Réseau Morphée

Pour une meilleure prise en charge des troubles chroniques du sommeil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Rythmies de l'adulte éveillé et conscient

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Joadar



Nombre de messages : 1
Age : 25
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 17/11/2013

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Dim 17 Nov 2013 - 18:04

Bonjour,

Ca fait vraiment bizarre de lire des personnes qui partagent la même chose que moi.

J'ai 21 ans et depuis mes dix ans je me berce tous les soirs avant de m'endormir. Je me met sur le côté, une main sous l'oreiller et je me balance de gauche à droite, seul les jambes ne bougent pas.

Je ne faisais jamais ça avant mes 10 ans.
Il y a peu, je me suis remémoré pourquoi je le faisais et c'était à cause d'un film qui m'avait fait peur et je ne voulais pas finir comme les individus dans ce film, depuis ça me suis tout les jours.

J'ai fais quatre ans d'internat, ça a été dur de me retenir mais dés qu'il n'y avait personne dans la chambre, j'avais ce besoin de me balancer, sans ça je ne peut pas m'endormir "apaisé". Quand je dors chez des amis, je me retiens avec difficulté de ne pas me balancer et je ne trouve pas le sommeil à cause de ça :/

Comme certains d'entre vous, j'ai ce besoin de le faire une fois couché pour la nuit et je me réveil en le faisant automatiquement. Je me berce jusqu'à que je sente le sommeil tomber. Je pensais être le seul car avant maintenant, je n'ai jamais entendu d'autres personnes parler de ce problème, en même temps moi même j'en parle à personne car il y a cette "honte" à dire. D'ailleurs ma mère me demande parfois si je le fais toujours je suis obligé de lui répondre non pour être 'normal' mais je continu toujours.

Je vais suivre ce sujet intéressant pour ma part.

Pensez-vous qui faut en parler autour de soit (à ses proches, ses amis, un psy) ? Pourquoi continuer ce rituel ? Pourquoi faudrait-il l'arrêter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Mer 20 Nov 2013 - 10:22

Joadar a écrit:

Pensez-vous qui faut en parler autour de soit (à ses proches, ses amis, un psy) ? Pourquoi continuer ce rituel ? Pourquoi faudrait-il l'arrêter ?
Parlez-en de vos balancements - je n'en voit rien d'honteux! Et, en dehors des inconvénients pour le partage de lit, je ne suis pas persuadé non plus qu'il faut, à tout prix, arrêter un comportement qui est bénin et qui ne fait mal à personne. Tout comme les adultes qui suce leur pouce, il y a très souvent une envie d’arrêter, la possibilité de se retenir si besoin, et la possibilité aussi de modifier le comportement: si on est très motivé.  A réfléchir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
Marcus pupus



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/03/2014

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Ven 7 Mar 2014 - 1:00


Ahlala lol vous me faites tous bien délirer ! J'en ai pleuré de rire tout seul dans mon lit en lisant vos message Smile
Alors comme ça on est pas fou !!! Personnellement je me balance d'aussi loin que je me souvienne ! Surement pour ne pas entendre les disputes des parents, puis à 6 ans, l'age de la raison, j'ai pris la grave décision d´arrêter le pouce (mais je connait un grand black de 90 kg de muscle qui lui à eu le cran de continuer !), puis vers 8 ans j'ai arrété les balancements car je dormais avec les fréres et soeur. Et un beau jour vers 16 ans peu être, j'en reparle avec mon frére, tu te rapelle je faisait comme ça .... et c'est repartis !!! Aujourd'hui j'ai 25 ans et je pratique toujours. Je confirme, c'est apaisant, ça donne une sensation de liberté. Parfois j'imagine que je skate ou que je bouge, et ce balancement; à mon avis, rend la chose beaucoup réele. Je pense que le liquide autour du cerveaux qui gére l'équilibre y est pour quelque chose ! Seul bémol de la rythmie c'est que je me demande si ça n'use pas prématurément le cartilage du cou ^^. Mais bon ! ... Aller je vais me balancer ! merci à tous de nous avoir rassuré mutuellement et surtout à Frankoth, le premier d'entre nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Ven 7 Mar 2014 - 10:01

Merci à Marcus Papus qui n'a pas peur de dire qu'il se balance! Je ne connait pas personnellement les gens que se font mal en balançant en dehors de ceux que tapent la tête contre un mur et qui ont tendance à se faire les bleus sur le front... Les troubles articulaires? On peut très bien en avoir avec l'age sans se balancer...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
micheliner



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 31/03/2014

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Lun 31 Mar 2014 - 21:48

Quel bonheur de lire des témoignages dans lesquels on se retrouve et on se sent compris. Pour ma part, je me balance depuis que je suis bébé selon ma mère qui avait consulté à l époque et à qui on avait parlé de rytmie du sommeil et que pas inquiétant. J ai le souvenir enfant d avoir été gênée par cela lorsqu j dormais en collectivité . J n osais pas m endormir de la sorte et donc je bougeais mes pieds.j ouvrais toujours les yeux de peur que quelqu un me surprennent. En fait depuis toujours je m endors sur le côté droit et balance tout mon corps de gauche à droite. Cela est bien conscient et dès qu' j sens qu' j entre en phase de sommeil , j ressens une détente totale et j m arrêté..je recommence si j m réveille de la nuit et dès qu' j m éveillé le matin. Si j n arrive pas à m endormir, j peux m balancer pendant une heure mais en général ça dure quinze min . J adore aussi faire un petite sieste de la sorte en écoutant d la musique . J ai eu deux grossesses et j ai pas pu m empêcher d arrêter mais j l ai fait plus légèrement vu q mon ventre devenait encombrant . Mon médecin et mon ostéopathe m ont dit qu' ça n poserait aucun problème et mes enfants n se balancent pas . J n ai jamais compris comment les autres font pour s endormir en s allongeant sans bouger! Quand j ai compris qu' c était moi qui n était pas dans la norme, j ai cherche à comprendre , j imagine qu' j n arrive pas à m détendre et qu' c est peut être u mécanisme de sécurité. Les seules fois où j ai su m empêcher de m balancer c était soit en cas d fatigue intense avec alcool hi hi . Mais bon c est moi, j ne m en cache pas et mon conjoint a l habitude depuis 20 ans. Mais j m endors seule et aime ce rituel. J ne changerai plus mais j m demande pourquoi j ne me suis jamais arrêtée. J avais trouve sur le net un article qui traitait du sujet et qui parlait du liquide cephalo rachidien qui joue peut être un rôle dans la rythmie . Soit. Au plaisir de lire d autres témoignages .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micheliner



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 31/03/2014

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Lun 31 Mar 2014 - 21:54

Encore une chose, j ai aussi mal au cou depuis ces 37 années de balancement et j'ai maintenant mal au bras que je luxe histoire de poser ma tête dessus pour m balancer . Mon conjoint dit qu' c est de ma faute et qu' j vais mal vieillir et qu' c n est pas un besoin . Bref il peut pas comprendre! Allez bonne et douce nuit rythmée .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Mer 2 Avr 2014 - 10:09

Merci à Micheliner pour sa témoignage: le moment de rendre compte qu'on ne s'endort pas comme les autres est dur, certes,et on ne sait toujours pas quelle est la cause des balancements. Mais, comme Micheliner constate, il semble ne pas avoir un lien génétique fort: ses deux enfants ne se balancent pas.

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
nipow



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Ven 27 Juin 2014 - 0:07

frankoth a écrit:
Bonjour,

De 3 à 25 ans j'étais sujet à des rythmies quotidiennes.

Je me rappelle « la première fois », vers 3-4 ans. Ma vie a changé. Ces rythmies étaient particulières du fait qu’elles se déroulaient de manière totalement éveillée et consciente. Elles n’avaient pour moi aucune fonction d’aide au sommeil, mais plutôt d’évasion. De la réalité. Si je me balançais avant de m’endormir c’est juste que c’était le seul créneau de la journée ou je pouvais m’y adonner relativement discrètement. Car déjà à l’époque j’avais l’intuition de l’étrangeté de cette manie, et présumai confusément que "c'était pas bien".

Chaque soir sans exception je passais entre ½ heure et 3 heures à me balancer. Vers l’âge de 10 ans j’ai commencé à pratiquer le matin au réveil. Pendant les années collège, je faisais  souvent sonner le réveil à 5h30 pour rythmer jusqu’à 6h30 avant de me lever pour aller « au bagne ». Ce phénomène a duré intensivement jusqu’à 25 ans.

Aujourd’hui j’en ai 37. Depuis une dizaine d’année je perds à mon grand regret le « goût » de la chose. Un peu comme lorsque enfant grandissant je regrettais que mes jouets, pour une raison obscure, perdent de leur pouvoir de représentation dans mon imaginaire.

Je pressens que contrairement aux rythmies classiques de l’enfant jeune   phénomène psychophysiologique, celles dont je fus l’objet avaient des raisons avant tout psychologiques.

Si j’écris ces mots aujourd’hui, ce n’est pas spécialement pour participer, faire connaissance ou éclairer qui que ce soit. Après tout, je suis relativement hors sujet. Non, c’est simplement pour tenter de recueillir des témoignages de personnes qui vivraient honteusement et dans le secret cette chose bizarre dont je n’ai jamais entendu parler, et qui passeraient sur ce forum à la recherche d’informations comme moi. Cela ne pourrait que m’intéresser que de parler enfin d’une pratique qui m’a occupé 20 000 heures dans ma vie sans n’en avoir jamais osé parlé vraiment. Si vous avez vécu la même chose laissez moi un Message Privé.

Merci

PS : connecté depuis 15 ans à internet je recherche régulièrement dans les forums un post qui ressemblerait à celui-ci. Désespérant d’y parvenir, je le rédige aujourd’hui moi-même.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nipow



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Ven 27 Juin 2014 - 0:11

frankoth a écrit:
Bonjour,

De 3 à 25 ans j'étais sujet à des rythmies quotidiennes.

Je me rappelle « la première fois », vers 3-4 ans. Ma vie a changé. Ces rythmies étaient particulières du fait qu’elles se déroulaient de manière totalement éveillée et consciente. Elles n’avaient pour moi aucune fonction d’aide au sommeil, mais plutôt d’évasion. De la réalité. Si je me balançais avant de m’endormir c’est juste que c’était le seul créneau de la journée ou je pouvais m’y adonner relativement discrètement. Car déjà à l’époque j’avais l’intuition de l’étrangeté de cette manie, et présumai confusément que "c'était pas bien".

Chaque soir sans exception je passais entre ½ heure et 3 heures à me balancer. Vers l’âge de 10 ans j’ai commencé à pratiquer le matin au réveil. Pendant les années collège, je faisais  souvent sonner le réveil à 5h30 pour rythmer jusqu’à 6h30 avant de me lever pour aller « au bagne ». Ce phénomène a duré intensivement jusqu’à 25 ans.

Aujourd’hui j’en ai 37. Depuis une dizaine d’année je perds à mon grand regret le « goût » de la chose. Un peu comme lorsque enfant grandissant je regrettais que mes jouets, pour une raison obscure, perdent de leur pouvoir de représentation dans mon imaginaire.

Je pressens que contrairement aux rythmies classiques de l’enfant jeune   phénomène psychophysiologique, celles dont je fus l’objet avaient des raisons avant tout psychologiques.

Si j’écris ces mots aujourd’hui, ce n’est pas spécialement pour participer, faire connaissance ou éclairer qui que ce soit. Après tout, je suis relativement hors sujet. Non, c’est simplement pour tenter de recueillir des témoignages de personnes qui vivraient honteusement et dans le secret cette chose bizarre dont je n’ai jamais entendu parler, et qui passeraient sur ce forum à la recherche d’informations comme moi. Cela ne pourrait que m’intéresser que de parler enfin d’une pratique qui m’a occupé 20 000 heures dans ma vie sans n’en avoir jamais osé parlé vraiment. Si vous avez vécu la même chose laissez moi un Message Privé.

Merci

PS : connecté depuis 15 ans à internet je recherche régulièrement dans les forums un post qui ressemblerait à celui-ci. Désespérant d’y parvenir, je le rédige aujourd’hui moi-même.

J'ai ripé la première fois, je ne sais pas si tu verras ce message, mais si tu perds goût à la chose pimente là, un mp3/ipod, de la bonne musique et une nouvelle dimension peut s'ouvrir à toi! Personnellement je peux passer 4 heures à rêvasser de cette façon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marykah



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 27/06/2014

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Ven 27 Juin 2014 - 3:03

Bonjour. En faisant un peu par hasard une recherche sur le sommeil je tombe sur ce forum et révélation : non je ne suis pas seule ! Alors pour mon témoignage, j'ai aujourd'hui 23 ans et depuis le plus loin que je me souvienne j'ai toujours balancé ma tête de droite à gauche dans mon lit avant de m'endormir. Quand j'étais petite c'était plutôt histoire d'être bercée en général je chantais des petites comptines qui dérangeait ma sœur pour dormir. Et puis ce balancement ne m'a plus quitté désormais c'est surtout le matin et le soir avec de la musique dans les oreilles et ça provoque en général des rêves éveillés dans tous les cas un sentiment de plénitude. J'en ai impérativement besoin du moins quand je suis chez moi et seule dans ma chambre et dans le noir je ne supporterai pas de le faire devant quelqu'un parce que vu de l'extérieur il est vrai que ça fait comportement autiste voir gros toc! Du coup je le cache à mon entourage, seule ma famille est plus ou moins au faite que je n'ai pas arrêté mais on en parle jamais. Par contre cela ne m'empêche pas d'avoir une vie sociale bien remplie et un copain d'ailleurs quand je passe plusieurs jours en compagnie d'autres personnes je ne ressens pas ce besoin. Pour ma part étant de nature très très anxieuse je pense que c'est la façon d'évacuer tous ce stress et cette nervosité... J'ai plusieurs fois essayé d'arrêter sans succès je me demandais si j'étais normale ça me rassure de voir que d'autres font exactement la même chose. Peut être qu'on est plus nombreux qu'on le pense il faut dire que c'est une activité plutôt solitaire qu'on ne crie pas sous tous les toits. Bref moi je pense que tant que ça nuit pas au travail ou aux relations avec les autres c'est pas foncièrement mauvais il ne faut juste pas que ça prenne trop de temps et que ça renferme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Ven 27 Juin 2014 - 10:30

Merci à Marykah - non vous n'êtes pas seule. Oui les balancements sont chronophages, mais par rapport à la consommation de benzodiazépines, tellement moins nocifs!

Je ne sais pas si vous avez pu lire le témoignage de Frankroth, cité par nipow qui confirme ce qu'on trouve dans nos consultations du sommeil - avec l'age les balancements semble diminuer, donc il se peut qu'à 35 ans vous n'en ferez plus puisque vous en avez perdu le gout. Je suis tout à fait d'accord avec Frankroth - il ne faut pas vivre les balancements comme un secret, comme une honte. Parlez-en! Soyez fier d'avoir trouvé une solution pour s'apaiser les anxiétés sans médicaments!

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
JG24



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 20/11/2017

MessageSujet: Un problème qui n'en est pas un    Lun 20 Nov 2017 - 3:52

Bonjour à tous,

Au risque de répéter la chose, je suis vraiment soulagé d'apprendre que je ne suis pas le seul Laughing ! Depuis que je suis capable de me tenir en position assise dans mon berceau je prenais mes peluches ou mon coussin voir les deux, les positionner derrière mon dos contre les barreaux, et me balançais d'avant en arrière en frappant ma tête sur le coussin ou les peluches (je ne crois pas avoir vu de personnes parlant d'amortie naturel au choc cela m'étonne c'est tellement plus agréable, vous avez d'autant plus l'impression de flotter dans un nuage Idea !) et m'y exerçais pendant parfois plusieurs heures (une fois je l'ai même fais pendant 18 heures d'affilée, je voulais voir combien de temps je pouvais tenir: maintenant que c'est dis, c'est vrai que ça peut faire peur, personne n'était au courant avant vous maintenant x) ) jusqu'à ce que le sommeil m'emporte. Tout comme vous tous, seule ma famille proche est au courant et d'ailleurs aujourd'hui j'ai 21 ans et le pratique toujours par période assez irrégulière et il ne le savent pas vu que je vis seul en logement universitaire depuis 4 ans maintenant. Avant cette période, je ne me suis plus balançais pendant quasiment 3 ans sans interruption (j'avais même cru que cela m'était passé...) mais je crois que ce fait était lié à une pratique intense de natation en compétition pendant cette période et j'étais tellement fatigué le soir que je n'y pensais même pas... Aujourd'hui je me rend compte de plusieurs petites conclusions qui peuvent s'adapter au plus grand nombre et vous permettre de comprendre des choses encore insoupçonnées en espérant que ça puisse aider Smile :
- Premièrement, ce n'est absolument pas une contrainte pour moi c'est un plaisir incroyable, je repasse ma journée dans ma tête et les choses qui m'ont marqué avant si je n'ai pas eu l'occasion de me balancer. Je me pose plein de questions sur comment j'ai agis dans différentes situations, si j'ai bien fais, si j'aurais pu faire mieux et je plane dans mes pensées tant que j'en ai à ressasser et que le sommeil ne m'emporte pas.
- La musique m'est depuis que je l'écoute en le faisant, indispensable, aujourd'hui je ne pourrai le faire sans musique ce serait tellement fade...
- Si vous vivez avec quelqu'un, il y a deux écoles j'ai remarqué: la première est incapable de contenir sa rythmie même si elle n'est pas seule dans son lit ce qui m'a été décrit par un spécialiste comme étant une manifestation indispensable d'un besoin de dépenser son énergie liée soit à une journée particulièrement stressante, soit à un besoin plus important que la norme de se dépenser parce que vous êtes typiquement stressés... La non possibilité de vous abandonner dans cette pratique ne cause qu'une plus grande frustration et donc un sommeil difficile... La deuxième, dont je fais partie, peut se contrôler et réfugier ce  besoin derrière la honte immédiate causée envers sa ou son conjoint(e). Certes, cela ne fait pas plaisir, mais je me disais souvent, "mon pote, tu préfères rêvasser ou alors passer une nuit douce et "normale" avec ta dulcinée ??"
- Pour celles et ceux qui aimeraient diminuer de manière notable cette pratique (par la durée ou la périodicité) je n'aurais qu'un vrai conseil ==> Faites du sport !! Beaucoup de sport !! Vous verrez, tout comme moi de mes 14 à mes 17 ans avec la natation, ce besoin sera grandement voir totalement réduit si vous en faites régulièrement... La fatigue physique prendra le dessus sur la fatigue mentale (et oui, ça reste finalement une activité purement physique ^^). Et aussi si vous le pouvez, écoutez de la musique dans la journée quand vous travaillez ou en pause, car pour ma part comme je vous l'ai dis, la musique est grandement impliquée, tellement, que je l'ai associé à ma rythmie comme formant un même et unique objet. Cela pourra peut être combler cette soif, car oui je pense vraiment que c'est une soif, une soif de plénitude, pour vous permettre de faire le point sur votre vie, ou alors vous évader parce que vous vous ennuyez ou parce que vous n'êtes pas satisfait du monde dans lequel vous évoluez, ou alors une habitude car c'est un processus menant à votre sommeil...

Sinon comme beaucoup, je fais ça dans le noir complet, en position assise sur mon lit, dos contre un coussin contre le mur sinon par terre quand je  ne pouvais pas le faire dans mon lit avec la musique dans les oreilles (de la techno généralement ou de la trance je vous la conseille fortement, regardez sur YouTube et tappez Best of Pure- Emotional music ! Frissons garanties !! Wink ).

Finalement, je n'aurais plus qu'une chose à vous dire. Pour celles et ceux qui voient en cette faculté, une honte ou une ignominie, sachez que cela fait partie de vous, partie de nous et que cela fait de nous ce que nous sommes: des poètes, des rêveurs, des frustrés, des penseurs, des adeptes du moment présent CARPE DIEM  sunny car je pense que pour la plus part d'entre nous, lorsque l'on s'y adonne dans un contexte parfait ou rien ne vient nous déranger, c'est là que nous profitons vraiment de chaque seconde, chaque minute car nous sommes véritablement seul avec nous-même.

Désolé c'était un peu long comme je n'en avais jamais parlé avant ahah, c'est vrai que ce serait marrant de tomber amoureux de quelqu'un qui serait concerné par ce même phénomène ! Enfin, ça reste un plaisir assez solitaire et égoïste, peut-être, cela ne changerez rien finalement  Question

Jg24
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MORPHEE
Modérateur


Nombre de messages : 14476
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Rythmies de l'adulte éveillé et conscient   Ven 1 Déc 2017 - 16:58

Merci beaucoup pour votre témoignage qui va donner de l'espoir à ceux qui sont atteints des rythmies! Votre commentaire sur la disparition des rythmies durant une période d'entrainement natation intensif est très pertinente: on sait que les rythmies sont un phénomène d'endormissement: si l’endormissement est ultra-rapide parce que vous êtes crevé, logiquement les rythmies sont raccourcis voir meme absents...

_________________
Découvrez la Web série sur le sommeil des jeunes et l'appli gratuite Mon Coach Sommeil sur le Google Play 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.reseau-morphee.fr
 
Rythmies de l'adulte éveillé et conscient
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» je suis spécial(e),il faut que j'en soi conscient(e)
» Veillée pour la vie dans le diocèse de Bourges
» Le Trésor du coeur des êtres éveillés
» le rêve éveillé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau Morphée :: Les pathologies :: Parasomnies de l'adulte-
Sauter vers: