris le soir, et je ne peux pas m'y soustraire.

Bref on va essayer tout ça hein Laughing c'est perturbant n'empêche
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyLun 24 Jan 2011 - 16:31

Si vous avez remarqué que l'endormissement est effectivement plus difficile après avoir travaillé sur votre ordinateur, ce peut être ou l'effet de la lumière de l'écran, ou celui de la stimulation intellectuelle,..ou les 2 à la fois!
L'idéal serait donc de garder un temps (espèce de sas de décompression, très utile de toute façon pour plonger naturellement dans le sommeil..) entre la fin de ce travail et la mise au lit, mais cela n'est peut être pas évident!
Sinon, soit vous arrivez à placer en fin de soirée le travail sans ordinateur(?) soit vous "trichez" en mettant un fond d'écran plus foncé, ou en portant des lunettes de soleil devant votre écran (un peu cocasse, mais cela évite la stimulation lumineuse!) et vous vous octroyez un temps de détente avant d'aller vous coucher...

Gardez bien l'idée d'un réveil régulier le matin, quelle que soit la nuit précédente, vous réajusterez avec des (courtes) siestes. Si vous vous réveillez à l'heure où vous vous couchiez avant et que vous n'arrivez pas à vous rendormir, levez vous, occupez vous à une activité calme, et attendez les signes de somnolence pour vous recoucher... tout en gardant la même heure de lever le lendemain matin!



Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyVen 4 Mar 2011 - 19:21

Bonjour.

Voilà 6 nuits car je suis en vacances et que je peux donc me permettre de me fatiguer de plus en plus le jour pour tenter de mieux dormir la nuit (la technique de se lever toujours à la même heure le matin, quelque soit l'heure d'endormissement). Il ne se produit pas l'effet escompté. A vrai dire je suis perplexe !

Ayant une heure d'endormissement entre 3 et 4h du matin, j'ai mis un réveil entre 10h et 10h30 tous les matins, ce qui me met en dette de sommeil, vu que ça fait 6-7h de sommeil et j'en ai besoin de minimum 9.

Au fil du temps, j'ai eu de plus en plus de mal à me réveiller et me lever à l'heure convenue (je l'ai fait néanmoins), mais le soir alors que la fatigue était forte je ne trouvais pas plus le sommeil avant 3h (sauf un cycle apparu depuis 2 semaines à 20h, mais c'est trop tôt pour se coucher à cette heure). Cette nuit par exemple, 2h de temps à tourner en rond jusqu'à 3h30 alors que la fatigue est largement installée...

Ce matin, la fatigue était telle au réveil que je n'ai pas réussi à tenir la cadence. Je reprends les cours mardi, et finalement cette tentative de remettre en place le cycle est un échec. La fatigue m'étreint nuit et jour mais ne bouge pas les choses. Help No
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMar 8 Mar 2011 - 15:52

La technique de garder la même heure de lever est effectivement inconfortable et difficile à maintenir, mais elle reste très efficace si on tient dans la durée, à cause de l'effet de synchronisation des rythmes.
Toutefois, quelques règles sont à respecter:
on commence par déterminer son heure de lever, en l'ajustant à celle qui est socialement nécessaire, autrement dit l'heure à laquelle on doit se lever le plus tôt.
C'est dans un second temps que l'on se fixe une heure minimale de coucher, (en retirant en effet 6 ou 7 heures à cette heure de lever) ce qui permet de garder une pression de sommeil suffisante pour permettre l'endormissement.
Mais il est surtout important d'attendre les signes de somnolence pour se coucher, même si le fait de reculer un peu garantit la bonne pression de sommeil.

N'hésitez pas à faire coïncider votre heure de coucher avec le moment où vous vous sentez suffisamment somnolente pour vous endormir, quitte à vous relever si le sommeil ne venait finalement pas ou s'il s'interrompait.
Le tout est de ne pas dormir au delà de votre heure de lever, mais avancer l'heure de coucher si vous tombez de sommeil, pourquoi pas.

A la fin des vacances, grace à la reprise des horaires de travail, il vous sera au fond peut être plus facile de fixer cette heure de lever. Le plus dur sera de garder cet horaire le week end, tout en évitant toute période de sommeil dans la journée.

Vous semblez au contraire sur la bonne voie, cela me paraît être très loin d'un échec!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptySam 26 Mar 2011 - 20:42

Les horaires de cours n'étaient pas stables.

Sinon, à cause du stress, mon endormissement s'est aggravé à nouveau depuis 2 semaines, passant des 3h du matin habituels à 5h, 6h voire 8h (pour cette dernière heure, c'était en WE, ouf). Mes nerfs sont à bout, j'ai du mal à garder mon calme quand pendant 4h la fatigue est pesante mais le sommeil absent.

Je sais, enfin je pense que j'ai une insomnie chronique par décalage de phase, mais voilà 4 fois que je la combats durement (ce qui me met encore plus mal qu'avant) et 4 fois que j'échoue. Au rappel :
- 1 semaine de somnifères, destinés à éteindre l'insomnie naissante
- 2 semaines de somnifères, 2e tentative d'éteindre une insomnie qui durait depuis environ 21-30 jours
- 1 semaine de levers et couchers totalement réguliers avec une bonne dose de sport, pensant imposer un sommeil plus tot grâce à la fatigue éprouvée. Echec
- 1 semaine pareil. Echec

Je ne suis pas une petite dormeuse, tous ces manques ont une influence sur mon moral, ma mémoire, ma concentration, la somnolence diurne qu'elle provoque.

Je souhaiterai rencontrer un spécialiste du sommeil sur Caen ou Nancy, si vous avez une adresse, svp !
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyLun 28 Mar 2011 - 13:50

Cela paraît une très bonne idée. Pour cela, il faudrait que vous envoyiez un message précisant le lieu (Nancy et /ou Caen), et le type de difficultés (ici l'insomnie) à l'adresse suivante:
contact@reseau-morphee.org
Ils vous enverront une liste des spécialistes du sommeil.
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyLun 28 Mar 2011 - 20:34

Avant de poster ici, j'ai tenté d'envoyer un email à cette adresse, mais il y a eu retour à expéditeur :/
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMar 29 Mar 2011 - 9:27

L'adresse était peut être saturée, il faudrait réessayer
contact@reseau-morphee.org
tenez nous au courant

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyJeu 5 Mai 2011 - 16:56

Re-Salut,

Comme je ne suis pas en résidence stable (trois mois ici, un WE là, un WE encore ailleurs, etc), je me suis contentée de retourner voir un généraliste (au hasard, différent de celui qui avait pris en charge le début d'insomnie en octobre). Il m'a prescrit du Rivotril en lieu et place du Zolpidem que je prenais aléatoirement (pour économiser les comprimés...). Donc maintenant, j'ai assez de doses (un flacon de 500 gouttes, à raison de 10 gouttes par soir) pour me permettre d'en prendre tous les jours tant que nécessaire.

Mais j'ai oublié de lui poser des questions.. Par exemple, au bout de combien de temps puis-je amorcer le système de sevrage sans tomber sur un échec ? En novembre j'avais eu une semaine de zolpidem + 1 semaine de demi-zolpidem pour le sevrage, et à part le phénomène de sevrage (1 nuit blanche), je suis retournée à ces horaires affreux (3-4h du matin) aussitôt.

Et d'un côté, j'ai maintenant tellement cette peur réflexe (et fausse) de ne pas dormir en me couchant que je ne me vois pas arrêter le traitement avant un certain temps, en espérant que la confiance revienne spontanément.

Compliqué tout ça flower
Revenir en haut Aller en bas
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyDim 8 Mai 2011 - 22:00

J'ai un problème avec Rivotril depuis deux nuits.. Au bout de deux ou trois heures de dodo je me réveille spontanément à des heures où je ne me réveille jamais d'habitude, vers 5 ou 6h du matin, du coup, je reprends 10 gouttes et là je dors 6-9h.. Pour le coup, j'aurais préféré qu'on me prescrive un VRAI somnifère.
Revenir en haut Aller en bas
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 15420
Date d'inscription : 29/11/2005

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyLun 9 Mai 2011 - 11:01

N'hésitez pas à ré-évauer votre traitement avec votre médecin, c'est lui qui saura le mieux l'ajuster à votre situation.
Deux précisions: prendre un hypnotique ponctuellement faciite le sevrage, mais il est effectivement important de retrouver une confiance dans votre sommeil. Discutez-en avec votre médecin prescripteur.
Enfin, le rivotril est un somnifère même s'il a d'autres indications. Maintenant, il est vrai que le zolpidem est plus spécifique et à ce titre très souvent utilisé pour induire le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reseau-morphee.fr
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyMar 10 Mai 2011 - 12:59

Bonjour,

le rivotril a été prescrit pour repondre à deux besoins, soulager une lombalgie subaigue résistante aux antalgiques habituels (paracétamol, ibuprofène, tramadol, codéine) et en 2e pour dormir.

Je vais ajuster ma dose selon ma capacité à me reveiller le matin au son du réveil. 15 gouttes c'est trop, je dois donc trouver un ajustement entre 10 et 14 gouttes. Si je suis si sensible à un faible écart de gouttes, je n'ose pas imaginer le sevrage progressif mais total... bon courage à moi :-D
Revenir en haut Aller en bas
Axil06



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 06/11/2010

Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne Empty
MessageSujet: Re: Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne   Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne EmptyDim 4 Sep 2011 - 19:26

Bonjour,

Je reviens aux nouvelles!

En juillet, je suis rentrée au domicile parental et j'ai donc pu demander une lettre pour l'unité sommeil de Caen à mon médecin traitant. On m'a répondu fin juillet pour une consultation le 28 septembre, j'attend donc.

Entre temps la situation s'est aggravée. Pas tant le sommeil, difficile de faire pire, mais divers événements m'ont rendu anxieuse, angoissée. Au final, j'en suis à penser que la survenue soudaine de ce trouble devrait m'emmener à consulter un psychiatre plutot qu'une consultation sommeil... Mais j'attend cette dernière néanmoins, ils sauront m'orienter, et puis j'ai toujours de la somnolence diurne malgré un sommeil suffisant ce mois ci.

Pour essayer de rester calme et tenir le mois de septembre, j'ai consulté un médecin quelconque pour somnifère (je supporte de moins en moins ce décalage dans la nuit et l'incompréhension familiale) et anxiolitique. Ce médecin m'a prescrit du Noctimade, qui se révèle totalement inefficace, et du Surmontil, un anti-dépresseur donc, que je refuse de prendre pour le moment. Voilà où en sont les choses, de l'attente, du sommeil instable, une anxiété genante.

Bonne soirée




Revenir en haut Aller en bas
 
Insomnie, soucis d'endormissement, fatigue diurne
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fatigue quotidienne
» Problème d'endormissement persistant
» Insomnie - Rebond
» 9 mois, problémes d'endormissement et de réveils nocturnes
» Part fortune diurne ou nocturn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Insomnie-
Sauter vers: